AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782266300049
320 pages
Éditeur : Pocket (12/03/2020)

Note moyenne : 3.45/5 (sur 30 notes)
Résumé :
La vie de Lorenzo n'a pas d'ombre, sa carrière est au zénith, son couple se porte à merveille, ses enfants l'adorent. Jusqu'à ce soir où il la revoit au bar de l'hôtel : Laura, l'amour de ses 18 ans. Trente ans plus tôt, il a failli mourir pour elle. Le hasard l'a-t-il remise sur son chemin pour faire renaître le passé ou pour faire disparaître le présent ?
[…]

Avec 'Un amour parfait', Gilda Piersanti signe un thriller psychologique d'une puiss... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (18) Voir plus Ajouter une critique
cicou45
  31 mars 2020
Ouvrage reçu lors du de la dernière opération Masse Critique Mauvais Genres, je tiens tout d'abord à remercier Babelio ainsi que les éditions Pocket pour l'envoi de cet ouvrage. J'avoue qu'en temps normal, ce n'est pas le genre de lecture que j'affectionne le plus mais étant donné que nous ne sommes pas en temps normal, je me suis laissée surprendre à apprécier cet ouvrage, quitte à faire traîner un peu ma lecture sur la fin pour faire durer un peu le plaisir et ne pas le finir trop tôt.
Croyez-vous que notre premier amour soit immortel au point que l'on serait prêt à tout abandonner pour lui si il nous était possible de le revivre une deuxième fois, voire même à tuer pour lui ? C'est en quelque sorte ce qui arrive à notre protagoniste, Lorenzo, que nous le monde appelle Renzo. Bien que heureux dans sa vie d'époux et père de deux adorables enfants qu'il aime plus que tout et ayant plutôt bien réussi dans les affaires (celles de l'entreprise du chocolat), Renzo est prêt à tout abandonner du jour au lendemain, le jour où il recroise Laura, son amour de jeunesse , lors d'un déplacement professionnel. Toute sa vie va alors basculer : il va se mettre à mentir à ses proches, quitte à s'inventer une maladie incurable auprès de son meilleur ami pour justifier ses changements d'humeur, s'investir de moins en moins dans sa boîte, laissant Frederico (ledit meilleur ami prendre toutes les décisions à sa place) afin de caler au mieux sa double vie et son amour retrouvé avec Laura, bien qu'elle aussi soit mariée et mène une vie plutôt confortable. Cependant, comme elle le fait croire à Renzo, elle vit sous l'emprise d'un mari tyrannique et si ils veulent un jour pouvoir reconstruire leur avenir ensemble, trente ans après leurs premières amoures, il n'y a pas d'autre solution que de se débarrasser de ce mari encombrant ! Comment ? Laura, qui mène jusqu'à présent tous les détails concernant leurs rendez-vous et échanges de mails ou appels téléphoniques, a tout prévu mais elle lui dira tous les détails de son plan plus tard. Trop aveuglé par l'amour, Renzo, lui, semble prêt à tout accepter mais ne serait-il pas lui aussi un simple pion dans cette combine macabre ?
Un thriller poignant qui vous tient en haleine jusqu'aux toutes dernières lignes. Avec des chapitres relativement courts et une écriture fluide et limpide ponctuée de temps à autres par des paroles de chansons illustrant les scènes qui sont en train de se dérouler, Gilda Piersanti sait comment captiver son auditoire e, même si je ne la connaissais pas jusqu'à présent, je peux assurément dire qu'elle est maître dans l'écriture de romans à suspense mais mais pas seulement...A découvrir !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          460
Ziliz
  25 mars 2019
« Nous étions de fringants quadragénaires très occupés, plutôt beaux et terriblement ambitieux. Nos enfants étaient encore assez jeunes pour nous regarder comme des dieux et nous rendre la vie facile ; nous étions l'image d'un couple presque parfait. »
Il parle au passé, Lorenzo, parce que depuis qu'il a revu Laura, son premier grand amour, il ne sait plus où il en est. Crise de la quarantaine, nostalgie de la jeunesse, frisson des amours clandestines ? C'est un peu tout ça, sans doute, qui agite le bonhomme.
Ce thriller psychologique est une histoire d'amis, d'amours, d'emmerdes - comme le chantait le grand petit Charles.
Rien de très nouveau sous ce soleil italien, entre nuits d'hôtel torrides, confusion des sentiments, crises conjugales, trahisons, manipulations, et régression vers l'adolescence et l'enfance.
Je me suis parfois dit que '50 nuances' devait un peu ressembler à ça, mais je ne l'ai pas lu, alors je n'en sais rien. On trouve aussi des accents hitchockiens, et donc une ambiance à la Boileau-Narcejac. Ça, j'aime (sauf si c'est trop réchauffé).
Livre lu en une journée, je ne sais pas si ça signifie que je l'ai apprécié ? Beaucoup moins, en tout cas, que le précédent de l'auteur : 'Illusion tragique', surprenant, vertigineux, et nettement plus original.
▪️ Merci, Apik, pour ce presque-choix MC ! 😉
___
♪♫ https://www.youtube.com/watch?v=kl-s-WhTh80
♪♫ https://www.youtube.com/watch?v=H-R73Zy7bEM
[ bizarre, l'auteur ne donne pas les références des chansons dont elle met des extraits - Pink Floyd, les Stones, Bowie... ]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          358
Stelphique
  16 mai 2020
Ce que j'ai ressenti:
Un amour parfait. Existe-t-il vraiment? Un amour parfait est-il envisageable quand la nature humaine est aussi imparfaite? Jusqu'où peut-on aller par amour? Autant de questions et d'addictions qui viennent bousculer un homme à priori, heureux…Lorenzo va connaître les ravages d'un retour de flamme avec son premier amour Laura, mais jusqu'à où va-t-il se perdre par amour? Ce thriller sent le drame à plein nez, rien qu'à la première phrase du livre, et puis tout du long, l'ambiance est chargée en désir mais aussi en une certaine fatalité dont on en peut se soustraire…
« Il n'est pas difficile de tuer un homme lorsque l'amour s'en mêle. Nous ne savons pas qui nous sommes tant que la vie ne nous a pas mis devant le choix duquel notre vie dépend.«
C'est un page-turner efficace. Un amour même imparfait reste de l'amour. Et parce qu'il en sera toujours ainsi, l'amour fait tourner les têtes jusqu'aux contrées les plus obscures, parfois…Gilda Piersanti m'a bluffée avec cette histoire d'adultère passionnée et tragique. J'étais prise dans le courant de la passion, et j'ai trouvé cela addictif…Même s'il est difficile de s'attacher réellement à cet homme infidèle, l'auteure nous décrit avec sensualité et perspicacité, l'engrenage amoureux et complètement fou de leur attirance fusionnelle. Et on comprend aisément, cette descente aux enfers des amants maudits. Jusqu'au final…Exquis!
« Elle m'avait enflammé, brûlé, puis réduit en cendres. J'ai eu néanmoins le temps, entre les flammes et les cendres, de connaître le bonheur.«
J'ai dévoré ce roman, complètement accro à comprendre les dangers de l'amour, ses illusions, et ses mensonges. A repérer ses stratagèmes et ses conditions ultimes. Et j'ai compris que peut-être si on le touchait du doigt, un amour parfait pouvait exister. Oui. Dans une chanson ou dans une réalité. Mais la vraie question, c'est qu'en ferions-nous si on le tenait entre les mains? Ce polar se déguste comme un carreau de chocolat. Oubliez la modération le temps de 300 pages…Et appréciez la saveur du noir…
"L'obscurité lui provoquait des vertiges."

Ma note Plaisir de Lecture 9/10
Lien : https://fairystelphique.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
Apikrus
  13 avril 2019
La vie bien rangée de Lorenzo bascule lorsqu'il rencontre Laura. Elle fut son premier amour trente ans plus tôt, alors qu'ils n'avaient que 18 ans. Depuis, il a construit sa vie professionnelle, s'est efforcé de rayer Laura de sa mémoire, et a fondé une famille heureuse avec Maria Elena, son épouse et la mère de leurs deux enfants. En revoyant Laura, Lorenzo constate qu'il n'a pas fait le deuil de sa relation avec elle, et qu'il est prêt à tout pour la retrouver, quoi qu'il en coûte pour lui...
Gilda Piersanti décrit avec minutie ce que Lorenzo ressent et l'emprise que Laura exerce sur lui. L'analyse psychologique est très poussée. Cette précision prime sur l'intrigue elle-même, laquelle m'a paru sans intérêt, noyée dans l'explication du processus de dépendance psychologique qui s'instaure chez Lorenzo. Que de mots pour dire qu'il est accro ! Et quel ennui durant les 120 premières pages…
Lorenzo se replonge dans ses années de jeunesse en réécoutant le somptueux 'Wish you were here' des Pink Floyd. J'ai lu ce livre juste après l'achat de l'album du même nom, dont j'écoute ce titre sans me lasser. Le 'bon goût' de Lorenzo n'a pas suffi à me faire apprécier davantage cette lecture.
De cette auteure, j'avais beaucoup aimé 'Illusion tragique', grâce à la qualité de son écriture et à l'originalité de son scénario. L'absence de ce second ingrédient dans 'Un amour parfait' en rend la lecture sans grand intérêt, même si la plume de Piersanti reste remarquable.
▪️ Merci à Babelio et aux éditions Le Passage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          233
MagEv
  08 avril 2019
Lorenzo est un homme heureux entre son travail, ses amis, sa femme et ses deux enfants. Sa vie bascule quand il revoit par hasard son amour de jeunesse Laura. Par amour, je dirais même par passion, il va commettre pour elle l'irréparable.
Ce thriller psychologique est une bonne surprise où progressivement, je découvre la descente aux enfers de cet homme ordinaire entrainant avec lui sa famille. Très bon turn-over, agréable à lire, du suspense à se demander comment toute cette histoire va se terminer mais je lui ai trouvé un bémol ; il est redondant. Lorenzo, le narrateur de cette histoire, est captivé par Laura et ne cesse de le répéter tout au long de l'histoire… et ce, un peu de trop je trouve. En tout cas, je remercie la masse critique de Babélio et les éditions le Passage pour cette découverte livresque.
Commenter  J’apprécie          70

critiques presse (1)
Liberation   23 avril 2019
Dans un polar psychologique bien ficelé, Gilda Piersanti nous entraîne à Rome dans les rets d'une séductrice manipulatrice.
Lire la critique sur le site : Liberation
Citations et extraits (32) Voir plus Ajouter une citation
StelphiqueStelphique   16 mai 2020
Elle m’avait enflammé, brûlé, puis réduit en cendres. J’ai eu néanmoins le temps, entre les flammes et les cendres, de connaître le bonheur.
Commenter  J’apprécie          70
StelphiqueStelphique   16 mai 2020
L'obscurité lui provoquait des vertiges.
Commenter  J’apprécie          90
ZilizZiliz   27 mars 2019
[ sentiment de culpabilité ]
Coupable, coupable, coupable. Elle avait eu la force de s'arracher à la traîtrise de ce sentiment qui finit par prendre la victime en otage, mais elle n'avait pas su l'accepter pour ce qu'il était : une réaction empreinte d'humanité qui pose l'interrogation de ce que nous sommes face à l'autre, et non nécessairement la preuve de notre faute. Car se sentir coupable n'est pas être coupable, mais juste une invitation à nous regarder dans l'autre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
ZilizZiliz   25 mars 2019
Le retour à la maison fut un moment de retrouvailles parfaites. J'étais si heureux de les revoir tous les trois, ma petite famille. J'avais même réussi à acheter un Lego pour Gio, qui en eut ainsi deux, ma femme en ayant déjà acheté un de son côté. […] Ma fille boudait, car elle n'avait pas reçu deux cadeaux comme son frère, sans compter que Maria Elena avait choisi pour elle un objet utile, ce qui minait le principe même du cadeau. Déjà qu'elle était convaincue que sa mère lui préférait Gio...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
ZilizZiliz   25 mars 2019
Nos enfants n'avaient pas la chance d'avoir des grands-parents refuge comme j'en avais eu moi-même. Maria Elena ne semblait pas regretter cette absence, elle disait que la famille n'est pas toujours le foyer de chaleur que l'on chante et que la flamme y brûle souvent comme en enfer.
Commenter  J’apprécie          120
Videos de Gilda Piersanti (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gilda Piersanti
Le plein de voyages en mai, des rencontres avec des auteurs, les interviews Babelio, un pique-nique dans 15 villes en France et ailleurs début juillet, la Masse Critique Non Fiction, la sélection "Autour du livre" de Pierre et Nicolas : découvrez les actus de Babelio pour les mois de mai, juin et (un peu) juillet dans cette nouvelle vidéo.
0:03 Mai : le plein de voyages 3:01 Rencontres auteurs 5:20 Interviews Babelio : papier et vidéo 8:15 Masse Critique Non Fiction 9:17 Pique-nique le 8 juillet ! 11:10 Sélection "Autour du livre"
Liens utiles : Revivre le festival Etonnants Voyageurs : http://www.etonnants-voyageurs.com/
Interview du lecteur du mois, le_bison : https://babelio.wordpress.com/2018/05/14/a-la-rencontre-des-membres-de-babelio-25/
Série Instagram "Les voyages immobiles de l'équipe Babelio" : https://www.instagram.com/babelio_/?hl=fr
Rencontre avec Mélanie Taquet, compte-rendu : https://babelio.wordpress.com/2018/05/11/melanie-taquet-sous-le-soleil-de-florence/ Et vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=8BngaAxxRHU
Rencontre avec Emmanuelle Jappert, compte-rendu : https://babelio.wordpress.com/2018/05/28/partir-a-laventure-dans-le-maroc-denfance-demmanuelle-jappert/ Et vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=hY8h4c2ydkQ
Rencontre avec Sandrine Catalan-Massé, compte-rendu : https://babelio.wordpress.com/2018/05/15/sandrine-catalan-masse-explique-que-lagoraphobie-nest-pas-une-maladie-irremediable-dans-son-premier-roman/ Et vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=xWPsTii9J4I
Rencontre avec Kim Leine, compte-rendu : https://babelio.wordpress.com/2018/05/28/entrez-dans-lunivers-de-lecrivain-kim-leine-qui-manipule-ses-victimes-ou-plutot-ses-lecteurs/
Rencontre avec Roy Braverman, compte-rendu : https://babelio.wordpress.com/2018/05/25/un-voyage-dans-les-appalaches-avec-roy-braverman/
Les interviews d'auteurs, de la plus récente à la plus ancienne : https://www.babelio.com/auteursinterviews.php L'entretien avec Gilda Piersanti : https://www.babelio.com/auteur/Gilda-Piersanti/21015
Rencontre vidéo avec Bernard Werber : https://www.youtube.com/watch?v=efU7-6aIDow
Rencontre vidéo avec Eric Lahirigoyen : https://www.youtube.com/watch?v=z4-3_CcFCco La page concours des 20 ans de Libretto : https://libretto20ans.fr/ La page Libretto sur Babelio : https://www.babelio.com/20-ans-libretto
7e édition de notre pique-nique annuel : https://www.babelio.com/rencontre-pique-nique-2018
Masse Critique Non Fiction le 6 juin à partir de 7h : https://www.babelio.com/massecritique.php
Les livres sur Antoine Griezmann aux éditions Michel Lafon : http://www.michel-lafon.fr/livre/1935-GOAL.html
Le site des éditions de L'Oeil, collection La Bibliothèque fantôme : https://www.editionsdeloeil.com/la-bibliotheque-fantome
Retrouvez-nous sur : F A C E B O O K : Babelio T W I T T E R : @Babelio I N S T A G R A M : @babelio_ P I N T E R E S T : Babelio S N A P C H A T : babelio_off
+ Lire la suite
autres livres classés : thriller psychologiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Grandes oeuvres littéraires italiennes

Ce roman de Dino Buzzati traite de façon suggestive et poignante de la fuite vaine du temps, de l'attente et de l'échec, sur fond d'un vieux fort militaire isolé à la frontière du « Royaume » et de « l'État du Nord ».

Si c'est un homme
Le mépris
Le désert des Tartares
Six personnages en quête d'auteur
La peau
Le prince
Gomorra
La divine comédie
Décaméron
Le Nom de la rose

10 questions
571 lecteurs ont répondu
Thèmes : italie , littérature italienneCréer un quiz sur ce livre
.. ..