AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070315487
Éditeur : Gallimard (13/05/2004)

Note moyenne : 3.91/5 (sur 27 notes)
Résumé :

Elle s'ouvrait. Se cabrait. Se laissait tourner et retourner, pénétrer... En redemandait. Voulait les sentir, durs, en elle... Ils entraient, gratis, tâtaient sa chair, goûtaient sa peau. Fallait qu'elle soit prise. Possédée. Traversée, sans paroles, par des sexes d'hommes. Ç'a la prenait, comme ça, comme une fièvre. À ces moments-là, elle ne gouvernait plus son corps. Elle consommait du sexe, le... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
isabelleisapure
  11 mai 2016
En venant à Paris, Mina pense quitter ses fantômes. Elle a fui la Guadeloupe et avec elle son passé et la tragédie familiale avec la malédiction qui, inexorablement s'est abattue sur sa famille. Sa mère d'abord, son père ensuite, et sa chère soeur, Rosalia morte dans un incendie.
Elle meuble sa solitude et se donne l'illusion d'exister en se donnant à des hommes, rencontres de hasard choisis « comme des légumes aux étals des commerçants ». Elle leur donne son corps, encore et encore.
Sa vie est aussi ponctuée par les apparitions régulières du fantôme de sa soeur, Rosalia qui ne cesse de la hanter dans ses instants les plus intimes.
Ce roman décrit la nostalgie du pays natal, le poids des souvenirs, l'amour, la haine, la jalousie, toute une palette de sentiments magnifiée par l'écriture de Gisèle Pineau.
Je connais très peu, pour ne pas dire pas du tout la littérature des DOM TOM, mais cette découverte m'a totalement convaincue.

Commenter  J’apprécie          304
olivberne
  29 décembre 2012
Ce roman m'a confirmé tout le bien que je pensais de Giselle Pineau, qui sait raconter avec une grande sensibilité les souffrances et les aspirations des femmes et de l'héroïne en particulier. Elle est originaire de Guadeloupe, elle a vécu des souffrances enfouies et obscures et elle essaie d'oublier dans une fuite en avant notemment sexuelle. Mais elle va faire l'effort de partir à la recherche de son passé, de ses interrogations et elle va en apprendre plus encore qu'elle n'était venue chercher.
Ce roman est un rayon de soleil, il passe du brouillard parisien à la chaleur des îles, mais aussi de la clarté d'une vie adulte en France aux non-dits obscurs des Antilles.On se prend à chercher, à deviner avec Mina et on va de révélations en révélations. Pineau en profite pour faire le portait de la féminité, de la force de la femme dans un monde d'homme et aussi le portrait de la guadeloupe telle que peut la voir quelqu'un qui l'a oubliée. de plus, le texte est magifique, avec de longues et belles descriptions et des scènes érotiques de qualité. L'un des chefs d'oeuvre de cette écrivaine pas assez reconnue et pourtant très abordable.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
isabellelemest
  18 janvier 2013
Mina Montério, une jeune femme guadeloupéenne qui vit seule dans une cité de banlieue, à défaut d'éprouver des sentiments amoureux, se livre aux plaisirs du sexe avec des partenaires de rencontre, sans pouvoir fuir le fantôme de sa soeur, retardée mentale, brûlée vive dans l'incendie de leur case, après la disparition successive de leurs parents. Un de ses amants, Victor, un grand dépressif, reçoit le conseil d'aller se faire désenvoûter en Guadeloupe et réussit à décider Mina à ce voyage, après vingt et un ans d'absence. de retour dans son village natal, Mina découvrira le rôle maléfique exercé par Suzon, l'amoureuse délaissée de son père, sur la famille Montério et la responsabilité de sa haine dans les malheurs et malédictions qui ont pesé sur l'enfance de l'héroïne.
Un roman entre psychothérapie et désenvoûtement, aux frontières fragiles entre les problèmes mentaux et le monde para-normal des sorciers antillais. Victor et Mina mènent une thérapie en découvrant grâce aux sortilèges guadeloupéens leurs secrets de famille et d'enfance. Une intrigue au démarrage un peu lent, qui gagne en tension et en intérêt avec le retour en Guadeloupe et propose une évocation des profondeurs de la société antillaise, méconnues par le regard superficiel des touristes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Krystania
  29 juillet 2012
L'histoire d'une femme qui lutte contre les démons du passé, un roman qui tient en haleine, à recommander.
Commenter  J’apprécie          30
jahoolidevi
  30 novembre 2015
Au premier plan, Chair Piment brosse l'histoire de Mina, une guadeloupéenne d'âgée de trente-cinq ans qui vit à Paris.
Son histoire débute en juin 1999, elle est traumatisée par une série d'événements tragiques et violents , principalement la mort de sa soeur retardée Rosalia dans une incendie chez elle en Guadeloupe et la mort inattendue de ses parents ce qui l'a forcée de s'exiler en France afin de vivre avec sa soeur aînée Olga et son beau frère Douglas.
Lire @http://lovelogists.blogspot.com/2015/08/chair-piment-devils-dance.html
Lien : http://lovelogists.blogspot...
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
olivberneolivberne   02 octobre 2013
Elle resserra ses bras autour de lui. Ecarta davantage les cuisses, afin qu'il entre mieux en elle.
- Ca te plait, hein!
Mina détestait que les mots s'accolent aux gestes de l'amour. Ils lui faisaient l'effet de ces hannetons de la campagne antillaise qui, au soir, s'invitaient dans la case. Eperdus, éblouis, volaient fous vers la lampe. Finissaient leur courte vie, brûlés aux ailes et grillés à cœur, dans les exhalaisons de boucan diabolique. Le matin, la grande sœur Rosalia les ramassaient sur le plancher, parmi les poussières, les ravets desséchés et les araignées rouges. Elle essayait de les compter, mais n'allait jamais au delà de trois. (incipit)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
KrystaniaKrystania   30 juillet 2012
Négropolitain. Nèg Zagonal. Bountie.
Lorsque Mina quitta Lysia, elle emporta ces trois mots avec elle. Trois boulets amarrés à ses pieds au bout de longues chaînes rouillées. Trois mots pour meubler ses pensées et le silence du petit matin.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Gisèle Pineau (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gisèle Pineau
Gisèle Pineau - Le parfum des sirènes
autres livres classés : guadeloupeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Case mensonge

Pourquoi appellent-on les habitants " gens roucou"

Ils ont du roucou sur la peau
Ils mangent du roucou
C'est le nom de leur quartier

5 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Gisèle PineauCréer un quiz sur ce livre