AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782330072650
446 pages
Éditeur : Actes Sud (04/01/2017)

Note moyenne : 4.01/5 (sur 387 notes)
Résumé :
La mère de Jenna, Alice, a disparu lorsque celle-ci n'avait que trois ans. Aujourd'hui, elle en a treize et est bien décidée à retrouver sa trace. Elle n'a qu'une certitude : jamais sa mère ne l'aurait abandonnée. Jenna se met à relire le journal de bord d'Alice, une scientifique qui étudiait le deuil chez les éléphants. Pour progresser dans sa quête, elle s'adjoint les services de Serenity Jones, une voyante qui prétend être en lien avec l'au-delà, et de Virgil Sta... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (125) Voir plus Ajouter une critique
Cannetille
  18 septembre 2019
Jenna, treize ans, n'a jamais pu accepter la disparition inexpliquée de sa mère dix ans plus tôt. Avec l'aide d'une voyante à l'extralucidité émoussée et d'un ancien enquêteur, désormais alcoolique, autrefois en charge du dossier, l'adolescente se lance sur les traces maternelles. Sa quête nous entraîne en Afrique auprès des éléphants qu'étudiait la scientifique disparue, puis dans un refuge américain pour éléphants maltraités récupérés de zoos ou de cirques.

Alternant constamment entre les points de vue de Jenna, de sa mère Alice, du privé Virgil et de la voyante Felicity, le récit s'avère addictif et plein de surprises, jusqu'à sa conclusion émouvante et totalement inattendue. Alors que les secrets se dévoilent peu à peu, entretenant la curiosité du lecteur et lui suggérant des hypothèses toutes largement en-deçà de ce que sera finalement la chute, l'histoire se développe autour de la thématique de la séparation et du deuil, poursuivant son exploration dans le champ du paranormal, mais aussi, dans l'observation, soutenue par une solide documentation, et extrêmement intéressante, du comportement des éléphants.

Cette lecture vous fera sans doute considérer cet animal d'un oeil nouveau, étonné et ému par ses capacités cognitives et affectives, et plus que jamais affligé par l'extinction qui le menace : une fascinante découverte éthologique, magnifique plaidoyer pour la sauvegarde de cette espèce que l'auteur appelle d'ailleurs à soutenir dans sa postface, et qui fait tout l'intérêt et toute l'originalité de ce captivant thriller, aux personnages attachants, au style fluide et agréable, qui ne manquera pas de vous arracher quelques larmes. Coup de coeur.

Prolongation sur le deuil chez les éléphants dans ma rubrique le coin des curieux, à la fin de ma chronique sur ce livre sur mon blog :
https://leslecturesdecannetille.blogspot.com/2019/09/picoult-jodi-la-tristesse-des-elephants.html

Lien : https://leslecturesdecanneti..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          890
fanfanouche24
  06 juillet 2017
Un roman dont le sujet m'a d'emblée enthousiasmée, début janvier [2017],
je l'ai débuté aussitôt, mais avec ma fichue manie de débuter plusieurs
livres en parallèle, j'avais injustement abandonné celui-ci...Je viens d'en
reprendre la lecture...
Le récit est construit comme un choeur; chaque chapitre donne la parole
aux différents personnages...
- Jenna, la protagoniste centrale... Fillette de 13 ans, qui reprend les
recherches pour savoir ce qu'il est advenu de sa mère, disparue 10 ans
auparavant, alors qu'elle n'était âgée que de 3 ans !
-Alice, la mère, scientifique, grande voyageuse et surtout spécialiste
des éléphants, disparue des années, auparavant, dont on lit une
sorte de journal, de compte-rendus d'observations de ces animaux,
qui la fascinent...Son objet d'étude se concentre sur leurs rituels de
deuil et de chagrin...
- Serenity, voyante extra-lucide à laquelle Jenna s'adresse pour
l'aider à retrouver sa mère.
-Virgil, autre acolyte, inspecteur en service lors des faits, 10 ans
auparavant. Cette affaire qu'il souhaitait éclaircir, que l'on a dissuadé
de poursuivre ses recherches. Virgil a démissionné de la police, a tenté
de tourner la page, est devenu enquêteur privé. Jenna va le
retrouver, le houspiller pour qu'il reprenne l'enquête !
S'ensuit un récit à plusieurs voix, et la description minutieuse de
cette enquête, au coeur du paranormal, des fantômes, des esprits,
et de ces chers éléphants !
Un récit très habile, pleine d'émotions et de rebondissements, qui
maintient le suspens jusqu'au bout... et où la chute va se révéler
toute autre, déroutante, et insolite....
Une fiction où les animaux et les éléphants ont une place de
choix, ainsi que le surnaturel et les questionnements de toute recherche scientifique.
Un gros coup de coeur qui me donne grande envie de lire,découvrir les autres écrits de cette auteure, que je découvrais pour la toute première
fois , avec cette incroyable fiction polyphonique !
Ce roman est époustouflant; il m'a tenue en haleine jusqu'au bout...
j'ai été, de plus , captivée par la mine d'informations concernant ces magnifiques animaux, que sont les éléphants !
Un grand moment de bonheur et de fortes émotions... Un livre que
j'étais triste de quitter !!
In-fine, l'auteure a complété son roman, avec un récapitulatif de l'état
des lieux, assez préoccupant sur le sort des éléphants, à travers le monde...On comprend sa compassion et sa fascination pour ces
animaux extraordinaires.
"Note de l'auteure en fin de volume
Je me suis dit maintes fois, en écrivant ce livre, que les éléphants
pourraient bien être plus évolués que les humains-quand j'étudiais
les façons dont ils font leur deuil, le savoir-faire des mères avec
leurs petits, et leurs souvenirs. Si vous retenez quelque chose de
ce roman, j'espère que ce sera une conscience plus affirmée de
l'intelligence cognitive et émotionnelle de ces magnifiques
animaux- et la certitude que c'est à nous qu'il revient de les
protéger." (p. 444)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          726
Ladybirdy
  03 novembre 2018
Ce roman était bien parti et je pensais vraiment l'apprécier avec un grand coup de coeur...
Jenna a 13 ans lorsqu'elle décide coûte que coûte de retrouver sa mère Alice disparue lorsqu'elle avait 3 ans. Sa mère nourrissait une passion dévorante pour les éléphants et en faisait même son métier en tant que scientifique. Comprendre la tristesse des éléphants était ce qui lui tenait à coeur. Jenna nourrit elle aussi une grande admiration pour eux.
C'est auprès d'un inspecteur un peu paumé et d'une voyante extralucide que la quête commence.
On suit tour à tour dans ce roman les différents protagonistes, Jenna, Alice sa mère, Vigil l'inspecteur et Serenity la voyante.
Le grand atout de ce roman est certainement le bagage qu'il apporte au sujet des éléphants. C'est en effet très bien documenté et d'un grand intérêt. C'est certainement ce qui m'a le plus séduit. On apprend beaucoup de choses sur ces magnifiques créatures.
Ce qui, par contre, m'a beaucoup dérangé ce sont les nombreuses invraisemblances. Une gamine de 13 ans aussi maligne, cultivée, et débrouillarde, j'ai un peu de mal à l'imaginer. Sans compter tous les souvenirs dont elle se souvient lorsqu'elle n'avait que 3 ans... À côté de ces invraisemblances, un sentiment de faire du surplat tout le long, il ne se passe finalement pas grand chose, j'en attendais beaucoup plus, soit de l'émotion, soit une histoire, je n'ai rien ressenti de tel. Dommage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          739
ladesiderienne
  16 juin 2017
Attention, avis de gros coup de coeur !
Parmi toutes les nouveautés achetées par ma bibliothécaire, j'ai choisi ce livre au hasard. Ne connaissant ni le titre, ni l'auteure et la première de couverture n'étant pas très expressive, je me suis fiée au court résumé assez atypique qui parlait d'éléphants. Quelle claque ! J'adore découvrir des pépites en dehors de mes habitudes de lecture que sont les thrillers et les polars, et celle-ci vaut son pesant d'or.
Jenna, 13 ans, n'a qu'un souhait dans l'existence : mettre enfin des explications sur la mystérieuse disparition de sa mère Alice 10 ans plus tôt. Décès ou fuite volontaire, la jeune fille veut savoir et pour cela, elle va s'adjoindre, un peu contre leur gré au départ, les services de Virgil, un détective privé alcoolique ainsi que ceux de Serenity, une voyante-médium dont le don n'est plus ce qu'il était. Ce trio improbable de personnages hauts en couleur va nous entraîner dans une déferlante d'émotions où l'humour fait quelques apparitions pour éviter que l'on ne sorte les mouchoirs.
Alice étant une chercheuse spécialisée dans le comportement des éléphants, des paragraphes magnifiques leur sont consacrés, pour décrire leur relation dans le groupe et surtout leur comportement face au décès d'un des membres. Un parallèle est fait avec les relations humaines : Jenna ayant grandi au milieu des pachydermes, elle sait qu'une éléphante n'abandonne jamais son petit, elle ne conçoit donc pas que sa propre mère ait pu délibérément la laisser alors qu'elle n'avait que trois ans.
La construction de ce livre lui donne énormément de profondeur. Il est écrit sous la forme d'un roman choral et chacun à leur tour Jenna, Alice, Virgil et Serenity s'exprime, dévoilant au lecteur des secrets sur leur passé que les autres ignorent.
Jodi Picoult ne se contente pas de nous offrir un roman bouleversant sur l'amour filial, voilà qu'à la page 320, en basculant dans la quatrième dimension, l'histoire s'intensifie dramatiquement. J'adore lorsqu'un écrivain me surprend au point de m'obliger à relire le texte pour m'assurer de n'avoir pas rêvé. Je n'en dirai pas davantage pour ne pas spoiler mais la fin est bluffante.
Avec "La tristesse des éléphants", Jodi Picoult veut attirer avant tout notre attention sur la situation critique des éléphants en Afrique, toujours victimes du trafic d'ivoire mais avec l'histoire de Jenna et d'Alice, elle nous invite également à profiter chaque jour de ceux qu'on aime. Un bonheur de lecture qui mérite amplement un 20/20. J'ai hâte de découvrir d'autre livres de cette auteure.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          451
isabelleisapure
  09 avril 2017
J'ai cru, pendant une grande partie de ma lecture que j'avais entre les mains un roman 5 étoiles, voire même un coup de coeur !
J'ai éprouvé d'emblée une certaine tendresse pour la jeune héroïne partie à la recherche de sa mère disparue mystérieusement suite à un incident survenu dix ans auparavant dans la réserve d'éléphants qu'elle dirigeait avec son mari.
Jenna a une certitude, sa maman de l'a pas abandonnée. Si elle n'est plus auprès d'elle pour la protéger, il y a une raison et elle la trouvera !
Son enfance au milieu des éléphants lui a notamment appris qu'une maman n'abandonne jamais son petit.
Dans ce roman passionnant, Jodi Picoult donne tour à tour la parole à l'enfant, mais aussi à sa maman et de façon plus improbable à une voyante qui ne voit plus grand chose et à un détective privé légèrement alcolo que Jenna a réussi à convaincre de l'aider dans ses recherches.
Evidemment, toutes ces histoires vont s'entrecroiser et le puzzle finira par s'assembler. On ne perd pas le fil, on bascule d'une histoire vers une autre, on est entrainés et finalement sidérés, lorsqu'arrive la dernière page de s'être fait balader par l'auteur qui nous a amené vers une fin pour le moins inattendue.
Et c'est là que pour moi, ça n'a pas fonctionné, je suis trop cartésienne pour adhérer totalement, ce qui a rabaissé ma note.
Cela reste néanmoins un excellent roman, agréable à lire, même si le style ne fait pas preuve d'une grande originalité.
De plus, Jodi Picoult a parfaitement étudié les éléphants et nous explique leur comportement de façon détaillée, passionnante et instructive.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          443

Citations et extraits (117) Voir plus Ajouter une citation
ladesiderienneladesiderienne   13 juin 2017
Il faut que vous sachiez qu'il y a en Afrique quelque chose d'éminemment romanesque. Vous regardez un coucher de soleil et vous pensez que la main de Dieu vous est apparue. Vous voyez le bond souple et majestueux d'une lionne et vous en oubliez de respirer. Vous vous émerveillez devant le trépied géant d'une girafe penchée au-dessus de l'eau. Il y a en Afrique, sur les ailes de certains oiseaux, des bleus iridescents que vous ne verrez jamais ailleurs dans la nature. En Afrique, dans la chaleur de la mi-journée, des bulles se forment dans l'atmosphère. Quand on est en Afrique, on se sent primordial, niché dans le berceau du monde. Avec un tel décor, fait-il s'étonner que les souvenirs se teignent en rose ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          311
fanfanouche24fanfanouche24   05 janvier 2017
Si j'avais su alors ce que je sais aujourd'hui, j'aurais dit au maire que le fait de mettre des éléphants ensemble ne signifie pas qu'ils noueront des rapports amicaux. Les éléphants ont leur propre personnalité, tout comme les êtres humains, et de même que rien ne permet de penser que deux humains qui se rencontrent par hasard deviendront amis, deux éléphants ne vont pas se lier pour la seule raison qu'ils appartiennent à la même espèce. (p.14)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          411
fanfanouche24fanfanouche24   30 juin 2017
Je pratiquais, moi, une science cognitive. On ne pouvait pas la mesurer avec un dispositif de pistage géographique; on ne la trouvait pas dans l'ADN. Peu importait le nombre de fois où je notais que des éléphants touchaient le crâne d'un congénère mort, où qu'ils retournaient aux sites sur lesquels un ancien membre de leur troupeau était mort: dès l'instant où j'interprétais ce chagrin, j'outrepassais une ligne que les chercheurs ne sont pas censés franchir. Je prêtais des émotions à une créature non humaine. (p. 177)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          251
fanfanouche24fanfanouche24   04 juillet 2017
Je ne bougerais pas tant que Maura ne serait pas prête à s'en aller. Je voulais être son troupeau, et lui rappeler qu'elle était toujours vivante, même si son petit ne l'était plus.
L'ironie de la situation ne m'échappait pas : je jouais le rôle de l'éléphant , alors que Maura se conduisait comme un être humain en refusant de cesser de pleurer son fils. L'une des plus stupéfiantes caractéristiques des éléphants vivant à l'état sauvage est leur capacité à manifester un violent chagrin, puis, de manière décisive et univoque, à passer outre. Pour les humains, cela paraît impossible. J'ai toujours pensé que c'était à cause de la religion. Nous espérons revoir dans une autre vie les êtres chers qui nous ont quittés. Les éléphants n'ont pas cet espoir, seulement les souvenirs de -cette- vie. (p. 269)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
KassuathethKassuatheth   27 janvier 2019
Naissance
Les autres éléphants étaient habituellement calmes, mais ce jour-là ils s'étaient serres autour de Botshelo et me faisaient face pour la protège. Pendant près d'une demi-heure, il y a eu des grondements, puis le bruit d'une chute. Puis les éléphants se sont écartés pour me permettre de voir Botshedo qui déchirait pas poche des eaux et La jetait sur sa propre tête comme si c'étaient un abat-jour et qu'elle jouait les boute-en-train dans quelque soirée. Il y avait sous elle, dans l'herbe, un minuscule bébé éléphant tout timide, une femelle, au milieu d'une explosion de bruits : barrissements, coups de trompette... un véritable chaos. Le troupeau urinait, sécrétaient; et à voir comment les éléphants roulaient des yeux en me regardant, c'était comme s'ils m'invitaient à me joindre à la fête. Tous s'approchaient pour toucher le nouveau-né de la tête aux pieds; Botshedo l'entourait de sa trompe, La glissait sous lui puis La lui glissait dans la bouche : Bonjour et bienvenue!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100

Videos de Jodi Picoult (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jodi Picoult
Jodi Picoult Announces Her Tour for Fall 2018 !
autres livres classés : éléphantsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de ma vie pour la tienne

Quelle est la personne atteinte de leucémie?

Anna
Julie
Kate
Lucie
Sara

4 questions
8 lecteurs ont répondu
Thème : Ma vie pour la tienne de Jodi PicoultCréer un quiz sur ce livre

.. ..