AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782930538693
85 pages
Quadrature (09/01/2017)
3.58/5   6 notes
Résumé :
Il y a Alice qui n'aime ni Paris, ni le métro, ni les petits encarts de poésie qui y sont affichés. Qui n'a guère d'autre choix que de faire avec, cependant. Alors elle râle. Pas toujours. Il y a Nadya qui souvent marche sur un fil, et qui boit ces quelques vers arrachés au métro comme si sa vie en dépendait. Elle en dépend peut-être. Allez savoir... Et entre les chassés-croisés de Nadya et d'Alice, se glissent d'autres histoires avec un soupçon de poésie, et sans m... >Voir plus
Acheter ce livre sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique

recueil de nouvelles qui se lit brièvement. Les personnages vont se croiser, sur un thème de fond en fil rouge : la poésie urbaine.

le style d'écriture a manqué pour moi de profondeur et de vivacité. Peut être un peu stéréotypé et prévisible dans l'idée que je me fais de la puissance du format "nouvelles". Les chutes ne m'ont pas prises par surprise au détour d'une phrase. J'ai trouvé l'ensemble dilué et un peu trop commun. Ca m'a manqué en engagement mais je reconnais une lecture agréable et un interêt à découvrir Gaelle Pingault qu'on m'a recommandé.

Commenter  J’apprécie          100

Dans Avant de quitter la rame, Gaëlle Pingault (connue pour son premier roman Il n'y a pas Internet au paradis que je ne saurais trop vous conseiller) livre en quelques textes délicats toute l'étendue de son talent à ordonner les mots pour faire jaillir l'émotion. Un fil rouge intitulé Poésie urbaine se déroule en sept épisodes qui sont autant d'instants puissants et poignants, campés d'un trait alerte : deux jeunes femmes se croisent sans se connaître dans le métro parisien ; Alice et Nadya diffèrent par leurs milieux, leurs envies, leurs goûts. La première déteste les encarts de poésie placardés dans les rames bondées et mal odorantes tandis que pour la seconde, c'est une bouffée d'air pur qui l'aide à traverser des journées vides de sens et lui inspire aussi ses propres mots à coucher sur un papier. Une nouvelle différente vient ponctuer chacun des épisodes, comme une respiration. Six textes qui vous serrent le coeur d'une belle émotion en capturant des moments de vie où l'on est face à soi-même. Mention spéciale en ce qui me concerne pour La nuit je ne mens plus et Les premières framboises du jardin. Mais l'ensemble est une sorte de baume qui peut combler les trous à l'âme.


Lien : http://www.motspourmots.fr/2..
Commenter  J’apprécie          60

Le recueil commence par ces encarts de poésie apparus dans le métro, qui agacent certains et enchantent la journée d'autres.

Environ une nouvelle sur deux évoque cette poésie urbaine et son impact sur les utilisateurs du métro. Tandis que les autres nouvelles abordent la thématique de l'amour. Mais le fil rouge de ce recueil reste les beaux mots (les poèmes, les paroles de chansons, les vers de poètes célèbres ou inconnus) qui réchauffent le coeur et rappellent de doux souvenirs.

De petites histoires qui nous immergent très vite au coeur de la vie de ces personnages, que l'on retrouve d'ailleurs parfois dans plusieurs nouvelles. Des personnages qui ressentent une certaine solitude et qui se rapprochent grâce à la poésie du métro parisien.


Lien : https://carnetdelecture1.wor..
Commenter  J’apprécie          20


Videos de Gaëlle Pingault (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gaëlle Pingault
Un roman actuellement disponible en librairie.

Barbara est seule. Sa solitude a des allures de refuge ou de bastion, érigé dès l'enfance, pour tenir une mère imprévisible à distance. Quand le médecin de l'EHPAD "Les genêts" la convoque, ce passé qu'elle fuit la rattrape.Médecin en fin de carrière, Charles s'ennuie. Coincé dans sa vie, coincé dans son couple, voilà où l'ont conduit des choix par défaut. L'intransigeance de Barbara le contraint à faire face à ses propres petites lâchetés.Lise est aide-soignante. Elle s'impose une discipline rigoureuse, tente d'offrir aux résidents des Genêts des moments de partage arrachés à la cadence minutée des soins. Mais pour combien de temps ?Barbara, Charles, et Lise... Dans l'histoire de chacun, des empêchements sont venus enrayer la possibilité d'aimer librement. Autour de Rose, la mère absente, ces coeurs imparfaits se rencontrent et inaugurent des voies possibles de consolation.

Gaëlle Pingault est novelliste, romancière, animatrice d'ateliers d'écriture, orthophoniste, Bretonne. Tout dépend du sens du vent ! Celui quelle préfère, c'est le noroit qui claque. Elle a été lauréate du festival du premier roman de Chambéry et du prix Lions club de littérature grand ouest pour son premier roman II n'y a pas internet au paradis. "Les coeurs imparfaits" est son deuxième roman.
+ Lire la suite
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur
LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
1081 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre