AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782709668491
250 pages
Éditeur : J.-C. Lattès (25/08/2021)
3.71/5   7 notes
Résumé :
Cobra, la vingtaine, a grandi au cœur du quartier de Strasbourg – Saint-Denis à Paris, où depuis quelques années de nouveaux commerces branchés remplacent petit à petit les PMU, boucheries et autres couturiers. Quand il ne travaille pas dans l’épicerie de son père, il partage son temps entre la terrasse du bar Chez Jeannette à discuter avec sa bande et son obsession pour la musique. Le jeune homme rêve de devenir rappeur et se donne une année pour réussir. Avec le s... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
MarcelineBodier
  07 septembre 2021
Pourquoi lire ce livre ? Parce que l'écriture a complètement emporté mon adhésion. Elle est à l'image de la musique qu'elle décrit : très rythmée, émaillée de termes tantôt contemporains - populaires ou branchés -, tantôt savants - empruntés à la sociologie ou la culture classique -, dont on peut goûter les sonorités même sans les connaître. L'incipit donne le ton en décrivant Strasbourg-Saint-Denis « peu de temps avant que le quartier se fasse sauvagement gentrifier la gueule ». C'est parti pour un premier roman propulsé par la rentrée littéraire !⠀
⠀⠀
Un premier, mais sûrement pas un dernier… Car Julia Pialat, sociologue « Millenial », a entrepris de fédérer sa génération autour d'une bande de musiciens dans un quartier parisien en mutation, comme l'a fait Virginie Despentes dans Vernon Subutex pour ma génération.⠀⠀
⠀⠀
On suit Cobra, qui a grandi à Strasbourg-Saint-Denis, quartier traditionnellement populaire dont la population est en train de changer. Son père est épicier, mais lui, il sera musicien, et dans sa bande, on trouve un disquaire, le gérant du bar Chez Jeannette, une DJ, un ancien producteur déchu… Comment faire pour percer quand on pressent de quoi on est capable, mais qu'on n'a ni structure ni réseau pour l'exprimer ?⠀⠀
⠀⠀
Un roman initiatique qui nous dépeint une génération à la fois dans sa spécificité (« digital native », bercée au rap) et son universalité (ambiance « À nous deux, Paris »). 👉Et vous, quel est votre livre générationnel ?👈⠀
Lien : https://www.20minutes.fr/art..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
isa-vp
  08 septembre 2021
Cobra est un jeune rappeur qui rêve de célébrité et de réussite. Fils de parents immigrés, il a la chance de vivre dans le quartier de Paris surnommé SSD (Strasbourg-Saint-Denis) qui constitue le triangle d'or des artistes de rap.
Grâce à sa rencontre avec Chérif, un ancien producteur de raï passé de mode, il enregistre un premier disque dans lequel ses textes se mêlent aux musiques techno et raï. Devant le succès de cette production qui inonde les réseaux sociaux et les antennes radio, Cobra se voit bien devenir la relève du rap français.
En lisant ce roman, je me suis sentie d'un monde et d'une culture musicale bien différents et tout en regardant évoluer cette génération rap, je me suis positionnée comme une observatrice, avec plus de curiosité que d'intérêt.
L'écriture de Julia Pialat est parsemée de nombreuses références aux marques et aux artistes tendances qui m'ont parues assez pénibles ; mais pour sa défense, je dirais que son style témoigne bien de la gentrification (ou boboïsation) des quartiers populaires parisiens.
Un roman très « branché » à réserver aux amateurs de musique électro et rap qui sauront y reconnaître les codes et les expressions de cette culture très spécifique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
CelinePointAlaLigne
  16 octobre 2021
💿 Quiconque s'est déjà promené dans le quartier de Strasbourg-Saint-Denis lui reconnaîtra une âme particulière. Mais celle d'aujourd'hui n'est pas celle d'hier. Demandez donc à Chérif, ancien producteur de raï qui après un succès solaire péréclite dans une solitude silencieuse, ce qu'il en pense ? Sans doute pas la même chose que Cobra qui compte bien s'extraire de sa condition à l'aide de la musique.

Les + :
➕ La musique ! Au fond tout d'abord. Nul besoin d'être un expert pour s'intéresser à la création musicale et ici l'approche qui est faite est particulièrement bien vue. Pourquoi créer de la musique ? Comment le faire ? Qu'est-ce qu'une influence ? Comment un courant prend-il ? Comment passe-t-il de mode ? Julia Pialat répond à toutes ces questions sans en donner l'impression à travers le destin des différents acteurs, ou devrais-je dire musiciens, de son roman.
Et puis dans la forme ! Ce texte est magnifiquement rythmé. Scandé parfois. Avec un langage moderne qui sonne juste et qui apporte ses propres réponses à l'évolution des sociétés...

➕ L'omniprésence du quartier. J'ai particulièrement apprécié qu'il soit un personnage à part entière. Constater l'évolution des populations, des commerces, de la réputation… là encore ça en dit long sans que jamais ce texte ne bascule dans l'étude sociologique.

Les - :
➖ Pas de moins ! Si ce n'est que je l'ai, du coup, trouvé trop court !

♾ En synthèse : un très bon premier roman qui pourrait être un spin-off de Vernon Subutex de Virginie Despentes. Une belle histoire de destins croisés qui ont pour point commun l'amour de la musique, quelle qu'elle soit. Des personnages attachants, profonds et crédibles. “Let The Music Play” again !
Lien : https://www.instagram.com/p/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lili0000
  23 octobre 2021
A Strasbourg-Saint-Denis, Cobra, fils d'épicier portugais, a grandi en côtoyant les enfants bobos des artistes qui ont envahi ce quartier populaire. Et il s'est mis à se rêver musicien plus que d'une vie dans l'épicerie familiale.
Alors qu'un énième échec est en passe de le faire renoncer, il rencontre Chérif, ancien producteur de Raï à la dérive.
De la musique, de l'amour, de l'espoir et un peu de Paris. Un roman très agréable à lire et un Cobra dont on veut absolument savoir ce qu'il va devenir.
A lire dans la réserve de l'épicerie.
Lien : https://lucioleetfeufollet.c..
Commenter  J’apprécie          00
asciena
  25 septembre 2021
Jusqu'aux 50-60 pages du livre j'ai bien cru eu je n'allais pas aimer le livre… Pourquoi ? A cause de quelque chose de vraiment bête pourtant. Les références sur la pop culture dans l'industrie musicale. Il y en a absolument partout que ça en devient ridicule, on se demande même si Julie Pialat n'a pas écrit son livre juste pour placer les fameuses petites références pour en faire des jeux de mots et j'ai trouvé ça vraiment lourd au début et puis par la suite j'ai su faire abstraction et j'ai été happé par l'histoire.
C'est, je crois, le premier roman de l'autrice et je pense que c'est loin d'être le dernier !!
Lien : https://mellecupofteabouquin..
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
isa-vpisa-vp   08 septembre 2021
Dis-toi qu'au moment où je te parle, une bande de gosses de treize, quatorze ans est certainement en train d'inventer un nouveau courant musical dans un garage dans la banlieue de Seattle ou de Belgrade ....
Ils poussent les boutons, tâtonnent, improvisent, et soudain tombent sur une sonorité intéressante. Ils ne le savent pas encore, mais ils sont déjà en train de bouleverser l'histoire de la musique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
audeLOUISETROSSATaudeLOUISETROSSAT   10 septembre 2021
La visite d'Ellis lui a rappelé les basiques : leur père n'est pas un "Rolling Stones". Et ils ne vivent pas dans "LA mélodie du bonheur".
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Julia Pialat (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Julia Pialat
Julia Pialat vous livre aujourd'hui les grandes thématiques de son premier roman « Quand la ville s'éteint », et vous dévoile toutes ses influences, ses inspirations, son rapport à la musique, sa passion...
autres livres classés : Hip-hopVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Arts et littérature ...

Quelle romancière publie "Les Hauts de Hurle-vent" en 1847 ?

Charlotte Brontë
Anne Brontë
Emily Brontë

16 questions
828 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , art , musique , peinture , cinemaCréer un quiz sur ce livre