AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2259195652
Éditeur : Plon (21/02/2002)
Résumé :
4° de couverture

A l'homme qui lui disait : « J'ai fait un livre objectif», Sacha Guitry répondait : « Eh bien, maintenant il ne vous reste plus qu'à ne pas le signer ! »

C'est un peu insolent ce que vous exprimiez là, monsieur Guitry. Mais insolent, vous l'avez été toute votre vie. Insolent de chance, insolent de réussite. Insolent de talent, insolent de facilité aussi. Insolent même de bonheur !

Accusé de collaboration ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
isalune
  23 mars 2008
On se sent parfois un peu indiscret dans cet échange si personnel...
J'avais été beaucoup plus touchée par "Des silences et des mots" du même auteur
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
AustralAustral   05 mai 2013
Etre léger, visiblement, c'est démasquer les vaniteux. C'est inquiéter les imposteurs. C'est confondre les méchants. C'est opposer la grâce à la mauvaise humeur. C'est donner en outre un témoignage exquis de pudeur morale...
Commenter  J’apprécie          80
AustralAustral   10 mai 2013
Vous nous citiez le mot de Feydeau à qui l'on venait de servir un homard auquel il manquait une pince.
- Maître d'hôtel...
- Monsieur Feydeau ?
Désignant son assiette et le homard, Feydeau lui faisait alors remarquer :
- Je préférerais le vainqueur !
Commenter  J’apprécie          60
AustralAustral   08 mai 2013
Le fait de n'attacher qu'une importance relative à sa propre opinion vous confère le droit absolu de n'en attacher aucune à l'opinion d'autrui.
Commenter  J’apprécie          50
AustralAustral   10 mai 2013
- François ! Cela fait dix fois que je supplie qu'on prenne soin de fermer les portes du studio. Il vient un courant d'air horrible qui me glace les os. Voulez-vous avoir l'obligeance d'y veiller, je vous prie. Et de transmettre à qui de droit...
[...]
François Gir s'empresse donc de transmettre votre souci à "qui de droit". Et tandis qu'il revient vers vous, mission accomplie, on entend la voix de "qui de droit" susurrer derrière le décor :
- Alors les connards ! Vous pourriez p't'être boucler la lourde ! Le maître se les gèle ! Combien de fois faudra vous le répéter...
Vous vous penchez alors vers François Gir et vous laissez tomber :
- Il ne dit pas bien mon texte...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AustralAustral   05 mai 2013
Il pourrait pourtant paraître légitime et humain qu'après une guerre qui vient de les détruire, les sociétés aient acquis le droit de rigoler un peu après avoir enterré leurs morts, tout en réparant les dégâts causés par un excès de réflexion sur leur avenir...
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Jean Piat (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean Piat
Jean Piat. A Ninon.
Dans la catégorie : Biographie des artistesVoir plus
>Biographie générale et généalogie>Biographie: artistes et sportifs>Biographie des artistes (292)
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle




Quiz Voir plus

Aurez-vous le dernier mot ?

Une dame fort laide minaude devant Groucho Marx : - Ah, j'aime tellement la nature ! Alors Groucho, dans un soupir :

- Vous avez bien du mérite après tout ce qu'elle vous a fait !
- Moi aussi, surtout cueillir les champignons !

10 questions
71 lecteurs ont répondu
Thème : Vous n'aurez pas le dernier mot ! : Petite anthologie désinvolte des plus belles réparties de Jean PiatCréer un quiz sur ce livre