AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782738117830
300 pages
Éditeur : Odile Jacob (20/04/2007)

Note moyenne : 3.21/5 (sur 7 notes)
Résumé :

" Ce livre est né de ma prise de conscience des grandes interrogations de notre temps quant à notre origine. À partir de quelques exemples vécus et de données frappantes portant sur l'ampleur de la réaction créationniste dans le monde, mais aussi dans notre pays, qui se croit à tort protégé, on saisira mieux à quel point la rationalité et la pensée scientifique s'avèrent de moins en moins bien comprises et, pis encore, de plus en plus menacées.Sur quels ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
MalachiteMalachite   17 novembre 2019
"L'origine des espèces" est rapidement traduit en français par Clémence Royer et en allemand par Ernst Haeckel. Tous deux induisent des idées de progrès et de finalité, ce qui surprend Charles Darwin. La théorie de la sélection naturelle est très mal comprise. Il y a toujours ceux qui refusent tout idée de transformation des espèces, les fixistes. Et puis, il y a ceux qui acceptent cette idée, mais à condition que l'évolution s'accorde avec une forme de finalisme. Car la théorie de la sélection naturelle fait intervenir un concept vivement combattu par la pensée occidentale depuis des millénaires : le hasard.
Si Épicure et Lucrèce ont développé des philosophes incluant ce concept, ils restent cités pour mieux les récuser. Alors, à tout prendre, autant réhabiliter Lamarck. C'est ainsi que le transformisme lamarckien se retrouve dans une acception étroite destinée à contrer la sélection naturelle de Darwin. Du vivant même de Darwin, les thèses dites "lamarckiennes" dominent dans la pensée des biologistes partout en Europe et aux Etats-Unis. Pourtant, nous savons que Lamarck, c'est plus que le lamarckisme et que Darwin, c'est plus que le darwinisme.

p.90.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
MalachiteMalachite   16 février 2020
Même si on ne peut prédire (au sens du dessein intelligent) ce que sera l'évolution en train de se faire, une certitude : la raison d'être de la biodiversité est la capacité de s'adapter aux changements incessants de l'environnement dans l'espace et dans le temps, et de constituer une réserve du vivant face au changement. La biodiversité, c'est la vie de la planète.

p.240
Commenter  J’apprécie          50

Lire un extrait
Videos de Pascal Picq (28) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pascal Picq
Pascal Picq, paléoanthropologue et maître de conférence au Collège de France, publie "Sapiens face à Sapiens", aux éditions Flammarion. Il présente "la splendide et tragique histoire de l'humanité" et avance que "l'espèce humaine est menacée par le syndrome de la planète des singes". Le spécialiste de la coévolution compare la situation actuelle avec l'histoire de Pierre Boulle, roman publié en 1964, dans lequel l'humanité, dans son confort, s'isole et cesse d'être active intellectuellement et est dépassée par les singes. Il explique donc que la survie de l'espèce humaine dépendra de sa capacité d'adaptation et de sa faculté à créer un nouveau modèle.
+ Lire la suite
>Microbiologie>Evolution des espèces>Evolution : théories (darwinisme, sélection naturelle...) (24)
autres livres classés : créationnismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
326 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre