AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782266130967
222 pages
Éditeur : Pocket (21/08/2003)

Note moyenne : 3.25/5 (sur 20 notes)
Résumé :
Depuis l'¿âge de huit ans, Valérie souffre d'étranges "malaises" qui la font basculer dans un monde sans repères. Son coeur, et surtout son cerveau, ne lui obéissent plus. Les médecins se succèdent, les traitements changent, hélas les rechutes sont nombreuses. C'est à dix-sept ans qu'elle apprend le nom de sa maladie : l'épilepsie.Pour Valérie, le combat sera difficile, mais elle possède une soif de vivre inaltérable.Une leçon de courage, un roman pour la vie contre... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Butterflies
  05 octobre 2014
Témoignage touchant et ludique sur l'épilepsie -ou sur une épilepsise - d'une femme qui a grandi en ignorant le mal exact dont elle souffrait et a dû affronter cette maladie, le regard des autres et tout que cela entraîne. Bien écrit. Aide à mieux comprendre cette maladie et son calvaire. A lire.
Commenter  J’apprécie          60
lespassionsdemeline
  15 mai 2015
Je n'ai pas été conquise par cette autobiographie. le sujet est assez délicat et en parler doit être quelque chose de dur. L'auteure nous partage sa solitude de la maladie ainsi que la spirale de sa vie d'enfant, d'adolescente et d'adulte. J'ai été partagé par son regard sur le monde et mal à l'aise à ses ressentis.
Ses inquiétudes de mourir sont saisissables mais tout le monde a cette peur qui n'est pas nouvelle. Espérer une vie normale, c'est ce que recherche Valérie mais elle le comprend trop tardivement grâce à un médecin qui lui parle tel quel de la maladie, aussi cash que possible.
Elle se livre sans concession sur les médicaments qui l'ont rendus comme une larve, ses amours, ses études, à chaque nouvelle sur l'épilepsie, ses interrogations, sa confiance, ses rêves, sa guérison et ses enfants. Pour finir par un bilan, l'acceptation.
Plus de la moitié des chapitres est consacrée à son histoire pour son médecin. du coup, n'étant pas médecin, je n'ai pas pu en voir le sens ou la signification à part le besoin de liberté et de vivre normalement. J'ai été tiraillé par son comportement. Je l'ai mal comprise. Je n'ai peut-être pas compris son message de mal-être et d'être normale car on n'est tous égaux même dans la maladie. On n'est normal seulement quand on accepte ce qu'il nous arrive sans se trouver de prétexte. Valérie a vécu un enfer quand elle était jeune et même avec son mal-être, elle avance, la tête haute.
Le bémol du livre, pour ma part, c'est qu'il ne m'a pas transporté pour mieux comprendre la maladie ou peut-être que l'écriture de l'auteure ne m'a pas emballé.
"Une cicatrice dans la tête" est une belle histoire de vie contre la maladie mais elle oscille trop sur des besoins qu'elle a acquis depuis longtemps.
Lien : http://madness-story.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
belette42
  04 juin 2019
Ce livre est un témoignage de l'auteure sur l'épilepsie dont elle est atteinte depuis l'enfance.
▪️
Un intéressant et instructif témoignage sur la façon dont était considérés les patients atteints d'épilepsie dans les années 70-90.
Il permet de se rendre compte de la solitude des malades et aussi le long parcours médical avant de mettre des mots sur leurs maux.
▪️
Bref, j'ai bien aimé !
Commenter  J’apprécie          10
CaroleBouchut
  22 septembre 2015
Un livre qui m'a permis de me rendre conte que les migraines et l'épilepsie étaient 2 maladies terriblement jumelles, et encore bien incomprises vues de l'extérieur.
Commenter  J’apprécie          10
VivianeB
  05 décembre 2010
Un livre plutôt décevant, dommage.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   10 février 2014
Lorsque je suis seule dans ma chambre, je m'enferme à clé, à la fureur de l'entourage qui n'aime pas ces façons de se claquemurer, mets en marche un magnétophone et crée des feuilletons, des scénarios dangereux. Toutes les peurs se libèrent dans une danse imaginaire oscillant entre meurtrissures et triomphes ; j'échappe à mille morts dans une course échevelée vers le succès et la sérénité, errant au bord du gouffre sans jamais m'y précipiter, survivant à toutes les souffrances.
C'est mon secret. Je change d'univers, de voix et d'apparence, pas de racines, peu de repères, changer de peau puisque la mienne se désagrège régulièrement...Je dois devenir actrice.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   10 février 2014
Être une enfant m'insupporte. Je serai une grande amoureuse, et je guérirai. Je mitonne le scénario de la rencontre jusque dans les moindres détails, allant jusqu'à rectifier mentalement les poignées de porte. Je décharge dans ces histoires d'amour toute mon ardeur de gamine rêveuse, je bâtis des forteresses indéfiniment fignolées, refuges d'amour, refus de sombrer dans l'inconscient.
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   10 février 2014
Le soir, à l'heure des devoirs, je plonge dans le grand mystère des chiffres, des règles algébriques auxquelles je ne comprends rien. Le cerveau ne l'imprime pas, incapable de retenir - de concevoir -l'abstraction mathématique. Le regard fuit les exercices du livre pour s'abîmer dans la contemplation de la lampe du bureau, je gratte des graffitis sur le cahier, circonvolutions, arbres, rivières, maisons autrement plus concrètes que toutes les formules géométriques. Allez, concentrons-nous. J'ânonne à haute voix les axiomes de la géométrie euclidienne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   10 février 2014
Je ne veux pas de pitié au réveil des malaises. Je veux qu'on me fiche la paix. Dormir, dormir, ne rendre de comptes à personne. Oublier l'humiliation. Dormir. Qu'on me laisse seule. Qu'on me laisse souffrir seule. Ça pique, ça saigne, j'ai mal à la tête. Cette tête qui a explosé en une myriade de sensations morbides. Le sommeil ne veut pas venir. J'en ai pourtant besoin. J'ai trop mal, il ne veut pas venir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   10 février 2014
Que se passe-t-il, pourquoi les chiffres dansent-ils devant mes yeux et refusent-ils de s'imprimer, pourquoi faut-il désormais fournir des efforts colossaux pour mémoriser des formules, des règles de grammaire qui, jusqu'alors, semblaient des évidences ? L'école est devenue une prison grise, un monde absurde, j'ai sommeil, sommeil à chaque instant...

Commenter  J’apprécie          30

>Histoire, géographie, sciences auxiliaires de l'histoire>Biographie générale et généalogie>Biographie: ingénieurs, techniciens (95)
autres livres classés : epilepsieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
976 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre