AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2756048046
Éditeur : Delcourt (24/08/2016)

Note moyenne : 3/5 (sur 8 notes)
Résumé :
1220, Londres, capitale du royaume franco-anglais de Louis VIII. Amaury de Chatillon, ancien templier, est blessé durant une joute pour célébrer l'édification de la cathédrale Notre-Dame de Londres. Sa vie défile devant ses yeux et il remonte 16 ans en arrière, en 1204, lors du sac de Constantinople durant lequel il sauva la vie d'une belle hérétique, Ariana Ange...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Alfaric
  24 août 2016
Face aux dessinateurs de mangas qui sortent 48 pages en 2 semaines et face aux dessinateurs de comics qui sortent 48 pages en 2 mois, il est difficile de fidéliser un public avec des dessinateurs de bandes dessinées qui font 48 pages en 2 ans… Donc de plus en plus d'éditeurs ont opté pour la formule gagnante de la collection thématique où interviennent plusieurs auteurs (les puristes crient à l'hérésie, mais il fallait bien trouver une solution pour ne pas dépérir encore davantage face à la concurrence). C'est dans cette optique qu'après la collection "Sept" les éditions Delcourt ont continué à dégainer avec la collection "Jour J" dédié aux uchronies !
(mais il y a un truc chiant avec cette dernière, c'est qu'à chaque nouveau tome ne sait pas s'il s'agit d'un one-shot ou la première partie d'une minisérie)

Ce tome 25, intitulé "Notre-Dame de Londres", commence par un tournoi dans lequel le chevalier Amaury est grièvement blessé par Eudes de Champagne qu'il l'avait défié dans un combat à mort… Mourant, il voit défilé sa vie…
De Constantinople en 1204 à Londres en 1220, nous suivons ainsi en analepse les aventures d'Amaury, jeune chevalier du Temple sans peur et sans reproche, qui n'est que bravoure et honneur, et de la belle et mystérieuses Ariana, résolument strong independant woman certes, mais d'abord une Machiavel avant l'heure pour qui la fin justifie tous les moyens et qui officie en tant qu'agente secrète…
C'est un drôle de couple, et si Amauray emprunte par à Robin de Lockley (d'ailleurs il va animer la résistance des joyeux compagnons de la Forêt de Sherwood aux côté de Petit Jean et cie), Ariana est bien plus proche de la belle traîtresse que de la demoiselle en détresse… C'est à travers leurs pérégrinations et leurs tribulations que se construit l'uchronie : Jean sans Terre n'a jamais accordé la Magna Carta, et les barons se sont tournés vers le Prince Louis, destiné donc à devenir roi de France et d'Angleterre après avoir réussi son débarquement outremanche grâce aux efforts volontaires ou involontaires de nos personnages principaux (IRL c'est d'ailleurs le futur Louis VIII qui a été le dernier à avoir réussi une invasion de la Perfide Albion).
Résultat des courses ? Un jeune homme plein d'idéaux qui les a tous abandonnés, une jeune femme pleine d'ambitions qui les a toutes abandonnées, et un roi ingrat comme seul peuvent l'être les riches et les puissants de ce monde.
Une belle histoire donc, mais part sur des suspensions d'incrédulité qui m'ont gâché la lecture : que foutait à Constantinople une espionne juive engagée pour délivrer Arthur de Bretagne de la Tour de Londres ??? Qui était son commanditaire, et que voulait-il vraiment ? Pourquoi mettre Montségur et les cathares en ouverture et en fermeture de ce tome ?...
Sinon les dessins de Léo Philipovic se sont bien améliorés depuis la dernière fois que mes lectures l'ont croisé. Les graphismes sont donc agréables à suivre, mais je n'est pas trop accroché aux couleurs trop souvent dans les tonalités ocres de Thorn.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
bdelhausse
  22 mai 2018
J'aime beaucoup le principe de l'uchronie, pointer le doigt à un moment dans le tems où les choses peuvent déraper, glisser, se dérouler autrement. La série "Jour J" a donc toute ma sympathie. En théorie. Je m'empresse de signaler que je ne crois pas dans l'Histoire des grands hommes, et que je me situe davantage du côté du matérialisme historique (ce qui est assez paradoxal, quand on dit aimer "Jour J").
Le hic est qu'il faut avoir de solides connaissances en Histoire pour juger de l'uchronie, de son bien-fondé, de sa pertinence et de son déroulement.
Ici, nous sommes en 1220 et les auteurs nous fournissent une brillante histoire oscillant entre récit d'aventure à la Ivanhoe et espionnage style Mata Hari. C'est exotique, riche en combats, en intrigues. Il y a du sexe. Amaury est un puissant chevalier exclu de l'Ordre du Temple. Ariana est une espionne affiliée à la Maçonnerie, oeuvrant pour la ratification de la Magna Carta. Elle distribue ses charmes à la ronde. De quoi plaire au cinéma... Mais à l'instant, on me dit qu'Harvey Weinstein qui était intéressé par diriger le casting du premier rôle féminin vient de déclarer forfait.
Le récit est construit bizarrement comme un flashback intégral, avec des scènes parfois décousues. On démarre avec Amaury vieillissant qui perd un tournoi à mort et revit sa vie, sa rencontre avec Ariana et l'aide qu'il va fournir à Louis VIII, le Lion, pour défaire Jean Sans Terre. Celui-ci exécute Arthur pressenti pour le trône. C'est donc le Roi de France qu'il importe de soutenir pour faire triompher les idéaux libertaires. Hélas, Louis VIII se révèle plutôt liberticide lorsqu'il est au pouvoir.
J'ai eu le sentiment que les auteurs (au vu de la lenteur de leur productivité) ont préféré faire rentrer le contenu de plusieurs tomes en un seul. Dès lors, c'est souvent confus. Souvent, cela manque d'informations contextuelles. Le lecteur est perdu, laissé seul avec ses connaissances et l'uchronie ne se met pas vraiment en place dans le tome, elle coexiste avec les événements de la BD, mais elle m'a semble assez factice. Cela doit être mon côté "matérialisme historique", mais je n'ai pas vu une successions d'événements suffisamment forts pour justifier, expliquer une déviation par rapport à L Histoire.
Ce genre de BD est un outil pédagogique d'une force incroyable, en théorie. Mais en pratique, le lecteur sort de ce récit avec davantage de questions et de doutes qu'en y entrant. Le lecteur devrait avoir un dossier qui l'éclairerait sur les tenants et aboutissants. Par ailleurs, et matérialisme historique oblige, les auteurs pointent à juste titre que la présence de Louis VIII comme Roi d'Angleterre ne change rien aux préparatifs de la dernière Croisade, ni au rejet de la Magna Carta. Donc, le récit gagnerait en cohérence en montrant en quoi le monde va changer ou pas suite à cette déviation de l'Histoire. Plutôt qu'un "Jour J", on aurait intérêt à un récit d'Histoire parallèle montrant les enjeux et les conséquences d'une déviation par rapport à l'Histoire connue.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
umezzu
  22 février 2017
Cette série d'uchronies historiques recèle d'excellentes trouvailles et des scénarios trop farfelus pour être d'un quelconque intérêt. Ce tome 25 entre dans la deuxième catégorie. Les thématiques s'emmêlent et sont dignes d'un fourre tout : les Templiers, la croisade de 1204 et le sac de Byzance, les francs-maçons, les tournois de chevalerie, l'ignoble roi d'Angleterre Jean sans terre, la sorcellerie, les Cathares, et Robin des Bois (ah oui, j'allais l'oublier)… N'en jetez plus, la coupe est pleine, elle déborde même, gloups...
Commenter  J’apprécie          32
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
AlfaricAlfaric   25 août 2016
Que les hommes sont bizarres… Qu’un mercenaire se fasse taillader la panse pour une pièce d’argent, vous trouvez ça normal, mais que j’ouvre les cuisses pour la même somme et tu cries au blasphème ? Pourtant ça m’a fait moins mal qu’à lui !
Commenter  J’apprécie          112
AlfaricAlfaric   30 août 2017
- Les enfants commandeur Roger ! Il faut les sauver !
- Les reliques passent avant, les enfants iront droit au paradis, mais les reliques sont irremplaçables :
- Un vieil os et deux dents ? C’est pour ces débris que vous allez sacrifiez la vie des enfants ?
- Ils appartiennent à Saint-Isidore…
- Il n’en a plus besoin que je sache : je choisis les enfants, et toi, frère templier ?
Commenter  J’apprécie          30
AlfaricAlfaric   08 juin 2017
- Amaury de Lancastre et mort, majesté. Votre plus fidèle chevalier a trépassé en lice. Souhaiteriez-vous le visiter sire ?
- Le visiter ? Et pourquoi donc, Malface ? Il est mort. Que le Bon Dieu l’ait en sa garde, vous ferez dire des messes. Allons ; mes amis, la chasse nous attend !
Commenter  J’apprécie          20
AlfaricAlfaric   10 juin 2017
- Chevalier Amaury, vous n’aviez pas juré de ne plus participer à un tournoi après la condamnation de cette pratique par le pape Honorius ?
- Comme il sied à tout bon chrétien…
- Mais Amaury est-il un bon chrétien ?
- … Hors donc lorsque l’honneur commande, baron…
Commenter  J’apprécie          20
Lire un extrait
autres livres classés : uchronieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1606 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre