AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782302090170
212 pages
Éditeur : Soleil (30/09/2020)

Note moyenne : 3.82/5 (sur 28 notes)
Résumé :
Rameau est un petit être magique très curieux. Elle rêve d’aller dans le monde des hommes ! Un jour, elle dépasse les frontières de son village. Le conseil des anciens décide de l’exclure du bois et de l’envoyer vivre chez les humains. Elle ne pourra retourner chez elle qu’en répondant aux questions suivantes : pourquoi les géants ont-ils le cœur malade et font-ils le mal autour d’eux ? Pour y parvenir, elle est accompagnée du vieux magicien aveugle, Vieille Branche... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
Ileauxtresors
  29 novembre 2020
L'objet-livre annonce la couleur, cossu comme un salon victorien : format majestueux, couverture opulente avec des motifs dignes des tapisseries d'époque, titre imprimé en relief doré et dans le médaillon central, la petite Rameau et le chat Scotty sur fond de gravure londonienne…
Le prologue plante un décor de racines et de feuilles, de mousses et de champignons où l'on découvre l'existence du peuple des Mille Feuilles, communauté inséparable d'êtres minuscules mi-humains, mi-souris, fidèles au « grand tout », au collectif, à la famille. Une harmonie organique à mille lieux du monde des humains qui s'entassent dans la « Ville monstre » de Londres - un monde aussi effrayant que fascinant, dont les Mille Feuilles font le serment de se tenir à bonne distance. Jusqu'au jour où la jeune Rameau, qui rêve de liberté, de rubans et de belles étoffes, franchit la lisière du bois. Condamnée à s'exiler pour découvrir ces humains qui l'attirent tant, elle amorce un incroyable périple initiatique à travers l'Angleterre victorienne…
Toute la famille est sous le charme de ce mélange de rebondissements et de cascades, de dialogues tour à tour drôles et piquants, et de clins d'oeil à l'époque victorienne, de Lewis Caroll à Beatrix Potter en passant par Oscar Wilde et Jack l'Éventreur. À hauteur de Mille Feuilles, on descend la Tamise à dos de poisson, on survole le Château de Windsor à dos de canard, et on pose un regard neuf sur les travers des humains qui, hier comme aujourd'hui, oppriment leurs semblables, méprisent les animaux et se laissent obnubiler par les sirènes consuméristes… lorsqu'ils ne crèvent pas de faim.
Les graphismes (extrait via le lien ci-dessous) mêlent avec bonheur des clins d'oeil aux gravures et peintures de l'époque à un trait malicieux qui tire parfois sur le grotesque – ils peuvent faire penser à ceux de Claude Ponti (les arbres), de Gustave Doré (le décor) ou encore de Pef (le nez des Mille-feuilles !). Tenir cette qualité et un tel souci du détail sur 200 pages, cela force l'admiration.
Cette BD captive et divertit, mais elle n'en pose pas moins d'excellentes questions sur l'opposition très actuelle qui est faite entre liberté et solidarité, mais aussi sur le coût de notre « babiolite aiguë ». Une belle réussite !
Lien : https://ileauxtresors.blog/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          382
jamiK
  07 janvier 2021
La première chose qu'on constate, c'est que le livre est déjà un bel objet, grand format, très épais, 200 pages, dorure en gaufrage sur la couverture. Les illustrations sont grandes, avec certaines inspirations de l'art de la fin du XIXe siècle. C'est une histoire de farfadets ou de lutins à queue de rat, qui vivent dans la forêt anglaise vers 1888. Rameau est bannie de sa tribu, et part réaliser une quête dans le monde des humains, dans la ville de Londres. Quête merveilleuse dans l'Angleterre Victorienne, voilà un programme alléchant. Mais c'est le risque, en mettant la barre trop haut, c'est que le récit n'atteigne pas les attentes. Nous allons rencontrer dans cette histoire plusieurs personnages réels qui vont participer à cette quête, La Reine Victoria, Beatrix Potter, William Morris, Oscar Wilde, Jack The Ripper, et l'on va découvrir quelques endroits emblématiques du Londres de cette époque. Mais voilà, on ne s'attarde pas vraiment sur tout ça, on ne fait que les survoler comme dans un guide touristique, je n'y ai trouvé le moindre intérêt dans ces rencontres. Si l'histoire est belle et sympathique, elle reste assez simple, trop superficielle pour les acteurs qu'elle y fait intervenir, et même pour la ville qu'elle veut nous raconter, et finalement loin de ses ambitions. j'en attendais beaucoup plus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
sandrine68
  24 février 2021
J'ai trouvé cette BD charmante. Certes, la trame narrative s'inspire de quantité de récits d'aventure, d'héroïc fantasy, de contes... où des personnages très différents s'unissent pour partir en quête. Ici, nous avons deux personnages du peuple des mille feuilles, la toute jeune Rameau et ;le vieux sage aveugle et magicien Vieille Branche, avec la petite grenouille son guide, et la chenille Vanesse;;ils vont rencontrer sur leur chemin plusieurs animaux aux noms savoureux, poissons, oiseaux, chat, chien... qui vont les aider dans leur périple. Nous comprenons rapidement que le pays des géants qu'il faut parcourir, c'est en fait l'Angleterre du 19e siècle. Ils vont croiser du coup un bon nombre de personnages historiques, à commencer par la reine, mais ils parcoureront aussi les fas-fonds. Rameau est fascinée par les humains, surtout par les belles toilettes des dames. Elle a été bannie de sa tribu de la forêt parce qu'elle a pris des risques pour les approcher. Sa quête sera la suivante: rapporter non pas un objet mais la réponse à une question: pourquoi les humains ont-ils le coeur malade?
C'est un plaisir de suivre les petits personnages, tous attachants, et de se confronter à leur regard sur ce pays étranger dangereux, celui des humains. le dessin simple pour les personnage devient complexe et impressionniste pour rendre les paysages et les ambiances
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MademoiselleMaeve
  02 octobre 2020
Juste après avoir terminé le superbe Journaux troublés de Sébastien Perez et Marco Mazzoni, j'ai reçu le grand voyage de Rameau paru également dans la collection Métamorphose des éditions Soleil. Personnellement, j'adore cette collection, les livres sont magnifiques et l'on voit qu'est apporté un soin particulier à chaque titre, que ce soit avec une bande de toile, un pelliculage ou de petits détails qui me donnent systématiquement envie de serrer les livres de cette collection dans mes bras, de les avoir dans ma bibliothèque pour les ressortir de temps en temps afin de les regarder avec des yeux enamouré. C'est comme cela que j'ai acheté Histoires de fantômes du Japon illustré par Benjamin Lacombe – je n'ai simplement pas pu résister.
Sans surprise, la couverture du Grand voyage de Rameau est superbe, et j'étais très pressée de me plonger dedans. de prime abord, je n'ai pas accroché avec le dessin de Phicil, certains de ses petits personnages m'ont mise aussi mal à l'aise que les dessins de Claude Ponti ou de Fred, l'auteur de Philémon. Mais on voit peu ces petits personnages et le reste est surtout très mignon – contrairement à du Ponti ou du Fred. Et puis j'étais à fond dans l'histoire et Rameau est mignonnette. Et Rainette aussi.
Rameau vit dans le bois des Mille Feuilles avec son peuple haut comme une pomme. Un grand drame est arrivé bien des années auparavant et personne n'a le droit de franchir les frontières du bois, de s'aventurer chez les Grands – les humains. Rameau se fait prendre de l'autre côté de la frontière du bois et le conseil des sages décide de la bannir – tant qu'elle n'aura pas compris pourquoi le coeur des Grands est malade, elle ne pourra pas revenir – Vieille Branche, l'ermite et Rainette la rainette vont accompagner Rameau dans ce grand voyage.
Ce qui est vraiment chouette dans cette histoire, c'est que Rameau, Vieille Branche et Rainette vont croiser des personnages ayant marqué l'Angleterre victorienne : la Reine, Oscar Wilde, Beatrix Potter et même Jack l'Éventreur…
Cette bande dessinée est vraiment très jolie, l'histoire assez féerique, poétique et un peu sombre aussi. Encore une chouette publication chez Métamorphose.
Lien : https://mademoisellemaeve.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Instagramlelapinquilit
  30 janvier 2021
Un voyage initiatique à la fois réussi au niveau du scénario et des illustrations ! Nous embarquons aux côtés de Rameau dans une Angleterre victorienne, en partant des confins de la campagne anglaise pour arriver en plein coeur de Londres, ville sombre et sale, peuplée d'humains aux attitudes étranges. Un dépaysement pour la jeune Rameau qui va dans un premier temps s'émerveiller de ces choses magnifiques qu'elle ne connaît pas : les bijoux, les habits, les maisons. Mais qui déchantera peu à peu lorsqu'elle verra l'autre visage des hommes qui vivent dans la misère, font le mal autour d'eux, et qui sont atteints de babiolite aiguë qui les poussent à consommer toujours plus. Au détour de sa traversée elle rencontrera de nombreuses personnalités qui ont marqué L Histoire. Une belle échappée, qui nous fait réfléchir sur la condition humaine.
Commenter  J’apprécie          50


critiques presse (4)
Bedeo   24 novembre 2020
Conte moderne, voyage initiatique aux allures de réflexion qui mêlent beaucoup d’enjeux contemporains, comme ceux féministes et écologiques, Le grand voyage de Rameau est celui d’un petit être comique qui est allé au bout de sa curiosité.

Lire la critique sur le site : Bedeo
FocusLeVif   18 novembre 2020
Une créature des bois brave les interdits et s'en va découvrir les géants de l'Angleterre victorienne. Un univers et un auteur à découvrir.

Lire la critique sur le site : FocusLeVif
LigneClaire   13 novembre 2020
Phicil, que ce soit par la narration, le dessin, la confrontation des deux mondes à la fin d’un XIXe siècle où sévit à Londres un tueur en série bien connu, signe un vrai bonheur de poésie, de références à des grands noms de la littérature. Un voyage enchanteur et initiatique.
Lire la critique sur le site : LigneClaire
BDGest   07 octobre 2020
Le Grand Voyage de Rameau est une très belle histoire pour petits et grands, regrettons seulement une protagoniste assez peu charismatique.

Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
grimorggrimorg   15 février 2021
L'industrie moderne, en d'autres termes, notre société comprend une grande masse d'esclaves qu'il s'agit de nourrir en esclaves, de vêtir en esclaves, de loger et de divertir en esclaves... Leurs besoins quotidiens les contraignent à fabriquer les marchandises d'esclaves dont l'utilisation même perpétue leur esclavage...
Commenter  J’apprécie          40
IleauxtresorsIleauxtresors   29 novembre 2020
Le parlement est constitué de deux Chambres. Si vous portez une perruque, c'est la Chambre des Lords.
Si vous n'en portez pas, la Chambre des Communes.
- Zzz.
Comme son nom l'indique, ces Chambres servent de dortoir à de nombreux humains...
...mâles et plutôt âgés.
- Mais pourquoi ces vieux aiment dormir en groupe ?
- Certainement pour se tenir chaud.
Commenter  J’apprécie          90
IleauxtresorsIleauxtresors   29 novembre 2020
Ainsi, l'oiseau déploya ses ailes...
- Wouaou !
... et en quelques battements, nous nous élevâmes dans le ciel, bien cramponnés aux plumes du volatile.
Je crus d'abord que c'était l'expérience la plus merveilleuse de ma vie !
- Oh là là, qu'est-ce que c'est haut !
Planer à une telle altitude était tout bonnement incroyable !
Pourtant, peu de temps après, mon avis changea radicalement !
- Accrochez-vous, nous arrivons sur le parc. Je vais entamer une procédure d'amerrissage en piqué.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
Videos de Phicil (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Phicil
Phicil en interview sur planetebd.com
autres livres classés : londresVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3929 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

.. ..