AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782021344516
192 pages
Éditeur : Seuil (05/01/2017)

Note moyenne : 2.89/5 (sur 19 notes)
Résumé :
Belliqueuse Louissaint, jeune haïtienne au caractère intrépide, tente une traversée clandestine de la mer des Caraïbes pour rejoindre les États-Unis. Le voyage échoue. Elle y laisse un enfant. De retour sur le sol natal, elle est forcée de s'installer sur une terre désolée, réservée par l'état aux clandestins infortunés. L'endroit est baptisé Rapatriés. Les conditions de vie dans ce lotissement de boat people contraignent Belli à un choix déchirant : elle fait adopt... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
jolliyaya
  11 décembre 2019
C'est un premier roman foisonnant que nous offre Néhémy Pierre-Dahomey, nous faisant côtoyer tour à tour la misère en Haïti, les boat people, les bidonvilles, les familles décomposées, la plongée d'une partie de la jeunesse dans le grand banditisme cautionné par le pouvoir, le tremblement de terre de 2010.
La vie, le désarroi et la souffrance de Belli sont les fils conducteurs du roman illuminé par le personnage de Belial, sa fille.
Je n'ai pas forcément accroché à cette langue qui se veut poétique mais m'a souvent désarçonnée. Je me suis quelque peu perdue dans ces digressions autour des nombreux personnages.
Un roman prometteur mais mal maîtrisé à mon sens.
Commenter  J’apprécie          90
ComiteromansPoissy
  10 juillet 2017
Belliqueuse Louissaint, jeune haïtienne au caractère intrépide, tente une traversée clandestine de la mer des Caraïbes pour rejoindre les États-Unis. le voyage échoue. Elle y laisse un enfant. de retour sur le sol natal, elle est forcée de s'installer sur une terre désolée, réservée par l'état aux clandestins infortunés. L'endroit est baptisé Rapatriés. Les conditions de vie dans ce lotissement de boat people contraignent Belli à un choix déchirant : elle fait adopter ses deux filles, Bélial et Luciole.
Bélial vivra en France sous la tutelle de Pauline, une employée d'ONG qui voit en l'enfant une nouvelle raison de vivre. Quant à Luciole, elle disparaît dans les vastes confins de l'Amérique du Nord. Plus tard, l'une des deux jeunes filles reviendra en Haïti, mais quand se présentera le moment des retrouvailles, un ultime exil aura marqué leur mère.
Néhémy Pierre-Dahomey est né à Port-au-Prince en 1986. Il vit aujourd'hui à Paris. Rapatriés est son premier roman. (Résumé : éditions du Seuil)
Plusieurs thématiques sont développées dans l'oeuvre: les figures de femmes et de mères, Les relations filles-mères, les liens du sang, l'Identité, les déplacements, migrations, errances : Belliqueuse est un personnage toujours en mouvement. Et enfin les difficultés sociales : violence, pauvreté et maladie liés à la situation d'Haïti.
Belli, le personnage principal, est une femme forte qui se bat au quotidien. Fière, elle ne se laisse dicter sa conduite par personne. Les figures de femme sont très incarnées et très fortes, à l'image de leur prénom Belliqueuse pour le personnage principale ou Belial que la petite fille choisit elle-même au grand dam des adultes qui y voit le signe du démon. L'auteur lui-même avoue une passion pour l'onomastique (l'étude des noms).
Les chapitres sont courts et bien rythmés dans un ensemble équilibré de façon quasi mathématique. La langue est poétique et n'hésite pas à jouer avec les mots ou la construction des phrases. Faut-il y voir une influence du créole?
Les chapitres aux intitulés grandiloquents et imagés rappellent la littérature épique. Néhémy Pierre-Dahomey est fils de pasteur et dit avoir été baigné par les récits bibliques. Ces textes ont pu influencer sa vision de la fiction et sa façon de raconter des histoires tout comme son attention aux noms propres, toujours symboles d'un destin dans la bible.
L'ensemble est remarquable!
Karine (Poissy)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Nadouch
  13 mai 2018
Haïti, la misère, la violence, un exode raté en bateau, les enfants à répétition, un mari volage, un taudis... Voici la vie de Belli, personnage central de ce roman qui parle à la fois de l'extrême pauvreté de ce pays, de l'abandon des enfants, mais aussi de l'adoption. Très ancré dans le quotidien de ce pays dont la violence nous est si lointaine, ce texte oscille entre peinture réaliste et allégories, ce qui m'a un peu gênée. Une langue presque poétique, travaillée à la créole, des phrases comme des couperets.
Au final, un roman un peu décousu qui ne m'a pas émue plus que ça.
Lu dans le cadre du jury du Prix René Fallet 2018.
Commenter  J’apprécie          70
livresetbonheurs
  10 mai 2017
J'affectionne les premiers romans, j'avance à tâtons, me demandant ce que je vais ressentir en m'y plongeant.
Le moins que l'on puisse dire, c'est que celui-ci est une réussite.
Une réussite envoûtante, à la force indescriptible avec pour personnage central Belliqueuse.
Après une traversée ratée, les Etats-Unis s'éloignent. Retour en Haïti dans le quartier de « Rapatriés ». A l'infinie déception s'ajoute la perte d'un enfant.
Belliqueuse ne connaît que combats et violences. Elle se détériore, comme les fondations d'une maison qui lentement s'écaillent et tombent en poussière.
Belliqueuse fera adopter ses deux dernières filles.
Des départs, des retours, des larmes et tremblements sur cette Terre où pousse la fatalité.
Une fatalité contre laquelle chacune va apprendre à se battre.
Mais Belliqueuse l'échouée, la mère amputée, ferme les fenêtres de son être, de son âme. Et sombre.
Un roman à la langue captivante, révoltée, troublante qui nous conte ici une île et ses habitants plongés dans la misère et l'indifférence.
Lien : https://livresetbonheurs.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Dridjo
  24 avril 2017
« Rapatriés » est le premier roman de l'auteur Néhémy Pierre-Dahomey et c'est un livre furieusement haïtien en deux aspects : l'écriture, que je trouve superbe de maîtrise et d'une espèce de poétique réservée, semble-t-il, aux héritiers de Stephen Alexis ; et le récit du malheur. le malheur est, semble lié, à l'écrit haïtien.
Tous ceux que j'ai lu ne content que malheur, violence, sombres destins parfois, seulement parfois, clôt par une lueur d'espoir. Exception faite de Danny Laferrière. Mais, nous le savons, le cas du Canado-Haïtien est particulier.
Cette lecture me fait beaucoup penser au superbe "Enfants des cyclones" de Ronald C. Paul, notamment sur les destins d'une fratrie. Mais aussi au Gary Victor ("Le sang et la mer") pour le rapport entre frère et soeur. Il y a un fond de "Saisons sauvages" de Kettly Mars mais aussi du fabuleux "L'amour avant que j'oublie" de Lyonel Trouillot de par la violence sournoise, présente en permanence dans les vies des haïtiens. Tout ça en beaucoup moins bien. Malheureusement.
Je pense que c'est ça mon problème avec ce livre. Il est férocement haïtien (considérant ma petite connaissance de ses auteurs), avec tous les ingrédients déjà rencontrés par ailleurs ; violence, misère, écriture superbe, rapport familiaux, etc... mais un cran en-dessous.
C'est le premier roman et il souffre, mais je cherche la petite bête, de quelques faiblesses dans, je trouve, le récit. Des fils narratifs (trop) nombreux, des personnages jetés un peu vite dans les oubliettes, une tension que l'auteur peine à maintenir tout du long. Cependant, je dois dire que si cette lecture est un chouïa déceptif c'est surtout parce que je me suis habitué au caviar s'agissant des auteurs venant de Haïti. Alors, l'écriture est vraiment très, très belle (mais c'est normal, il s'agit d'un haïtien quand même !) mais l'histoire ne me prends vraiment pas aux tripes. Je pense que suis passé un peu à côté de ce livre qui reste, cependant, une lecture agréable.
(Chronique complète: http://loumeto.com/mes-lectures/article/rapatries-de-pierre-dahomey)
Lien : http://loumeto.com/mes-lectu..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (2)
LePoint   23 janvier 2017
Néhémy Pierre-Dahomey nous offre une découverte d'Haïti, son île natale, avec une langue mélodique et toujours juste.
Lire la critique sur le site : LePoint
Culturebox   10 janvier 2017
Une destinée aussi accidentée et tragique que la terre haïtienne, habitée par une puissance poétique envoûtante. Un premier roman très prometteur.
Lire la critique sur le site : Culturebox
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
onireonire   07 novembre 2018
Nènè s'endormit le premier soir à rapatriés avec sa femme et ses enfants. il fit son rêve habituel, celui qui le tracassait quand il dormait à jeun. Il était dans un petit bateau, un voilier secoué par les vagues. Il voyait passer une main de femme tentant de le tirer de là. La femme semblait toujours anormalent grande dans le décor du rêve. Tel un génie ou la maîtresse de l'eau, un esprit fait cher ou un ange familier. à l'extrémité du bras, là où il cherchait une tête, il voyait un carré de miroir. Le miroitement laissait apparaître tour à tour le visage de toute les femmes de sa vie. En commançant par Soeur Mireille, sa mère. Ce va-et-vient miroité se terminait bien souvent avec Belli, après avoir montrè Riflane, la mère de John et johnky. à la fin du rêve revenait toujours cet état entre veille et sommeil où il avait l'impression que la chambre était un voilier et qu'il navigait. Au point que, parfois, il geulait un Au secours! à réveiller tout le voisinage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
omarechalomarechal   20 novembre 2019
Savoir qu'elle excitait quelqu'un suffisait à la conditionner.
Elle guettait la moindre opportunité, tout en se gardant de faire le premier pas.
A en croire son air impavide et désintéressé, aucun homme ne lui aurait fait d'avances, Nul ne pouvait songer qu'avec une telle femme c'était l'évangile suivant saint Matthieu : quiconque demande reçoit.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Néhémy Pierre-Dahomey (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Néhémy Pierre-Dahomey
Café des libraires - Quelle est ma terre? Qui suis-je ? Dimanche 23 septembre 2018 de 15h00 à 16h00 Hernán Diaz - Fatima Farheen Mirza - Néhémy Pierre-Dahomey - Philippe Leconte L'exil, la fuite, le départ non choisi pour un ailleurs conduit souvent à se sentir étranger. Où que l'on soit, l'essentiel est de ne pas rester étranger à soi-même. Mais alors, quelle identité choisir ?
autres livres classés : haïtiVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Néhémy Pierre-Dahomey (1) Voir plus




Quiz Voir plus

La Vénus d'lle

'L'histoire se déroule à Ille, petite commune du sud de la France dans :

Le Rousillon
Le Rouergue
Le Midi Pyrénée
Le Limousin

10 questions
686 lecteurs ont répondu
Créer un quiz sur ce livre