AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782266108317
768 pages
Éditeur : Pocket (02/05/2001)

Note moyenne : 2.96/5 (sur 28 notes)
Résumé :
Jane March, orpheline de mère, vit aux Eats-Unis avec son père. Une visite impromptue du notaire de sa grand-mère précipite son retour dans les Highlands, où elle retrouve son cousin Sinclair, qu'elle a toujours aimé.
Dans cette même région, la belle Victoria Bradshaw vient retrouver l'homme qui l'a déçue deux ans auparavant et qui la supplie maintenant de vivre à nouveau avec lui...
Pour Flora qui a découvert l'existencede sa soeur jumelle Rose, ce pa... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
iarsenea
  15 août 2013
Pardonnez-moi ces paroles plutôt crues, mais quel résumé minable et trompeur ! Premièrement, rien ne dit clairement qu'il s'agit de trois histoires plutôt qu'une, même si l'on mentionne trois personnages féminins. Ne faites pas mon erreur, et ne vous fiez pas à la mention trompeuse de la couverture mentionnant «roman» pas de «s». Car il s'agit néanmoins bel et bien de trois romans, et non pas de trois nouvelles. En effet, on n'a pas le sentiment que l'on est précipité dans un monde puis immédiatement rejeté comme c'est souvent le cas avec les nouvelles. le tempo et le schéma des trois histoires ressemblent davantage à des romans, ce qui est d'ailleurs le cas puisqu'il s'agit en fait de trois romans écrits à des périodes très différentes mais regroupés dans un seul livre en raison de leur thème commun : un retour en Écosse.
Bien entendu, ce qui m'a fait saisir ce livre sans plus réfléchir, c'est le mot Écosse. Je pense que c'est plutôt connu maintenant que c'est un mot qui me rend plutôt déraisonnable.
Oh, me voilà hors de ma ligne de pensée initiale... La deuxième raison qui me fait détester cette quatrième de couverture, c'est qu'elle est inexacte, ce qui ne manque jamais de me mettre hors de moi ! Flora ne va pas jouer auprès de sa grand-mère écossaise le rôle de sa soeur jumelle, elle va jouer le rôle de sa soeur jumelle auprès de la grand-mère d'un inconnu, ce qui est totalement différent, vous en conviendrez avec moi.
Bon, maintenant, corrigeons cette terrible quatrième de couverture et remettons les pendules à l'heure.
Le premier roman se nomme Sous le signe des gémeaux. Flora, jeune fille, décide de retourner à Londres après un été chez son père afin de se trouver un emploi et un appartement. Elle rencontre par hasard sa jumelle identique dans un restaurant italien. Bien entendu, toutes deux ignoraient qu'elles avaient une jumelle ! Elles ont été séparées à la naissance, chaque parent prenant son bébé et cachant l'existence de l'autre (quelle horrible idée...).Or, Rose, la soeur de Flora, est une véritable enfant gâtée et s'enfuit avec un nouvel amant en Grèce, ce qui oblige Flora à jouer le rôle de sa jumelle auprès de la grand-mère de son fiancé éconduit en Écosse. En effet, celle-ci ne va pas tarder à mourir et elle tient à ce que son petit-fils soit bien marié avant de mourir... Bon, si vous avez le moindrement lu ce genre de romans auparavant, vous pouvez assez bien imaginer la suite.
Le deuxième roman s'appelle Une odeur de thym sauvage. C'est l'histoire de la pauvre Victoria Bradshaw, jeune femme pas mal naïve qui est sollicitée par son ex détestable afin de s'occuper de son fils qu'il a brusquement décidé d'enlever à ses grands-parents. L'ennui, c'est qu'Olivier est un écrivain imbu de lui-même qui n'a aucune idée de s'occuper d'un enfant de deux ans... Toujours est-il qu'ils décident ensemble de s'enfuir en Écosse pour quelques temps. Olivier veut convaincre Victoria de rester avec lui, et Victoria veut vraiment croire qu'il a changé. Pardonnez-moi, mais quelle petite idiote...
Le troisième et dernier roman, Au bout de l'été, est plus court et à mon avis mieux réussi, en grande partie parce que son héroïne est légèrement moins stupide et naïve que les deux autres. Je dis bien légèrement moins, car elle est aussi est éprise de son cousin charmeur mais détestable depuis des années... Mais au moins elle se rend rapidement compte de son erreur, ce qui l'a fait remonter dans mon estime ! Au bout de l'été est donc l'histoire de Jane March qui demeure avec son père écrivain en Californie. Un jour, alors que son père est parti donner l'un de ses manuscrits à son éditeur à Los Angeles, un écossais débarque chez elle et lui dit que sa grand-mère l'attend dans la maison des hautes terres d'Écosse où elle a passé une grande partie de sa jeunesse en compagnie de son cousin tombeur de filles, Sinclair. Elle retourne donc chez elle, contre l'avis de son père, pour constater à son grand désarroi que son cousin n'est pas tel qu'elle l'imaginait...
On retrouve donc de nombreux points communs entre les trois romans. D'abord bien entendu, le retour en Écosse, mais aussi une héroïne naïve et aveugle, un amour insoupçonné avec un homme beaucoup moins éclatant, mais tellement plus aimant, les chiens qui sont omniprésents et autres détails qui font en sorte que les trois histoires se sont plus ou moins confondues dans mon esprit... En effet, j'ai eu besoin d'une pause entre les deuxième et troisième histoires afin de lire quelque chose d'un peu différent.
En dépit de tous les défauts de ces romans, je dois avouer que ça se laisse très bien lire, une fois qu'on arrive à passer par-dessus les hasards un peu trop hasardeux... Ça me rappelle un peu les vieux Harlequin que je lisais en cachette au début de mon adolescence. Une charme suranné, des personnages dépassés avec d'anciennes valeurs et un plaisir coupable de lecture. Rien pour entretenir vos cellules grises, mais une pause relaxante entre deux romans moins faciles. Et puis, l'Écosse est bel et bien omniprésente dans ce livre, si bien décrite qu'on se sent là-bas. C'est assez pour excuser de nombreuses erreurs...
Lien : http://lecturesdisabelle.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
cigogne
  11 février 2020
Les trois femmes dont il est question sur la quatrième de couverture sont en fait les héroïnes de trois histoires différentes. le seul dénominateur commun c'est l'Ecosse.
Cela m'a un peu agacée de ne le découvrir qu'à la fin de la première histoire.
Mais finalement cette lecture "sans prise de tête" m'a fait du bien, les dénuements sont connus d'avance, ce sont des romans "à l'eau de rose"! J'ai surtout aimé les descriptions de l'ambiance et des paysage de l'Ecosse!
Commenter  J’apprécie          00
knucna
  31 juillet 2011
En fait, ce livre est composé de 3 histoires différentes qui n'ont absolument aucun lien entre elles... J'ai été un peu déçue de cela, car jusqu'à la fin de la deuxième histoire, j'espérais toujours découvrir un lien avec la première... Ce sont en fait 3 nouvelles... Mais chaque nouvelle en elle-même est pas mal...
Commenter  J’apprécie          00
sld09
  28 juin 2017
Lu en 2000 Ce roman a été une lecture agréable, mais l'intrigue est un peu trop prévisible pour être vraiment passionnante.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
iarseneaiarsenea   12 août 2013
La fierté compte certes parmi les grandes qualités de l'âme humaine. Cependant, un malentendu entre deux personnes fières aboutit souvent à une catastrophe.
Commenter  J’apprécie          50
sld09sld09   26 novembre 2017
Flora ne se rappelait plus combien de fois ils s'étaient assis côte à côte, émerveillés par la violence du courant, mais aujourd'hui s'arracher à sa fascination semblait d'autant plus difficile que c'était la dernière fois.
Commenter  J’apprécie          00
iarseneaiarsenea   12 août 2013
Il est étonnant de voir comment les choses deviennent simples dès qu'on prend une décision­. Les problèmes que l'on croyait insurmontables se résolvent d'eux-mêmes, comme par magie.
Commenter  J’apprécie          00
iarseneaiarsenea   12 août 2013
La fierté compte certes parmi les grandes qualités de l'âme humaine. Cependant, un malentendu entre deux personnes fières aboutit souvent à une catastrophe.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : ecosseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1134 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre