AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : Flammarion (01/01/1962)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 1 notes)
Résumé :


Ce roman est la suite des Lanciers de Jerez, qui obtinrent le succès que l'on sait, mais une suite indépendante, car on peut lire ce second volume sans avoir eu connaissance du premier.

Ceux qui ont lu Les lanciers de Jerez retrouveront ici le lieutenant de Saint-Armou, officier de l'Empereur, engagé en 1808 dans la première campagne d'Andalousie avec ses chasseurs à cheval, Béarnais comme lui. Au cours de cette guerre soutenue par le... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Pecosa
  27 mai 2019
C'est à travers l'aventure napoléonienne en Espagne que je découvre tardivement le romancier béarnais Joseph Peyré, surnommé « l'Hemingway gascon », prix Goncourt en 1935  pour Sang et Lumières, et fin connaisseur de l'Espagne. Il est hélas plus facile de trouver une aiguille dans une botte de foin qu'un roman de Peyré en bon état, l'auteur étant apparemment et très injustement tombé dans les oubliettes.
J'ai donc du me contenter du second volume de la trilogie mettant en scène le lieutenant de Saint-Armou, n'ayant pu me procurer Les Lanciers de Jerez, dans lequel le lecteur faisait la connaissance du sémillant officier béarnais, engagé en 1808 dans la première campagne d'Andalousie, blessé à Baylen, sauvé par le duc de Tojar dont il devient l'ami ainsi que par sa soeur la séduisante Cayetana.
Dans Les remparts de Cadix, Saint-Armou revient en France après s'être évadé, rumine la cuisante défaite de Baylen, rêve de gloire, s'illustre à Wagram, séduit les femmes et retourne en Espagne, pays dont il rêve nuit et jour.
Cet épisode nous montre une nouvelle fois le Bearnais sous son meilleur jour, tant auprès de ses hommes que du sexe faible, car il est le digne « Fils du Vert-Galant » (et son cri de guerre est « A moi, Bearn! »).
Hispanophile amoureux de l'Andalousie, faisant preuve d'empathie pour le peuple espagnol qui se révolte, aussi à l'aise dans les palais que dans les tavernes de Triana, Saint-Armou est remarqué par le roi Joseph qui lui propose d'oeuvrer pour le contre-espionnage.
Ecrit dans une belle langue classique, avec de longues phrases au rythme très poétique, le roman se parcourt avec beaucoup de plaisir. L'auteur connaît bien l'Espagne, et l'ouvrage est très documenté. Joseph Peyré montre l'enlisement des troupes françaises dans la Péninsule, la déstabilisation de l'armée face aux actions de guérilla, l'écartèlement moral des « afrancesados » partagés entre attrait pour la culture française et rejet de l'occupation: «  Comme d'autres Espagnols éclairés, Jaime avait espéré trouver dans Napoléon l'homme nouveau appelé à répandre les lumières du siècle à travers une Europe désuète. Or, depuis le guet-apens de Bayonne, - et ce fut le début de son explication personnelle- il ne voyait plus en lui que la vulgaire image du Conquérant, déjà perdu par son esprit d'orgueil et de domination. »
Les remparts de Cadix marquent un tournant dans l'existence de Saint-Armou qui doit entrer dans Cadix assiégée et y oeuvrer en tant qu'espion. Le lecteur aura enfin un point de vue français, après Cadix ou la diagonale du fou de Pérez-Reverte, qui narre le siège du côté espagnol, et Sharpe's Fury de Bernard Cornwell, du côté britannique. Mais il faudra lire le dernier volume de la trilogie, L'Alcalde de San Juan, pour connaître la fin des aventures guerrières et amoureuses du cadet de Bearn.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          477
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
PecosaPecosa   26 mai 2019
La Grande Armée était enfin prête à franchir en masse le Danube pour déferler contre le plateau de Wagram. Saint-Armou sentait ses nerfs à vif. Ce qu'il souhaitait maintenant, c'était voir l'Empereur lui-même féliciter son escadron au soir de la bataille, et pouvoir lui crier: "Je suis pourtant un homme de Bailen!"
Commenter  J’apprécie          160
autres livres classés : cadixVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1892 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre