AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Pois0n


Pois0n
  25 mars 2018
En premier lieu, merci beaucoup à Babelio, l'opération Masse Critique et les éditions Locus Solus pour m'avoir permis de découvrir ce livre.

S'il était encore besoin de prouver la richesse infinie et la diversité du folklore breton, ces Nouveaux contes traditionnels de Bretagne s'en chargeraient à merveille. Douze histoires, enrobées dans une treizième coupée en deux, axées autour de quatre thèmes un peu vagues. Cependant, autant prévenir pour ceux qui voudraient des korrigans et autres figures emblématiques, ce n'est pas ici que vous les trouverez ; même l'Ankou ne figure là qu'en guest-star. Que les amateurs de fantastique se rassurent toutefois, entre les fantômes et les rois animaux, il y a déjà bien assez de merveilleux dans ces contes. Une nouvelle fois,Tristan Pichard a ressemblé les différentes versions de chaque histoire pour en livrer un récit unifié et adapté à tous les lecteurs, jeunes comme moins jeunes, en une dizaine de pages. du côté du style, rien à redire : c'est simple et concis, sans fioritures, allant direct à l'essentiel, respectant parfaitement l'esprit du conte.
Chaque histoire est illustrée par un magnifique dessin au stylo-bille (au STYLO BILLE !!!) fidèle au style gravure, signé Loïc Tréhin.

Du côté des contes en eux-mêmes, tous sont plutôt intéressants, même si l'on en préférera forcément certains à d'autres en fonction de ses goûts. Aucun n'est « mauvais », et si certains s'avèrent franchement prévisibles (un couac inhérent au genre, même si ici la narration « spoile » parfois à grands coups de « vous allez voir comment tel truc est arrivé... »), d'autres sont plus riches en rebondissements. Globalement, on passe un bon moment à lire ce recueil, où, comme dans la vraie vie, la frontière entre le bien et le mal n'est pas toujours clairement définie et où celui ou celle qui s'en tire le mieux n'est pas toujours le ou la plus vertueux.se (), mais au mieux astucieux (), au pire retors (), voire simplement chanceux (). Heureusement, parfois les méritants triomphent. D'autres fois, il n'existe pas de « bonne » fin en soi (« Marie-Jeanne et le chat noir », une des meilleures histoires du livre). Et puis il arrive que certains paient pour leurs actes. Bref, tout n'est pas forcément toujours juste, on n'est pas chez les bisounours, et ça, c'est bien.

Reste que globalement, l'ensemble manque un peu de magie, de fantaisie voire de variété. Là où le recueil consacré à Paris avait tout ça, ici, on baigne davantage dans le « classique » avec beaucoup d'histoires de mariages impossibles ou tout du moins contrariés (la moitié du recueil tout de même !). Pas de mystère, presque pas d'aventure, pas mal d'animaux qui parlent et sauvent la mise aux humains, le sentiment de redondance est bel et bien là. Et, s'ils sont certes intéressants, tous les contes ne sont pas forcément agréables à lire, certains de par leurs personnages (oui, Aourell et Maël me sont VRAIMENT sortis par les yeux), d'autres à cause de leur structure même (Jébédic le Ribet, où si le domaine de celui-ci m'a clairement séduit.e, la lourdeur et la répétitivité des péripéties ainsi que l'agacement contagieux de Logodenn ont quelque peu plombé l'expérience, alors même que l'histoire en elle-même est là encore une des plus chouettes du livre).

Difficile d'attribuer une note donc, tant mon ressenti à la fermeture de l'ouvrage a été mitigé. Et pourtant, bon sang que j'aime le folklore, plus encore celui de ma région, mais ici, comme avec « La mythologie viking » de Neil Gaiman, la sauce n'a pas pris, alors que le texte en lui-même est bon.
Reste qu'il mérite qu'on y jette un oeil.
Pour ma part, j'ai tout de même bien l'intention de me procurer le recueil précédent ainsi que celui consacré à la mer !
Commenter  J’apprécie          50



Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Ont apprécié cette critique (4)voir plus