AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782253241492
352 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (10/03/2021)

Note moyenne : 4.03/5 (sur 126 notes)
Résumé :
Maxine est une de ces femmes à qui rien ne résiste. Elle tombe sous le charme de Zack, joueur de poker professionnel comme elle, mais elle n’en montre rien. Un manipulateur professionnel ne dévoile jamais son jeu.

Maxine propose à Zack une alliance contre un concurrent redoutable. Piège ou vengeance… Zack n’en sait rien. Mais comment résister à la tentation du jeu ?

Maxine est une tornade qui défie le monde si masculin des joueurs de p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (64) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  13 avril 2020
Un grand merci à Babelio et aux éditions Les arènes...
Parce que son père ne voulait pas qu'il trime comme un con dans la vie, Zack manie, depuis tout petit, les cartes. Aujourd'hui, joueur ayant acquis une belle réputation qui lui vaut l'intérêt des gros poissons, expert dans le mensonge mais aussi les petites arnaques, il forme, avec son meilleur ami, Baloo, un duo qui sévit dans les bouges et les caves malfamées. Maxine, elle aussi, manie les cartes et le bluff avec dextérité. Et ce n'est peut-être pas le hasard qui va les réunir autour d'une table. Car, visiblement, la jeune femme, pétrie de vengeance, a besoin de l'aide de Zack pour une partie où l'on misera gros...
Maxine, Zack et Baloo, un trio aussi improbable qu'explosif... Rencontre hasardeuse ou non, toujours est-il que Zack, que les charmes de Maxine ne laissent guère indifférent, va se retrouver embarqué dans une sombre histoire de vengeance, de fric et de corruption. À ses côtés, son meilleur ami, Baloo, lui aussi vengeur masqué à ses heures nocturnes perdues. Quant à Maxine, avec la vengeance pour seul moteur, elle va tout faire pour enfin se délivrer d'un trop lourd fardeau. Comme souvent chez Benoît Philippon, ça ne manque ni de rythme ni de punch ! Après la pétaradante mamie Luger, voici donc un nouveau trio de bluffeurs nés qui va jouer carte sur table. Un trio cabossé, malmené, aux nombreuses fêlures et blessures, bientôt rejoint par un quatrième joueur, lumineux et débrouillard. Des dialogues percutants, un rythme effréné, une plume alerte et réjouissante, des situations cocasses mais aussi émouvantes, ce troisième roman de Benoît Philippon souligne, avec justesse, le parallèle entre la vie et les parties de poker.
Un road-trip à la fois sombre, tendre et jouissif...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          732
Annette55
  19 novembre 2020
Alors là quelle découverte !
Ce polar demandé par hasard en click & collect à la médiathèque, très différent de ce que je peux lire !
Nous voici au coeur d'une partie de poker percutante , rythmée par des dialogues sulfureux, forts, où chacun élabore des arnaques et joue sa vie tel Zack ,élevé à la dure, vie professionnelle axée sur le mensonge , fondations branlantes , play - boy, charmeur, bluffeur , joueur invétéré , talentueux , une espèce d'âme perdue, ami depuis l'enfance avec Baloo, super héros dans son genre , sujet à la déprime , candidat au suicide, tous deux écument des bas - fonds , près de dingues ou de ringards , élaborent des arnaques, en parvenant dans des cuisines où se démènent de pauvres diables sans papiers à la plonge , poursuivent leur chemin vers d'autres paradis artificiels , jusqu'à une chambre froide......mais c'est sans compter sur la belle Maxine, à la sensualité à fleur de peau, qui cache bien son jeu, une sacrée héroïne au caractère bien trempé ,personne ne lui résiste, prenant plaisir à provoquer Zack, mais elle se bat pour l'honneur , une vraie tornade , piège ? vengeance ? La belle recruterait - elle pour ça ?
Malmenée par la vie, cabossée , sans oublier Jean, petit bonhomme surdoué de sept ans . ....
Ici les cartes et l'argent règnent en maître . .....La belle Maxine «  aux yeux de biche cernés de khôl » en maniant les cartes n'arrête pas de bluffer...
Un polar palpitant où les personnages cabossés jouent des parties endiablées et manipulent , au charme dévastateur , Maxine)——-: «  Cheveux en pétard et fringues de friperie sur le dos, manteau imitation gazelle sous foulard de léopard , comment un ensemble de motifs aussi mal assortis peut- il paraître sexy »? ———
Aux dialogues percutants , hauts en couleurs, au rythme haletant, Maxine, Zack et Baloo forment un trio explosif .......
Action, suspense, ,situations cocasses ou limites, gouaille , scènes de cinéma, bars interlopes, caves mal famées , sans oublier sales types , briscards , joueurs suspects , perdants , impudeur et exaspération , politiciens véreux , magouilles, comédies et baratin intéressé du monde du poker, passages à tabac ....fêlures rafistolées ....J'en passe.l.
Un livre teigneux , vif, qui interpelle :
«  Qui a dit que le poker , c'est pas fait pour les bonnes femmes ? »
«  La lumière printanière fait scintiller les bouclettes dorées de Maxine alors qu'elle recharge son élégant revolver chromé » ....
«  le père ne voulait pas que son fils trime comme un con : T'as qu'à compter les cartes...... »
Je ne connais pas l'auteur.
Chez Équinox. Les Arènes .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          485
Crossroads
  01 mai 2020
Point commun entre Zack, son pote Booba (rien à voir avec le rappeur aussi fin et gracieux qu'une poêle en fonte) et la sublime Maxine ?
Le jeu !
Le poker, pour être précis.
Jeu salvateur qui permet de rester à flot en essorant des caves nés pour se faire arnaquer ou d'assouvir une vengeance ancestrale qui vous ronge comme de l'acide, c'est selon.
Bienvenue dans le petit monde interlope du poker.
Celui des arrière-salles enfumées et des nuits sans sommeil.
Je découvre Benoît Philippon, j'accroche sans réserve.
Le scénario, brillant sans jamais être trop technique donc rébarbatif.
Les personnalités, uniques, attachantes, dangereuses et terriblement contrariées.
Le style, vif, accrocheur, avec un sens de la formule hyper jouissif.
Un rapprochement pressenti à mille lieues de faire dans la guimauve de fête foraine.
Bref, le tout est un petit bonheur de lecture qui n'appelle qu'une seule et unique conclusion, l'envie pressante de découvrir Philippon plus avant !
Commenter  J’apprécie          542
tutesvuquandtaslu
  29 mars 2021
Première découverte pour moi de cet auteur qui a connu un succès monstrueux avec son roman Mamie Luger.
Ce dernier ouvrage ne faillit pas à la réputation de cet écrivain.
Une fine équipe de joueurs de poker, deux hommes largement déséquilibrés seuls mais qui, à deux, forment un duo de choc qui se connaît, se comprend et se soutient depuis de nombreuses années.
Une jeune femme, joueuse invétérée qui, par le jeu, cherche l'équilibre et l'oubli par la vengeance.
Tous les trois ne vivent que par le jeu et l'espoir de quintes royales, ce jeu qui aide à oublier tous leurs malheurs d'enfance, toutes leurs blessures si profondes.
Leur rencontre, tour sauf fortuite, va faire plus que des étincelles. À force d'apprivoisement, sans en avoir conscience, ils finiront tous par se sauver les uns les autres.
Une histoire d'amour et d'amitié, d'adultes et d'enfant, un hymne à la vie quand tous sortent enfin de leurs ténèbres.
Tout en humour acerbe et sarcastique, des thèmes des plus sérieux, tristes et actuels sont ici abordés, décortiqués et analysés.
Un livre joyeux sur les malheurs de la vie.

L'avez-vous lu ? Qu'en avez-vous pensé ?



+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          491
gruz
  04 mars 2020
Il y a des livres qui vous projettent littéralement dans la vie de papier de personnages inoubliables. Ceux qui proposent des scènes cinématographiques qui défilent littéralement devant vos yeux. D'autres qui offrent des dialogues si forts et uniques que vous en ouvrez grand les yeux (et qui détendent vos zygomatiques). Certains qui évoquent des sujets de société qui vous touchent au coeur, avec un engagement sincère. Et ceux qui sont écrits avec une plume aussi personnelle qu'enthousiasmante.
Tous ces livres ne font rarement qu'un. Joueuse est de ceux-là, rares.
Jouissif ! Ce troisième roman de Benoît Philippon est jouissif de la première à la dernière ligne. Avec des pics d'émotions d'une rare intensité.
Avec Mamie Luger, l'écrivain avait déjà créé un personnage mémorable, immortalisant une mamie de 103 ans, gravée au panthéon des personnages du roman noir (oui je suis dithyrambique, et je n'ai pas fini de l'être dans cette chronique).
Avec Joueuse, il passe un autre cap. Il nous fait don, non pas d'un personnage qui marque de manière indélébile l'imaginaire, mais de quatre d'un coup !
J'en ressors enthousiasmé et touché comme rarement, emballé totalement.
La vie est un jeu où les cartes ne sont pas distribuées avec équité, où il faut tirer son épingle (du jeu) et donner un sens à ce vaste bazar. Trois des quatre « héros » de cette histoire sont des joueurs invétérés, tous accros au poker, mais pour diverses raisons. Leur point commun : des failles béantes dans leurs passés qu'ils tentent de colmater grâce aux cartes et à la gagne. Jusqu'à la partie ultime où ils jouent bien davantage que leur pognon.
Aucun résumé ne pourra vous laisser imaginer le flot d'émotions, d'étonnement et de réjouissances qui vous attend en entrant dans la partie. Cette histoire se vit avec les tripes et le coeur. Un écrivain qui a tous les talents et qui progresse de livre en livre de manière assez ahurissante.
Benoît Philippon sait, mieux que personne, rendre ses scènes visuelles, dont certaines sont d'anthologie. Est-ce une surprise quand on connaît le pedigree du bonhomme ? Il est aussi réalisateur de films, de films d'animation et scénariste.
Rajoutez des dialogues à tomber, drôles et poignants. Et une plume qui sait tout écrire, tout décrire, tout ressentir. La beauté et la puissance des mots, avec une sacrée verve. A la fois « à l'ancienne » (quand on savait se flinguer avec classe avec de simples mots) et pourtant résolument moderne.
Mais son exploit le plus grand est bien sa manière de façonner ces quatre personnages. Leurs cassures, mais aussi leurs aspérités qui les rendent complexes et profonds, m'auront marqué comme rarement. Sans oublier que tout est histoires de rencontres, même si elles se déroulent de manière abrupte.
Et, cerise sur le gâteau, le sieur Philippon a des convictions et s'en sert de ciment pour bâtir ses histoires. Il n'a pas attendu la vague #metoo pour se faire entendre à travers ses écrits, mais il est donc complètement dans l'actualité. Ses héroïnes sont tout sauf des victimes expiatoires, elles se battent pour leur honneur. Et les hommes de ses histoires, ceux auxquels on s'attache, défendent (ou tendent également vers) ces valeurs.
Joueuse est un livre singulier, d'une qualité rare. Intrigue, personnages, dialogues, écriture, valeurs… tout concourt à en faire un livre mémorable. Et surtout totalement jouissif ! Benoît Philippon met tellement de talent dans tout ce qu'il touche que s'en est limite indécent.
Lien : https://gruznamur.com/2020/0..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          362


critiques presse (1)
Actualitte   21 octobre 2020
Là où Benoît Philippon est extrêmement doué, c’est qu’il arrive, malgré toute cette noirceur, à faire flotter à la surface ce petit rien d’humanité qui nous fait dire que tout n’est pas perdu.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (84) Voir plus Ajouter une citation
ZexiopZexiop   17 avril 2021
Maxine poursuit sa besogne en leur donnant une leçon de sexisme ordinaire :
- Pisser sur le bord de la route n'est pas le monopoles des hommes.
Commenter  J’apprécie          80
ZexiopZexiop   17 avril 2021
Le serveuse perplexe se dit qu'après tout, sur le sujet de la domination masculine, le programme de l’Éducation nationale n'a pas encore fait ses preuves, et que l'étrangère a des arguments valables.
Commenter  J’apprécie          10
ZexiopZexiop   17 avril 2021
La Française des jeux fait son beurre sur le dos des désœuvrés qui, à force de se dire que dix euros c'est pas grand-chose, engloutissent leur loyer, se rabattent sur les prêts à la consommation pour boucler les fins de mois, et se noient dans les agios.
Commenter  J’apprécie          00
ZexiopZexiop   17 avril 2021
Tu sais ce qui ferait du bien à des types de ton espèce ? De vous retrouver ligotés et de voir un mec traiter votre mère comme vous traitez les femmes, et que vous puissiez rien faire. Vous prendriez enfin conscience de votre pitoyable médiocrité.
Commenter  J’apprécie          00
ZexiopZexiop   17 avril 2021
Baloo s'époussette les mains. Autour de lui gisent Riton et trois pirates venus à la rescousse. Ils pensaient ratonner du négro pour le sport, ils se retrouvent éparpillés sur un champ de bataille, façon Game of Thrones.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Benoît Philippon (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Benoît Philippon
Mamie Luger de Benoit Philippon aux éditions Livre de Poche https://www.lagriffenoire.com/1038068-divers-litterature-mamie-luger.html
• Vos libraires de @lagriffenoire vous font livrer vos précieux livres à travers toutes la France ! Rendez-vous dans notre librairie en ligne les ami(e)s www.lagriffenoire.com • Votre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=newsletter • Info : Les livres commandés hors stock librairie, seront livrés dans un délai d'environ 10 jours selon la maison d'édition. • Nous vous remercions pour votre confiance inestimable envers les librairies que vous soutenez, @Jean-Edgar Casel & @Gérard Collard • • • #lagriffenoire #lagriffenoirejeunesse #lagriffenoirebd #librairies #conseillecture #librairiesuniesCovid2020 #lapetitelibrairie #editionslivredepoche
+ Lire la suite
autres livres classés : pokerVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2083 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..