AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782723497336
88 pages
Éditeur : Glénat (06/05/2015)

Note moyenne : 3.94/5 (sur 40 notes)
Résumé :
Un one-shot salutaire sur le rôle méconnu des Corses pendant l’Occupation

Marseille, alors que la France est sous l’Occupation. Suzanne Cohen, une jeune femme juive et son fils Sacha partent se réfugier en Corse. Arrêtée à son arrivée sur l’île de Beauté, elle est séparée de Sacha qui, grâce à la solidarité des insulaires, est mis en sûreté. Réussissant à prendre la fuite, Suzanne part retrouver son fils dans le petit village de Canari où un prêtre le... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  14 octobre 2016
Marseille, juillet 1942. Alors que les rafles emportent les Juifs, Henri, sa femme, Suzanne et le petit Sacha n'ont d'autre choix que de fuir la ville. Depuis octobre 40, l'état français a déchu les Juifs d'Algérie de la nationalité française. Un pêcheur corse du nom de Bastiani les attendra au vieux port pour les emmener en Corse. de là, ils rejoindront la Palestine où des milliers de juifs débarquent. Malheureusement, en pleine nuit, les flics débarquent, les obligeant à fuir précipitamment. Henri fait diversion afin que Suzanne et Sacha puissent rejoindre le vieux port où Bastiani les attend. Pendant la traversée, un bateau de police les rattrape. Suzanne saute à l'eau mais est bientôt repêchée par les forces de l'ordre. Au petit matin, Bastiani est accueilli par ces derniers mais aussi par les habitants qui s'offusquent de cette arrestation. le préfet Balandier intervient pour calmer tout le monde. Face au commissaire Rossi, qui se défend de n'exécuter que les ordres du ministre de l'intérieur, il ne peut malheureusement pas empêcher l'arrestation de Suzanne. Sacha, Bastiani l'ayant fait passer pour son fils, est en sécurité...
S'inspirant de sa propre histoire familiale, Stéphane Piatzszek nous offre un album fort intéressant sur la tentative de la famille Cohen d'échapper aux rafles de 1942. Il met en avant le rôle de la population locale qui aida bon nombre d'entre eux à se cacher et à en réchapper ainsi que le rôle de certains fonctionnaires, opposés à la politique de Vichy. L'auteur nous dépeint des portraits forts et magnifiques de résistants, que ce soit le préfet Balandier ou le curé Siméoni. Un album parfaitement maîtrisé et captivant de bout en bout. Un album émouvant sur ces héros du quotidien en ces temps de guerre. Graphiquement, Espé met magnifiquement en lumière ces derniers et l'île de beauté. Un trait d'une grande finesse et de superbes couleurs ensoleillées.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          721
Jean-Daniel
  09 décembre 2019
Marseille 1942, la famille Cohen tente de quitter la ville pour échapper aux rafles afin de rejoindre la Corse dans un premier temps, la Palestine ensuite. Juste avant de fuir, Henri est arrêté à Marseille par la police française, alors que Suzanne et son fils, Sacha, partent en bateau et trouvent refuge en Corse. Tous deux sont protégés par la population alors qu'ils sont traqués par un commissaire trop zélé. Le danger est partout…
On découvre l'engagement d'un préfet et d'un prêtre, ainsi que la solidarité de toute une population, qui risquent énormément afin de cacher et aider des juifs et ainsi désobéir au gouvernement de Vichy.
Ce bel album, très agréable à lire, met en images les paysages corses et apporte un éclairage intéressant sur la vie en Corse durant l'occupation. Il est également un bel hommage à cette ile qui a été un refuge pour certains durant la Seconde Guerre mondiale. Une histoire touchante, bien servie par des dessins très réussis qui restituent admirablement l'ambiance de cette époque.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          350
Orzech
  26 juin 2016
J'aime beaucoup les récits en rapport avec la 2ème guerre mondiale et j'avais envie de découvrir le visage de la Corse sous le régime de Vichy.
J'ai été bien servie car cette petite tranche d'histoire illustre bien le courage de certains et la lâcheté des autres. le destin tragique de cette famille juive, une parmi plusieurs qui ont subi le même sort, m'a touchée.
Je m'attendais à voir un peu plus de paysages de cette île magnifique mais les tons des dessins à dominante ocre et marron mettent bien en valeur la chaleur corse. Un agréable moment de lecture.
Lien : http://edytalectures.blogspo..
Commenter  J’apprécie          220
Destler
  24 juin 2015
BD historique qui m'a été offerte pour avoir été 1er lauréat du Concours National de la Résistance et de la Déportation, L'Île des Justes est un petit bijou.
One-shot aux graphismes sublimes, il nous plonge dans le paysage corse de l'été 1942, où le milieu insulaire est lui aussi pris par l'Occupation allemande. En se souvenant que la Corse est la seule région française où il n'y a eu aucune déportation de juif, à l'exception d'un seul malchanceux, on y découvre le combat d'un prêtre et d'un préfet qui risquent gros pour cacher des juifs et désobéir au gouvernement de Vichy.
L'histoire tourne autour de Suzanne Cohen, une jeune mère en exil en Corse afin d'échapper aux lois anti-juives. Bien que dénoncée anonymement, elle trouvera une aide inespérée.
C'est beau, c'est touchant, c'est très bien raconté, et étant corse moi-même, je redécouvre les décors de l'île qui sont très fidèles à la réalité.
Alors si vous posez un jour votre regard sur ce livre, n'hésitez pas ; lisez-le !
Commenter  J’apprécie          120
blandine5674
  01 octobre 2016
Une BD qui m'a attirée par son graphisme et ses couleurs. En cet été 42, un couple de juifs tente, avec leur enfant, de partir de Marseille pour la Palestine, via la Corse. Cette histoire rappelle que les corses refusaient de livrer les juifs aux autorités. Dommage que les personnages soient trop caricaturaux et l'histoire pas plus fournie.
Commenter  J’apprécie          130


critiques presse (2)
BDGest   02 juin 2015
Pour témoigner de l’action du peuple Corse qui refusa de livrer les juifs aux autorités, Stéphane Piatzszek a eu la bonne idée de ne pas choisir le mode documentaire. Il construit un récit romanesque respectant les règles de l’Art. Ainsi, au fil des pages, au gré des rencontres, des imprévus et des rebondissements, le lecteur est plongé dans des événements forts et haletants.
Lire la critique sur le site : BDGest
Auracan   15 mai 2015
Stéphane Piatzszek réalise un scénario des plus réussi, avec la présence, tantôt de personnages attendrissants, tantôt d'autres abjects jusqu'au bout des ongles !
Lire la critique sur le site : Auracan
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
marina53marina53   14 octobre 2016
- Mais qu'est ce qu'il y aura pour nous en Palestine ?
- Il n'y a rien, c'est ça qui est beau ! Tout est à construire !
Commenter  J’apprécie          230
marina53marina53   14 octobre 2016
Sangue da e pétre un si ne caccia.
On n'extrait pas le sang des pierres. (Proverbe corse)
Commenter  J’apprécie          290
PATissotPATissot   06 juillet 2016
(Après une deuxième arrestation, Suzanne comparaît à nouveau devant le préfet de Corse :)

- Je ne suis pas votre ennemi.
- Alors pourquoi suis-je ici ?
- Une lettre de dénonciation est arrivée sur le bureau du commissaire de police ; je ne pouvais pas faire autrement.
- Je ne vous crois pas !
- Si j'avais voulu vous arrêter, je l'aurais fait avant ; j'ai reconnu votre fils quand je suis venu seul à Canari.
- Pourquoi ne m'avez-vous pas arrêtée cette fois-là ?
- Je ne sais pas. . . Vous êtes une femme courageuse.
- Mon mari aussi l'était.
- Que lui est-il arrivé ?
- Il a consacré sa vie à soigner, y compris ceux qui ne pouvaient pas payer. . . Et il a continué même quand on lui a interdit d'exercer parce qu'il était juif. . . Il a été raflé.
- Où ?
- À Marseille.
- Comment s'appelle-t-il ?
- Cohen. . . Henri Cohen.
- Je vais me renseigner. . . Une dernière question : comment vous êtes-vous enfuie de la préfecture ?
- Une porte était ouverte, je suis partie, c'est tout.
-Très bien. Vous êtes libre, Madame Cohen.
- !
- Je vous raccompagne ?

(Sur le perron, le commissaire de police, scandalisé :)

- Vous la laissez partir ?
- Oui.
- Cette femme tombe sous le coup des lois antijuives !
- Elle n'est pas juive.
- Comment le savez-vous ?
-Parce-qu'elle me l'a dit.
- !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
marina53marina53   15 octobre 2016
A chi a dura a vince.
À celui qui persiste, la victoire (Proverbe corse)
Commenter  J’apprécie          330

Lire un extrait
Videos de Stéphane Piatzszek (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stéphane Piatzszek
Stéphane Piatzszek en interview pour planetebd.com
autres livres classés : Corse (France)Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3795 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre