AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 229002547X
Éditeur : J'ai Lu (02/05/2010)

Note moyenne : 4.01/5 (sur 53 notes)
Résumé :
"Vous n'aimez pas le football, mademoiselle Somerville ? C'est bien dommage, car votre père vous a légué son équipe".
Phoebe n'en revient pas. Elle, patronne des Chicago Stars ! Avec pour mission de gagner le prochain championnat, si elle veut toucher sa part d'héritage ! Ultime pied-de-nez de son père qui l'a toujours méprisée. Ce défi, Phoebe entend bien le relever, même si elle doit s'imposer à ces gaillards machos, à commencer par leur entraîneur, Dan Ca... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
livrevie
  29 août 2014
Avertissement: « Les personnages et les situations de ce récit étant purement fictifs, toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite »
-------------------------------------------------------------------------------------------------------Je tourne dans ma chambre en me rongeant les ongles depuis presque vingt minutes. Bientôt, il ne va me rester que des moignons en guise de doigts. Je devrais me dépêcher, je risque d'être en retard, et je suis convaincue que la Dame-Rousse-Générale-en-chef n'appréciera pas. Je butte sur le tapis et me retiens à mon bureau pour éviter de tomber. Il ne manquerait plus que je me fasse mal.
J'ai honte. Oui honte. Parce que j'ai replongé, et que je n'arrive pas à me sentir coupable de ma re re re re chute. Je vais devoir aller là-bas et dire : Bonjour, je m'appelle livre-vie, et je suis livres-addict, et ensuite confesser ma faute, celle d'avoir été tentée par un livre d'occasion pas très jeune, sur le milieu du football américain, qui fait plus de 600 pages, et que j'ai dévoré jusqu'à pas d'heure.
Je vais devoir dire que j'ai vibré pour Phoebe et son passé difficile, cet être brisé malgré une assurance apparente, et pour Dan, coach qui en ferait rêver plus d'une ( je pense qu'on devrait songer à créer un fan club des types idéaux...). Je suis sûre que mes copines du cercle des livres-addict aimeraient beaucoup Dan d'ailleurs, et Ron aussi, et Viktor également, parce que l'auteur a vraiment su les rendre attachants.
Je vais devoir reconnaître, sur une chaise qui me fait mal aux fesses (et je ne suis pas sûre que la Générale-en-chef apprécie que j'apporte un coussin, ce n'est pas une rigolote...), qu'avoir aimé cette plume alerte et pleine d'humour est un pêché presque capital, et le Cerbère-Général-en-chef va encore insister pour avoir toutes les coordonnées du livre pour le mettre sur la liste des ouvrages interdits. Je suis même sûre qu'elle va me demander de le lui remettre, moi qui avait pensé le prêter à mes copines en douce.
Parce que c'est un peu ça les Chicago Stars, c'est un peu le livre qu'on se refile dans une enveloppe parce que la couverture est kitsch à souhait, mais dont on reparle ensuite avec ses copines autour d'un chocolat chaud (ou d'un bon verre de vin blanc!) en gloussant comme des idiotes.
Je m'assois sur le lit.
Je me demande si je ne pourrais pas faire une rapide prière aux Dieux pour qu'ils me dispensent d'y aller. Peut-être que je pourrais les convaincre que ce n'est pas si grave. Mais le sol est vraiment dur, je risque de m'écorcher mes genoux devenus trop sensibles, et je ne suis pas sûre qu'ils m'écouteront.
C'est qu'ils sont têtus les bougres ! Ils disent que j'ai une maladie qui me pousse à commettre des fautes graves, à avoir des lectures inadaptées, interdites. Moi je veux bien, je ne suis qu'une faible mortelle après tout. Ils disent qu'il faut demander pardon, pour ensuite pouvoir espérer guérir. C'est ce que je fais. Mais est-ce que je me sens mieux pour autant ? Je ne me sens jamais mieux que lorsque je lis une bonne romance qui me transporte, n'en déplaise aux Dieux...
Je continue de me ronger les ongles, une saveur métallique envahit ma bouche et je réprime un cri de douleur. Je suis allée trop loin. Si je ne vais pas attention, je vais tacher ma couette.
Je ne comprends pas tout cela, je sais juste une chose, je vais être en retard, et je vais avoir mal aux fesses.
Et il va falloir que je parle avec mes copines du groupe, et vite...


Lien : http://lelivrevie.blogspot.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Sephirotha
  01 juillet 2013
Phoebe Somerville, 33 ans, déteste son père depuis toujours, et pour cause... Je n'en dirais pas plus. Bref, elle a eu une enfance difficile qui l'a poussée à se transformer en Bimbo délurée : une blondasse sur-maquillée, en mini-jupe / décolté vulgaire / talons de 15cm, qui ne sort jamais sans son caniche... Vous voyez, le genre fille détestable qui fait retourner tous les hommes sur son passage ?
Malgré cette haine envers son défunt père, elle répond à ses dernières volontés : reprendre son club de Football, jusqu'à la fin du championnat. Mais elle déteste le football, et déteste encore plus qu'on lui donne des ordres ou lui dicte ce qu'elle doit faire. Et sous ses airs de femme superficielle se cache bien évidemment une femme intelligente au caractère bien trempé, ou devrais-je inondé ?
La voilà donc de retour à Chicago après plusieurs années d'absence, avec comme seul bagage une réputation de dévergondée et dont la presse locale n'a pas manqué de vanter les « exploits » passés. Ce n'est pas comme ça qu'elle va redorer l'image du club qu'elle a complètement laissé couler pour se prendre des vacances, suite à la découverte de son « héritage ».
Mais Dan Calebow (et c'est là qu'arrive notre beau mâle sexy), le coach des Chicago Stars ne compte pas la laisser s'en tirer si facilement et lui met ses obligations sous le nez. Ancien célèbre Quarterback, il ne vit que pour la victoire de son équipe, et son égo est surdimensionné -tout comme d'autres parties plus intéressantes de sa personne, bah ouais il fait 1m90, vous pensiez à quoi ?-.
Comme vous vous en doutez, la rencontre entre nos deux héros ne va pas se faire sans dommage : ils ne connaissent pas mais se détestent déjà.
L'auteure nous emmène dans le monde du football américain, sans pour autant nous assommer de termes tactiques ou de « trucs de mecs ».
Le point fort de ce roman est son humour : j'ai du faire sursauter environ 156 fois le voisin par des éclats de rire incontrôlables. J'applaudis aussi la qualité de Susan Elizabeth Phillips à nous piéger : vous savez, comme dans les dramas, où on nous montre une scène imaginée par l'héroïne. On hallucine jusqu'à s'apercevoir que c'était juste un tour de son imagination débordante. Bon ici, ce n'est pas vraiment ce principe dont use l'auteure, mais son effet est globalement le même : on se sent rouler et on est planté là, bouche bée !
La romance reste le fil conducteur, même si l'interaction de nombreux et appréciables personnages secondaires vient étoffer l'histoire. Je pense surtout à Molly, la demi-soeur dont Phoebe va avoir la charge, et à Ron le directeur paumé du club.
Tous les personnages sont attachants ; j'ai suivi leur évolution avec grand intérêt et me ferai une joie de les retrouver dans les prochains tomes, pour certains.

Attention ce roman reste du divertissement, et dégouline de stéréotypes à l'américaine ! Si c'est une romance réaliste ou grande une leçon de vie que vous chercher, oubliez cette histoire... Mais si vous voulez rire et vous abreuver de répliques cinglantes, je ne peux que vous encourager à lire ce roman « maintenant ! » (Petit clin d'oeil à celles qui ont déjà lu ce livre).
Au grand regret de mon voisin, je compte bien m'attaquer très prochainement au second tome de cette série, pour retrouver un joueur de l'équipe plutôt sexy, en tant que héros cette fois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Kamana
  13 octobre 2010
500 pages d'émotions garanties!
Entre bras de fer musclés, répliqués cinglantes mais non dénuées d'humour cette oeuvre de Susan Elizabeth Phillips est un véritable bijou. Tout y est : amour, tromperies, duperies, suspens et une ambiance drôle à souhait.
Phoebe a beau être la fille d'un richissime être méprisant, elle n'en a pas moins pour autant souffert une bonne partie de sa vie de ses relations quasi insupportables qu'elle et son père entretenaient. Pour avoir vécu et depuis souffert d'un viol lors de son adolescence, Phoebe s'est construit un personnage. Elle devient une autre face aux hommes, une bombe faite femme, sexy en diable, attirante et affolante dans des tenues et des postures qui rendent gagas la gente masculine et jalouses les femmes. D'une beauté magnétique elle fait tourner les têtes et les ragots vont bon train depuis des années concernant ses amants et le soi-disant nombre d'hommes qui ont atterris dans ses griffes !
Lorsqu'à la mort de son père elle apprend qu'elle n'a d'autre choix pour toucher une partie de son héritage que de gérer l'équipe paternelle de football des Chigaco Stars, Phoebe voit rouge et décide de laisser les choses en l'état, ignorant promptement les appels d'un certain Dan Calebow, entraîneur séduisant au charme dévastateur mais au caractère austère, brutal quasi-animal. Mais l'homme est d'une trempe supérieure, et entant qu'ancien sportif qui a tout réussi et qui se voit rarement refuser ce qu'il veut, va ramener Phoebe à la réalité et aux attentes, d'une équipe, d'un staff et d'un public.
Ces deux-là font faire des étincelles, leurs échanges faisant la richesse de leurs rencontres.
Un décor plutôt restreint mais une panoplie de personnalités vont graviter autour des deux personnages, tous différents allant de la demi-soeur ronchonne, en passant par des joueurs de football attendrissants, pour arriver à un directeur peureux de prime abord mais d'une loyauté à toute épreuve.
Bref vous l'aurez compris, ce roman est si riche en humanité, en sentiments et émotions qu'il est difficile d'en parler sans s'égarer aux souvenirs de certains passages mémorables.
De la très grande romance et nous ne pouvons que nous ronger les sangs dans l'attente du deuxième opus à paraître bientôt, nous l'espérons !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
leslecturesdeVal
  23 mai 2013
Voilà un livre que je connaissais pas du tout, c'était ce mois-ci la lecture commune sur le forum Au boudoir écarlate, j'ai donc voulu le découvrir mais je n'ai vraiment pas adhéré du tout à l'histoire. Elle se passe dans une équipe de football américain, sport bien sur que je ne connais pas du tout, bon ça ne parle pas spécialement de ça mais même les personnages ne m'ont absolument pas plu , c'est même rare qu'un livre comme celui-ci ne trouve pas grâce à mes yeux mais là franchement j'ai pas aimé du début à la fin. J'ai trouvé beaucoup trop de longueurs dans ce roman qui étaient assez inutiles je pense.
Alors, peut être est-ce aussi le moment que que j'ai choisi pour le lire qui n'est pas adapté pour l'appréciation, car je dois, honnêtement, faire une overdose de romances en ce moment, et comme c'est aussi une histoire très très romancée avec, encore une jeune femme qui n'est pas épargnée par la vie , violée étant plus jeune, rejetée par son père et qui maintenant , ne fait aucunement confiance aux hommes, une fois de plus ( pourquoi les héroïnes sont toujours des femmes qui sont abusées par la vie et les hommes ...) et qui rencontre l'homme qu'elle aime malgré des relations très difficiles. C'est du vu et revu et c'est sûrement ça qui m'a fait ne pas l' aimé, cela ne m'étonnerais pas du tout. J'ai qu'en même voulu le lire jusqu'au bout (oui oui je suis têtue ) et je dois vous avouer que cela m'a coûté beaucoup de tourner autant de pages dans lesquelles je m'ennuyais, mais je pensais trouver à force un fil conducteur qui me ferais apprécier ce livre car c'est qu'en même une saga en 7 tomes donc c'est que cela doit être intéressant tout de même.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Milka2b
  18 avril 2013
Une Romance Contemporaine, ds le monde du FootBall Americain, ca change.
Une bimbo blonde avec son petit caniche blanc toiletté face à un coach surdimensionné, bourré de testostérone et d'agressivité, en voilà un match qui va faire des etincelles.
Autour d'un enterrement et d'un testament, vous trouverez une bimbo blonde (avec la tete sur les épaules), un directeur soumis qui cache bien son jeu, un coach agressif au coeur tendre, une petite peste comme soeur qui se sent mal aimé, un ignoble cousin....melangez le tout et vous allez avoir droit à une romance chaotique, pleines de surprise et d'emotion, pas tres plaisant par moment.
Mais une belle histoire remplie d'humours, d'amours et de fortes sensations, de beaux sportifs, de secrets et de mensonges, qui va nous faire passer un agreable moment de lecture.
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Milka2bMilka2b   16 avril 2013
Phoebe bataillait avec le bouchon du tube d'aspirine.
- Bon sang! Marmonna-t-elle. Je n'arrive jamais à ouvrir ces trucs. Je déteste les bouchons de sécurité!
- Ne compte pas sur moi. Soulever de la fonte sur le banc de musculation, tant que tu veux, mais je n'ai jamais pu venir à bout d'un de ces machins-là.
Commenter  J’apprécie          70
EstherJulesEstherJules   19 juin 2017
En s'adossant négligemment à son siège, elle fit mine de se mettre à inspecter ses ongles laqués.
L'effet fut immédiat. Les veines saillirent au cou de Dan quand il se mit à hurler:
- Regarde-toi! Tu n'es même pas foutue de faire la différence entre un ballon de football et une foutue batte de base-ball! Et tu prétends m'apprendre comment coacher mon équipe? Tu te prends pour une espèce d'autorité en matière de psychologie masculine? Tu penses avoir le droit de me dire que mes hommes ont les nerfs en pelote? Alors que tu n'y connais rien?
Il lui fallut marquer une pause pour reprendre son souffle. Phoebe en profita.
- Tu peux vider la benne à ordures qui te sert de bouche tant que tu voudras, dit-elle doucement. Cela ne change rien au fait que je suis le boss. A présent, pourquoi n'irais-tu pas faire un tour sous la douche pour te rafraîchir les idées?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
EstherJulesEstherJules   14 juin 2017
Phoebe se garda bien de répondre.
- Chouette endroit! s'entêta-t-il.
Regardant droit devant elle, elle poursuivit sa balade comme si de rien n'était.
- Tu sais, tu pourrais contribuer un minimum à cette conversation.
- Miss Univers ne parle pas. Elle pose.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : romanceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3300 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre