AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Francine Siéty (Traducteur)
ISBN : 2290020893
Éditeur : J'ai Lu (03/02/2010)

Note moyenne : 3.3/5 (sur 41 notes)
Résumé :

Elevée par Andrew, son père, Delia Hopkins a connu une enfance heureuse dans le New Hampshire. C'est alors que, sur le point de se marier, elle découvre que son père est recherché depuis vingt-huit ans pour l'enlèvement d'une certaine petite Bethany... qui n'est autre qu'elle-même. Sous le choc, la jeune femme cherche la vérité, au risque de bouleverser sa vie et celle de ses proches. Un subtil roman choral sur... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
ladesiderienne
  06 juillet 2017
Je reste sous le charme de l'écriture de Jodi Picoult qui avait été, il y a peu, ma découverte coup de coeur avec "La tristesse des éléphants". Encore un roman choral (est-ce son genre caractéristique ?) magnifique qui nous entraine dans les méandres de la mémoire et des souvenirs.
Alors qu'elle est prête à épouser Eric, le père de sa fille , qu'elle connait depuis l'enfance, Delia découvre que son propre père l'a enlevée alors qu'elle avait quatre ans, l'emmenant loin de sa mère pour commencer une autre vie dans le New Hampshire sous une nouvelle identité. Arrêté par la police, Andrews doit être jugé en Arizona, là où a été commis le rapt il y a plus de vingt-huit ans ; il choisit pour le défendre Eric, son futur gendre, qui est avocat. Accompagnée de Fitz, un autre ami d'enfance, Delia part pour Phoenix pour tenter d'obtenir des explications et surtout les raisons de cet acte illégal commis par ce père qu'elle vénérait. Elle va y retrouver également Elise, sa mère qu'elle croyait décédée comme il lui avait fait croire . Il va sans dire que chacun de ses parents a ses propres arguments pour rendre l'autre responsable. Ne pouvant désormais plus se fier aux dires ni de l'un, ni de l'autre, la jeune femme va devoir faire appel à des souvenirs enfouis depuis longtemps au fond de sa mémoire. Mais sont-ils bien réels ou sortent-ils de l'imagination d'une petite fille qui faisait confiance aux adultes ?
Jodi Picoult choisit un thème très actuel : l'enlèvement d'un enfant par un parent au mépris de la loi. En même temps, le fond reste intemporel : l'amour parental. Pour Delia, l'histoire se répète, elle a été au centre de la guerre entre son père et sa mère qui se disputaient son amour, là voilà au milieu du triangle amoureux qu'elle forme avec Eric et Fitz. Le roman choral remplit bien son rôle car chacun des protagonistes venant à son tour faire entendre sa voix, on s'aperçoit que les souvenirs sont subjectifs. L'auteure aime à entrainer son lecteur dans des mondes parallèles, comme celui des esprits des Indiens Hopis ou celui des "brujas"(sorcières) mexicaines. Si j'ai bien aimé le procès qui nous plonge au coeur de la justice américaine, j'ai moins apprécié la partie très longue qui décrit l'univers carcéral et les déboires d'Andrews en prison. J'ai été sensible à la détresse de Delia et même si la fin ne correspond pas vraiment à mes attentes, j'accorde un 16/20. J'ai hâte de découvrir les autres oeuvres de Jodi Picoult car elle me parait être une grande dame de la littérature américaine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Yukarie
  13 novembre 2011
Auteur respectée de la littérature américaine mais jusqu'à présent inconnue pour moi, Jodi Picoult m'a attiré avec la couverture de son oeuvre « le rideau déchiré ».
Malgré un début un peu trop flegmatique, la romancière décrit avec talent les relations entre les personnages qui deviennent de plus en plus complexe dans l'histoire. Délia et son père avec une complicité père-fille idyllique mais mensongère, et le trio d'amis d'enfance, Délia, Fitz et Eric qui demeure par évidence un triangle amoureux.
Le kidnapping de Délia par son père est l'intrigue principale de cette histoire qui amène à des questions plus sérieuse tels que : Quelles sont les raisons qui peuvent pousser un père à commettre un enlèvement ? Peut-on enlever un enfant à sa mère ? Jusqu'ou peut-on aller pour protéger la personne que l'on aime ? Et surtout, quelle est la limite entre le bien et le mal ?
L'auteur a un style de rédaction particulièrement intéressant où chaque personnage décrit ce qu'il vit nous permettant de ressentir leurs émotions, de comprendre leurs sentiments. Ces différents points de vue nous emmènent dans des univers différents :
Andrew, père de famille prêt a tout pour protéger sa fille quitte a affronter le monde de la prison avec toutes ses contraintes de drogues, violences, meurtres.
Fitz, ami d'enfance d'Eric et de Délia, fidèle, loyal et prêt à renoncer a son travail de journaliste pour soutenir cette dernière dont il est amoureux depuis l'enfance.
Eric, petit-ami de Délia qui essaye de se prouver qu'il peut lutter contre les souvenirs de son enfance rappelé lors de la défense d'Andrew au tribunal.
Et enfin Délia qui cherche son identité mais surtout la vérité a l'aide des conseils de son amie Ruthann, une indienne très attachante et émouvante mais dont la vie ne s'accorde pas à l'histoire.
En conclusion, le rideau déchiré est un bon roman à condition de réussir à passer les 150 premières pages. L'histoire est intéressante, les protagonistes attachants mais la fin reste … plus ou moins décevante. Je suis malgré tout heureuse d'avoir pu découvrir cet auteur car j'aime beaucoup son style d'écriture. La prochaine fois, peut-être aurai-je un coup de coeur ^^
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LourseLit
  30 juillet 2017
Après avoir découvert l'an dernier un premier roman de Jodi Picoult que j'avais adoré, j'ai eu envie de découvrir un peu plus les romans de cette auteure. Parmi les titres qu'elle a écrit et qui ont été traduits en français, le rideau déchiré avait retenu mon attention pour son côté secrets de famille.
C'est une lecture qui m'a beaucoup surprise dans le sens où elle ne m'a pas menée là où je m'attendais. Et malheureusement, quand on a des attentes bien particulières et qu'on tombe à côté, parfois on en ressort déçus. Dans cette histoire, nous faisons la connaissance de Delia, une jeune mère de famille prête à épouser le père de sa fille. Sa vie va être chamboulée du jour au lendemain lorsque son père va se retrouver en prison pour un enlèvement commis 28 ans auparavant. Et il ne s'agit pas de n'importe quel enlèvement mais de celui de Delia elle même, la fille d'Andrew. Elle avait 4 ans lors des faits. Ses parents étaient divorcés et son père l'a enlevée à sa mère. Il a changé d'identité, lui a fait croire au décès de sa mère et … 28 ans se sont écoulés ainsi avec un secret bien gardé.
Je m'attendais dans cette lecture à découvrir une histoire énorme qui irait expliquer pourquoi Delia a été enlevée par son père, de quoi celui-ci a voulu la protéger. En fait, on va découvrir assez vite les grandes lignes de l'histoire et ce n'est pas l'explication colossale à laquelle je m'attendais. le coeur du roman nous raconte plutôt comment les vies des personnages vont être chamboulées par cette révélation et comment chacun va passer ce cap et construire la suite de sa vie après un tel tsunami. On suit donc le procès qui va juger les faits commis par Andrew. le roman est raconté tour à tour par Delia, par Eric son fiancé et avocat d'Andrew, par Fitz leur meilleur ami et par Andrew lui-même. Il y a, du coup, un certains nombres de passages où Andrew relate sa vie en prison. C'est relativement dur et je pense que c'est malheureusement tristement réaliste. Je n'ai pas trop apprécié ces passages.
C'est un roman qui se lit bien, le récit alterné entre les divers personnages rend la lecture fluide. Je l'ai trouvé assez juste. La finalité de l'histoire est crédible, les événements font que chaque personnage va forcément sortir de là changé et j'ai aimé les développements finaux du roman.
Ce roman n'est, à mes yeux, pas aussi bon que le précédent titre que j'avais lu de l'auteure. Il confirme cependant son talent à évoquer des grands faits de société et j'ai bien l'intention de continuer à découvrir cette auteure dont j'ai déjà repéré 2 autres titres qui se trouvent dans ma wish list.
Petit bémol final : je suis incapable de vous expliquer d'où vient le titre du roman…
Lien : https://liseusehyperfertile...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Chabe37
  17 octobre 2018
Mitigée sera l'adjectif qui ressort de cette lecture. Premier roman que je lis de cette auteur(e) et je reste sur ma faim.
L'histoire en soit est intéressante, un père qui enlève sa fille et qui lui cache pendant près de 30 ans, mais premièrement la narration dans laquelle chaque chapitre correspond à un personnage c'est parfois risqué, ici je trouve que ça ne fonctionne pas, il manque un lien, un fil conducteur, et puis on en voit de plus en plus...
Et deuxièmement ça traîne en longueur, la fin est quelque peu décevante et j'ai trouve qu'il aurait fallu développer d'autres détails de l'histoire qui sont complètement absents.
Je lirais tout de même d'autres livres de l'auteur pour voir si j'accroche.
Commenter  J’apprécie          10
pyrouette
  31 décembre 2010
Elevée par Andrew, son père, Della Hopkins a connu une enfance heureuse dans le New Hampshire. Mais, alors qu'elle s'apprête à se marier, elle découvre que son père est recherché depuis vingt-huit ans par la police...Une histoire bouleversante. Ouvrez le livre à la première page, vous n'en ressortirez qu'à la dernière. livre passionnant comme tous ceux de Jody Picoult.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
ladesiderienneladesiderienne   04 juillet 2017
Savez-vous ce qui arrive quand on laisse mijoter le sirop de la nostalgie sur les flammes du chagrin ? Il se fige et devient autre chose : ni le deuil, comme on aurait tendance à le croire, ni même le regret, mais une substance épaisse, couleur de cendre. Il faut avoir plongé le doigt dedans et senti son goût amer sur la langue pour réaliser qu'il s'agit de la colère à l'état brut.
Commenter  J’apprécie          80
ladesiderienneladesiderienne   06 juillet 2017
Je réalise que tout le monde ment. Les souvenirs sont comme des natures morts, peintes par dix artistes différents. Les souvenirs sont dans l’œil du spectateur ; quand on les juxtapose, ils ne coïncident jamais exactement.
Commenter  J’apprécie          90
ladesiderienneladesiderienne   05 juillet 2017
Le destin n'est peut-être pas l'étang dans lequel vous nagez, mais le pêcheur, au bord, qui laisse flotter sa ligne jusqu'au moment où, par lassitude, vous vous laissez attraper.
Commenter  J’apprécie          90
michokomichoko   18 juillet 2016
Votre vie peut tenir dans une seule et unique valise, en cas de nécessité.
Demandez-vous ce dont vous avez besoin à tout prix, la réponse ne sera pas celle que vous auriez pu imaginer. Vous vous passerez facilement du travail en cours, des factures et de votre agenda, mais vous garderez le pyjama de flanelle que vous portez les jours de pluie, la pierre en forme de cœur que vous a donné votre enfant et le vieux livre de poche dans lequel vous vous replongez toujours en avril, parce que vous le lisiez au moment de votre première histoire d'amour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
michokomichoko   06 août 2016
Eric hoche la tête : il sait ce qu'est la vie quotidienne avec une alcoolique. Vous avez décidé de la quitter, mais elle a soudain une idée formidable qui vous retient. Par exemple, elle organise un pique-nique sur le plancher du salon au mois de janvier, découvre le visage de Jésus sur une crêpe ou célèbre l'anniversaire du chat en invitant les chats du voisinage à manger une boîte de thon. Vous profitez de tous les bons moments pour compenser les mauvais, et vous faites semblant de ne plus distinguer le grain du bois dont elle est faite. Vous la voyez s'efforcer d'être sobre en espérant secrètement qu'elle boive, car elle devient, sous l'effet de l'alcool, la personne que vous aimez. Mais alors, vous vous détestez vous-même de penser ainsi, et vous la détestez parce qu'elle lit dans votre esprit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Jodi Picoult (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jodi Picoult
Jodi Picoult Announces Her Tour for Fall 2018 !
autres livres classés : enlèvementVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les personnages de ma vie pour la tienne

Quelle est la personne atteinte de leucémie?

Anna
Julie
Kate
Lucie
Sara

4 questions
7 lecteurs ont répondu
Thème : Ma vie pour la tienne de Jodi PicoultCréer un quiz sur ce livre