AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782253015666
311 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (30/11/-1)

Note moyenne : 3/5 (sur 7 notes)
Résumé :
C'est sous un plant de rhubarbe, au fond du jardin familial, que l'enfant-bâtard, héros de cette aventure, s'était réfugié pour pleurer toute une nuit la mort de sa grand-mère maternelle...
A vingt-cinq ans, Urbain Gorenfan décide de partir à la recherche de sa famille perdue. Il change de nom, enquête, consulte une voyante, guette, réussit à devenir le confident de sa demi-sueur, transgresse les interdits d'une société qui le rejette, se bat, se moque, fait ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
BVIALLET
  11 mai 2020
Urbain Gorenfan, 25 ans, est le rejeton bâtard d'une famille aisée, les C. Il a été élevé à Torlu, village de la campagne normande, par sa grand-mère maternelle. Aidé par les informations que lui distille un inconnu, Jean-Louis Graffen-Schtol, il parvient à retrouver la trace de sa demi-soeur Beatrix C. Tous les midis, celle-ci déjeune dans un restaurant de Montparnasse. Peu à peu, Urbain se rapproche d'elle, lui rend de menus services et finalement se présente sous un faux nom, Aubain Minville. Une certaine amitié nait entre eux deux. Et quand Béatrix invite Urbain Gorenfan / Aubain Minville, à profiter de l'absence du père pour passer un week-end dans la maison familiale normande en compagnie de sa mère et de son frère handicapé mental, il accepte. Mais sera-ce pour obtenir reconnaissance de sa bâtardise ou pour détruire de l'intérieur cette cellule familiale qui l'a autrefois rejeté ?
« La rhubarbe » est un roman paru en 1965, gratifié du Prix Médicis, mais qui a plutôt mal vieilli. On y trouve un style verbeux et ampoulé qui ne passe plus de nos jours. Une influence du « nouveau » roman (révolutionnaire à l'époque, complètement ringard aujourd'hui) avec ses longues descriptions d'objets, de décors ou de trucs totalement inutiles. Pilhes consacre par exemple trois pleines pages à raconter la progression d'un hanneton sur le montant d'un lit. Passionnant ! L'intrigue est des plus basiques car ne reposant que sur le thème de la naissance illégitime, l'état de bâtard, qui est également celui de l'auteur. Les personnages semblent un tantinet caricaturaux. L'ensemble diffuse assez nettement l'imprécation gidienne « familles, je vous haïs », avant de s'achever sur une fin décevante vu son côté invraisemblable. La présentation éditoriale parle de trois niveaux de lecture (réaliste, policier et poétique). C'est assez exact pour le poétique voire le fantasmagorique, pour les deux autres, c'est moins évident.
Lien : http://www.bernardviallet.fr
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Marymay
  24 janvier 2016
Bizarre !
Commenter  J’apprécie          50

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
BVIALLETBVIALLET   11 mai 2020
Une dernière question : Urbain Gorenfan, ne vois-tu rien venir du haut de ton rêve ? Non ? Je ne vois que ma mère qui louvoie, ma grand-mère chérie qui foudroie, mon oncle inconnu qui poudroie.
Et la rhubarbe qui verdoie.
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
Videos de René-Victor Pilhes (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de René-Victor Pilhes
Benjamin Stora et René-Victor Pilhes : les tabous et les non-dits de la guerre d'Algérie
autres livres classés : chevalerieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

Françoise Sagan : "Le miroir ***"

brisé
fendu
égaré
perdu

20 questions
2318 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre