AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de LightandSmell


LightandSmell
  21 juin 2016
Je ne sais pas si c'est un effet de mode mais j'ai le sentiment que les romans alternant les points de vue sont de plus en plus courants. Ce procédé ne me dérange pas quand il est bien maîtrisé comme ce fut le cas avec ce livre. Il apporte même un certain enrichissement puisqu'il permet de connaître les pensées de tous les protagonistes du roman notamment celles de Jacob qui, en raison du syndrome d'Asperger, diffèrent nettement de l'individu lambda.

Le principal attrait de ce livre repose, pour moi, sur les recherches de l'auteure sur l'autisme et plus principalement, sur le syndrome d'Asperger. A travers le personnage de Jacob, on apprend un peu mieux à connaître les personnes atteintes de ce trouble même si bien sûr, chaque individu possède ses propres spécificités : la manière de penser et de concevoir le monde, les difficultés de communication, le nécessaire apprentissage des codes sociaux qui ne sont pas intuitifs, les gestes répétitifs… On y découvre aussi les difficultés que cela engendre pour les proches que ce soit les parents ou la fratrie. A cet égard, j'ai été très touchée par le frère de Jacob, Théo, qui a du mal à trouver sa place au sein de sa propre famille. La dépendance de Jacob envers sa mère et vice-versa ne laisse que peu de place pour d'autres personnes.

J'ai trouvé, tout au long du roman, la mère très courageuse notamment lors de la gestion des différentes crises que Jacob traverse lorsque sa routine est bouleversée. Malgré la difficulté de sa situation, à aucun moment, le lecteur ne doute de l'amour de cette mère pour son fils ni même de son dévouement. Néanmoins, j'ai parfois été agacée par sa manière d'être obnubilée par Jacob au détriment de tous notamment de son autre fils qui, même s'il est d'une banale normalité, a besoin de sa mère.

La première partie du livre donne le sentiment que l'intrigue policière est au coeur du roman mais au final, on se rend compte que c'est surtout le moyen pour l'auteure de parler du syndrome d'Asperger et de la relation au monde des personnes atteintes de cette pathologie. Ce n'est pas un point négatif en soi, mais je m'attendais à une intrigue policière un peu plus poussée en lisant le résumé du livre.

J'ai apprécié ma lecture d'autant que le style de l'auteure, sans faire d'étincelles, est simple et agréable. Mais j'avoue que la fin m'a laissé un goût d'inachevé ; elle ne m'a pas du tout surprise puisque je l'avais anticipée assez rapidement. Elle m'a semblé un peu trop convenue ! Je regrette que l'auteure n'ait pas pris la peine de marquer un peu plus les esprits par une conclusion qui sorte de l'ordinaire.

En résumé, A l'intérieur de Jodi Pacoult est une histoire dont j'ai apprécié l'intrigue mais qui mérite surtout d'être lue pour les nombreuses informations que l'auteure dispense sur le syndrome d'Asperger. En plus d'être instructive, la lecture est émouvante sans pour autant être dégoulinante de bons sentiments. Je ne connaissais pas cette auteure, mais elle a su trouver un savant équilibre entre émotions et réalisme en montrant, contrairement à ce que Jacob pense, que dans la vie tout n'est pas tout noir ni tout blanc.
Lien : https://lightandsmell.wordpr..
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (1)voir plus