AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2954468947
Éditeur : Ednane (23/01/2014)

Note moyenne : 3.56/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Yann et Luu Ly se rencontrent à Saigon fin 2010. Mais elle part chez ses parents en province tandis que Yann doit rentrer en France. Moins de deux ans et demi plus tard il revient au Viêt Nam où un moine lui remet une statuette porte bonheur - un Bouddha Rieur. D'où vient cette statuette et pour quelle raison le moine la lui a-t-il donnée ?
Le voile sur ces mystères se lève au fur et a mesure que Yann découvre les pans de son histoire familiale et de celle de... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
KATE92
  10 juillet 2015
LE DESTIN…
Merci à l'auteur de m'avoir permis de découvrir son roman.
Sa lecture fluide a été très agréable et j'ai beaucoup apprécié la description des us et coutumes du Vietnam et surtout j'ai découvert le bouddha rieur et son secret… (là, il faudra lire pour savoir !!).
En toile de fond, une histoire d'amour gentillette quoiqu'un peu rocambolesque mais qui s'insère parfaitement dans le déroulé du roman.
A découvrir sans retenue.
Commenter  J’apprécie          380
BECKY1975
  25 juillet 2015
Beau carnet de voyage, qui m'a permis de découvrir le Viêt Nam: ses paysages, ses us et coutumes... Une invitation au voyage comme prétexte au récit de la rencontre et l'amour naissant de deux jeunes gens forts attachants. Une lecture fluide, très agréable, que je recommande car propice en cette période estivale!!!!
Commenter  J’apprécie          200
ChoupieS
  08 août 2015
Le Bouddha Rieur est une lecture qui peut être agréable pour passer le temps, mais qui m’a laissé un sentiment mitigé.
J’ai été emballé par le dépaysement culturel et spirituel qu’offre l’œuvre. Il y a une grande richesse de ce côté, d’autant que l’auteur arrive à immerger son lecteur dans cet univers, en peu de pages. Il y a également une richesse historique, présentant quelques éléments de la colonisation française et de la guerre d’Indochine, se mariant, avec harmonie, à l’intrigue.
Cette dernière m’a paru un peu longue à démarrer au début. Je ne voyais pas très bien où l’auteur voulait en venir, mais cette sensation n’a pas duré. En effet, plus l’histoire avance et plus le fil conducteur que l’auteur suit se dénoue, pour former un ensemble cohérent.
Les personnalités ne sont pas spécialement originales, leurs réactions étant prévisibles, mais ils deviennent très vite attachants.
Ce qui m’a le plus dérangé, dans Le Bouddha Rieur, sont les problèmes de syntaxe qui provoquent une cassure dans la narration et gêne le confort de lecture. Comme quoi, la ponctuation et l’enchaînement des mots sont très important pour uniformiser une œuvre. C’est cette uniformité qui manque ici, et je trouve cela dommage.
La fin du livre est cohérente avec l’ensemble de l’histoire, et je n’en imaginais pas une autre, mais je l’ai trouvé un peu timorée. Ce sentiment est peut-être dû au fait, justement, qu’elle est prévisible. Je trouve qu’elle est très avare sur la réaction des personnages, même si l'on peut s’en faire une idée. On reste vraiment sur sa faim, et une ou deux phrases de plus auraient suffi à la rendre plus consistante.
Donc, si on arrive à dépasser les problèmes de syntaxes, on trouve une histoire sympathique avec un joli décor, faisant passer un bon moment, bien que la fin soit insuffisante, pour dépasser la prévisibilité de celle-ci.

Lien : http://www.bookkyuden.com/pa..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
EdNANe
  27 avril 2014
Une rencontre entre un Français et une Vietnamienne, une histoire sentimentale et familiale qui remonte jusqu'au temps de l'Indochine. L'auteur nous fait voyager dans l'ambiance et les paysages du Viêt Nam où il s'est rendu à plusieurs reprises.
Lien : http://www.amazon.fr/gp/prod..
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
HaojackHaojack   29 juin 2015
Le goutte à goutte noir a cessé. Il ôte le filtre en aluminium, le pose dans la coupelle que forme le couvercle retourné sur la table, verse ensuite une cuillérée de sucre fin dans le verre et remue son café en observant le trafic au carrefour.
Le flux, dense à cette heure de la matinée, emporte les voitures peu nombreuses mais toutes de modèles récents dans le flot des « xe honda » - ces cyclomoteurs adoptés par la majorité des Vietnamiens - qui se croisent et se doublent presque sans interruption, ponctuant leur course de coups de klaxon et contournant les quelques piétons qui traversent d’un pas mesuré mais sûr. Dans cette circulation, il distingue un livreur conduisant l’un de ces deux-roues à l’arrière duquel sont empilés d’innombrables bidons vides - à l’image d’une roue de paon - un serveur, perché sur un vélo, qui passe en tenant sur le plat de la main son plateau surmonté d’un bol, ou encore une femme poussant son chariot le long du trottoir jusqu’à la placette en bout de rue où elle va s’établir pour vendre son « xôi », une spécialité de riz gluant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
KATE92KATE92   09 juillet 2015
« My Lan, Q4» griffonne-t-il sur un bout de papier qu’il range dans son portefeuille. «Elle travaille au marché du quatrième arrondissement ; je devrais pouvoir la retrouver, se dit-il, mais je ne veux pas qu’elle ait l’impression que je la harcèle.... J’irai voir dans 2 jours... Ou peut-être demain...» hésite-t-il. Il se ravise : «Non. Après-demain... Bah ! On verra... »
Commenter  J’apprécie          200
BECKY1975BECKY1975   25 juillet 2015
Les explications, il les entend de la bouche de sa fiancée qui traduit au fur et à mesure l’incroyable nouvelle : Abel Demay, le grand-père de Yann est ce Français grâce auquel le père de Lưu Ly a échappé à la mort dans son enfance ! Le collier de Lưu Ly est celui que porte la grand-mère de Yann sur la photo. Elle l’avait elle-même donné à celle de la jeune femme ! Yann est abasourdi. Ainsi, si les deux jeunes gens peuvent aujourd’hui se marier, c’est aussi parce qu’Abel a sauvé la vie de Thìn qui, lui-même, a sauvé celle de Yann !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
HaojackHaojack   02 octobre 2014
Au marché couvert du quatrième arrondissement, il se souvient y avoir été l’une ou l’autre fois avec sa mère, il y a plus d’une douzaine d’années ; elle y connaissait une ancienne camarade de classe qui vendait des « sinh tổ ». Il appréciait beaucoup ces boissons faites de jus de fruit mixé avec du lait concentré et de la glace pilée. Son parfum préféré, la papaye, c’est là qu’il l’avait goûté la première fois.
Le quartier a un peu changé. Moins que le centre-ville, mais certaines rues ont été élargies et un immeuble récent fait face au marché. Yann gare son deux-roues à côté des autres devant l’entrée de la bâtisse grise, une construction ancienne au pied de laquelle débordent les échoppes. L’émotion le gagne. Cette fois, il y vient seul. Sa mère n’y reviendra plus ; la maladie l’a emportée sept ans auparavant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
EdNANeEdNANe   12 juillet 2015
Le lendemain matin, il se lève à l’aube. Il se sent mieux mais son estomac gargouille fort. Il sort de la pièce en espérant trouver le moine. Personne. Il décide d’aller voir dans la pagode. Au moment de vouloir se chausser pour traverser la cour, il s’aperçoit qu’il n’a rien à se mettre aux pieds. Ses tongs doivent encore flotter quelque part dans la mer de Chine. Peu importe, il y va pieds nus.
Entre les deux bâtiments, deux enfants jouent avec des boites de bière vides. Ils sont vêtus de shorts et de chemises déchirés. L’un deux souffre d’un bras atrophié, l’autre semble en meilleure santé. Lorsqu’ils aperçoivent le Français, ils lui sourient. Il s’avance vers eux en leur rendant ce sourire et demande au premier s’il a vu le Liêm, le vieux moine. Il secoue la tête de gauche à droite. Yann se renseigne auprès du deuxième ; celui-ci ne répond pas. Son camarade lance à Yann :
- Nó không thể nghe thấy !
Il est sourd.
- Chú ơi, con đói bụng quá !
Ils ont faim.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : viêt-namVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Histoires de Jean Peu Ordinaires

Le premier titre de la série est

Camille et l'aigle de feu
Camille et la perruche rouge
Jean et la perruche rouge
Camille et la Marseillaise

10 questions
5 lecteurs ont répondu
Thème : J. PiersonCréer un quiz sur ce livre