AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266262025
Éditeur : Pocket (02/06/2016)

Note moyenne : 3.55/5 (sur 152 notes)
Résumé :
Et si tout le monde pouvait changer de vie ? Foutu mardi, foutue pluie... Sur cette route d'Irlande qu'Hanna a prise tant de fois pour aller à son atelier, c'est l'accident. À l'hôpital, la jeune femme se lie avec Zelda, sa voisine de chambre de 85 ans, positive et joyeuse, experte en broderie. Mais Hanna sent un mystère chez la vieille dame, qui esquive toute question précise sur son passé. Que peut-elle avoir à cacher, à son âge ? Bientôt, Hanna découvre que Zelda... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (75) Voir plus Ajouter une critique
AudreyT
03 janvier 2016
Hannah vit en Irlande, entourée de son mari Jeffrey, de sa nièce qu'elle élève comme sa fille Patti, de sa sœur libre hôtesse de l'air Gail et de son amie collaboratrice Marsha. Tout est parfait dans le meilleur des mondes pour cette petite troupe. Mais Hannah, victime d'un grave accident de la route, va remettre en question cette vie. En rencontrant Zelda Zonk, une vieille femme partageant sa chambre d'hôpital, Hannah soulève entre autre chose le voile sur l'amour et la passion, sur les compromis et la culpabilité dans un couple, sur les origines et les traces de l'enfance... Quel chemin doit elle suivre pour continuer à vivre ?
Un magnifique roman que j'ai savouré page après page. Des personnages tendres et attachants qu'on voudrait suivre encore longtemps. Une écriture agréable et vraie... Un coup de cœur en somme...
Un bien belle pioche Sylvaine, merci infiniment !!!
Commenter  J’apprécie          572
jeunejane
24 juillet 2016
Hanna Reagan vit dans un petit village d'Irlande avec son mari, Jeffrey, ancien reporter de guerre américain et actuellement écrivain.
Hanna élève la fillette de sa soeur, hôtesse de l'air.
Elle se rend une fois par semaine en voiture dans la ville de Cork pour aller travailler dans son magasin d'artisanat.
Pendant un de ses trajets, elle va être victime d'un terrible accident de la route.
A l'hôpital, elle partage la chambre avec une vieille dame charmante, Zelda Zonk, non conventionnelle avec qui elle va se lier d'amitié ainsi qu'avec son fils.
Hanna sort de l'accident complètement transformée et va donner libre cours à ses envies.
C'est un roman plein de vie, de sensualité : très bien écrit.
Laurence Peyrin y fait de belles descriptions brèves de personnages.
Quand elle voyage, j'ai aimé les successions courtes de textos de ses proches.
J'aime moins la fin qui me semble une fin de compromis : je n'adore pas ce moment.
Commenter  J’apprécie          355
Hyelana
10 février 2017
Difficile de savoir par où commencer avec cette lecture car mes sentiments sont partagés. Un bref résumé peut-être : Hanna Reagan est une jeune femme qui semble épanouie, elle est marié à un grand écrivain et élève la fille de sa soeur. Tous les trois habitent dans un petit village perdu en Irlande. Pendant que son mari travaille à ses romans, Hanna s'occupe de sa nièce et travaille, elle aussi, à la maison, sauf le mardi où elle se rend en ville pour travailler dans le magasin de son amie Marsha. Toute l'histoire bascule donc un mardi puisque c'est le seul jour où il se passe réellement quelque chose dans la vie de ce couple. Un accident va la faire se retrouver dans un hôpital au sein duquel elle fera la connaissance de Zelda Zonk. A partir de sa rencontre avec Zelda, la vie d'Hanna va se retrouvée bouleversée.
En voilà pour le résumé. Pour ce qui sera de la critique, je préfère prévenir qu'elle contiendra des éléments de l'intrigue. Je vais commencer par ce que j'ai aimé.
Tout d'abord, on se retrouve avec des personnages un poil caricaturaux, mais très attachants. On se retrouve également avec un semblant de mystère autour de Zelda, mystère qui sera le fil rouge de ce roman. La lecture est très fluide, très agréable, les décors sont nets et précis, on se projette donc très facilement. Au final c'est un roman agréable à lire, divertissant et rafraichissant.
Maintenant, pour ce que j'ai moins aimé, ou qui m'a dérangée. Si vous ne l'avez pas encore fait, arrêtez-vous là si vous ne souhaitez pas en savoir trop sur l'histoire. Là je ne sais pas trop par où commencer... je dirais par cette idée d'adultère omniprésente dans le roman. Les personnages sont quasimment tous des libertins ayant trompés ou été trompés, je trouve que c'est un message plutôt malsain à transmettre. Pour moi qui suis très ampathique, je me suis retrouvée à ressentir de la tristesse face à la réalité de ce roman. Car pour eux c'est une réalité, le monde est comme ça, et ça ne semble par leur apporter de la culpabilité ou de la peine pour les gens qu'ils pourraient faire souffrir. Au final le message c'est "tromper oui, mais il ne faut pas le dire"... mouais donc en gros on trahis et on ment, et c'est normal. Même par ommission, un mensonge reste un mensonge à mon sens... ça va à l'encontre de ce en quoi je crois. Voilà pourquoi cela m'a dérangé.
Ensuite, j'ai été déçue si on peut dire par la promesse du titre. On est censés en apprendre sur la drôle de vie de cette vieille dame, autour de laquelle flotte un mystère, et au final plutôt que "La Drôle de Vie de Zelda Zonk", on se retrouve avec "La Vie Bouleversée, Pleine de Souffrance et de Tromperie, d'Hanna Reagan".
Au final, mes points de déception se trouvent être très subjectifs, mais ce sont des sentiments qui m'ont poursuivie au fil des pages. Donc lecture mitigée pour ce roman, que j'ai pourtant lu très vite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
sylvaine
12 décembre 2016
Dearbly-upon-Haven , région de Cork, Irlande du Sud. Jeffrey et Hanna Reagan y coulent une vie paisible, tranquille voir monotone. Lui,ancien grand reporter s'est enfin posé et reconverti dans l'écriture de romans policiers. Elle spécialisée dans la restauration d'objets d'art travaille à la maison et ne va sur Cork qu'une fois par semaine. tout irait pour le mieux sans l'absence d'un enfant ... Patti sa nièce vit avec eux permettant ainsi à Gail sa maman de continuer à exercer son métier d' hôtesse de l'air . Et patatras un mardi matin un énorme carambolage sur l'autoroute, des morts , Hanna s'en sort miraculeusement. A l'hôpital elle fait la connaissance de Zelda Zonk une dame âgée au tempérament de feu ...commence alors pour Hanna une "seconde "vie .
C'est avec beaucoup de plaisir que j'ai accompagné Hanna . Difficile de remonter la pente après un accident aussi violent . Que de questions en suspens. Quelle est sa place véritable dans la vie ? Quel avenir pour son couple? Et sa rencontre avec Michael ....J'ai eu un peu peur à un moment de voir ce roman tomber dans le roman à l'eau de rose mais non ! Laurence Peyrin a réussi a éviter bon nombre des écueils . Une lecture agréable et plaisante qui me donne envie de découvrir ses autres romans ..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          212
GribouilleLechat
07 juillet 2016
Une histoire un peu longue à démarrer, mais qu'au final, j'ai adorée !
Les 70 premières pages m'ont semblé assez ennuyeuses. On assiste à l'accident d'Hanna, et aux jours qui suivent, à son combat pour revenir pleinement dans le monde des vivants. Mais tout cela, à mon avis, aurait pu et aurait dû être raconté beaucoup plus brièvement, cela n'aurait pas nuit à l'ensemble, bien au contraire. Car les états d'âme d'Hanna pendant ce laps de temps étaient déprimants à souhait et pour tout dire, assez barbants.
Il a fallu attendre l'entrée en scène de Zelda Zonk pour que cette histoire devienne enfin intéressante.
Car à partir de là, je l'ai dévorée ! Les discussions entre les deux femmes sont passionnantes et il va se passer énormément de choses au fil des pages.
D'ailleurs, j'ai été assez surprise, car le temps qu'elles passent ensemble à l'hôpital est finalement assez court, et l'essentiel du roman se passe après.
J'ai beaucoup, beaucoup aimé le personnage de Zelda et la relation qui se noue entre les deux femmes, qui est presque une relation mère-fille. Zelda est pétillante, chaleureuse, compréhensive... Elle parle sans détour à Hanna, essayant de la guider pour retrouver son chemin dans sa vie. Je l'imagine rondelette, les cheveux blancs et les joues roses, pleine de vie.
J'ai adoré les passages où Hanna va lui rendre visite chez elle, dans sa ferme perdue au milieu de la campagne irlandaise. Sa maison est un havre de douceur, un foyer chaleureux, où même la décoration rappelle un petit nid douillet : des plaids tricotés, des patchworks brodés... On y mange des spécialités irlandaises et des pâtisseries faites maison, on y boit du thé... La campagne autour est décrite de façon magnifique et on a l'impression d'y être : de voir les paysages et de sentir l'air pur et les embruns de la mer.
Michael, le fils de Zelda, fait partie des personnages que j'ai préféré, dans ce roman. Tellement gentil et attentionné pour sa mère ! Tellement doux, généreux et prévenant avec Hanna et en même temps, si passionné, si brûlant ! Un homme, un vrai, que l'on aimerait toutes rencontrer un jour...
Et puis il y a les autres personnages, ceux qui étaient dans la vie de Hanna avant son accident. En premier lieu, j'ai envie de parler de sa collègue et meilleure amie Marsha, que je pensais ne pas apprécier au départ car elle me semblait très superficielle et égocentrique mais qui au final, s'est révélée vraiment charmante, drôle, attentive et dévouée à Hanna. Une vraie amie ! Ce personnage m'a vraiment surprise, dans le bon sens du terme.
Ensuite, il y a Gail, la soeur de Hanna, hôtesse de l'air, heureuse de vivre, insouciante, qui ne veut pas d'attaches, qui considère que vivre en couple signifie forcément ne plus avoir de libertés... C'est un personnage assez sympathique, qui apporte toujours un vent de fraîcheur dans la vie d'Hanna lors de ses escales toujours trop courtes. Et elle est l'un des personnage qui va le plus évoluer au cours de cette histoire, car la vie va lui faire réviser pas mal de ses certitudes.
Enfin, il y a Jeffrey, le mari de Hanna, qui aime sa femme plus que tout mais se retrouve vite dépassé et ne comprend pas ce qu'elle traverse, ce qui lui arrive. Il voit qu'elle change, qu'elle s'éloigne de lui, et se sent totalement impuissant, à la dérive lui aussi. C'est un personnage assez fade. J'ai eu de la peine pour lui, mais sans pour autant ressentir une grande sympathie.
Mais bien sûr, le personnage principal est Hanna. Je ne me suis pas vraiment sentie proche d'elle. Trop déprimée dans la première partie et passive en général. Pourtant l'auteure a très bien réussi à décrire tous les états émotionnels et tous les sentiments qui l'animent au cours de cette histoire. D'ailleurs, elle lui en a fait voir de toutes les couleurs, question émotions ! du rire aux larmes, du bonheur le plus parfait au désespoir le plus profond, de la culpabilité pesante à l'insouciance légère... Ce n'est pas le personnage en lui-même, que j'ai aimé, mais plutôt tout ce qu'elle vivait, tous les bouleversements que sa vie traversait.
Car j'avais souvent du mal à la comprendre, me disant qu'à sa place, j'aurais réagi totalement différemment. Je la trouvais tantôt extrêmement forte, courageuse et entreprenante, voire téméraire, et tantôt lamentablement frileuse et raisonnable.
D'ailleurs, j'aurais aimé une autre fin. Celle-ci m'a parue beaucoup trop raisonnable et m'a terriblement frustrée. Mais peut-être était-ce nécessaire pour préparer la suite...
Dans les points négatifs (enfin... c'est un bien grand mot), j'ai trouvé toute l'histoire autour de Marilyn Monroe un peu inutile. J'ai bien comprit que, comme le dit la 4e de couverture, c'était comme une parabole : si Marilyn a pu changer aussi radicalement de vie et devenir cette femme retirée du monde, si gentille et simple, pourquoi ne pourrait-elle pas, elle aussi, tout recommencer ? Mais à mon avis, toute cette pseudo "enquête" n'était pas nécessaire et un peu ridicule. Même en partant du principe que Zelda Zonk n'est que Zelda Zonk, et pas Marilyn, si on s'en tient uniquement à SA version de sa vie, elle a également été marquée par un changement total. Et cela aurait pu être suffisant.
Ce roman est déjà très riche tel quel, beaucoup de thèmes y sont abordés et beaucoup de questions soulevées. Et il aurait été aussi puissant sans cet élément-là, qui n'est qu'un prétexte, au fond, aux questionnements existentiels de Hanna.
La plume de l'auteure est très agréable, brillante même, et l'histoire passionnante, pleine d'humanité, de sentiments...
Car avant tout, ça parle d'amour. L'amour sous toutes ses formes : l'amour d'une mère pour son enfant ou d'un fils pour sa mère, l'amour que l'on porte à un enfant qui n'est pas le sien mais que l'on a élevé, l'amour entre soeurs, l'amour tendre envers son mari, l'amour passion qui vous tombe dessus et qui emporte tout...
Il est aussi beaucoup question d'amitié, qui est une forme d'amour, quand la complicité est très forte, ou quand deux personnes trouvent grâce à ce lien ce qui leur a toujours manqué : une mère pour l'une, une fille pour l'autre...

Conclusion : Un roman plein de charme et de passion, à l'écriture riche et ardente, sur le bonheur et l'épanouissement personnel, sur l'amour et le temps qui passe, un roman tout en douceur et en émotions, avec des personnages simples et attachants. Une histoire à la fois simple et originale, passionnante et rafraîchissante. Un roman qui m'a fait vibrer et aimer la vie !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Citations & extraits (45) Voir plus Ajouter une citation
jeunejanejeunejane24 juillet 2016
Un type en uniforme était venu lui poser quelques questions, gentiment. Elle aurait bien voulu lui répondre, mais elle avait tant de mal à remettre en ordre le bordel qui se mélangeait dans une partie de sa mémoire aussi opaque que le plastique d'un sac-poubelle.
Commenter  J’apprécie          130
Corboland78Corboland7806 juin 2015
Hanna ignorait ce que le serveur pensait du couple qu’ils formaient ce soir, autour de cette table romantique à deux pas de Saint-Germain-des-Prés. Les prenaient-ils pour des amoureux se découvrant l’un l’autre, pour des amants tout neufs en échappée belle ? Hanna s’en fichait. En tout état de cause, Michael n’avait pas l’air d’un dragueur. Enfin… Il n’avait pas l’air de faire exprès d’être séduisant. Il était tellement naturel et spontané qu’on en oubliait presque qu’il était aussi beau qu’une affiche de film, avec ses yeux si clairs, sa mâchoire carrée, son nez un peu cassé et ses mains viriles. Hanna était tout à fait à l’aise avec lui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui23 septembre 2015
Ce n’est que dans cette sérénité que vous vous trouverez vous-même. Vous ne pouvez pas construire votre vie en vous appuyant sans arrêt sur ce que vos parents ont fait ou pas fait.
Commenter  J’apprécie          60
rkhettaouirkhettaoui23 septembre 2015
Dans un couple, il vaut mieux que l’un des deux garde la tête plus froide que l’autre. Deux personnes qui s’aiment à la folie finissent par se consumer. Et se réveillent un matin sur un tas de cendres.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui23 septembre 2015
Pour durer, un couple ne doit pas savoir. Si on ne découvre rien, on n’est pas trahi. La trahison, c’est pas de tromper, c’est d’être assez con pour se faire prendre, ou pour le dire.
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Laurence Peyrin (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Laurence Peyrin
La chronique de Gérard Collard - La drôle de vie de Zelda Zonk
autres livres classés : marylin monroeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
2408 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
. .