AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782756017983
180 pages
Delcourt (06/05/2009)
3.84/5   99 notes
Résumé :
Aude, jeune graphiste parisienne, ne supporte plus la routine métroboulot- dodo. Elle mène pourtant une vie agréable, mais semble avoir perdu l'étincelle qui donne du sens au quotidien. À l'approche de la trentaine, l'idée d'être sur des rails la terrorise. Lorsque se présente l'occasion de partir en transat, elle franchit le cap... et ce grand bol d'air frais lui fera le plus grand bien !
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (13) Voir plus Ajouter une critique
3,84

sur 99 notes
5
1 avis
4
9 avis
3
1 avis
2
1 avis
1
1 avis

jamiK
  05 février 2021
Il y a un petit côté bobo dans cette histoire. Aude travaille dans la com, et elle décide de couper de la routine parisienne et de partir tout d'abord en Bretagne, puis de traverser l'Atlantique en voilier.
Je ne vais pas vous mentir, j'ai peut-être aimé cette bande dessinée par chauvinisme : en Bretagne, c'est à Stagadon qu'elle se rend, puis on la voit sur les sites de Bel-Abri, le port de Paluden et Beg An Toul, c'est mon pays, et c'est autre chose que la Baule !
Bref, après cet intermède chauvin, revenons à cette bande dessinée.
Le graphisme est sommaire, au trait brut, en noir et blanc, et pourtant la série d'illustrations en double page lors de la traversée de l'Atlantique sont d'une belle intensité. L'histoire, si comme je l'ai dit plus haut, fait un peu délire de bobo, est tout de même assez belle, le lâcher prise prend tout son sens dans les rencontres qu'Aude fait avec des personnages qui ont choisi un autre mode de vie. C'est un petit livre qui fait du bien, Aude Picault ne cherche pas à nous donner des leçons, c'est son propre cheminement, mais elle nous fait relativiser sur les priorités dans la vie, sur l'importance des petites choses…
Il se dégage une ambiance de profonde insouciance, les dialogues et monologues passent d'une chose à l'autre dans un rythme de nonchalance, de légèreté, et cette lecture nous donne à respirer, à souffler un peu… "ça y est, je vis ce moment !” Mais l'humour et l'autodérision ne la quittent pas pour autant, ce livre ne se prend pas trop au sérieux, juste ce qu'il faut pour relativiser.
J'ai aimé cette lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Gregor
  12 novembre 2011
Emballant. Premier mot qui me vient en commençant cette critique. Aude Picault nous propose encore et toujours un album réjouissant. Un de ces livres où le lecteur apprend autant qu'il se distrait. Si vous portez une admiration généreuse au deuxième sexe, vous serez réellement comblés par ce one-shot limpide et parfait, un carnet de voyage un peu singulier avec ses épisodes aussi ludiques qu'apparemment réfléchis. Brillante illustration d'une jeune femme d'aujourd'hui en quête de sérénité et de découverte, en panne de certitudes et de légèreté. le résultat est une représentation franche et piquante, ronde et consolante. Cette forme de transparence capte directement notre voix intérieure. On approuve cette histoire, on y revient, faisant fi du mal de mer :-)
Commenter  J’apprécie          50
Bill
  22 janvier 2019
Aude, jeune graphiste parisienne ne supporte plus sa routine : métro - entassée, compressée - / boulot avec des donneurs d’ordre changeant perpétuellement d?avis et souhaitant ce qu’ils ont déjà rejeté / dodo, bercée par la télé et les sons des corps de ses voisins de palier / copines qui ne l’écoutent plus, chacun voulant raconter sa vie sans entendre celle des autres ...
Alors, elle part ...
Dans une île où elle vivra seule quelques jours puis passagère sur un transat ...
des dessins simples mais efficaces (j’adore sa façon de croquer ses personnages), une grande tendresse pour cette héroïne qui cherche un sens à sa vie
Un très joli album
Une auteur à suivre ...
Commenter  J’apprécie          40
Culturopoing
  14 novembre 2011
Aude est illustratrice. Elle aime son travail, mais elle s'y ennuie profondément. Elle ne supporte plus la superficialité de ses relations, où le « comment ça va » est suivi de « et à part ça tu baises un peu en ce moment ? ». Même ses amies semblent totalement en décalage, elles enchaînent les relations amoureuses, les projets, les lubies, tandis qu'elle, a la désagréable impression de stagner.

Aude voudrait se retrouver, se recentrer, ne plus avoir le sentiment de se sentir sur des rails, se débarrasser de tout ce qui pollue le quotidien et qui le rend si quotidien justement.
On a tous un jour, dans la vie, ce sentiment que tout se ligue contre nous, les gens, les objets, la météo. On a envie de tout plaquer.

La suite de notre article sur Culturopoing !
Lien : http://www.culturopoing.com/..
Commenter  J’apprécie          60
beklf
  18 avril 2018
BD où l'on se laisse porter par l'histoire de Aude, qui veut retrouver un sens à sa vie de parisienne toute grise en traversant l'Atlantique à la voile. le dessin est noir et blanc est simple, parfois minimaliste, mais sert bien le propos de Aude Picault qui cherche à redonner un sens à l'essentiel. Les doubles pages, sans texte, qui se succèdent pour donner à voir et à sentir la traversée, sont très réussies. J'ai passé un bon moment de lecture grâce à Aude Picault, et j'ai presque senti le vent dans mes cheveux pendant la traversée.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
jamiKjamiK   03 février 2021
Faut faire ce pour quoi on est fait… et y en a qui sont faits pour ne rien faire ; c'est tout, c'est comme ça, faut pas se forcer… Oh bah moi, tout petit je savais que je ne voulais rien faire.
Commenter  J’apprécie          60
GregorGregor   11 novembre 2011
Mon raisonnement d'enfant était que la tristesse de la séparation devait forcément être atténuée, voir annulée par le mouvement. Ainsi, dans la vie, mieux valait partir que rester.
Commenter  J’apprécie          40
SioSio   02 février 2019
- Ah oui, en mer il faut être PRESENT à ce qu'on fait. Chaque geste a sa valeur.
- Voilà ! Eh bien moi, avant de partir, j'étais dans l'état inverse, où chaque geste me semblait vide de sens. Tu sais, cette angoisse qui te prend, pollue ton regard, rendant tout négatif et vain. La peur de se figer dans une vie trop étroite. Parce qu'à 20 ans, le monde s'ouvre à toi... et à 30, tu prends conscience que réaliser l'être formidable qui se cache en toi est plus compliqué que prévu.
- C'est "devenir adulte" même si je n'ai pas encore bien saisi ce que ça veut dire.
- Haha ! Et finalement, on fait en fonction de ce que propose notre environnement, du contexte, de notre degré de conscience, des rencontres que l'on fait, de celles que l'on rate... Chaque choix dérive d'une multitude de non-choix.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ClioInoClioIno   15 août 2016
J'ai retrouvé en moi certains traits de caractère de mon père.
Cette espèce d'exigence qui fatiguait tout le monde, ce "chaque chose à sa place" qu'on prenait pour de la maniaquerie. Cette culture de l'effort "faire ce qui doit être fait" sans se plaindre, pas de laissez-aller et son rapport aux objets : fallait que tout fonctionne, pas d'inutile, pas d'à-peu-près.
Commenter  J’apprécie          10
GregorGregor   11 novembre 2011
On pétrit notre nature humaine d'héroïsme comme mieux affronter et dépasser notre condition de mortels alors qu'on ne s'en remettra jamais.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Aude Picault (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Aude Picault
Après Idéal Standard, le nouveau roman graphique d'Aude Picault pour toutes les héroïnes du quotidien ! En librairie https://www.dargaud.com/bd/amalia-bda5367300
autres livres classés : merVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4225 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

.. ..