AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Pierre Jouvert (Traducteur)
EAN : 9782290026830
189 pages
Éditeur : J'ai Lu (20/10/2010)

Note moyenne : 3.35/5 (sur 118 notes)
Résumé :
Je m'appelle Alisa Perne. Je suis intelligente, plutôt cultivée et dotée d'un formidable appétit de vivre.
J'ai de superbes cheveux blonds et des yeux d'un bleu électrique. Bref, tout pour plaire et pour être heureuse.
Il n'y a qu'un petit problème... On me donne 18 ans, mais j'en ai plus de 5 000. Et surtout, je suis une vampire. La dernière de mon espèce.
Et, parfois, je me sens terriblement seule... Surtout quand un mystérieux ennemi me traqu... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (39) Voir plus Ajouter une critique
Witchblade
  18 juillet 2014
Cela faisait un bon moment que cette série me tentait surtout depuis sa sortie en intégrale. Je ne l'ai finalement pas acheté ainsi et bien m'en a pris car cela n'a pas été la bonne découverte que j'espérais. Que je vous explique maintenant pourquoi.
Depuis ma découverte de la série « Merry Gentry », j'apprécie de lire de temps à autre de l'urban fantasy. En lisant le résumé de cette nouvelle série, je me suis dit « Chouette, une nouvelle héroïne dans le genre à Merry Gentrty ». Et malheureusement, non… Car le premier chapitre commence exactement comme le résumé, « Moi, je… », et j'ai horreur des héroïnes de ce type car tout tourne autour de leur petit nombril. du coup, avec ce mauvais départ, je n'ai pas réussi à m'intéresser à Alisa, notre personnage principal. Surtout que comme entrée en matière, elle tue un homme sans état d'âme (vous me direz pour un vampire, c'est plutôt normal) car il s'intéressait d'un peu trop près à elle, à son passé, à sa fortune, … Je n'ai donc pas réussi à avoir de la sympathie pour ce personnage imbu de sa personne et hautain.
J'ai néanmoins essayé de lire en entier ce petit tome (200 pages) mais j'ai vite abandonné car Alisa me donnait mal à la tête malgré des passages relativement intéressants sur son passé si on enlève les « Moi, je… » et compagnie. Ajoutez à ça une mauvaise traduction et/ou correction concernant, entre autre, à la féminité du personnage (« je suis le dernier vampire »)… Les romans à la première personne ne me gênent pas (« Démoniaque », « Merry Gentry », « Arya McPherson », …) quand les personnages se comportent de façon naturelle et normale malgré leurs aptitudes exceptionnelles. En plus, l'écriture de l'auteur ne m'a pas vraiment captivé, peu de descriptions de lieux ou de personnages et beaucoup trop de « moi, je ». Je suis d'autant plus déçue car je m'étais achetée les 2 premiers tomes en pensant les lire en 4 jours maxi au vu de leurs faibles épaisseurs. J'ai finalement mis 3 jours pour lire 70 pages du premier tome. Désolant…
Comme vous l'aurez compris, la bonne découverte n'a pas été au rendez-vous pour cette série et c'est bien dommage. Je ne suis certes pas fan d'histoires de vampires mais l'urban fantasy est un style plutôt sympa quand l'imaginaire et la mythologie y sont très complexes et développés. Je ne finirais donc pas cette mini-série à mon grand regret. Pour ma part, je ne vous conseille pas cette série mais comme on dit, « Chacun ses goûts », vous l'apprécierez peut-être plus que moi.
Sur ce, bonnes lectures à vous :-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          282
Soleney
  20 août 2014
Mon avis est très mitigé sur ce livre. Il porte à la fois du bon et du mauvais, tant au niveau de l'histoire, de l'écriture, et des personnages. Dans l'ensemble, l'évolution est plutôt positive : plus on avance, plus ça s'améliore. Mais je ne suis pas prête à pardonner les erreurs du début, tant elles sont nombreuses.
D'après moi, la narration à la première personne porte largement préjudice aux deux premiers chapitres. J'ai eu l'impression que l'auteur ne maitrisait pas du tout son héroïne. Pire : il ne laisse aucun mystère planer autour d'elle. Dès le début, il lui fait détailler en profondeur tous les pouvoirs liés à sa nature de vampire comme si elle s'adressait à quelqu'un qui n'y connaissait rien. Elle le dit elle-même : elle ne sait même pas à qui elle s'adresse ni pourquoi. Cette phrase a tout cassé pour moi, qui me disais qu'elle avait peut-être un objectif secret (manipuler quelqu'un, écrire un journal intime pour s'épancher avant de le brûler, informer quelqu'un avant qu'elle ne meure…). Mais qui – qui, je vous le demande ?! – va s'amuser à raconter toute sa vie pour rien, à fortiori si le secret est le credo de son existence ? Pike a fait preuve ici d'une grande incohérence.
Le deuxième défaut de cet incipit est sa lourdeur. Lister ainsi toutes les capacités des vampires plombe profondément l'action, même si c'est un tantinet intéressant. La protagoniste elle-même devient lourde, car elle se met tellement en avant qu'on a bien envie de lui dégonfler les chevilles : « Mes cheveux sont blonds et soyeux, mes yeux pareils à des saphirs imprégnés de l'éclat séculaire d'une fissure volcanique. Je suis mince et de petite taille au regard des normes actuelles, un mètre cinquante-sept en sandales ». En sandales ? Pourquoi en sandales ? Qu'est-ce que ça fait dans une description ? Ça veut dire qu'elle fait un mètre cinquante-six pieds nus et un mètre soixante-sept en talons ? C'est ridicule !
On sent d'entrée de jeu que la narratrice est une personne uniquement concernée par son nombril. Certes, elle est plus forte, plus belle, plus vieille que les humains, mais une auto description qui commence par la liste de ses pouvoirs et le détail de sa beauté ne m'a absolument pas attirée (je me suis même endormie passée la troisième page). Comment se retrouver dans un personnage pareil ? Qui est assez parfait pour être capable de s'identifier à Alisa Perne ? Il aurait peut-être fallu laisser de l'ombre autour d'elle, ne pas décrire ses pouvoirs et seulement les faire deviner au fil de l'histoire de manière plus naturelle.
À cause de cela, j'ai eu l'impression que c'était un jeune auteur qui écrivait et qu'il manquait encore d'expérience. Je me suis trompée : Christopher Pike avait quarante ans à la publication de ce tome…
Et puis, au tournant du chapitre trois, on aborde le passé de la (jeune ?) femme. Certes, le personnage manque de crédibilité, mais son histoire est intéressante. Comment est-elle devenue une vampire ? Où est-elle née ? Que lui est-il arrivé pour qu'elle devienne aussi froide, aussi inhumaine ? Surtout, elle fait quelques allusions mystérieuses à des personnages secondaires – dont un qui serait divin sans l'être. Je me suis prise au jeu et ai essayé de deviner quels liens elle pouvait bien entretenir avec eux. C'était l'étincelle que je cherchais, le mystère qui donnait de l'épaisseur à l'histoire et à Alisa. Qui est Yaksha pour elle ? Que représente Krishna ? Quelle est leur histoire ?
Au fil des chapitres, on laisse de côté la perfection de la narratrice pour voir poindre sa grande gueule, les manipulations qu'elle noue et dénoue, sa cruauté qui n'en est pas tellement une… C'est un personnage plus complexe qui n'y paraît. Dommage que cela ne se voit pas dès le début.
Une dernière chose que je reproche, c'est le manque de moralité d'Alisa. Elle est (un peu) attirée par Ray, qui lui rappelle deux personnes ; et malgré l'amitié qu'elle a pour sa petite-amie, Pat, une fille douce et gentille, elle cherche absolument à coucher avec lui. Pas parce qu'elle est en manque mais… comme ça. Honnêtement, je n'ai pas compris. Pat et Ray méritent-ils qu'on joue ainsi avec eux ? Car pour moi, c'était un jeu, et particulièrement vicieux. Elle l'invite chez elle, le drague, le fait boire, et quand il est saoul, l'invite à prendre un bain avec elle… Ce n'est pas de l'amour, ni même du désir, c'est de la manipulation. En parallèle, elle ne craint pas de se montrer nue devant un autre mec avec qui elle a sympathisé, pour « le remercier du service qu'il lui a rendu ». Mouais… Je veux bien croire que passé un certain âge on relativise beaucoup de choses, mais moi, j'ai du mal. Encore, si elle haïssait la copine et que cette dernière ne méritait pas Ray, je pourrais comprendre, mais elle dit elle-même que Pat est sincèrement amoureuse, ce qui est « rare à cet âge-là », d'après ses propres mots.
Au final, elle finira bien par tomber amoureuse de Ray. Mais ils couchent ensemble alors qu'il n'a pas cassé avec Pat et j'ai bloqué là-dessus. Pas d'accord. Oui, ce sont des choses qui arrivent (même plus souvent qu'on le croit) et la littérature s'appuie sur la réalité. Mais que l'héroïne de CE livre fasse ça… Anna Karénine, Madame Bovary et compagnie, on pourrait s'y attendre, mais pas La Vampire. C'était particulièrement improbable, d'autant plus que la bit-lit prône souvent un amour unique et éternel – comme Disney (il n'y a qu'à regarder Edward et Bella, ou Journal d'un vampire…). La nature surnaturelle des vampires sert à servir cette cause.
Enfin, mesdames et messieurs, laissez-moi vous dire que la couverture est mensongère. Non, Alisa n'a pas les yeux jaunes, même quand elle se sert de ses pouvoirs. Ils sont bleu saphir, bleu électrique, bleu roi, bleu océan et tous les jolis bleus que vous pourrez imaginer. Mais pas jaunes. C'est à se demander si l'illustrateur a bien lu le livre…
Cependant, malgré tous ces défauts j'ai quand même réussi à trouver de l'intérêt à cette histoire. J'ai même entamé le tome deux, ou on nous explique encore qu'Alisa est belle, qu'Alisa est forte, qu'Alisa a de beaux cheveux blonds comme le miel, des yeux bleus aussi profond que le saphir, etc., etc. Heureusement, ça dure beaucoup moins longtemps que dans le premier. Je n'achèterai certainement pas la suite, mais je finirai les deux volumes que m'a gentiment donné Witchblade (peut-être avec plaisir si, comme dans La Promesse, l'histoire s'améliore). Merci à toi :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
Pommesucre
  14 novembre 2011
Alisa Perne semble être une riche jeune femme. Particularité qui attire l'attention malgré tout l'attention. C'est ce qui arrive, un détective a été engagé pour enquêter contre elle. Durant les semaines d'enquête sur la jeune demoiselle, il n'a rien de concret à envoyer à son client. Il décide donc de lui donner rendez-vous pour essayer de lui soutirer des informations et de l'argent. Tant qu'à faire. Il se trouve qu'Alisa ne voyant pas ses intentions d'un bon oeuil et lui propose de l'argent avec l'intention de le tuer par la suite. Essayant tout de même d'en savoir plus, il pousse Alisa dans ses retranchements qui montre sa vraie nature et le tue. Se sentant un peu coupable elle lui versera tout de une coquette somme pour son fils par la suite. Se rendant compte qu'elle a tué le détective, elle décide d'entrer en contact avec le fils pour arriver à entrer dans l'ordinateur du détective. Elle retourne donc au collègue et s'arrange pour avoir une maximum de cursus avec lui. Bien sûr, elle attire rapidement l'attention du jeune homme. Et parviens à ce qu'il vienne chez elle pour l'aider à déménager et faire en sorte de parvenir à l'ordinateur de son père et copier les données. Quelqu'un la traque... Qui? et pour quelle raison?
Autant de questions qu'elle se pose et auxquelles elle ne peut répondre... Elle envoie donc un fax au client du détective afin de le rencontrer. Il répond et vient la soirée de la rencontre. Soirée qui tourne mal, au carnage même. Car durant cette soirée, Alisa se laisse faire dans un premier temps pour ensuite trouver une excuse pour arriver aux toilettes et démolir ses détracteurs en ayant soutiré l'information qui lui intéresse. Elle appelle son ami du collège, Seymour. Qui viend à son aide sans lui poser de question malgré le fait qu'elle soit en sang. Il parviend tout de même à deviner qu'elle est particulière, elle lui avoue finalement sa vraie nature. Il ne s'en inquiète pas outre mesure. Alisa ayant un certain attachement à ce jeune homme, elle décide de le guérir.
Après cette aventure, elle s'en va rapidement retrouver Ray, le fils du détective, pour qui elle éprouve des sentiments qu'elle avait cru oubliés. En effet, il lui rappelle son mari durant sa vie humaine. Il est menacé, menacé par l'homme qui traque Alisa, elle sera donc confronté à un dilemme. Doit elle le laisser risquer la mort? Ou doit elle le laisser au moins une chance de se défendre?

L'aspect qui m'a le plus plu est la genèse des vampires et la relation intéressante avec Shiva. Lire des histoires de vampire est une chose, en apprendre plus sur les différentes genèses écrite est tout autre et donne une toute autre dimension au livre. J'avoue aisément que c'est cet aspect qui m'a poussé à le lire après lecture de différents avis. Et sûrement un élément qui m'a poussé à ne pas m'agacer aussi rapidement d'Alisa.
Alisa est donc vampire depuis 5000 ans... Je trouve dommage qu'elle se mette en avant comme ça. Elle est la plus belle, elle est la plus forte, elle est riche. Ca en devenait agaçant à un certain moment surtout quand elle ne fait presque que ça, l'apologie d'elle-même. En gros, elle est mieux que tout le monde étant donné qu'elle est vampire et que selon elle, elle n'a que des qualités... C'est seulement une fois qu'on fait l'exposé de la genèse qu'on se rend compte de ce qu'Alisa cache derrière cette couche crasseuse de superficialité. Et donc aussi à ce moment là qu'on s'attache au personnage. On la suit dans ses aventures et s'attacher à d'autres personnage comme Seymour, qui est un être tout particulier. On peut donc s'y attacher oui, mais dans une certaine limite car à moins d'être aussi "crasseuse" qu'elle on a du mal à s'y reconnaître...
Dans l'ensemble ce ne fut pas de la grande lecture, mais c'est un souffle d'air car le livre se lit très rapidement et, en plus, il est petit. Il est aussi à noter qu'il est accessible à partir de 15/16 ans vu que certaines scènes sont très violente dans les détails.
J'avais acheté également le deuxième livre, je compte le lire malgré les mauvais retour que j'en ai, après je ne suis pas certaine de poursuivre la lecture. Car le livre coûte cher pour une livre de poche et le contenu. le prix ne vaut pas le contenu à mon avis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Milka2b
  19 décembre 2013
Livre lu dans le cadre du challenge ABC Critiques 2013-2014, il faut dire qu'il trainait depuis un bon moment dans ma PAL.
Nous faisons ici la connaissance d'Alisa Perne, une vampire âgée de 5000 ans (rien que ça), mais surtout avec la particularité d'etre la dernière survivante de son espèce.
On débute le récit, avec une description rapide d'Alisa, faite par elle-même, sur son état de vampire, son physique, son caractère, sa force....
Description simple mais légèrement vaniteuse à mon goût ( « Mes cheveux sont blonds et soyeux, mes yeux pareils à des saphirs imprégnés de l'éclat séculaire d'une fissure volcanique ».) mais qui nous décrit très bien le personnage et son caractère. La narration à la 1ere personne faite par Alisa, nous implique dans son passé et son présent, comme une personne qui écouterait la confession d'une amie, et on se sent rapidement proche d'elle.
Sauf qu'au fur et à mesure du récit, son comportement ne colle pas du tout avec son age réel.
Alisa n'est pas un « gentil »vampire, elle lute pour survivre, et n'hésite pas à tuer toutes personnes lui barrant son chemin, avec froideur et sans aucuns remords :
« - Vous allez mourir à présent. Je suppose que vous préférez mourir en combattant.
- Mademoiselle Perne…
- J'ai cinq mille ans.
Il cligne des yeux.
- Quoi ?
Je lui livre mon grand regard, sans masque, celui que j'ai utilisé par le passé -moi seule- pour tuer.
- Je suis un vampire, dis-je doucement. Et vous m'avez mise en rage. »
Malgré son age ancien, on ressent beaucoup d'attitude d'adolescente en mal d'amour, ainsi qu'un coté petite fille gâtée et capricieuse qui veut absolument un nouveau jouet, et elle aura ici un choix difficile à faire entre deux adolescents.
Elle est effectivement partagé entre Ray (Fils d'un détective privé qu'elle tue sans scrupule au début), qui ressemble à son tout 1er amour c'est à dire 5000 ans en arrière avant sa transformation, et Seymour (un autre lycéen) qui perçoit facilement sa vraie nature.
L'histoire est assez courte, avec beaucoup de rétrospectives de son passé, qui sont intéressantes au début mais qui deviennent lassantes par la suite.
Personnellement j'ai trouvé que ça alourdissait le récit, ainsi que l'histoire qui se déroulait a L'heure actuelle.
Je lirai peut être la suite un jour...mais ça ne sera pas dans ces quelques mois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
NoemieTrnr
  01 juillet 2018
Cela faisait très longtemps que j'avais envie de lire un bouquin de vampire.
J'ai longtemps cherché mais je n'ai jamais rien trouvé qui corresponde à ce que je cherchai. Trop de surnaturel, trop de tome, toujours les mêmes histoires.
Ici avec La Vampire, je pense avoir enfin trouvé ce que je cherchai.
Un livre qui ne fait pas 1000 pages, une histoire qui change de ce que j'entends d'habitude, c'est à dire, de la simplicité et du réalisme, hormis le fait que l'héroïne Sita alias Lara soit une vampire. Mais pas de monde parallèle, pas de loup garou, pas de sorcière. J'adore.
Ici donc nous suivons notre héroïne Sita alias Lara, une vampire de 5000 ans, menacée que son secret soit découvert, elle prends les choses en mains et les rencontres s'enchaînent.
J'ai beaucoup aimé le personnages de Lara car premièrement c'est une femme et c'est une vampire. Elle est riche, puissante et pleine de ressources. Tout pour faire rêver je trouve.
Enfin, en ce qui concerne l'histoire elle même j'ai vraiment apprécié. Pas de chichi, une histoire moderne, une vampire qui nous fait voyager au delà des cultures.
Je crois bien que je vais acheter le second tome.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          101

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
WitchbladeWitchblade   08 septembre 2014
Les humains ne se transforment pas en vampires après que je les ai mordus. Pas plus qu'ils n'en deviennent un s'ils boivent mon sang. Le sang qui est bu passe dans le système digestif et se décompose en de nombreux éléments. J'ignore comment les légendes ont fait naître cette rumeur selon laquelle la transmission orale pouvait provoquer la transformation. Je peux seulement engendrer un autre vampire par une transfusion avec la personne. Et pas juste une petite transfusion. Mon sang doit occuper tout l'organisme de l'individu pour qu'il devienne immortel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
WitchbladeWitchblade   09 septembre 2014
- Je vais faire attention à vous, monsieur Castro. Juste pour m'assurer que la boisson ne vous tue pas avant la fin du semestre. Cette note, il me la faut, vous savez.
- Je ne bois pas, proteste-t-il sans grande conviction tandis que je m'éloigne.
- Et moi je me fiche pas mal de ma note, lancé-je par-dessus mon épaule.

(N'y a-t-il pas un petit problème de conjugaison ?).
Commenter  J’apprécie          212
MariloupMariloup   01 novembre 2017
_ Je t'ai vu grandir, dis-je. Tu m'as observée. Tu sais que je dis toujours ce que je pense. Comment puis-je être ta femme si je te hais tellement? Pourquoi voudrais-tu d'une femme comme moi?
Il répondit d'un ton grave.
_ ça fait des années que je te veux.
Je lui tournai le dos.
_ Si tu me veux à ce point, ça doit vouloir dire que tu te soucies de mon sort. Et si tu te soucies de mon sort, alors quitte cet endroit. Va-t-en et ne reviens pas. Je suis heureuse telle que je suis.
Je sentis sa main glacée sur mon épaule.
_ Je ne te quitterai pas.
_ Alors tue-moi. Mais laisse mon mari et mon enfant tranquilles.
Il resserra sa prise sur mon épaule. Franchement, il avait la force de dix hommes, sinon plus. Si je criais, Rama serait mort d'ici peu. La douleur, qui irradiait de mon épaule dans tout mon corps, me força à m'accroupir.
_ Non, dit-il. Tu dois venir avec moi. C'est le destin qui a voulu que tu te trouves là cette nuit. C'est ton destin de me suivre à présent, aux confins de la nuit.
_ Les confins de la nuit?
Il me fit me relever et colla ses lèvres aux miennes. Une fois encore, je goûtai son sang, mêlé au mien.
_ Nous vivrons pour l'éternité, promit-il. Tu n'as qu'à dire oui. Tu dois dire oui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
SylSyl   09 mai 2013
"- Mademoiselle Perne, vous vous méprenez sur moi. Je ne vous veux aucun mal. Je veux juste conclure un marché avec vous. Personne ne sera… blessé.
– Vous feriez mieux de sortir votre revolver.
– Pardon ?
– Vous allez mourir à présent. Je suppose que vous préférer mourir en combattant.
– Mademoiselle Perne…
– J’ai cinq mille ans.
– Quoi ?
– Je suis un vampire et vous m’avez mise en rage."
Commenter  J’apprécie          30
MariloupMariloup   01 novembre 2017
Dans le coeur, résident trois sentiments que je ressentis alors: amour, peur et haine. Je vis qu'on ne pouvait éprouver qu'un seul de ces sentiments à la fois. Quand on était amoureux, on ne connaissait ni peur ni haine. Quand on avait peur, il n'y avait pas de place pour l'amour ou la haine. Et quand la haine était en nous, il n'y avait que la haine seule.
Commenter  J’apprécie          30

Video de Christopher Pike (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christopher Pike
Promotion américain pour la sortie de la seconde édition de "La Vampire"
autres livres classés : vampiresVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Vous avez dit vampires ?

Qui a écrit "Dracula" ?

Oscar Wilde
Bram Stoker
Arthur Conan Doyle
Mary Selley

15 questions
1779 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantastique , vampiresCréer un quiz sur ce livre