AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 978B078PG83VV
222 pages
Éditeur : (28/12/2017)

Note moyenne : 3.8/5 (sur 35 notes)
Résumé :
« On déménage. À la fin du mois. »
Pour Rose, tout a commencé ce jour-là. Le choc, la colère, la révolte...
Le moment du départ. L'installation dans la nouvelle maison. Les promenades nostalgiques sur la falaise...

Rose, quinze ans, est intelligente et plutôt mignonne, mais ce n'est jamais simple de tout quitter, surtout quand on se retrouve dans une petite ville inhospitalière du nord de la France. Plutôt que d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (41) Voir plus Ajouter une critique
Wolkaiw
  06 mai 2018
Je serai toujours là pour toi d'Andy Pierce est un thriller atypique sur fond de crise d'adolescence. Ma lecture fut très rapide mais surtout prenante, le style est à la fois fluide et agréable, accompagnant le lecteur tout en le berçant. L'entrée en matière est vraiment très intéressante, en effet, dès les premières pages l'auteur donne le ton : nous allons suivre les aventures d'une jeune fille prénommée Rose. Cette dernière est contrainte, à cause du travail de son père, de quitter sa Camargue chérie afin d'emménager dans le Nord de la France, à Escarpeville. Rose se retrouve totalement démunie, sans amis ni repère, nous sombrons avec la jeune femme dans une sorte de solitude extrême.
Avant d'aborder le coeur de l'enquête, l'auteur nous propose une immersion au coeur de l'intimité de Rose. Son environnement et ses pensées sont passés au peigne fin, nous nous attachons immédiatement à elle, nous souffrons et doutons avec elle, j'ai eu l'impression de revivre ma crise d'adolescence. Ses amis deviennent nos amis, sa famille devient notre famille, l'identification est rapide et sincère. J'ai beaucoup apprécié le personnage de Rose mais j'ai plus encore apprécié Cloé même si je trouve que la psychologie de cette dernière aurait pu être davantage exploitée. J'ai eu l'impression que ce personnage occupait une grande place dans la première moitié du livre, j'étais ravie de voir apparaître une telle personnalité car je trouvais qu'il y avait matière à en tirer quelque chose de pertinent, or, durant la seconde moitié, Cloé s'efface sans que l'on comprenne réellement pourquoi, son comportement ne trouve aucune justification aux yeux du lecteur, ce qui m'a déstabilisé.
L'adolescence, nous le savons, est une période cruciale dans la vie d'un individu. Cette histoire nous livre les peurs, doutes, remises en question et craintes de Rose mais aussi ses premiers émois. Rose est une adolescente dans toute sa splendeur, elle va apprendre à se faire ses premières armes dans un monde qu'elle découvre progressivement. Apprendre à se forger une identité constitue une étape difficile mais essentielle, souvent conflictuelle, c'est illustré avec la relation parent/enfant parfois houleuse. Cette histoire met en lumière les relations familiales, compliquées mais passionnelles. En ce sens, le père et la figure du père jouent, au sein du livre, un rôle essentiel, à la fois source d'autorité et de réconfort. le papa de Rose est un personnage clé, énigmatique et déterminé, presque toute l'intrigue repose autour de lui, cela concerne aussi bien son rôle de père que son enquête policière.
Nous allons découvrir les premiers éléments relatifs à l'affaire policière sous le regard innocence et teinté de naïveté d'une adolescente. Je trouve qu'orienter l'enquête selon son point de vue est pertinent dans la mesure où c'est assez original mais surtout, cela peut éveiller chez certains des rêves de détectives. Je serai toujours là pour toi est un bon thriller qui remplit correctement son rôle, on y trouve du suspense, une enquête policière et des meurtres, je ne vous apprends rien. L'auteur nous propose des pistes à explorer avant l'arrestation du malfaiteur, pistes intéressantes mais pas toujours percutantes. En parallèle de cette enquête, le lecteur assiste à la naissance d'une histoire d'amour entre deux personnages, c'est touchant, certes niais mais attendrissant. le personnage d'Anthony, dans la seconde moitié du roman, semble éclipser celui de Cloé, son rôle devient de plus en plus important et témoigne sans doute des changements de considérations de Rose, notre personnage principal.
Je ne sais toujours pas ce qui de l'enquête policière ou de la vie de Rose prend le pas sur l'intrigue. Ce livre interroge sans cesse notre rapport aux autres et à l'enfance, la façon dont nous percevons le monde et voulons grandir. Il aborde des thèmes tels que la solitude, la tristesse mais aussi le bonheur, en plus d'évoquer les risques de la vie, les aléas du métier de policier etc. Au fil du récit, Escarpeville apparaît d'abord comme une vision cauchemardesque avant d'être le témoin d'une transformation dans la psychologie des personnages, surtout celui de Rose mais également d'Anthony et de Cloé - un trio d'adolescents très sympathiques. Je dois d'ailleurs avouer que le nom de la vie est très bien trouvé, nous avons sans cesse l'impression, tout comme Rose , d'être au bord d'une pente raide que nous ne sommes pas surs de pouvoir remonter.
Bien que j'ai apprécié cette lecture, je tiens à soulever certains points m'ayant moins convaincue que l'ensemble du roman. Je pense notamment que certains passages ont pris une tournure beaucoup trop rapide et parfois presque improbable, cela m'a déstabilisé sans pour autant gâcher ma lecture. Ces passages auraient pu être davantage approfondis, ils sont notamment plus nombreux dans la seconde moitié du livre. Je trouve également que la fin du livre est beaucoup trop précipitée mais surtout invraisemblable, elle ne m'a vraiment pas convaincue, je n'ai pas réussi à vivre la scène et à en saisir tous les enjeux, tout m'a semblé beaucoup trop flou et brutal. Ce qui m'a le plus dérangé correspond sans doute au fait que tout au long de la lecture, aucune clé ( si je les ai manqué je m'en excuse ) n'est donné aux lecteurs pour démasquer le meurtrier. Les explications sont données à la toute fin, lors de la scène de dénouement, mais elles ne s'appuient pas sur des informations que le lecteur aurait pu saisir au vol, elles sont logiques mais manque de profondeur à mes yeux.
J'ai dans l'ensemble passé un très bon moment avec ce livre, ma lecture fut plaisante et originale de par le choix du personnage principal. Aux préoccupations de l'adolescence se mêlent les risques et dangers de la vie réelle. Les révélations, qu'elles concernent l'enquête policière du père de Rose ou la vie de la jeune femme, tiennent le lecteur en haleine. Une question essentiellement traverse ce roman : que serions-nous prêt à faire par amour ? La réponse est en réalité plurielle mais il ressort qu'aimer nous fait perdre pied avec le monde réel. Aimer une personne peut nous pousser à commettre des actes irréfléchis dont nous n'assumerons pas toujours les conséquences. On dit souvent que l'amour rend aveugle, je pense, à plus d'un égard, cette histoire l'illustre très bien. Ce livre nous montre la puissance de l'amour, quel qu'en soit sa forme et sa nature, mais il démontre aussi avec violence les limites et les risques de l'amour.
En définitive, malgré quelques aspects qui ne m'ont pas totalement convaincue, Je serai toujours là pour toi me semble être un bon roman thriller jeunesse assez original. Sur fond d'adolescence et de recherche de soi, ce livre propose une plongée au coeur d'une famille mais plus encore au coeur du quotidien d'une adolescente en pleine crise. L'enquête est menée tambour battant, nous avons l'occasion de la suivre grâce aux frasques de deux adolescents. le suspense est présent, les émotions également même si la fin arrive trop précipitamment à mes yeux. Andy Pierce possède une plume très fluide et vraiment très agréable que j'ai pris beaucoup de plaisir à lire. Les thèmes abordés sont intéressants et nous permettent de comprendre que ce roman est plus qu'un roman policier, c'est un roman de famille, j'ai presque envie de dire qu'il s'agit du roman de Rose.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Yumiko
  31 mars 2018
C'est avec une certaine curiosité que j'ai plongé dans cette histoire, ne sachant pas trop comment elle allait être présentée et traitée. le style fonctionne extrêmement bien et c'est un excellent thriller pour les adolescents. Il y a un peu de tout: de la romance, des questionnements sur la vie, du mal être, une enquête et des problèmes familiaux, un beau mélange qui permettra aux ados de s'y retrouver et de plonger facilement dans cette histoire.
De mon côté, j'ai passé un excellent moment avec ce roman et je suis ravie d'avoir pris le temps de le lire. Je me suis attachée aux personnages, surtout à Rose notre héroïne. le grand chamboulement qu'elle va vivre avec leur déménagement est conséquent et touche, de quoi nous donner envie de la suivre et de l'aider à s'en sortir. L'enquête est bien amenée, même s'il est un peu surprenant de trouver rapidement un ami qui se mouille autant (tant mieux pour elle finalement).
Les rebondissements sont nombreux et réussissent à nous surprendre car il est difficile de les voir venir. Même si j'ai eu des doutes sur certains éléments, la vérité vaut vraiment le détour et je dois dire que la fin est la meilleure partie du roman à mon goût. Elle est époustouflante et nous prend au dépourvu, d'un coup le rythme du roman s'accélère pour nous laisser presque sans voix.
En bref, ce n'est peut-être pas le livre de l'année, mais j'ai passé un excellent moment avec ces personnages et cette histoire. Je trouve que tous les éléments y sont réunis pour nous donner envie d'en apprendre toujours plus, ce qui rend notre lecture très divertissante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Emeraldas
  09 juin 2018
Merci à l'auteur de m'avoir contacté et permis de lire son livre. Merci également pour sa grande patience à mon égard au vu du retard que j'ai accumulé. La couverture de ce roman est simple, et évocatrice une fois celui ci lu. le synopsis est un peu long à mon goût, mais ce n'est jamais simple à faire je pense.
Nous entrons dans la vie de Rose, une ado de quinze ans qui se doit de déménager brutalement suite à une mutation de son père. Elle passe de sa Camargue chérie à une petite ville dans le nord, en bord de mer. Bien décidée à ne pas s'adapter à son nouveau lieu d'habitation, elle ne cherche pas à se faire des amis, au contraire, elle devient très solitaire et part faire de longues promenades sur les falaises, ressassant son chagrin. C'est lors de l'une de ses escapades qu'elle va faire la rencontre d'une jeune fille de son lycée qui deviendra son amie…
Pendant ce temps là, son père qui a été muté ici en raison de ses connaissances des lieux, cherche à résoudre une affaire de meurtre. Il est policier et originaire de cette petite ville. L'ambiance, tant familiale que dans la ville est tendue. Rien n'avance vraiment jusqu'au jour où, il va trouver sa fille en train de se faire agresser sur les quais. Il ne le sait pas encore mais dés lors, par amour pour son père, Rose va faire tout ce qui est en son pouvoir pour l'aider dans son enquête sans qu'il ne le sache…
Ce développement est intéressant bien que j'ai trouvé le premier tiers du livre assez long, ou plutôt, lent à démarrer. On se retrouve donc avec une notre petite famille déracinée et dont les membres s'éloignent les uns des autres… Cette enquête va devenir pour deux d'entre eux leur raison d'être, leur motivation pour aller de l'avant. les rebondissements seront nombreux, énormes parfois et subtils à d'autres moments. Les rencontres vont se succéder, les surprises aussi.
Globalement j'ai apprécié cette lecture même si je n'ai pas trouvé le petit « truc » qui me fasse tourner les pages les une après les autres… pas de suspens particulier, c'est vraiment petit à petit, une découverte je dirais. Ainsi on va pouvoir suivre Rose et voir son adaptation progressive, son caractère pas toujours facile, ses remises en question, sa relation avec ses parents… Au passage j'aurais aimé voir la relation mère-fille plus apparente^^.
J'ai accroché tranquillement donc mais la fin est apparue… et là… j'ai été grandement déçue. Bon il est difficile de me contenter de ce coté là donc bon. Cependant je trouve que cette fin dessert le roman. Elle m'a vraiment gâché le plaisir que j'avais eu à suivre l'évolution de l'enquête et des personnages. J'ai été surprise ça c'est sur, mais non franchement… après toutes les valeurs évoquées comme la famille, l'adolescence, l'amour, l'amitié,… ça m'a laissée perdue.
Du coup, je suis perplexe. Oui j'ai aimé la globalité, mais pas la finalité. J'ai aimé le style de l'auteur, ses personnages aussi, mais je suis assez bloquée cette fin pour le moins étrange… En résumé je le conseillerai à tous, il y en a pour tous les goûts, ce qui en fait un roman riche, et ne faites pas une fixation sur la fin comme moi^^
Entre perplexité et une globalité attachante !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
edco6974
  13 février 2018
Mon avis
On sait que l'adolescence est une période très difficile pour les enfants...Leurs sentiments sont exacerbés, démultipliés... On a du mal parfois (et même souvent) à les suivre, les comprendre.Alors comment Rose qui n'a que 15 ans pouvait accepter ce déménagement, loin de ses amis, de son cheval... Tout son univers s'écroule...Elle en veut à son père car c'est suite à sa "mutation" qu'ils ont dû partir à Escarpeville..qui est par ailleurs la ville d'enfance de son père car il y a eu 4 meurtres (un policier, sa femme et ses 2 enfants). Mais bon, elle ne l'accepte pas...Et n'en fait qu'à sa tête et malheureusement, elle déprime. Elle reste seule mais Cloé va réussir à l'approcher dans des circonstances "tristes"... et son voisin aussi(Anthony)...
Malgré tout son père l'a sauvé alors qu'elle se trouvait dans une situation risquée...Il ferait tout pour elle... Et vlan, l'amour que Rose ressentait pour son père fait son grand retour et décide de le protéger durant l'enquête avec l'aide d'Anthony.
En lisant ce roman, je me demande malgré tout si nous connaissons réellement les gens qui nous entourent... On a tous une face cachée, un jardin secret...mais dans ce roman, les secrets sont lourds et graves. Chaque action engendre une réaction et chaque secret sera un jour ou l'autre dévoilé ce qui donnera lieu à une suite de conséquences plutôt malencontreuses et tellement tristes.
On ne peut pas protéger les gens qu'on aime d'eux-même et de leurs secrets...
Cette histoire est complexe, rudement bien écrite,démontre qu'on peut trouver l'amour là ou en ne s'y attendait pas mais aussi que les personnes que l'on aime plus que tout, peuvent nous décevoir énormément.
On vit cette histoire au rythme des sentiments de l'adolescente et de l'avancement de l'enquête. Très beau roman et beaucoup de rebondissements qui maintient le lecteur en éveil et aux aguets jusqu'au bout. La fin est juste franchement étonnante.
Bravo pour ce livre... je l'ai dévoré
Pour finir, cette phrase : " on a toujours un coup de retard sur les gens qu'on aime".... c'est tellement vrai

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
titieetsesnains
  23 août 2018
Merci infiniment a l'auteur qui m'a gentiment proposé ce SP.
J'avoue avoir été attirée pas cette couverture dans un premier temps. Cette falaise, cette mer en apparence si calme mais qui m'a de suite fais penser a "le calme avant la tempête?"
Et c'est exactement ce qui se passe! Rose, qui vit son adolescence tranquillement avec ses amis sur les plages de la Camargue, se retrouve a cause du travail de son père, propulsé dans une ville du nord où pluie et brouillard sont aussi courant que le soleil dans le sud. Prise d'un début de dépression a cause de tout ce qu'elle a perdu, s'isolant de ces parents, de sa soeur, Rose se retrouve de plus en plus sur le bord d'une falaise pour laquelle elle est fascinée par le spectacle que la mer offre. Et c'est comme ça qu'elle se fera sa 1ére amie, penchée sur le bord de cette falaise, donnant l'impression de vouloir sauter et d'en finir...grâce a Cloé elle va pouvoir enfin vider son sac et retrouver une alliée pour alléger sa peine. Et puis vient Anthony, son voisin qui l'observe depuis son arrivée a travers ses rideaux...Enfin Rose n'est plus seule et vas pouvoir petit a petit retrouver un peu son sourire. Mais même si cette dernière s'habitue progressivement a cette nouvelle vie, elle ne peut s'empêcher de s'inquiéter pour son père! Il a été muté ici pour résoudre une très grosse enquête de meurtre, et d'autres ne vont pas tarder a suivre! la rumeur parle même d'un trafic d'armes! Alors pour sa tranquillité, parce qu'il s'ennuie, Anthony propose de suivre le père de Rose quelques jours par semaine. C'est ainsi que les ados se retrouvent mêlés de près a l'enquête, assistant a des rdv pouvant aider le père de Rose, ect...
Un thriller "doux" rondement bien mené! J'avoue que je ne pensais pas du tout a ce dénouement! On va de découvertes en surprises, on commence a monter nos propres théorie qui sont par la suite balayée! On est baladé par la plume de l'auteur jusqu'a la fin! Une plume fluide qui ne permets pas l'ennui! Et j'avoue avoir été très surprise d'aimé autant des le début un roman a la 3éme personne, moi qui n'en suit pas fan a l'origine!
En résumé: foncez! ce roman contient tout ce qu'on aime: de l'amitié, des problèmes d'ados, de l'amour, l'aventure, du suspens, des découvertes des plus étonnantes, un suspect trop évident, et une fin des plus surprenantes!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
AndyPierceAndyPierce   29 décembre 2017
Rose et Élise passèrent les deux jours qui suivirent à braver les rafales de vent et les averses incessantes, se lançant à l'assaut des falaises comme si leur vie en dépendait. Élise peinait à suivre Rose, mais elle s'efforçait de ne pas la perdre de vue. En s'épuisant dans ces courses interminables à travers le brouillard, elle avait l'impression de partager un peu sa souffrance, de vivre ce que Rose avait vécu. Lorsque celle-ci s'arrêtait, Élise, hors d'haleine, la rejoignait d'un pas lourd et elles fixaient l'horizon, sans un mot. Le vent soulevait leurs longs cheveux. Côte à côte, les deux jeunes femmes se penchaient au-dessus de l'abîme. Dans ces moments-là, elles n'avaient pas besoin de se parler. Le gouffre sans fond qu'elles contemplaient, cet épouvantable néant exprimait à lui seul toute la détresse de Rose. Élise la prenait par la main et finissait par l'entraîner loin du précipice.
— Je crois que je te comprends, lui dit-elle le deuxième jour. Je ne peux pas souffrir autant que toi mais je crois que je te comprends.
— Je ne te demande pas de souffrir, ni même de me comprendre, lui répondit Rose avec une pointe d'amertume. Tu as ta vie à Paris, ta nouvelle vie qui te rend heureuse. Moi, j'ai la mienne, ici, à Escarpeville. Et puis, je ne veux pas de ta pitié. Je ne suis même pas sûre de vouloir quitter cet endroit une fois que tout sera fini...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
gabrielleviszsgabrielleviszs   02 mai 2018
Chez nous... songea Rose. On est chez nous... Et comme elle se répétait ces mots, sa gorge se serra. Elle s’éloigna à grands pas vers le jardin, ne s’arrêtant qu’à la barrière écaillée sur laquelle elle s’appuya lourdement, sans prendre garde aux trombes d’eau qui la submergeaient. Elle ne se sentirait jamais chez elle dans cette maison froide et pleine d’ombre ! Non, jamais ! Jamais ! Et elle devrait y vivre, pourtant, des mois, des années même ! C’était comme si le monde s’écroulait à nouveau autour d’elle. Ses dernières espérances étaient mortes et enterrées. Une grande flaque s’était formée à ses pieds. Son visage, éclairé par un des réverbères de l'allée, s'y reflétait lugubrement. L’eau grisâtre lui renvoyait l’image d’une jeune femme écrasée par la douleur. Une jeune femme qui n'avait rien à voir avec celle qu'elle était encore quelques semaines plus tôt.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AndyPierceAndyPierce   29 décembre 2017
— Je sais ce que tu éprouves ! lança Cloé en se levant à son tour pour rejoindre Rose. Je le sais parce que j'ai vécu la même chose que toi il y a trois ans.
Le vent était un peu retombé. On distinguait toujours le ferry, à des kilomètres de la côte, bien au-delà des dernières bouées. Rose s’était arrêtée brusquement et réfléchissait, les poings serrés, l’œil ardent.
— La fille qui venait du XVIème et qui ne faisait que pleurer, c’était moi. Moi il y a trois ans. Quand j’ai atterri à Escarpeville.
Il n’y avait plus d’ironie dans sa voix. Rose fit volte-face.
— Oui, je sais ce que tu éprouves, poursuivit Cloé. Je le sais mieux que personne. Moi aussi je suis venue sur cette falaise. Moi aussi j’ai voulu…
— Je ne sais pas moi-même ce que je veux, l'interrompit Rose d'une voix éteinte. Je ne sais pas... Je veux dire... Parfois, j’ai le sentiment que je suis vide, que mon esprit s’est comme évaporé et... et qu’il n’y a plus rien de réel... Plus rien si ce n’est ce gouffre qui m’appelle…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AndyPierceAndyPierce   29 décembre 2017
Une sirène retentit au loin, une fois, deux fois, comme un appel désespéré condamné à rester sans réponse. Rose chercha du regard le cargo d’où venait cet appel mais l’horizon était maintenant plongé dans l’ombre. On ne distinguait plus rien au-delà de la digue qu’éclairait une rangée de réverbères. Elle se leva et s’engagea sur la jetée. Il faisait nuit noire. Les derniers promeneurs rentraient hâtivement chez eux. Tout semblait dormir. Ceux qui vivaient étaient là-bas, au milieu de l’océan, aux prises avec des vagues gigantesques, voguant vers des pays inconnus ! Le clapotis des vaguelettes qui venaient mourir sur la jetée était pour elle une nouvelle humiliation. On ne pouvait pas imaginer d’adolescence plus misérable ! Passer ses journées à s’ennuyer dans une sous-préfecture du nord de la France, sans amis, sans passions, sans but... Et, le soir, écouter au loin les sirènes des bateaux en déambulant sur le port, comme une petite vieille fatiguée d’avoir trop vécu…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
AndyPierceAndyPierce   29 décembre 2017
— Bon, je ne vais pas y aller par quatre chemins, dit-il en se tournant tout de suite vers Rose. Je n'ai pas vraiment l'habitude de m'intéresser à mes voisins, mais toi tu m'intrigues !
— Ah oui ? s'étonna Rose, qui ne s'attendait pas à une entrée en matière si directe.
— Depuis le jour où tu es arrivée à Escarpeville, je n'ai pas cessé de t'observer, poursuivit Anthony. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que tu n'as pas l'air bien dans tes baskets !
— Quoi ? Mais je ne te permets pas de...
— Le soir où tu t'es enfuie de chez toi, je regardais par la fenêtre et j'ai tout vu, ajouta-t-il sans laisser à Rose le temps de répondre. Tu trouves ça normal, toi, de courir sous la pluie en braillant comme un mort de faim, sans manteau, sans parapluie et dans le noir complet ? Moi, j'ai trouvé ça vraiment très bizarre ! Ça m'a même franchement inquiété.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Video de Andy Pierce (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Andy Pierce
"Je serais toujours là pour toi" d'Andy Pierce
autres livres classés : nordVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2078 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..