AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Claude Califano (Traducteur)
EAN : 9782290026847
221 pages
Éditeur : J'ai Lu (09/02/2011)

Note moyenne : 3.39/5 (sur 71 notes)
Résumé :
Je m'appelle Alisa Perne. Mon ami Ray et moi sommes des vampires. S'il a du mal à s'habituer à sa condition de buveur de sang, mes cinq mille ans d'expérience font de moi un excellent professeur. Nous sommes les derniers de notre espèce... Du moins, c'est ce que je croyais. Les États-Unis sont la proie d'une vague de meurtres sanglants. Mon petit doigt me dit que d'autres vampires sont dans le coup. Si c'est le cas, c'est à moi d'arrêter le massacre... Et ça ne va p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
Soleney
  22 août 2014
Six semaines se sont écoulées depuis les événements du premier tome. Ray s'adapte tant bien que mal à sa nouvelle condition et Sita s'attache de plus en plus à lui. Mais d'inquiétantes rumeurs sur des meurtres à Los Angeles leur prouve qu'ils ne sont pas les seuls vampires sur Terre, et tout porte à croire qu'ils ne seront pas aussi pacifistes que Yaksha…
Ce deuxième volume est un peu comme un reflet amélioré du premier. le schéma est plus ou moins le même : l'héroïne parle beaucoup (trop) d'elle dans les premières pages, rencontre un opposant, le combat, rentre chez elle, enquête parce qu'il y a quelque chose d'étrange, s'en suivent toutes sortes de péripéties, et fin du volume sur l'agonie du personnage principal. Au niveau sentimental, c'est la même chose : rencontre d'un potentiel amant, drague, séduction, combat, agonie de cet amant, transformation en vampire. L'auteur n'a pas été très inventif…
Par conséquent, les défauts sont les mêmes – mais en moins prononcés : la narratrice tourne beaucoup moins longtemps autour de son nombril, elle ne fait pas une liste aussi complète de ses pouvoirs (ce dont je suis très reconnaissante à l'auteur !), le style de ce dernier semble s'améliorer, les personnages secondaires me paraissent plus profonds, plus travaillés (notamment Ray, à la fois enthousiasmé par ses pouvoirs, mais aussi dégouté de sa nature de vampire ; à la fois amoureux de Sita, mais également repoussé par son manque d'empathie). La relation entre les deux personnages principaux est quelque peu ambiguë. Ils s'aiment, mais l'un reproche des choses à l'autre, et l'autre ne se prive pas de tourner autour d'autres hommes (je n'arrive toujours pas à m'y faire). C'est ce côté-là de l'héroïne qui m'agace le plus. Bien qu'en couple avec Ray (qu'elle a presque arraché des bras de Pat, rappelons-le), elle s'amuse à séduire l'agent Drake et lui avoue même qu'elle le trouve mignon (quand lui la dit ravissante…). Elle joue même à un jeu sensuel avec Seymour, son autre ami, qui lui, s'est enfin dégotté une copine.
Pourtant, elle AIME Ray, comme elle n'a jamais aimé depuis 5 000 ans – comme elle dit. Ça me donne l'impression que l'auteur s'acharne à mettre des bâtons dans les roues de tous les couples par l'entremise de Sita. C'est-à-dire, il y a toujours une dimension séductrice chez elle, quel que soit la situation (couple, pas couple, marié, pas marié). Il faut que la personne soit repoussante pour qu'elle ne cherche pas à le draguer – à l'image du grand méchant de cette histoire. Ça fait peut-être partie de son caractère, mais du fait de ses sentiments envers Ray, ça paraît… gratuit. Inutilement et stupidement gratuit. C'est une drôle vision de l'amour.
Il y a un personnage secondaire que je n'ai absolument pas trouvé crédible : Seymour. Comment peut-il refuser les avances de Sita au profit d'une autre fille et finalement rêver d'elle nue la nuit ? Il y a (encore une fois) une dimension séductrice entre eux qui est tout à fait hors de propos. Et comment peut-il être « radieux » et super content de la voir quand elle l'éjecte brutalement de son lit pour le réveiller ? N'importe qui me faisant ça se prend une bonne raclée, qu'importe le degré d'affection que je lui porte. Non, décidément, ce personnage n'est pas crédible. En fait, il ne sert à rien dans l'histoire. Il aide la protagoniste, mais normalement c'est le rôle de Ray de la soutenir. Il partage son secret, mais à un degré beaucoup moins fort que ce dernier. Il lui apporte de l'affection, de l'amitié (une sorte de « béquille amoureuse »), mais là encore il empiète sur le rôle de Ray. Il apparaît relativement peu – uniquement quand l'héroïne est dans une impasse et ne sait pas quoi faire. Elle qui a 5 000 ans vient demander les conseils d'un p'tit jeune qui s'avère avoir toujours raison. Et c'est très agaçant, les persos qui ont toujours raison…
Finalement, le plus grand intérêt que j'ai retiré de ces deux livres, ce sont les informations qu'ils donnent sur l'Inde de 3 000 av. J.-C. (lieu et époque de naissance de Sita). Je ne connaissais rien à la religion de ce peuple, et c'est comme ça que j'en ai appris un peu plus sur Vishnou, Krishna et compagnie. Les moments de flash-back où notre héroïne évoque sa jeunesse sont pour moi les plus intéressants, car on sent que l'auteur a fait quelques recherches – ou alors qu'il aime particulièrement cette culture. Il y a même quelques moments philosophiques qui m'ont plu où reviennent ces grandes questions : Krishna est-il Dieu ? Sommes-nous des âmes damnées ? Quel sort nous sera réservé après la mort ? Avons-nous encore une âme ? Sommes-nous encore humains ?
Je ne pense pas continuer cette série. Peut-être éventuellement que je la prendrai en bibliothèque si je la trouve, mais je n'achèterai pas les livres, c'est certain. Beaucoup trop de défauts m'ont sauté à la figure, même si l'auteur réussi plus ou moins à gérer le suspense et à maintenir de l'action tout du long. C'est vrai qu'il n'y a pas (ou peu) de temps mort, mais l'héroïne m'est antipathique, le scénario est répétitif, et s'il refait un tome basé là-dessus ce sera vraiment très ennuyeux…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          32
Pommesucre
  14 novembre 2011
Selon toute vraisemblance Alisa a tué Yaksha. Elle pense donc être tranquille, mais de nouveaux massacres font rage dans la Banlieue de Los Angeles. Ces meurtres font penser à Alisa qu'elle n'est pas la seule Vampire encore vivante sur cette terre. Elle partira à LA pour voir de quoi il en retourne avant d'agir de manière définitive. Malgré ses efforts pour tenir Ray récemment transformé, celui-ci participera bien au delà du désir d'Alisa.
Où cela va-t-il les mener ?
Comment Alisa va-t-elle gérer ce nouveau danger ?
Dès les premières pages, je me suis à nouveau heurtée au caractère d'Alisa. "Je suis vieille de 5000 ans, donc je suis la plus forte mais aussi la plus belle". Encore une fois, cela m'a rebuté d'autant qu'elle n'évolue pas vraiment, ce n'est donc pas spécialement un plaisir de la retrouver. de plus, outre sa vantardise, je l'a trouvée terriblement naïve, elle est forte, intelligente blabla, elle sait qu'elle s'attaque à d'autres vampire, alors pourquoi se plante elle ? Pourquoi sous estime-t-elle les capacités de ses congénères ? Il n'y a que sur la fin où cet aspect égocentrique est balayé au profit d'une jeune femme un peu plus humaine, mais ce répit est de courte de durée ...
Ce que je déplore dans ce livre et cette saga c'est qu'il suit exactement le même schéma que le premier tome et la chose est prévisible. Alisa terriblement égocentrique dans son environnement actuel, bagarre, grosse bagarre, sur le point de perdre quelqu'un à qui elle s'est attachée et la solitude font qu'elle transforme cette personne. Pour moi ça ne constitue pas une évolution satisfaisante et encore moins intéressante, j'ai eu l'impression de me retrouver à lire un mauvais policier trop prévisible. Ce livre pourrait convenir à quelqu'un aimant mêler action et urban fantasy, mais oubliez, de suite le côté relationnel qui est quasi inexistant ou alors s'il est présent c'est par simple nécessité.
Le seul intérêt réside dans la mythologie développée par l'auteur (comme j'en faisais part dans ma chronique pour le premier tome). Mais ça ne suffit pas à vouloir connaître la suite ...
Vous l'aurez compris, ce livre et cette saga sont pour moi une déception, je ne compte d'ailleurs pas renouveler la lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Sandra38
  21 avril 2011
Cette fois-çi on retrouve Alisa quelques semaines après le premier tome. Elle croit être la seule vampire avec son amour, mais, plusieurs meurtres ont lieu. On apprend alors qu'il y a un autre vampire, qui s'amuse à tuer la population et à en transformer. Bien évidemment Alisa cherche à savoir d'où il vient et l'arrêter, mais les forces de l'ordre s'en mêlent, et le vampire semble être plus fort qu'elle.
Comme ça, on pourrait penser que le tome 2 ressemble au tome 1, et j'ai aussi eu cette impression. Mais il y a eu quelques différences, ce qui la rendu encore plus intriguant, plus macabre que le premier. Ce nouveau vampire est encore plus fou et donc beaucoup plus intéressant, il a un passé vraiment horrible. On en apprend plus sur les vampires, sur Alisa et sa vie passée, et on arrive à comprendre pourquoi elle réagit comme elle le fait. J'ai trouvé qu'elle avait évolué dans ce tome, je me suis plus attaché à elle qu'au premier, j'ai mieux aimé son caractère. le fait qu'elle est retrouvé son amour de toujours l'a attendrit, elle pense beaucoup plus à lui qu'à elle. Par contre j'ai trouvé Ray un peu mou, dans le premier tome, je l'avais trouvé plutôt sympa comme personnage, mais là, il m'a déçu. Contrairement à Seymour qui reste encore une fois mon personnage préféré. C'est le plus intéressant, et il a un véritable don, je le trouve beaucoup plus important que Ray, et je trouve dommage qu'on ne le voit pas assez.
On a aussi découvert un nouveau personnage, un agent : Joel. Je suis tombée amoureuse de ce personnage, je trouvais qu'il mettait un peu de piquant dans l'histoire. Et j'espère qu'on va le voir encore longtemps dans les prochains tomes.
Autre point positif : Je me suis complètement plongé dans le livre, je ne l'ai pas lâché, et j'avais toujours envie de connaitre la suite, il y a toujours de l'actions. J'étais à la place d'Alisa. J'aime beaucoup le style de l'écrivain qui m'a transporté.
Et ne parlons pas de la fin, qui me donne vraiment envie de lire la suite. Merci encore aux éditions J'ai Lu pour avoir accepté d'être partenaire avec le forum Morsure et m'avoir permis d'avoir lu les deux premiers tomes de cette saga.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Errant
  06 mars 2019
Tome II de la saga “La vampire”, notre héroïne, Alisa, est confrontée à un vampire psychopathe qui commence à monter une petite armée de vampire à Los Angeles. Déjà blessée et obligée de couvrir son nouvel amant Ray, les choses se présentent mal pour affronter un adversaire aussi puissant. L'ingéniosité et l'obstination suffiront-elles? J'ai aimé le déroulement général de cet opus mais la grande, très grande, surprise survient lorsque Alisa commence à s'enliser dans des réflexions existentielles et des questionnements sur la vie après la mort. Cela lui prendra les conseils de Yaksha et l'évocation d'un enseignement de Krishna pour retrouver sa détermination. Je ne m'attendais pas à de la métaphysique dans ce genre de livre...mais j'ai trouvé que cela apportait une nouvelle dimension, sans prétention cependant. Au total ce fut une bonne lecture et je vais certainement poursuivre la série.
Commenter  J’apprécie          20
ipiunella
  12 mai 2016
Ce livre ne me convainc pas plus que le premier. Il se laisse lire.
Ray, réincarnation du grand amour de Alissa, est très décevant, et leur relation, si tant est qu'on puisse dire qu'ils ont une relation, l'est tout autant.
Encore une fois, je crois que c'est les moment avec Krshna ou Yaksha qui m'on le plus plût et dans lequel on trouve le plus de sens.
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
SoleneySoleney   21 août 2014
À présent, [Seymour Dorsen] a une petite amie, et j'ai beau lui dire que je suis jalouse, il ne me croit pas. Passant par la fenêtre de sa chambre, je le pousse hors de son lit et je le fais tomber par terre. Sa tête heurte bruyamment le plancher et il me sourit, radieux. Il n'y a que mon Seymour pour se réjouir d'un pareil traitement.
— J'étais justement en train de rêver de toi, m'annonce-t-il, le visage à demi-caché par le drap.
— J'étais toute nue ?
— Bien sûr que oui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
SoleneySoleney   22 août 2014
— Le contraire de l'amour, ce n'est pas la haine, c'est l'indifférence. Voilà la raison pour laquelle peu de gens trouvent Dieu. Ils vont à l'église, ils parlent de leur foi, certains vont même jusqu'à prêcher pour tenter de convertir les autres, mais au fond de leur cœur, s'ils sont honnêtes avec eux-mêmes, Dieu leur importe peu parce qu'ils ne le voient pas. Pour les gens, Dieu est un concept trop abstrait, c'est un mot vide de sens. Si Jésus-Christ revenait aujourd'hui, ce qu'il dirait ne signifierait rien pour ceux qui l'attendent, et ils seraient les premiers à le crucifier une fois de plus.
— Tu as déjà rencontré Jésus ?
— Non, réplique Yaksha. Et toi ?
— Non, mais j'ai entendu parler de lui à l'époque où il vivait encore.
Malgré l'évidente douleur qu'il éprouve, Yaksha prend une profonde inspiration.
— Je crois que Jésus lui-même ne réussirait pas à guérir mes blessures.
— De toute façon, tu ne lui demanderais pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
SoleneySoleney   21 août 2014
— Que voulez-vous faire de moi, Alisa ? Un héros ou une chèvre ? J'ai agi comme vous l'avez exigé – personne ne sait où je suis parti. Mais il va falloir que je téléphone au bureau avant ce soir, et si je leur annonce que je me balade sur les routes de l'Oregon en compagnie d'une ravissante jeune femme blonde, ça risque de donner une mauvaise impression de moi.
— Alors comme ça, vous me trouvez ravissante ?
— Certains mots n'échappent pas à votre attention, pas vrai ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
SoleneySoleney   21 août 2014
— Comment s'appelait votre ami, celui qui est mort ?
— Yaksha.
— L'origine de ce nom ?
— C'est du sanskrit. (Je jette un coup d'œil vers Joel.) En fait c'est le nom d'une créature démoniaque.
Il compose le numéro de la morgue de Seaside.
— J'aime beaucoup vos fréquentations.
Commenter  J’apprécie          40
SoleneySoleney   21 août 2014
Une fois, j'ai enterré un croque-mort vivant – en France, après la Seconde Guerre mondiale – dans le plus cher de ses cercueils. Il avait commis l'erreur d'affirmer que tous les Américains étaient des salopards, ce qui m'avait énervée. Je me souviens encore de la façon dont il s'est débattu pendant que je balançais sur lui des pelletées de terre. J'adore faire des bêtises.
Commenter  J’apprécie          10

Video de Christopher Pike (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christopher Pike
Promotion américain pour la sortie de la seconde édition de "La Vampire"
autres livres classés : vampiresVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Vous avez dit vampires ?

Qui a écrit "Dracula" ?

Oscar Wilde
Bram Stoker
Arthur Conan Doyle
Mary Selley

15 questions
1805 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantastique , vampiresCréer un quiz sur ce livre

.. ..