AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782266295659
288 pages
Éditeur : Pocket (26/03/2020)

Note moyenne : 3.86/5 (sur 221 notes)
Résumé :
Née dans un village perdu du sud des États-Unis, Gloria était si jolie qu’elle est devenue Miss Floride 1952, et la maîtresse officielle du plus célèbre agent immobilier de Coral Gables, le quartier chic de Miami.
Dans les belles villas et les cocktails, on l’appelle « Ma Chérie ». Mais un matin, son amant est arrêté pour escroquerie. Le monde factice de Gloria s’écroule : rien ne lui appartient, ni la maison, ni les bijoux, ni l’amitié de ces gens qui s’amus... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (90) Voir plus Ajouter une critique
jeunejane
  17 mai 2020
Gloria Mercy Hope Merriman voit le jour en 1933 en Floride dans une famille modeste. Petite fille au physique ingrat, elle est surnommée soeur bigleuse en raison d'un léger strabisme.
Plus tard, elle devient une belle jeune fille et obtient le prix de Miss Floride en 1952.
S'ensuit une vie très superficielle, elle devient mannequin photo et puis maîtresse attitrée d'un riche agent immobilier qui n'est autre qu'un escroc.
Elle quitte Miami où il l'avait installée pour revenir chez ses parents au début des années 1960. Elle a tous les symptômes d'une femme enceinte.
Dans le bus qui la ramène dans son village, elle fait la connaissance d'un homme aimable, élégant, qui la protège, Marcus. Il est Afro-américain et à ce moment, les Etats-Unis sont en pleine revendication de l'égalité entre noirs et blancs.
Nous entrons dans les années 60 avec Martin Luther King et le président Kennedy. le roman se termine peu après l'assassinat de ce dernier
Je n'ai rien appris sur cette période de l'Histoire mais le roman est vraiment agréable.
Ce que j'ai apprécié le plus, c'est le cheminement et l'évolution de Gloria.
La majorité des personnages de ce roman sont très attachants et le style d'écriture de Laurence Peyrin est tout à fait à mon goût.
J'ai lu tous ses livres. Il n'y en a qu'un seul que je n'ai pas apprécié, c'est la suite de Zelda Zonk, Hanna.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          673
llamy89
  16 mars 2019
Chooga Pines a vu naître Gloria, Mercy, Hope Merriman "Gloire, Pitié, Espoir". le papa "avait eu la main lourde". Pas de chance, affublée d'un strabisme, de santé fragile dès la naissance, la gamine fût gratifiée d'un surnom vachard par les fillettes de l'école : Soeur Bigleuse !
De vilain petit canard, la jeune Gloria va devenir cygne : Miss Floride quelle revanche sur ses petites tortionnaires. Il n'y avait guère qu'avec Ben qu'elle était bien, à parcourir la mangrove, se crotter à la pêche aux écrevisses bleues. Soeur Bigleuse intrépide déjà, montait aux arbres plus vite que les garçons !
Des bleus, Gloria en a assez pris enfant ! alors lorsque G.Grayson, magnat immobilier du Miami huppé, l'enveloppe d'un Ma Chérie sucré, dans une vie de sultane privilégiée, elle se laisse porter.
Réveil brutal pour Ma Chérie. Fauchée, amies disparues, bébé à venir, vont la ramener à la mangrove, honteuse de devoir croiser le regard d'un père bucheron qui la considère comme la "poule" d'un homme marié. Gloria s'est perdue !
L'auteure nous permet de la voir grandir, prendre enfin sa vie en mains sans la confier à un homme, qu'il soit photographe ou escroc. Miss Bigleuse enfouie pendant des années va remettre Gloria sur les rails. Une rencontre va lui faire prendre conscience de la brutalité du quotidien de son époque -ségrégation, après guerre de Corée- des difficultés de vivre de ceux qui l'entourent désormais.
Vous vous dites encore une histoire romanesque, ce serait extrêmement réducteur ! Les héroïnes de Laurence Peyrin, Gloria comme Maggie, sont ancrées dans leurs sociétés, montrent que les femmes les ont fait évoluer. Des suffragettes comme Émily Davidson à Rosa Parks, toutes ont ouvert un monde des possibles.
Ma chérie apprend la difficulté de s'affranchir d'un avenir écrit, prend conscience de la réprobation de la bien-pensance, face à la mixité raciale comme pour Jack et Rose Merriman obligés de s'exiler dans un village reculé pour vivre leur amour. Ils auraient dû nommer leur fille Victoire car pour une descendante de Séminole épouser un Américain blanc était mal toléré.
Gloria ne se laissera pas imposer ses choix, ils s'imposeront à elle comme des évidences.
Laurence Peyrin a un style très cinématographique, je n'imagine pas qu'elle ne soit pas adaptée un jour.
Elle est une conteuse particulièrement douée : faire naître des images, des émotions, donner corps à des personnages fictifs de telle sorte qu'ils ne vous quittent plus, c'est chaque fois sa réussite.
L'histoire contée est l'occasion d'entrer dans une époque, choisie pour sa symbolique, portée par la destinée de femmes dont l'Histoire a fait des "héroïnes" devenues inoubliables à l'image d'Erin Brockovich-Ellis ou Rosa Parks.
Ce roman a été un rendez-vous réussi. Merci à Laurence Peyrin pour ce nouveau coup de coeur !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          433
diablotin0
  10 novembre 2020
La femme est une fois encore chez Laurence Peyrin au coeur de son roman. Elle en dresse ici aussi, un portrait flatteur. le côté frivole, superficiel de Gloria "Ma chérie" est éphémère et très rapidement on retrouve les thèmes chers à Laurence Peyrin, à savoir l'indépendance et la liberté. Dans "Ma chérie", la ségrégation raciale et les ravages de la guerre apparaissent également. Il est dommage cependant que Laurence PEYRIN ait fait le choix d'en faire un court roman car tout est trop rapidement abordé. J'aurais bien aimé rester un peu plus longtemps auprès de Gloria et en savoir plus sur Marcus et Ben. Quoi qu'il en soit, ce petit roman vient confirmer que j'ai plaisir à rentrer dans l'univers de Laurence PEYRIN qui prône la liberté, liberté qui est incontestablement mise à mal en ce moment.
Commenter  J’apprécie          503
montmartin
  17 juillet 2019
Pour l'état civil, elle s'appelle Gloria Mercy Hope, à six ans elle souffre d'un léger strabisme et ses copines la surnomment Soeur Bigleuse. Elle est maigre comme un clou et n'intéresse personne. Sauf Ben le fils du patron de la scierie. Elle a eu du retard à l'allumage, mais à seize ans tout change, son corps se transforme, la vilaine chenille se devient un magnifique papillon. Elle se marie avec un photographe, est élue miss Floride. Elle abandonne son mari pour s'installer dans une maison que son amant a mise à sa disposition. Pour tous elle est Ma Chérie, une femme frivole qui n'a d'autres soucis que de se préoccuper de sa beauté. Mais quand son riche protecteur se fait arrêter par la police pour escroquerie, elle n'a d'autre choix que de retourner dans son village perdu chez ses parents dans son village perdu.
Comme dans Miss Cyclone et l'Aile des vierges j'ai retrouvé avec plaisir le style vivant de Laurence Peyrin son habileté à raconter une histoire dont l'héroïne est attachante avec sa fragilité et son désir d'indépendance et de liberté. Mais dans ce récit qui pourrait ressembler à une simple romance, l'auteur aborde des thèmes importants de cette Amérique des années Kennedy à travers différents personnages.
La ségrégation raciale dont a été victime Marcus condamné à ramasser des papiers dans la cour d'une école où il aurait dû enseigner.
Les jeunes soldats qui ressortent traumatisés de la guerre de Corée à l'image de Ben qui chaque nuit retrouve ses cauchemars et les scènes insoutenables qu'il a vécues.
Et puis l'hypocrisie des relations dans cette société de nouveaux riches, où le paraître est la chose la plus importante.
Une fois de plus Laurence Peyrin nous entraîne dans la société américaine et c'est une réelle réussite, j'ai vraiment pris beaucoup de plaisir à lire ce roman.


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          352
Stelphique
  13 mars 2019
Ce que j'ai ressenti:
***Gloire et beauté…
Gloria est pour tout le monde, Ma chérie. Elle est au centre des attentions, parce qu'elle fricote avec Gerry Grayson, un homme très influent. Belle, chouchoutée, admirée et petite poupée entretenue, recevant des cadeaux hors de prix, voilà la douce vie de cette jeune femme ayant tout plaqué pour vivre de paillettes et d'amour reclus…Mais cette vie bascule du jour au lendemain, quand le prince ne se trouve pas aussi charmant qu'il paraissait être…Laurence Peyrin nous raconte la vie d'une jeune femme, naïve et touchante, qui va enfin ouvrir les yeux, une fois tombée de son rêve éveillé de princesse gâtée, sur les vraies souffrances de l'Amérique.
"Ma Chérie vivait dans une vie où il lui suffisait de demander, mais elle savait que ce qui était concret, cher et lourd était plus facile à obtenir qu'un désir à combler."
***Et sur la route…
Laurence Peyrin aborde des sujets sensibles comme la ségrégation raciale ou le stress post-traumatique après la guerre de Corée, pendant les années 60 dans une Amérique conservatrice. Elle place son intrigue dans un contexte historique très intéressant avec de jolis clins d'oeil aux personnalités qui ont fait l'Histoire. On sent dans ces pages, son métier de journaliste et l'envie de coller au plus près de la réalité, avec ce que ça comporte comme difficultés pour son héroïne. Mais voilà, j'ai quand même un bémol à relever… Dans le synopsis, on nous dévoile une scène de bus que j'espérais aussi forte en émotion que celle de Rosa Parks, et finalement, je n'ai pas eu ce déchirement prévu. J'avais sans doute trop d'attentes avec ce résumé, et du coup, j'ai été un peu frustrée de n'avoir pas été plus saisie au vu des thèmes rencontrés.
"Quand même. Gloria n'aurait jamais imaginé qu'un homme noir osât s'asseoir à coté d'une femme blanche."
***L'espoir au bout du chemin…
Pour autant, j'ai dévoré cette histoire en une seule soirée. Ça se lit tout seul, tellement c'est fluide et agréable. J'ai aimé l'évolution de l'héroïne, qui passe de la superficialité à l'authenticité grâce à cette rencontre fortuite avec Marcus. Il m'a manqué de l'émotion, mais le contexte historique était tellement passionnant que cette virée avec Ma Chérie se révèle une sympathique découverte.
"Quel était ce pays où l'on abattait l'espoir comme au tir au pigeon?"

Ma note Plaisir de Lecture 7/10
Lien : https://fairystelphique.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          374

Citations et extraits (31) Voir plus Ajouter une citation
jeunejanejeunejane   17 mai 2020
- On appelle maintenant cela le syndrome de stress post-traumatique. Mais nous n'en sommes qu'aux balbutiements. Votre...ami souffre de cela. Ce n'est pas lui qui vous a frappée. C'est le soldat qui essayait de survivre en Corée.
Commenter  J’apprécie          200
AelaAela   19 juin 2020
Cette conversation, entamée à peine quelques minutes auparavant, prenait une tournure improbable, absolument inédite pour elle: un homme noir et une femme blanche débattant de la ségrégation raciale, assis l’un à côté de l’autre dans un bus roulant à travers la très conservatrice Floride. De l’autre côté du couloir, la redneck à fleurs fanées était au bord de l’apoplexie.
Commenter  J’apprécie          110
BazartBazart   05 juillet 2019
Alors, Gloria,le GG officieux était influencé par procuration, ce qui lui valait une belle paire de gogo boots. Du coin de l'oeil, elle vit de nouveau le grand homme noir, espérant qu'il ne lui adresserait pas la parole : - il n'y a plus de place, dit- il quand elle releva la tête vers lui. Et il faut absolument que je rentre à Tampa"
Commenter  J’apprécie          120
llamy89llamy89   23 mars 2019
Les Loving étaient des gens modestes. Mais il ne lâchèrent rien, dans les longues années aveugles qui suivirent.

Comme Rosa Parks, et tous les autres avant eux qui, à force de petits pas...
Commenter  J’apprécie          150
jeunejanejeunejane   17 mai 2020
Placez-vous à l'avant du car, les Noirs ont gardé l'habitude d'aller derrière...Gloria hocha vaguement la tête. Elle avait entendu parler de Rosa Parks, cette petite couturière de Montgoméry, Alabama, qui avait refusé de laisser sa place à un Blanc. Depuis, la Cour suprême avait cassé les lois ségrégationnistes dans les bus, les déclarant anticonstitutionnelles.
Commenter  J’apprécie          70

Videos de Laurence Peyrin (41) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Laurence Peyrin
Message des autrices et auteurs Calmann-Lévy pour la réouverture des librairies. Avec Plantu, Roxane Dambre, Guillaume Musso, Laurent Gounelle, Niko Tackian, Marlène Charine, Serge Hefez, Emmanuelle de Boysson, Julien Sandrel, Patrick Breuzé, Laurence Peyrin, Cécile Pivot, Olivier Weber, Agathe Portail, Eddy Moine, Jean-Marie Périer, Jean-Francois Chabas, Sylvie Baron, Francois Grandcollot, Helene Legrais, Georges-Patrick Gleize, Iman Bassalah, Elisabeth Segard, Jacques Expert, Philippe Dana, Corinne Javelaud, René Manzor, Marie-Bernadette Dupuy, Jérome Loubry, Yann Queffélec.
autres livres classés : ségrégation racialeVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3881 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

.. ..