AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9782749913070
Éditeur : Michel Lafon (28/10/2010)

Note moyenne : 2.85/5 (sur 10 notes)
Résumé :
: Le diamant bleu de Louis XIV, merveille absolue de l'art baroque, est volé sous la Révolution en 1792. On le croit disparu à tout jamais. Vingt ans plus tard, à Londres, un mystérieux diamant bleu apparaît. Serait-ce celui du Roi-Soleil retaillé ?

Ce livre nous plonge dans l’incroyable aventure du plus gros diamant bleu de l’Histoire qui a suscité toutes les convoitises et réveillé les pires cupidités. De l'époque des maharadjas dans le mythique ro... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
FrancoisGe
  19 avril 2012
Pour moi, ce livre se compose de deux parties : le premier chapitre et les chapitres suivants.

Chapitre Premier :
En lisant le premier chapitre, j'ai eu l'impression que Thierry Piantanida, en charge de l'écriture du livre, avait retranscris les données brutes que lui avaient communiqué François Farges. Et ces traductions mises bout à bout forment le chapitre. On avance dans l'histoire par soubresauts. Il manque le souffle, le liant, qui aurait réuni toutes ces infos dans une perspective linéaire racontant un destin. Les informations sur le sort de ce diamant n'émaillent pas ce premier chapitre. Elles le hachent, de manière artificielle.
Exemple : l'histoire commence en page 11 puis s'interrompt brutalement en page 15. Pages 15 à 18 : présentation de données historiques. Page 18 : L'histoire reprend, mais on ne sait ni où ni quand. Elle s'interrompt page 21, reprend page 23.
Toutes ces données historiques ne sous-tendent pas le récit. On a l'impression qu'elles y ont été introduites de force. Et, au fil des pages, on saute du coq à l'âne. Ex : fin de la page 25, début de la page 26.
L'histoire est décousue : Page 28, le héros a un rendez-vous important dans huit jours. Page 29 : on se retrouve trois semaines plus tard ! On a loupé le rendez-vous !
- J'aurais aimé avoir une explication plus précise, dès le début, de ce qu'est ce fameux « plomb ».
- Anachronisme : la scène se passe au début de l'année 1669 (indiqué page 29). Page 35, Colbert voit le grand diamant bleu. « Colbert tire le premier tiroir. Et voici la star ». C'est un anachronisme, en 1669, ce mot n'existait pas. Il a été inventé au théâtre en 1844 et est entré dans le dictionnaire français comme un anglicisme en 1919 !
- le pseudo document d'époque de la page 39 n'aurait-il pas été mieux à sa place en fin d'ouvrage ?, en annexe ? Là où il est placé, il interrompt l'histoire.
- Peu crédible : Page 18, il est dit que Louis XIV s'empresse de faire appel aux services d'un tailleur de pierres précieuses à la mort de son oncle. le roi n'avait-il pas suffisamment de pouvoir pour contraindre ce tailleur de pierres précieuses à travailler pour lui du vivant de son oncle ?
- Erreur : page 41 : « contemple sans le voir ». Contempler, c'est considérer attentivement, s'absorber dans l'observation. Il est donc impossible de contempler sans voir.
En revanche, rien de tout cela dans les chapitres deux et suivants.

Chapitres deux et suivants :

L'histoire se déroule sans aucune interruption, les données historiques sont bien intégrées, le texte excellemment rédigé. C'est un bonheur que de tourner les pages.
Je remarque simplement :
- L'expression « fixe son fils du regard » en page 47. Il me semble que « fixer du regard » est un pléonasme.

Ce qui m'a plu :

- La couverture du livre, très belle à mon goût.
- le texte est conjugué au présent, c'est agréable. le vocabulaire d'époque employé.
- La correspondance entre la somme payée par le roi pour les diamants et les kilos d'or que cela représente en page 40.
- La rédaction de grande qualité et très facile à lire.
- La description de la pression qui pèse sur le joaillier avant et pendant la taille (pages 133 et ss.)
- L'explication des moulages en plomb des diamants (p. 141.)

Ce qui m'a moins plu :
- J'ai eu l'impression de survoler une histoire qui m'était étrangère. Ça va trop vite. Il y a trop de détails ou pas assez.
- Beaucoup de pages m'ont semblé hors-sujet, surtout dans le dernier tiers du livre. L'auteur donne beaucoup de détails qui n'ont pas de lien direct avec le diamant bleu.
- J'aurais aimé quelques illustrations des différentes tailles du diamant bleu.

En conclusion : un sujet passionnant, un livre assez bien fait même si je crois que cette histoire et toutes ces données auraient mérité un livre d'un millier de pages beaucoup plus fouillé, quitte à inventer des personnages, quitte à bâtir un lien entre eux qui aurait permis de suivre le sort de ce diamant au travers d'une saga. Cela m'aurait permis de me mettre dans l'histoire, ce que je n'ai pas pu réellement faire avec ce livre, sans cesse contraint, chapitre après chapitre, de faire des bonds dans le temps pour finalement juste survoler la destinée de ce diamant. Je comprends néanmoins que l'éditeur (livre de 300 pages) et les auteurs (s'en tenir aux données vérifiables) aient pu attribuer une autre perspective à ce projet. Dans ces conditions, j'ai senti que les auteurs ont fait de leur mieux. Et, mis à part ce premier chapitre complètement raté à mon sens, le résultat est assez bon. On passe un bon moment avec ce livre à l'écriture précise et légère.
Ma note : 7/10
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ERICANSE
  19 février 2011
(Le) Diamant bleu. FARGES François et PIANTANIDA Thierry
Paris. 2010. Michel LAFON .327 p.
Présentation de l'éditeur :
En 1664, un Intouchable découvre dans les mines du royaume mythique de GOLCONDE un diamant bleu d'une taille exceptionnelle. Bientôt, celui-ci arrive à la cour de France où le joaillier du Roi-Soleil en fait le plus beau diamant du monde. Mais il disparait mystérieusement lors du vol insensé des joyaux de la Couronne en 1792…
Il passera de main en main et fascinera tous ses propriétaires. Pour le posséder, un banquier londonien va devenir receleur, obligé de le retailler –véritable sacrilège- pour qu'on ne puisse pas le reconnaître…Il traverse alors l'Atlantique, rendant fous les nouveaux riches en quête de bijoux aristocratiques. La pierre porte malheur, semble-t-il : elle n'en est que plus attirante aux yeux de tous ces excentriques. Désormais véritable icône de la société américaine sous le nom de « Hope », elle s'expose aux regards extasiés des foules, aussi admirée à Washington que la Joconde au Louvre.
Idolâtrie, superstition, goût du pouvoir, insolences de milliardaires mais aussi génie des artistes qui ont révélé sa splendeur : laissez-vous entraîner à la recherche du diamant bleu, qui, sur trois siècles et sur trois continents, fut le catalyseur de toutes les passions humaines.
François FARGES est professeur au Muséum d'histoire naturelle de Paris et à l'université de Stanford.
Thierry PLANTANIDA est auteur et réalisateur de films documentaires de sciences et de nature.
Mon avis ( Décembre 2010)
Ce livre est –en ce qui me concerne – une première, puisqu'après l'avoir terminé, en quelques jours, j'eus l'envie soudaine et irrépressible d'ouvrir la télé et de voir les films documentaires et autres reportages sur ce thème.
Les auteurs nous livret ici une leçon (méconnue) de l'Histoire, non pas d'un pays ou d'une époque mais d'un diamant. Sur plus de 3 siècles, nous passons d'un continent à l'autre, d'une société à une autre, … pour suivre ce diamant bleu, qui, avant de devenir le diamant Hope, sera le joyau de la Couronne française. Fort bien documentée, l'histoire nous est clairement dévoilée ici, et dans un style léger, avec un découpage par « période », permettant une avancée limpide dans le récit et une compréhension aisée.
Les personnages sont nombreux et différents, depuis ce grand Mogol jusqu'à Evalyn Walsh McLean, et les pays traversés couvrent la presque totalité du monde, et cet ouvrage nous donne –comme, je vous l'ai dit en commençant – l'envie d'en savoir plus… le but de l'ouvrage semble donc être rempli, puisqu'il a passionné le lecteur…Oui, sauf que…Le Diamant Bleu reste plus un livre d'Histoire qu'un véritable roman. Les personnages, trop nombreux pour être suivis – par exemple, on veut savoir ce que devient, dans le détail, Jean Baptiste TAVERNIER - évoluent dans trop de mondes différents, pour qu'ils soient décrits….
Si j'ai beaucoup appris en découvrant ce livre, je le conseillerai à ceux et celles, souhaitant découvrir cet univers des diamants, mais il ne figurerait pas dans une liste adressée à des amateurs de romans historiques.
Félicitations néanmoins aux deux auteurs, avec un grand coup de chapeau à Mr FARGES François pour la résolution officielle de cette énigme…

Lien : http://leslivresetlemonde.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Bookenfolie
  22 mai 2011
J'ai reçu ce roman dans le cadre d'un partenariat avec Michel Lafon organisé par Blog-O-book. Merci pour ce beau moment passé en compagnie d'un diamant qui a traversé les siècles !
Parlons de ma lecture : le Diamant Bleu est un roman historique écrit par deux auteurs passionnés par l'histoire de cette pierre précieuse. Ils ont cherché à travers les archives, papier non officiel et joailliers pour recréer le parcours du Diamant.
Le Diamant Bleu, le Diamant "Hope", le Diamant de Louis XIV, ... tous ces noms ont été donné pour une seule et même pierre. À travers les époques, le nom de ce diamant a changé car les possesseurs ne se rendaient pas tous comptent de sa valeur et ne savaient pas à qui il avait appartenu.
Tout le roman est en général structuré par chapitre. Chapitres après chapitres, les possesseurs du Diamant changent et nous découvrons de nouvelles histoires, tantôt masculines, tantôt féminines (bien que majoritairement masculines). Ce n'est pas une histoire où l'on s'attache aux personnages, on n'apprend pas à les connaître, on les survole, car dans un sens, le personnage principal est le Diamant Bleu !
Ce livre est une vraie leçon d'histoire : On en apprend sur le mode de vie des mineurs en Inde, sur Louis XIV, sur l'alchimie, la lumière, la géométrie. On découvre le Nouveau Monde, l'aristocratie, le monde des musées. On visite Paris, Londres, Washington, ... Une multitude d'informations proposées dans ce roman. Bien sûr, comme pour les personnages, ces sujets ne sont pas approfondis, ce qui pourrait gêner certaines personnes, mais me semble tout à fait normal, à mon goût.
Le style des auteurs n'a rien d'extraordinaire. Pas de tournures extravagantes, pas de mots qui nous font chavirer. Mais c'est un style qui convient parfaitement pour ce genre littéraire.
Petite critique, je vous l'accorde, mais (parce qu'il y a toujours un "mais") je ne préfère pas tout déballer car cela nuirait les personnes qui auraient envie de le lire.
En résumé, c'est un roman qui m'a bien plu. On est emporté dans cette histoire vraie et incroyable qui se comporte comme en livre d'histoire (mais en mieux !). Par contre, comme je le dis plus haut, ne vous attendez pas à vous accrocher à des personnages car ils ne sont pas le centre de l'histoire. Mais je pense que vous pourrez tout de même être impressionnés comme je l'ai été !
Lien : http://bookenfolie.skyrock.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Stelphique
  23 décembre 2014
Nous voila lancés dans la course à la véritable histoire du diamant bleu: des Indes en passant par la France , puis l'Angleterre et enfin l'Amérique, ce beau bijou aura voyagé!!!!
Il aura donc fallu la patience d'un expert pour se rendre compte que notre Bleu de France est devenu le diamant maudit Hope en subissant quelques tailles irréversibles……
je boude un peu devant trop de longueurs, plus un documentaire historique qu'un roman palpitant… Déception: avec une telle réputation de malédiction, on aurait aimé plus de rebondissement, plus d'histoires croustillantes qu'un vague énoncé…..
Commenter  J’apprécie          30
Florel
  21 décembre 2018
A mi-chemin entre le documentaire et le roman. Très intéressant pour découvrir la vie de cette gemme et des gens qui l'ont côtoyé, car généralement on en sait pas plus que l'histoire du diamant volé qui porte malheur.
Je regrette juste un peu le début qui est très long (environ les 100 premières pages), pour moi ça devient réellement intéressant avec le vol du garde-meuble.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
FlorelFlorel   28 décembre 2018
D'ailleurs en 1887, la 3ème République française organise sans le moindre scrupule la vente de l'essentiel des diamants de Mazarin, de Louis XIV et des deux Napoléon. Une véritable aubaine pour les acheteurs -essentiellement des joailliers américains comme Tiffany -, car l'afflux soudain sur le marché de ces joyaux fait naturellement chuter les cours . Le maigre bénéfice de cette opération désastreuse servira à fonder la réunion des musées nationaux , dont les réserves sont encombrées aujourd'hui de peintures académiques... Tandis que les parures aristocratiques françaises, à tout jamais perdues pour le patrimoine français , attirent toujours plus de visiteurs outre-Atlantique .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
FlorelFlorel   28 décembre 2018
La Côte de Bretagne , la plus ancienne pierre des joyaux de la Couronne, sera retrouvée quelques années plus tard à Hambourg, en Allemagne. Rachetée par Louis XVIII, elle regagnera finalement les collections nationales en 1824, à la mort su souverain.
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : diamantVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1545 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre