AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2889441245
Éditeur : Slatkine et Cie (16/01/2020)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Que se joue-t-il dans la vente d'une maison de famille ?

Entre fantômes et souvenirs, une poésie de la mémoire et de la métamorphose. Tristan, jeune expatrié aux Etats-Unis, est de retour en France pour profiter d'un dernier été à l'Alabrena, la maison de sa famille. Il le sait, il lui sera difficile de s'en séparer. Mais, cet été-là, c'est tout l'univers qui semble être contrarié...
Tout commence avec Jehan, énigmatique visiteur qui distille... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
lyoko
  02 février 2020
Un polar qui se lit bien, assez vite . Les personnages sont très travaillés et gardent pour certains une part de mystère. Il faut reconnaître que l'auteur sait conserver cette part mystérieuse qui fait qu'on a envie de tourner les pages.
Néanmoins j'ai quand même trouvé un certain manque d'équilibre dans la narration , comme si l'auteur avait du mal a rendre fluide les différentes transitions entre les grandes étapes du romans. Un peu comme si le lecteur était une pièce d'échiquier qu'on lève et qu'on pose là un peu abruptement.
Mais en dehors de cela l'histoire se tient et est assez passionnante. Je regrette quand même que le côté ésotérique n'ai pas été plus poussé.
Pour rendre ce roman totalement intéressant il m'a manqué des transpositions plus travaillée, bref il manquait pour moi, un bon 150 pages pour rendre ce roman complètement palpitant.
Je tiens a remercier Babelio et les éditions Slatkine & Cie.
Commenter  J’apprécie          790
sylvaine
  24 janvier 2020
L'affaire Louise Carter de Xavier Pietri aux éditions Slatkine & Cie .
Tristan, veuf depuis peu revient en Corrèze à Eiberlacho, la maison familiale. Il y a longtemps qu'il n'y était pas venu et sa décision est prise il va se séparer de la maison malgré tous les souvenirs heureux qu'il en a gardé. Mais à peine arrivé il est contacté par le Ministère de l'intérieur. Louise Carter a fait par testament une très grosse donation à la seule condition que Tristan soit l'exécuteur testamentaire et le garant de la bonne utilisation des fonds..mais voilà Tristan ne connait pas Louise Carter!
L'enquête commence pour les services de l'intérieur , et le danger rôde..
Une lecture agréable , un roman à plusieurs tonalités mêlant habilement l'ésotérisme, les découvertes scientifiques les plus récentes, les luttes d'influence mafieuses ou autres; l'auteur a beaucoup voyagé mais son regard et sa plume s'adoucissent quand il est en Corrèze.
Un grand merci aux éditions Slatkine & Cie et à Babelio pour cette plaisante lecture en pays briviste.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
Valmyvoyou_lit
  26 janvier 2020
Avant de vendre la maison de son grand-père, dans laquelle il a passé les vacances de son enfance, Tristan y séjourne un dernier été avec ses filles adolescentes. Un homme âgé, qui a connu son aïeul, vient régulièrement le voir. A chacune de ses visites, il lui dit des choses mystérieuses sur le domaine. Selon lui, il aurait appartenu à un ordre templier.

Pendant son séjour, Tristan apprend qu'il a été désigné comme exécuteur testamentaire de Louise Carter. La somme est vertigineuse, 950 millions d'euros, le bénéficiaire est l'université de Limoges et le legs est soumis à des conditions. Il décide d'enquêter sur cette femme de qui il n'a jamais entendu parler. Ses investigations le mènent de la Corrèze à Toronto, en passant par Paris et Singapour. Les personnes qu'il rencontre ne se livrent pas facilement et chaque rencontre épaissit le mystère.

Ses recherches l'emmènent sur les traces de son grand-père qu'il n'a pas connu, alors que sa photo l'a toujours attiré. Il fait des découvertes qui pourraient faire rêver si elles n'avaient pas pour conséquence des actes malfaisants.

L'enquête que mène Tristan est dangereuse, il est surveillé par des hauts-fonctionnaires. Les personnes qui acceptent de lui parler, ont toutes peur et prennent de grandes précautions. Un grand mystère entoure le passé de Louise Carter et sa décision de désigner Tristan comme responsable de la création d'un centre génomique. Pourquoi lui ?

Conclusion

L'affaire Louise Carter mélange les genres, je suis tentée de le qualifier de polar initiatique. En effet, l'histoire contient beaucoup de suspense et la quête de Tristan le rapproche de la nature, tout en lui apportant certains apprentissages. J'ai beaucoup aimé la fin : une image qui laisse entrevoir une conclusion qui me plaît beaucoup. Ce roman comporte beaucoup de mystérieux et lorsque le voile est levé, il donne de l'espérance. Je l'ai beaucoup aimé.

Je remercie sincèrement Marion des Éditions Slatkine & Cie pour ce service presse.
Lien : https://valmyvoyoulit.com/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Zephyrine
  03 février 2020
Tristan, français qui vit aux USA, revient le temps d'un été dans la maison de son enfance avant de la vendre. Arrive alors rebondissement sur rebondissement : une femme qu'il ne connaît pas le nomme exécuteur testamentaire, la fortune est immense. L'Etat s'en mêle, il faut connaître la provenance des fonds. Commence alors des voyages à Paris, en Inde, à Singapour et au Canada.
Le suspense est très présent autour de ce roman, qui s'apparente d'avantage à une quête qu'un policier...J'avoue m'être interrogée quand même à plusieurs romans sur la crédibilité des événements, mais l'auteur argumente et lie tout cela de façon à porter le lecteur...
C'est le second auteur de cette maison d'édition que je découvre depuis que je suis littéralement tombée amoureuse du génial Luca di Fulvio, et l'on peut dire que cette maison d'édition sait choisir des auteurs avec un réel talent d'écriture.
Merci aux éditions Slatkine et à Babelio pour cette lecture.
Commenter  J’apprécie          80
MuseaUranie
  05 février 2020
Après plusieurs années en Amérique, Tristan revient dans son village natal en Corrèze et plus particulièrement la maison de son enfance où vivait son grand-père : Germain. Alors qu'il coule des jours paisibles avec ses deux filles, Tristan reçoit un héritage des plus surprenants et venant d'une femme qu'il ne connaît absolument pas. Louise Carter. S'ensuit alors un long chemin vers la découverte d'un secret qui pourrait bien le mettre en danger.
Dès le début, j'ai été séduite par cet héritage dont on ne sait rien et ses personnages tous étrange et suspects. Pourtant, je dois dire que suis partagé sur l'avis de cette lecture. J'ai à la fois aimé et trouvé l'ensemble plat.
Je me suis attendue au début à un voyage historique sur les traces de Louise à travers ses propres yeux. Une découverte de son passé dans la première moitié du XXe avec un rythme assez soutenu et une ambiance qui m'emporterai. Pourtant, je me suis fourvoyé et ce fut une première déception, mais une demie-déception. Car ce que l'auteur me proposait m'intéressait tout autant. Un français expatrié perdu autant que moi avec cet héritage et des enjeux financiers importants qui pouvaient mettre sa propre vie en danger. Je me suis donc laissé porter allègrement par son style assez lent, mais qui rendait justice au choix des mots et à l'ambiance parfois mystique.
Cependant, un point me dérange et a fini par me sauter à la figure à chaque ligne. La description des personnages féminins et la réaction de Tristan devant elles. Elles ne sont pour ainsi dire (et n'existent presque que par ça finalement) présentent que pour leur plastique de rêve. Tout y passe. le jean taille haute qui « moule parfaitement le corps », la « poitrine imposante », son « joli visage » et les deux scènes érotisées au maximum (oui, vous saurez même l'épaisseur de la toison…). La liste est longue. Était-ce utile dans le développement de l'histoire ? Je ne pense pas. J'attendais un développement et une importance de la présence féminine beaucoup plus importante sans tomber dans les clichés. C'est dommage, car jusqu'alors, la lecture me plaisait vraiment bien et je me prenais d'affection pour Tristan. Mais à la fin, je l'ai perçu comme un mec parmi tant d'autres qui ne voit dans une femme que son physique…
C'est donc pour moi une lecture moyenne, à la fois aimé et non. Si l'on met de côté le traitement des personnages féminins et le côté « problématique » de Tristan, j'ai vraiment aimé et apprécié L'affaire Louise Carter. J'ai aimé toute la dimension historique et ésotérique avec toute cette symbologie autour des tilleuls et des salamandres avec un dénouement surprenant et original. Je pense qu'avant de commencer le roman, il faut vraiment s'attendre à ce type de traitement des personnages féminins stéréotypés.
Lien : https://wp.me/p8ww3Y-1ID
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
audeLOUISETROSSATaudeLOUISETROSSAT   04 février 2020
On peut entrer par l’une, sortir par l’autre sans revenir en arrière, choisir l’ombre ou la lumière, s’exposer au vent ou rester à l’abri, se courber sous les plus basses ou passer par les plus hautes, sortir sur le jardin ou sur la rue.
Commenter  J’apprécie          00
lyokolyoko   31 janvier 2020
- La chute d'un tableau éveille-t-elle quelque chose de particulier en vous ?
- Puisque vous en parlez je crois me souvenir que ma mère vérifiait régulièrement leurs suspensions, car…
-Car quoi ? demanda-t-il? fébrilement.
- Je crois que selon une vieille superstition familiale la chute d'un tableau présageait un décès dans la famille.
-Votre mère y croyait?
- Non, je ne crois pas, mais elle y prêtait tout de même attention, comme on prend soin de ne pas retourner le pain, de ne pas passer sous une échelle ou d'éviter d'être treize à table.
- C'est important de ne pas défier le sort, dit-il en me fixant d'une regard si profond qu'il me pénétra
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
lyokolyoko   01 février 2020
Et qui dans la famille avait le tempérament assez fort pour entretenir une liaison dissimulée avec Louise Carter ? Personne à priori, mais que savons- nous de la vie intime de ceux qui nous entourent et plus encore de ceux qui nous ont précédés ? Nous ne connaissons que ce qu'ils nous y permis de voir et d'entendre, les vies sont comme des biographies qu'ecrivent les historiens, souvent tronquées parce que toujours racontées par la fin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          330
autres livres classés : maison familialeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1087 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre