AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782367409030
Éditeur : Scrineo (27/08/2020)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 41 notes)
Résumé :
Dans un royaume où règne une division stricte et inégalitaire de la population en castes de couleurs, le jeune Aequo, teinturier de la Nuance Jaune, s'apprête à reprendre la prestigieuse teinturerie familiale. Mais après un dramatique accident, le pire se produit : le jeune homme devient achromate et perd la vision des couleurs. À travers ce nouveau regard, il va découvrir son monde autrement... et se retrouve bien malgré lui entraîné dans un complot au sommet de l'... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (25) Voir plus Ajouter une critique
Saiwhisper
  02 décembre 2020
C'est grâce au PLIB que j'ai pu découvrir la ville de Chromatopia. Globalement, ce fut une bonne lecture avec des idées intéressantes et un univers coloré. En effet, dans celui-ci, la société est divisée en plusieurs castes reconnaissables grâce à des teintes imposées. le Pourpre (autrefois symbole de pouvoir et d'honneur chez nous) correspond à la royauté. L'un des personnages, la princesse Améthyste, est une Pourpre. En dessous, on distingue le Rouge pour l'élite ou l'aristocratie ainsi que l'Orange pour le clergé. Les couleurs naturelles comme le Vert et le Jaune appartiennent aux travailleurs et aux artisans. Aequo, un autre héros, est fils d'un teinturier Jaune de renom. Et enfin, tout en bas du royaume, on distingue les Bleus, qui n'ont rien de particulier. Ces derniers sont misérables, affamés, délaissés et peu recommandables. Détrousseurs, contrebandiers, guildes malhonnêtes, … Mieux vaut ne pas s'y aventurer ! C'est pourtant là que vit Hyacintha, une orpheline qui ne doit sa survie qu'à son tempérament de feu et à ses doigts agiles de voleuse. Voilà trois protagonistes issus de différentes nuances qui, de prime abord, n'ont rien en commun. Et pourtant, d'étranges circonstances vont les réunir…
Pour moi, l'ouvrage ne souffre pas de longueur. Certes, la mise en place est un peu lente toutefois, j'ai lu pire de ce point de vue-là. de ce fait, je m'y suis accommodée ! de plus, cette introduction calme permet de mieux comprendre les différentes castes de cette dystopie. C'est également utile pour cerner les trois héros : leur caractère, leur famille, leur passé et leurs envies futures. Contrairement à beaucoup de lecteurs, Hyacintha m'a plu. Bien sûr, il faut se faire à sa façon de parler, à son côté impulsif, naïf et enfantin cependant, elle est une personne débrouillarde, forte mais pleine de doutes, en particulier en raison de ses origines troubles. Avec elle, pas de chichis ni de surprises : elle agit et on la suit avec facilité. Améthyste a été une bonne surprise, car elle est loin d'incarner la petite princesse ingénue et fragile. Elle sait raisonner, s'adapter et agir quand il le fait. Finalement, c'est Aequo qui m'a le moins conquise… Pourtant, le jeune homme va être frappé d'un handicap original et peu répandu en littérature : l'achromatopsie (le fait de ne pas voir les couleurs). J'aurais souhaité que cette incapacité soit davantage mise en avant. Bien sûr, elle va servir de déclic pour mieux voir le monde de Chromatopia toutefois, on aurait pu l'approfondir davantage dans le quotidien du garçon ou au fil des rebondissements. Quoi qu'il en soit, cette triple narration est dynamique ! L'auteure ne va pas se contenter de faire surmonter diverses épreuves à ses héros éclectiques. Ils vont surtout se découvrir eux-mêmes : quête identitaire, dépassement d'un handicap, découverte de ses origines, compréhension de sa sexualité, discernement des problèmes du Royaume, etc. Que d'évolution psychologique pour le trio !
Cela dit, j'ai tout de même quelques réserves. Tout d'abord, l'idée de castes est très fréquente dans le genre dystopie young adult. de plus, cette idée est finalement peu exploitée, car on va se concentrer sur une révolution se faisant dans l'ombre. Une fois encore, rien d'innovant : des ados qui vont changer le monde ! Alors, si vous cherchez un titre sortant des sentiers battus, mieux vaut passer votre chemin, car vous serez déçus ! Néanmoins, si vous n'êtes pas encore lassés de ce schéma, alors vous devriez apprécier cette lecture. Pour ma part, j'ai surtout eu des difficultés avec l'une des romances. Si celle d'Améthyste m'a convaincue (une histoire d'amour légère, toute en retenue et douceur), j'ai malheureusement eu du mal avec celle d'Aequo. Celui-ci s'attache bien trop facilement ! En deux regards, le voilà amoureux transi et prêt à tout pour protéger sa dulcinée dont il ne connaît rien… Quant à la belle, elle finit par changer plus ou moins d'avis sans que l'on sache pourquoi. Pour moi, cet amour n'était pas nécessaire : une belle amitié suffisait. J'adore les histoires de coeur cependant, il faut qu'elles soient bien exploitées ! Je ne tolère pas les émotions trop rapides, peu crédibles et finalement pas spécialement mises en avant. Autant ne pas en mettre ! (Que cela devient rares, les récits fantastiques sans romances !) Pour finir, je regrette également quelques répétitions dues à l'alternance des points de vue : certains passages sont racontés par les trois personnages. Or, si cela permet de comprendre le ressenti de chacun, cela fait clairement redite et peut nuire au rythme… Quant au dénouement, je l'ai trouvé assez précipité, ouvert et surprenant. Je m'attendais à quelque chose d'autre, mais cela a le mérite de changer des habitudes.
Malgré les défauts soulevés, « Chromatopia » est un roman distrayant avec de bonnes idées. J'ai passé un bon moment et j'ai apprécié la présence de plusieurs thématiques ainsi que les quêtes identitaires de chaque protagoniste. S'il y a une suite un jour, je serai curieuse de la découvrir.
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          234
Oceanecop
  08 avril 2021
Ce roman commence sur les chapeaux de roue ! On se retrouve immergé dans l'univers de l'autrice dès le premier chapitre avec un drame qui marque le début de toutes ces aventures : l'accident qui fait perdre la vision des couleurs à Aequo, le fils des teinturiers du Palais appartenant à la Nuance Jaune. Il sera soutenu par un prêtre de la nuance Orange, Morgan, vieil ami de la famille des teinturiers. La coupable de l'accident est Hyacintha, une jeune fille de la nuance Bleue, Hyacintha, abandonnée par ses parents dans cette nuance lorsqu'elle était encore bébé et seulement venue dans le but de se nourrir pour quelques jours. Pendant ce temps, la princesse Améthyste est confrontée à une décision ultime, choisir son mari pour toutes les années à venir. Et cette mystérieuse Nuance Noire qui progresse dans le Royaume...
Tout commence véritablement ici, quand les nuances de couleurs se mélangent malgré les interdits, jusqu'à ne percevoir plus qu'une nuance de gris.
En suivant les changements dans les vies de ces personnages, nous sommes amenés à découvrir les rouages de l'univers et du royaume de Chromatopia. Mais, comme dans tous les royaumes, rien n'est parfait. Certains bravent les lois et les interdits de la couronne, peut-être même les habitants du trône eux –même… Au coeur de cet univers se déroulent de véritables jeux de pouvoir au sein d'enjeux politiques, des conflits sont générés, des secrets sont révélés, des trahisons sont menées … Tout cela dicté par la plus grande des lois, celle de l'amour.
Ce roman est constitué comme une critique de la hiérarchie, de la monarchie, de la politique, qui contient le libre arbitre du peuple. Ce roman aborde aussi les thématiques de la pauvreté, des laissés-pour-compte, des personnes souffrant de handicap et bien d'autres sujets de société ...
Chromatopia est un roman véritablement remarquable. L'autrice y condense tous les meilleurs éléments d'une saga de fantasy en un seul tome !
La plume de l'autrice est très fluide et très bien structuré. On se glisse dans son écriture très aisément. La narration est construite sous forme de roman choral où les chapitres alternent entre les différents points de vue des personnages. On découvre donc les éléments du récit par à-coups, au travers des yeux des différents personnages. Betty Piccoli s'amuse même parfois à nous divulguer des informations de manière non chronologique.
La plupart des scènes ne sont racontées qu'une fois, par un des personnages mais certains évènements sont vécus et relatés deux fois, symétriquement par des personnages différents. Leurs discours et leurs pensées se complètent alors, à l'image des pièces du puzzle qui s'imbriquent dans l'esprit de ces derniers qui comprennent peu à peu le plan qui a été prévu les concernant.
Tous les personnages sont bien construits, réalistes et attachants. L'autrice joue aussi avec le langage de chacun, on peut alors les reconnaitre seulement en les entendant parler et penser.
Le seul petit bémol qui pourrait en surprendre certains durant leur lecture est lié à la prouesse de l'autrice d'avoir écrit un récit de fantasy en un volume. En effet, les évènements se succèdent parfois un peu rapidement et les personnages prennent des décisions et évoluent plus vite que dans la réalité. Mais rappelons qu'il s'agit d'un récit de l'imaginaire où tout peut arriver.
Enfin, l'autrice a pensé à tout le monde car elle a inséré une carte du royaume de Chromatopia au début de son roman pour vous accompagner dans votre lecture (et pour guider les lecteurs errants dans cet univers haut en couleur).
En résumé, si vous aimez les histoires de complot politique et de couronne le tout sur un plateau coloré, ce roman est fait pour vous !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
SaveurLitteraire
  08 novembre 2020
Des semaines à me perdre dans mes lectures de prédilection, la littérature policière, et voilà qu'une petite envie me prend de dévier : me voici à chercher parmi les dystopies récentes, jusqu'à tomber sur Chromatopia et sa couverture intrigante ! Accueillie par une très jolie carte que j'ai pu étudier davantage une fois la lecture finie, et qui donne envie de voir ce qui se passe dans un monde qui brille de couleurs.
Et là, vlan, désenchantement… l'envie de poursuivre ma lecture n'aura pas duré longtemps ! Car dès les premiers chapitres, malgré une écriture sympathique et un monde au fonctionnement intéressant, je sais déjà que je vais devoir m'accrocher pour finir. Des longueurs que l'on pense être importantes au début, et dont on finit par comprendre que c'est pour remplir les pages, un style que j'ai trouvé inégal… Certains chapitres avaient l'air plus étoffés que d'autres, je me suis questionnée : est-ce le style qui est brouillon, ou autre chose ?
Plus les pages défilent, et moins j'ai envie de rester dans Chromatopia, un monde banal une fois qu'on a fait le tour de son fonctionnement : les castes habituelles dans la dystopie, et les intrigues politiques, les petites magouilles et le fameux désir de révolution pour un monde meilleur, car il y a d'un côté la monarchie, de l'autre les bourgeois, et encore en-dessous, la plèbe. Et entre tout ça, il y a un groupe qui veut renverser l'ordre établi. Un scénario malheureusement classique.
Je pourrais vous parler des mystères, du suspense, de la tension que j'aurais pu ressentir. Mais il n'y a rien eu, peut-être parce que les « mystères » m'ont semblé d'une simplicité étonnante à trouver. Chromatopia, ce n'est pas de la tension, on connaît déjà l'histoire à l'avance. Qu'est-ce qui pourrait nous pousser éventuellement à poursuivre, alors ? Les personnages ? Et bien, là aussi, mauvaise surprise pour ma part : je n'ai ressenti aucune sympathie, aucune empathie pour eux, hormis peut-être Aequo qui apprend à vivre avec son handicap. Les autres personnages m'ont paru creux, fades, pourtant ils avaient des choses à raconter. Leurs actions les uns avec les autres, forcées, peu naturelles.
Tous les ingrédients sont là pour faire de ce roman une dystopie : les infatigables castes et inégalités, un État au mieux dictateur, au pire monstrueux, une révolution menée par des jeunes principalement, et puis oui, pendant qu'on y est, la même histoire d'amour qui se voit à la première scène entre les deux personnages en question, à la seule différence que cette fois, c'est un couple lesbien qui n'a pas vraiment de charme ensemble. Il manque cependant l'essentiel : la tension.
Mais alors, c'est un avis totalement négatif ? Eh bien, non ! J'ai pu apprécier les réflexions proposées par l'auteure, notamment sur les inégalités, justement. Quelque chose qu'on voit tous les jours donc pas nouveau, certes, mais bien retranscrit. Et le monde à lui-même vaut la peine qu'on s'y balade, parce qu'il a un réel potentiel ! La poésie qui entoure les couleurs, l'Histoire même du royaume… dommage qu'il n'y ait pas eu plus là-dessus, je vous dirais.
Une dernière chose : les ellipses. Des ellipses à presque toutes les pages. Quand c'est bien amené, je ne grogne pas, mais ces ellipses à outrance m'ont complètement sorties de la narration. J'aurais sûrement su apprécier Chromatopia à sa juste valeur si ça avait été une série ou un film, mais là, sous forme de roman, avec toutes ces ellipses, ce n'est pas possible.
Vous l'aurez compris, je ressors plutôt froissée de ma lecture, moi qui pensais m'y épanouir, je me suis plutôt contenue pour lire jusqu'au bout, parce que le roman le mérite, que l'auteure le mérite. Et je me pose une question : est-il possible de créer des dystopies qui changent dans le scénario et la manière de percevoir le monde ? En attendant de tomber sur une autre dystopie qui me fera peut-être changer d'avis, je vous recommande tout de même de lire Chromatopia. Je n'ai pas pu aimer, mais je ne veux pas que vous passiez à côté d'un possible coup de coeur à cause d'un avis négatif. Faites-vous votre propre idée ! Pour ma part, je ne m'avoue pas vaincue et je me pencherais sur ses autres romans !
Lien : https://saveurlitteraire.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          32
LesDemoisellesdeChatillon
  27 août 2020
Rêve ta vie en couleurs...
A Chromatopia, la société en divisée en castes de couleurs.
Tout en haut, dans le palais, le Pourpre, pour la royauté. Juste en-dessous, le Rouge pour les aristocrates et le Orange pour le clergé. Encore un peu plus bas sur cette falaise où est construite la ville, on trouve les Jaunes, les artisans. Puis viennent les paysans et autres travailleurs fournissant l'essentiel dans leur Nuance Verte. Enfin, tout en bas dans la société, vivent les Bleus, dans la plus grande misère.
Améthyste est la princesse du royaume et elle doit choisir le futur roi parmi ses prétendants.
Hyacintha est une orpheline de la Nuance Bleue qui survit grâce au vol.
Aequo est teinturier chez les Jaunes mais, suite à un accident, il n'est plus capable de voir les couleurs.
Et tapie dans l'ombre, une menace guette...
La couverture est absolument sublime ! La quatrième de couverture est terriblement alléchante.
Mais...
Ce roman est malheureusement une déception.
Certes, j'ai beaucoup lu ce genre de romans mais clairement celui-ci ne présente aucune originalité, si ce n'est le système de couleurs pour les castes et la ville.
Une société divisée en castes, c'est très typique du roman young-adult.
Les ados qui vont révolutionner le système également.
Il y a de la romance, forcément... (oui je lève les yeux au ciel là).
Et on a une alternance de chapitres racontés à la première personne par chaque personnage (cette construction commence à me lasser).
Tout est très, très prévisible.
Les premiers chapitres m'ont plutôt séduite mais j'ai tout deviné beaucoup trop vite. Tout ! La fin et chaque "rebondissement".
Pas de suspens, pas de surprise...
A tel point que j'ai commencé à m'ennuyer un peu (parfois à carrément m'ennuyer ferme).
Si le début est plutôt sympa, le roman s'essouffle vite.
Non seulement on voit tout venir mais durant plus de la moitié de l'intrigue, il ne se passe pas grand chose.
Et ce peu de choses souffre de redondances en plus. le même moment est repris par chacun des personnages, pour y apporter son point de vue certes, mais qui ne fait pas franchement avancer l'intrigue.
Puis le dénouement, que l'on voyait venir de loin, est tellement précipité que je me suis demandée s'il ne manquait pas quelques pages.
Je suis restée très extérieure à cette histoire. Je n'ai absolument pas réussi à m'attacher aux personnages (ceci dit j'aime que ce roman soit inclusif, certaines thématiques sont intéressantes bien qu'assez peu développées).
En fait, j'ai eu l'impression que l'autrice suivait une recette.
Dans le roman young-adult, il doit y avoir ça, et ça, et ça, hop cases cochées.
L'univers aurait pu être très intéressant, avec son passé, mais il n'a pas été pleinement exploité à mes yeux.
Il m'a manqué de profondeur et d'originalité pour apprécier ce roman.
Dommage...
La plume reste cependant très agréable et séduira ceux qui n'ont pas lu trop de dystopies young-adult.
Les autres ne seront que très peu surpris...
Lien : https://demoisellesdechatill..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
leslivresenchantes44
  29 août 2020
Dans Chromatopia, la population est divisée en différentes castes de couleurs. La nuance Pourpre est dédiée à la Royauté. La nuance Rouge est pour les plus fortunées et ceux qui défendent la ville. La nuance Orange est pour les prêtres, les religieux. La nuance Jaune est dédié aux artisans, du teinturier au boucher. La nuance Verte est celle qui travaille les champs et la terre. La nuance Bleue est la plus pauvre, la plus basse de Chromatopia. Chacun souffre de maladie et de malnutrition. Quant à la nuance Noire, elle est crainte et secrète…
Nous allons suivre divers personnages que rien ne semble lier. Dans un premier temps, nous allons faire la rencontre d'Aequo de la Nuance Jaune. Il est destinée à reprendre la teinturerie réputée de ses parents, ce sont eux qui se chargent des tenues royales. Suite à un terrible accident, il perd la vue des couleurs et voit désormais le monde en nuances de gris. Il a toujours vécu dans le confort bien qu'avec sa famille, ils travaillent beaucoup. C'est un jeune homme bien élevé et sa condition lui convient parfaitement jusqu'au jour où tout bascule… Il y a également Hyacintha, une jeune fille de la Nuance Bleue qui vole aux autres castes pour survivre. On découvre les difficultés de son quotidien et la pauvreté omniprésente chez les Bleus. Elle ne se doute pas qu'elle est un élément important pour l'histoire. Il y a enfin Améthyste, princesse de Chromatopia. C'est une jeune fille douce et bienveillante. Elle va devoir prendre époux sous peu et sa décision impactera l'avenir de la cité entière. C'est beaucoup de poids à porter… Leurs vies pourtant si opposées vont se retrouver mêlées et leurs convictions ébranlées !
J'ai adoré suivre le quotidien de ces personnages si différents ! le fonctionnement de chaque Nuance était très intéressant à suivre et c'est aussi le cas pour chacun des protagonistes. Je n'ai pas eu d'affinités particulières avec l'un d'entre eux mais les voir évoluer aussi bien indépendamment qu'ensemble m'a beaucoup plu. L'alternance équitable des points de vue a pour ma part était une réussite, ce qui n'étais pas gagné d'avance car de manière générale, je préfère suivre un point de vue unique. Dans Chromatopia, j'ai trouvé ça très utile car cela permet vraiment de découvrir l'univers et de s'en imprégner.
L'écriture de l'autrice est très agréable, fluide et totalement immersive. J'ai tout bonnement dévoré ce roman en quelques heures. J'ai adoré la facilité avec laquelle je suis rentrée dans l'univers. Celui-ci est très accessible tout en étant riche et travaillé. J'ai aussi aimé voir la plume de l'autrice s'adapter aux personnages. En fonction de chaque personnage et du coup de chaque Nuance, les langages ne sont pas les mêmes, au point qu'on se demande parfois si c'est la même personne qui écrit pour tous les personnages. J'adore être surprise de la sorte ! Les personnages sortent d'ailleurs des schémas classiques et ça fait du bien ! J'ai apprécié ce choix de l'autrice et la diversité que cela apporte au récit.
J'ai eu envie de découvrir ce livre dès que j'ai reçu le communiqué de presse. L'univers avait l'air incroyable et j'étais impatiente de m'y plonger. Je n'ai absolument pas été déçue ! J'ai passé un excellent moment avec Chromatopia ! Nous sommes dans une dystopie assez classique et pourtant, j'ai adoré ! Cela faisait un moment que je n'en avais pas lu et je me rends compte qu'en ce moment, je lis beaucoup de Fantasy et que les autres genres me manquent un peu. Alors retrouver ce type de lecture m'a fait beaucoup de bien. L'atmosphère est tantôt colorée et festive, tantôt froide et incertaine. J'ai trouvé que cela donnait une autre dimension au roman et rendait l'immersion encore meilleure. J'ai trouvé qu'il y avait beaucoup de scènes d'actions et de révélations, ce qui donne beaucoup de rythme au récit et incite à poursuivre la lecture sans s'arrêter. le final est assez explosif avec de nombreux moments de tension et des retournements de situation. C'était intense, un peu prévisible sur certains points mais tellement bien mené ! L'épilogue permet d'en apprendre davantage et ouvre une porte pour une éventuelle suite que je serais ravie de lire.
Chromatopia aborde aussi des sujets d'actualités de manière détournée comme la discrimination, l'importance de la tolérance, l'acceptation de soi… C'est un ouvrage qui se veut actuel et c'est une bonne chose. Il fait réfléchir, vivre une aventure trépidante et découvrir un univers varié et coloré ! Je recommande complètement ce roman !
Les Livres Enchantés.
Lien : https://leslivresenchantes.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
SaiwhisperSaiwhisper   01 décembre 2020
- On ne t'apprend pas à l'école à quel point c'est dur, ça.
Interrogatif, je le dévisage avant qu'il ne reprenne :
- D'aimer une personne d'une autre Nuance. De savoir que quoi que tu fasses, tu ne seras jamais avec elle. Que tu as beau être le plus talentueux ou le plus riche dans ta Nuance, elle, elle ne le sera jamais pour être avec toi.
Commenter  J’apprécie          30
SaveurLitteraireSaveurLitteraire   08 novembre 2020
Oui, j'ai un souvenir indélébile de cet instant où ma vie a basculé. Celui où j'ai compris qu'à présent et jusqu'à ma mort, le jaune serait la couleur du désespoir.
Commenter  J’apprécie          20
IdeesALireIdeesALire   09 août 2020
Nous ne savions pas que l’amour allait déchirer nos vies et nous mutiler pour l’éternité.
Commenter  J’apprécie          40
MayyriMayyri   28 décembre 2020
Morgan a toujours eu cette étincelle dans les yeux, celle qu'on ne voit habituellement que chez les enfants. Celle d'un appétit pour le merveilleux. J'ai la prétention de croire que moi aussi, je la possède.
Commenter  J’apprécie          10
SaiwhisperSaiwhisper   01 décembre 2020
J'ai l'impression que je dois revoir cette fille, qu'elle a quelque chose à m'apprendre.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Betty Piccioli (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Betty Piccioli
Betty Piccioli vous présente son ouvrage "Chromatopia" aux éditions Scrinéo.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2441064/betty-piccioli-chromatopia
Note de musique : YouTube Audio Library
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : castesVoir plus
Notre sélection Jeune Adulte Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3494 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre

.. ..