AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782290013519
507 pages
J'ai Lu (23/02/2009)
3.82/5   71 notes
Résumé :
Dans une petite communauté amish, en Pennsylvanie, un nouveau-né est découvert sans vie dans une grange. Une jeune femme est arrêtée malgré ses dénégations. Le destin l'amène à rencontrer une avocate brillante, au sommet de sa carrière, qui deviendra son défenseur.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
3,82

sur 71 notes
5
4 avis
4
9 avis
3
4 avis
2
2 avis
1
0 avis

karmax211
  06 décembre 2021
J'ai fait la connaissance de Jodi Picoult grâce à la lecture de son roman - Mille petits riens - qui m'avait donné envie de pousser plus avant la découverte de l'oeuvre de cette romancière.
Ayant gardé en mémoire le film de Peter Weir - Witness - avec le magnifique trio composé de la belle Kelly McGillis et des non moins séduisants Harrison Ford et Viggo Mortensen, ainsi que celui de William Wyler - La loi du Seigneur - ( un des films chéris de mon enfance ) avec un autre fabuleux trio formé, lui, par la plus que ravissante Dorothy McGuire et des deux légendes masculines que sont Gary Cooper et Anthony Perkins... sans oublier l'oie ( à découvrir pour ceux qui ne connaissent pas ), deux films dont le premier se déroule dans une communauté Amish et l'autre chez les Quakers... je me suis senti d'humeur à retourner chez les amish à travers les aventures de l'avocate héroïne du roman de Jodi Picoult.
D'abord, parce que j'ai mentionné deux noms : Amish et Quaker... que signifient-ils au juste ?
Voici ce que Wikipédia nous dit d'eux :
"Les Amish (en allemand de Pennsylvanie : Amisch) sont une communauté religieuse chrétienne, issue principalement d'anabaptistes suisses et alsaciens, fondée en 1693 à Sainte-Marie-aux-Mines par Jakob Amman : le terme Amish proviendrait du surnom familier de Jakob Amman. Ils sont connus pour mener une vie simple, pacifique et austère, se tenant à l'écart du progrès et des influences du monde extérieur.
En majorité expulsée d'Alsace en 1712 à la suite d'un édit de Louis XIV2, la communauté Amish est aujourd'hui surtout présente en Amérique du Nord où le nombre de ses membres est en très forte augmentation3. En France, il ne subsistait qu'environ 3 000 Amish au début du xxe siècle. Ces derniers actèrent la disparition de la branche française en 1907 en votant leur réintégration au sein de la communauté mennonite. La première règle Amish est : « Tu ne te conformeras point à ce monde qui t'entoure ».
Quaker :
"La Société religieuse des Amis est un mouvement religieux fondé en Angleterre au xviie siècle par des dissidents de l'Église anglicane. Les membres de ce mouvement sont communément connus sous le nom de quakers mais ils se nomment entre eux « Amis » et « Amies ». le mouvement est souvent nommé simplement Société des Amis et le surnom de « quaker » apparaît le plus souvent dans la dénomination officielle, sous la forme Société religieuse des Amis (quakers). Les historiens s'accordent à désigner George Fox comme le principal fondateur ou le plus important meneur des débuts du mouvement".
Deux communautés aux origines différentes : celle des Amish venus principalement d'Alsace, vivant dans une relative autarcie et hors du temps, ces non-violents aux règles religieuses et communautaires très strictes ( l'Ordnung ), se nomment " les Simples " et s'expriment dans un dialecte germanique.
Les Quakers viennent, eux, d'Angleterre, ont des règles beaucoup plus souples, s'expriment en anglais, s'appellent et appellent "Amis", les leurs et ceux qui ne le sont pas... et vous tutoient.
Leur point commun avec les Amish est la non-violence.
Donc, au début d'un été caniculaire de 1998 en Pennsylvanie, Katie, une jeune fille Amish de dix-huit ans, met au monde, au milieu de la nuit, dans l'étable de la ferme familiale, un enfant prématuré... puis retourne se coucher.
L'enfant est retrouvé mort au moment de la traite des vaches par un adolescent qui aide à la ferme.
La police est prévenue.
Kathie ne se souvient plus de rien.
Elle nie être la mère de l'enfant.
Transportée à l'hôpital, tout montre qu'elle a menti.
Elle est accusée d'infanticide.
Ellie Hathaway, avocate ténor du barreau de Philadelphie, en "vacances" chez sa tante Leda ( soeur de Sarah, la mère de Katie ), va se trouver, à son corps défendant, contrainte de défendre Katie.
En sa qualité d'Amish et ayant un casier judiciaire vierge, la juge la confie dans l'attente du procès à la garde d'Elie, laquelle va devoir s'installer à la ferme et vivre pendant cinq mois avec les Amish.
Elle va devoir, elle qui à trente-neuf ans n'a pas pu avoir d'enfant, se rapprocher d'une jeune mère infanticide... la comprendre pour pouvoir la défendre.
La tâche va s'avérer difficile pour la brillante avocate qui se heurte à un mur de jeunesse, de non-dits, parfois de mensonges, d'incompréhension d'une langue qui n'est pas la sienne et d'un mode de vie dont les règles sont aux antipodes des siennes, un mur religieux, un mur communautaire... sans compter la détermination de lizzie Munro, l'inspectrice de police chargée de l'enquête et du procureur Callahan dont ce procès est un tremplin indispensable à sa réélection.
Le décor est planté.
Vous allez vivre pendant cinq mois et cinq cents pages au rythme ralenti de la communauté Amish... les réveils à trois heures du matin pour traire les vaches à quatre heures, les durs travaux de la ferme tout au long de la journée, les copieux repas et l'abondante nourriture "bio" dont les Amish font des recettes qui donnent l'eau à la bouche et font grimper le cholestérol sanguin, les couchers à dix heures du soir.
Vous assisterez à l'office surprenant du dimanche.
Aux conseils et aux sentences rendues par ses membres, dont l'évêque et le diacre font office de "sages" ou de gardiens du temple.
Vous vous familiariserez avec quelques éléments basiques d'une langue demeurée vivante au milieu des "Englishers."
Vous serez surpris en découvrant en quoi consiste l'éducation d'un jeune Amish.
Vous le serez également lorsqu'ils vous expliqueront ce qu'est pour eux l'amour entre un homme et une femme, un couple, le mariage et une famille.
Bref, une immersion avec une foultitude d'informations sur ces gens à part qui vivent moins pour eux que pour la collectivité.
Ce qui vous permettra d'apprécier le choc des cultures, lorsque la leur rencontre la nôtre où toutes les valeurs sont inversées à commencer par celle du chacun pour soi.
Que va faire, à travers l'issue de ce procès, la société, la culture dominante, de la minuscule minorité ?
Question sociétale, sociale, économique, philosophique, religieuse et culturelle s'il en est...
Et puis, ne désespérez pas... vous saurez qui a tué le bébé...
Un livre qui se lit facilement... la narration est on ne peut plus intéressante...
Le style est acceptable en dépit de quelques redondances.
Les personnages sont loin d'être fades... limite "stéréotypés" ( sourire ).
Une chose encore : il y a une scène dans le roman où toute la communauté construit en une journée une grange pour un de ses membres.
Elle est le copier-coller de la même scène au cinéma dans le film de Peter Weir - Witness - réalisé en 1985 quand - La Pure - vérité ne fut écrit que plus de dix ans plus tard...
Là, j'ai tiqué ...
Sinon c'est un roman que l'on peut conseiller sans hésiter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          374
fanfanouche24
  16 mai 2020
Un grand coup de coeur, qui m'a fait "voyager" dans la communauté des amish, avec une enquête à la clef ! Suspens, informations multiples sur les traditions, et les usages au sein de ces communautés du Nord de l'Amérique, le tout nourri par un sens du dialogue, qui rend cette lecture des plus vivantes...et captivantes !!...
J'ai découvert il y a quelque temps, cette auteure avec un enthousiasme sans réserve avec un roman aux thématiques très différentes: il s'agissait de "La Tristesse des éléphants"... qui m'avait déjà captivée... Cette fois, nous voilà transportés dans l'univers très spécifique des amish... " Un drame psychologique où le choc des cultures joue un rôle majeur"...
Un roman plein de suspens où une jeune fille amish est accusée d'avoir tué son bébé à la naissance; elle nie tout en bloc; une avocate, Ellie, ayant une tante amish la sollicite pour qu'elle défende la jeune infanticide, Katie. En attendant le procès pour lui éviter la prison, elle accepte la responsabilité
de sa garde, dans la ferme familiale. Ellie va totalement s'immerger dans l'univers amish, et tenter de mettre en confiance Katie, lui faire raconter ce qui s'est vraiment passé...

De longs mois d'apprivoisement et d'aide concrète, permet à l'auteure de nous faire comprendre de l'intérieur, cette communauté, vivant à l'écart, pacifiste, refusant le progrès ainsi que la société de consommation.Le tout, avec un esprit d'ouverture, sans jugement de valeur en dépit de la rigidité de certains usages...[ ex: le fils de famille , excommunié, mis au ban du groupe, car, ayant décidé d'entreprendre des études supérieures...]
En lisant ce roman fort documenté, je me suis souvenue d'un film
sur le sujet , qui m'avait passionnée: "Witness" (1985)...
***[https://www.youtube.com/watch?v=6DkDGCI9fkc ]
Revenons au texte de Jodi Picoult, qui à travers le procès de cette jeune fille "différente" des jeunes filles de son âge... nous montre le choc violent entre deux cultures, deux mondes aux opposés; les malentendus que cela engendre, des lois inadaptées, ou difficilement compréhensibles pour
la communauté amish, etc.

"-Katie n'est pas une adolescente qui fait des fugues. Avant d'essayer de la comprendre, j'ai dû me familiariser avec l'univers amish. Je suis sûr que tous ici savent que le milieu culturel d'un enfant influe de manière spectaculaire sur sa vie d'adulte.
- Et qu'avez-vous retenu de la culture amish ?
- Notre culture à nous est fondée sur l'individualisme, les amish, eux sont profondément attachés à la communauté. Chez nous, si quelqu'un se distingue, nous n'y prêtons pas attention car les différences sont respectées. Chez les amish, il n'y a pas de place pour la déviation de la norme.
Il est important de faire partie d'un tout, car c'est l'identité commune qui définit la société. Si vous ne correspondez pas à la norme, les conséquences psychologiques sont dramatiques. Vous vous retrouvez seul, à l'écart du groupe." (p. 424)
Une excellente lecture dépaysante à souhait, faisant réfléchir à d'autres manières de vivre et à d'autres lignes de conduite. Lecture aussi attractive qu'instructive.
Un moment de lecture vraiment prenant !!.... Je vais poursuivre ma "connaissance de cette écrivaine dont j'apprécie la richesse du style et la variété , chaque fois, des thématiques abordées !...

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          383
PrettyYoungCat
  19 septembre 2019
Ce second roman de Jodi Picoult reprend certains ingrédients qui ont fait sa patte, à savoir l'exploitation d'un thème éthique, une étude de moeurs et l'aspect judiciaire porté par le sujet.
Dans ce livre, nous découvrons la communauté amish qui constitue une religion où les gens dits "Simples" vivent en dehors du progrès et vivent surtout toujours dans l'intérêt de leur congrégation et non de manière individualiste. L'histoire appuie longuement sur ce mode de vie rural au rythme paisible et lent.
Katie fait partie de cette communauté amish et est accusée d'infanticide, ce qu'elle nie de toutes ses forces. Est-ce là un mensonge, est-elle dans le déni ou a-t-elle subi une dissociation mentale ? C'est ce que doit découvrir l'avocate de la défense, Ellie, une lointaine cousine, qui va s'immerger dans ce monde si différent.
Ainsi, les notions psychologiques, voire psychiatriques, qui peuvent expliquer ce geste a priori incompréhensible que constitue l'infanticide, nous sont développées par l'auteure que l'on ressent fort documentée, comme toujours.
Il est aussi question dans cette histoire du deuil et du sentiment de culpabilité qui l'accompagne si souvent. Quand bien même nous ne sommes coupables ni responsables de rien, il demeure toujours des regrets chahutés par une douleur qui doit trouver un coupable à l'inacceptable.
Jodi Picoult nous a habitués à utiliser la forme chorale pour faire vivre ses personnages dans les différents versants de ses histoires, mais ici Ellie aura seule la parole, si ce n'est des chapitres alternés où la narration est extérieure. Des flashbacks en italique s'y intercalent également, rendant finalement le récit haché et confus.
Je n'ai pas réussi, cette fois, à m'attacher aux personnages. Katie ne m'a pas touchée et son côté obstiné et versatile m'a lassée. Quant à Ellie, elle est plutôt sympathique, mais l'histoire d'amour qui est venue se greffer m'a semblé bien superflue et un peu facile.
Je passe généralement un moment agréable avec cette auteure, mais ce livre souffre peut être de son inexpérience d'alors car j'ai trouvé beaucoup de redondances et de lenteur dans cette histoire où je suis restée définitivement au bord du chemin, tandis que la carriole amish s'en allait trotter tranquillement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          242
Eroblin
  19 juillet 2018
Eleanor Hathaway est une avocate redoutable, capable de faire acquitter les pires individus. Son dernier succès : l'acquittement d'un directeur d'école pourtant coupable d'attouchements sexuels. Son amant n'y voit là rien d'immoral, il aimerait même la faire engager dans un grand cabinet. Mais contre toute attente Eleanor part se ressourcer chez son oncle et sa tante en Pensylvannie. C'est ainsi, presque malgré elle, qu'elle va prendre la défense d'une jeune amish, Katie Fisher, accusée d'avoir tué son bébé à la naissance. Cette affaire va amener cette avocate bardée de certitudes à remettre en cause ses idéaux et lui permettre de découvrir un mode de vie que peu de gens (comme vous et moi) connaissent mal ou à travers des clichés.
J'ai beaucoup aimé ce livre au rythme lent (mais cela ne m'a pas dérangée bien au contraire) qui pose la question de la vérité. Quelle est la vérité quand on apprend que Katie Fisher nie d'abord sa grossesse et son accouchement alors que toutes les preuves physiques le prouvent ? Doit-on la croire quand elle dit qu'elle ne se souvient de rien ? Puis quand, les souvenirs revenant, elle affirme qu'elle ne l'a pas tué ? Joue-t-elle un jeu ? Pour répondre à ces questions, l'auteur s'attarde beaucoup sur le mode de vie amish, sur leurs conceptions morales, sur la notion de péché, sur l'attitude qu'adoptent les Simples (c'est ainsi qu'ils s'appellent) pour tous les actes de la vie. La vérité amish n'est pas celle de la justice, c'est ce que devra admettre Eleanor.
Le roman est divisé en trois parties : la découverte du crime avec la mise en accusation et l'intervention de l'avocate, l'enquête et la recherche des raisons possibles qui auraient amené le geste de Katie, et le procès proprement dit. J'ai préféré celle qui oblige Eleanor à se pencher sur sa cliente car elle se voit contrainte de revoir toutes les ficelles qu'elle utilisait jusque là. Sa client d'ailleurs, Katie, est un personnage complexe qui peu à peu nous émeut, nous trouble. On aimerait haïr Katie pour ce qu'elle a fait mais quand on voit comment la Communauté Amish agit avec elle, de quel droit pourrions-nous continuer à la rejeter ?
C'est le deuxième roman de Jodi Picoult que je lis et je l'apprécie de plus en plus.

Lien : https://labibdeneko.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          272
zabeth55
  08 décembre 2014
Katie accouche dans une étable d'un bébé qu'on retrouve mort.
Elle fait partie de la communauté des amish et nie avoir eu des relations sexuelles, avoir accouché, avoir tué son bébé.
Ellie Hathaway, avocate, décide d'assurer sa défense. Pour lui éviter la prison avant le jugement, elle s'engage à rester à ses côtés jusque là.
Et nous voilà immergés avec elle dans la vie des Simples, avec leurs traditions et leurs coutumes.
C'est vraiment prenant, et très intéressant. La vie de ces gens (dont Tracy Chevalier nous avait parlé dans ‘La dernière fugitive ») est ici parfaitement décrite.
Même s'il semble difficile d'adhérer, on ne peut que leur porter une certaine admiration.
Une vie sociale à l'opposé de notre société individualiste et consommatrice.
La deuxième partie, consacrée au jugement est parfaitement documentée elle aussi et tient en haleine.
Bref, plus de 500 pages prenantes, bien écrites, qui restent en tête bien après avoir refermé le livre.
Commenter  J’apprécie          230

Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
fanfanouche24fanfanouche24   12 mai 2020
Le pire, c'était qu'elle s'attendait à rien de précis, sinon à ce que le frère qu'elle avait chéri tendrement, le frère qui avait tourné le dos à sa religion et à sa famille pour s'inscrire à l'université, ait continué à vivre de la même manière, dans une autre ville qu'East Paradise. Ces vêtements insensés...cette voiture...tout l'incitait à se demander si leur père n'avait pas raison quand il affirmait que l'on ne pouvait pas entreprendre des études et rester -Simple- dans son coeur. (...)
-Qu'est-ce que vous avez raconté à papa ?
- Du jour où l'Eglise amish l'avait excommunié, leur père n'avait jamais plus prononcé son nom. Il le considérait comme mort. Aaron se distinguait par son intransigeance. Il n'aurait jamais consenti à ce que Katie rende visite à la brebis galeuse, comme il aurait condamné sans appel la correspondance secrète que Sarah entretenait avec son fils réprouvé.
- Maman lui a dit que j'allais chez tante Leda.
- Le parfait alibi ! Comme il ne peut pas la sentir, il ne risque pas de lui poser des questions indiscrète...Qu'est-ce que tu veux, il faut bien que les parias se serrent les coudes. (p. 39)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
fanfanouche24fanfanouche24   15 mai 2020
-Katie n'est pas une adolescente qui fait des fugues. Avant d'essayer de la comprendre, j'ai dû me familiariser avec l'univers amish. Je suis sûr que tous ici savent que le milieu culturel d'un enfant influe de manière spectaculaire sur sa vie d'adulte.
- Et qu'avez-vous retenu de la culture amish ?
- Notre culture à nous est fondée sur l'individualisme, les amish, eux sont profondément attachés à la communauté. Chez nous, si quelqu'un se distingue, nous n'y prêtons pas attention car les différences sont respectées. Chez les amish, il n'y a pas de place pour la déviation de la norme. Il est important de faire partie d'un tout, car c'est l'identité commune qui définit la société. Si vous ne correspondez pas à la norme, les conséquences psychologiques sont dramatiques. Vous vous retrouvez seul, à l'écart du groupe. (p. 424)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
fanfanouche24fanfanouche24   16 mai 2020
Il était devenu américain depuis si longtemps que les réflexions d'un esprit Simple lui venaient à l'esprit de moins en moins naturellement. Il avait fallu le procès de Katie, où Jacob, comme un authentique porte-parole de la communauté-avait fait l'apologie des valeurs amish, pour qu'il se rende compte que la côté Simple ne l'avait jamais quitté. Il vivait dans un monde différent, mais il voyait les choses avec les yeux de son enfance.
La première vérité que les amis apprenaient, c'était que les actes sont plus forts que les paroles. (p.496)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
fanfanouche24fanfanouche24   15 mai 2020
J'avais quitté Coop la première fois sous prétexte de me faire seule une place au soleil. A présent, après avoir vécu avec les Fischer, je savais que s'entraider représentait le vrai sens de la vie. (...)
Combien de fois allais-je rejeter ce qu'en fait j'avais cherché désespérément toute ma vie ? (p. 490-91)
Commenter  J’apprécie          130
fanfanouche24fanfanouche24   13 mai 2020
Ma mère étalait le linge tout pareil, dis-je, souriant à ce souvenir. Je tapais dans les draps avec un manche à balai en feignant d'être un chevalier.
- Et pas une princesse ?
- Surtout pas ! Les princesses ne sont pas drôles. Je n'allais pas me chercher un prince charmant alors que je pouvais sauver ma peau toute seule. (p. 123)
Commenter  J’apprécie          120

Videos de Jodi Picoult (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jodi Picoult
Peut-être avons-nous tendance à l'oublier aujourd'hui, mais longtemps, la lecture est restée le privilège des hommes. Les femmes, elles, assignées au monde domestique, en étaient privées. Jusqu'au jour où les livres sont enfin devenus, pour la moitié de l'humanité, un précieux compagnon, un moyen de s'évader, de comprendre, d'oser, de découvrir, de rêver...
C'est cette relation singulière qui lie les femmes et la lecture que nous allons évoquer dans cet épisode, avec notre invitée, l'écrivaine Laure Adler.
Vous pourrez aussi entendre la bibliographie des libraires de Dialogues, proposée par Catherine.
Et nous donnerons la parole au réseau des médiathèques de Brest, au cours d'un entretien avec la bibliothécaire Aude Escudié.
Bibliographie
- Les femmes qui lisent sont dangereuses de Laure Adler (Éd. Flammarion) https://www.librairiedialogues.fr/livre/8167455-les-femmes-qui-lisent-sont-dangereuses-laure-adler-stefan-bollmann-flammarion - Les Vilaines, de Camila S osa Villada (Éd. Métailié) https://www.librairiedialogues.fr/livre/17913959-les-vilaines-camila-sosa-villada-anne-marie-metailie - Matilda de Roa ld Dahl (Éd. Gallimard jeunesse) https://www.librairiedialogues.fr/livre/15297024-matilda-le-texte-original-roald-dahl-gallimard-jeunesse - La Grand-mère de Jade de Frédérique Deghelt (Éd. Babel) https://www.librairiedialogues.fr/livre/2300087-la-grand-mere-de-jade-frederique-deghelt-actes-sud - Grâce et dénuement d'Alice Ferney (É d. Flammarion) https://www.librairiedialogues.fr/livre/5387469-grace-et-denuement-alice-ferney-actes-sud - le Livre de deux chemins de Jodi Picoult (Éd. Ac tes Sud) https://www.librairiedialogues.fr/livre/18050624-le-livre-des-deux-chemins-jodi-picoult-actes-sud - le Livre du rien de Rémi Courgeo n (Éd. Seuil Jeunesse) https://www.librairiedialogues.fr/livre/18050624-le-livre-des-deux-chemins-jodi-picoult-actes-sud - Les Passeurs de livres de Daraya de Delphine Minoui (Éd. Points) https://www.librairiedialogues.fr/livre/18050624-le-livre-des-deux-chemins-jodi-picoult-actes-sud - Ici les femmes ne rêvent pas de Rana Ahmad (Pocket) https://www.librairiedialogues.fr/livre/18431677-ici-les-femmes-ne-revent-pas-recit-d-une-evasion-rana-ahmad-pocket - Dysfonctionnelle d'Axl Cendres ( Éd. Sarbacane) https://www.librairiedialogues.fr/livre/8347130-dysfonctionnelle-axl-cendres-sarbacane
Générique : Sara Petit.
+ Lire la suite
autres livres classés : amishVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de ma vie pour la tienne

Quelle est la personne atteinte de leucémie?

Anna
Julie
Kate
Lucie
Sara

4 questions
12 lecteurs ont répondu
Thème : Ma vie pour la tienne de Jodi PicoultCréer un quiz sur ce livre