AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jean-Claude Lieber (Autre)
ISBN : 2707310700
Éditeur : Editions de Minuit (01/04/1986)

Note moyenne : 3.77/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Enquêtant sur la disparition de l’intendant du château de Broy, on interroge un ancien domestique, presque sourd, qui a servi longtemps dans cette place. Il raconte son travail au château, la curieuse vie qu’y menaient ses patrons au milieu de nombreux amis, les faits et gestes du village, Sirancy-la-Louve, de la ville voisine, Agapa. Sous le feu ininterrompu d’un questionnaire imperturbable se dégagent peu à peu une foule de visages, d’évènements et de passions. Ce... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
sophix42
  14 décembre 2013
Je l'avais emprunté à la bibliothèque après l'avoir vu mentionné dans un bouquin qui me servait pour une dissertation. J'ai lu la première page et je me suis laissée transportée jusqu'à la 122ème pages. Autant dire que je n'ai pas retouché à ma dissertation de l'après-midi;.. Et puis le lendemain, plus le même engouement. Et finalement, je l'ai rendu sans en avoir lu beaucoup plus. Les descriptions, en général, ne me dérange pas, au contraire Elles me permettent de rentrer plus facilement dans l'histoire, dans le décors. Mais là, c'était trop! jusque dans les descriptions des escaliers et des fauteuils, je n'en pouvais plus. Il n'y avait finalement plus d'intrigue. En plus, j'ai dû lire sur internet ce qui se passait au fil du livre pour mon devoir et j'ai vu que finalement, il ne se passait rien du tout. Je n'avais vraiment plus aucune motivation pour le finir...
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
brigetounbrigetoun   22 novembre 2009
Me souvenir me souvenir est-ce qu'on se souvient on a fait deux trois choses on n'en a vu guère plus il en reste à peine la moitié dans la tête, ces choses d'avant est-ce qu'on s'en souvient on raconte quelqu'un dans la tête pendant des années les a changées ce ne sont plus elles puisqu'elles sont encore là, quand elles sont arrivées on n'essayait pas de s'en souvenir on avait d'autres soucis et quand elles nous reviennent dix vingt ans après elles ont été refaites personne ne les reconnaîtrait plus celui qui leur donne cette figure on ne sait pas qui c'est, non ce ne sont plus des souvenirs c'est quelque chose qu'on aurait désiré même le malheur on le désire sans savoir on l'accroche ici ou là à ce qui pourrait le faire venir et c'est plus tard beaucoup plus tard qu'on s'aperçoit qu'il est venu il est là il fait l'appeler un souvenir mais ce n'est pas lui, si je pense à Marie et à notre enfant dans ma tête c'est le malheur mais lorsque j'étais avec eux je n'étais pas malheureux je me disais...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
brigetounbrigetoun   22 novembre 2009
Poursuivez
Vingt pièces encore ensuite il y en aura d'autres et vous me direz de les dire, et encore et encore des cuisines des domestiques des histoires à Sophie des coucheries des familles des kilomètres de rues et d'escaliers et de cagibis et de bazars d'antiquaires d'épiciers de bouchers de mouise partout dans notre tête quelle misère tout ça tout le temps qui recommence pourquoi tous ces mort autour de nous tous ces morts qu'on cuisine pour les faire parler quand aurez-vous fini je n'ai rien demandé, est-ce qu'il va falloir tout le temps que je recommence le soir au bistro dans la rue qu'est-ce que qu'es-ce que
Camez vous, décrivez
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
brigetounbrigetoun   22 novembre 2009
Une vieille aussi elle m'est revenue comme ça en parlant elle habitait rue Tétin à l'angle du boulevard une vieille maison comme celle des Ballaison, elle était millionnaire et vivait comme une pauvresse à ce qu'on disait, ses héritiers ont fait retaper complètement la maison il me semble raconter tout le temps la même chose des vieux qui meurent des maisons qu'on retape
Commenter  J’apprécie          40
brigetounbrigetoun   22 novembre 2009
mais la plupart du temps je lis mon journal et je pense, ma méditation comme dit Marthe je pense beaucoup voyez-vous ma méditation à ma table le journal me tombe des mains, ça va faire une année que j'ai quitté ces messieurs d'avoir connu des choses et des gens tout d'un coup personne rien pour me dire va ici fais ça rien qui m'oblige je me rends compte comment dire, on continue par habitude le premier pas on l'a fait autrefois plutôt l'effort mais sans trop savoir, les autres les autres c'est vite dit mais à eux qui leur disait la raison j'y pense maintenant tout ça terminé on continue nulle part, mon verre devant moi le porte-manteau la vitre avec la place...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
brigetounbrigetoun   17 mai 2011
Pauvre dame elle était malheureuse.

Le lit de soie bleue les bergères de soie rose à petites fleurs grises et vertes les bergères de soie rose à petites fleurs grises et vertes.

La table de whist en bois des îles les quatre chaises d’osier la petite coiffeuse marquetée la vitrine et sa collection de pots à fards tout un attirail d’épingles et de fers à friser le petit réchaud à esprit-de-vin la grosse armoire tapissée de calicot, la table de toilette avec les brocs d’émail les lampes à pétrole le grand lustre de Venise les boiseries des murs le portrait d’un homme en tenue de colonel et d’un autre en tenue de soirée et d’un autre en tenue de cour, la dame aux bleuets la jeune fille au passereau et cette odeur de mois douce qui fait penser à la forêt d’automne
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Video de Robert Pinget (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Robert Pinget

Mathieu Lindon "Ce qu'aimer veut dire"
Mathieu Lindon "Ce qu'aimer veut dire" - Où il est question notamment de Michel Foucault et d'Hervé Guibert, de Jérôme Lindon, de Samuel Beckett, Marguerite du ras, Alain Robbe-Grillet, Claude Simon, Robert Pinget, Pierre Bourdieu et de Gilles Deleuze, d'un père et d'un fils et de filiation, d'amitié et d'amour, de littérature, de la rue de Vaugirad et de LSD et d'opium, d'impudeur et d'indiscrétion,de rencontres, de Willa Cather et de Caroline Flaubert, , et aussi des larmes aux yeux, à l'occasion de la parution de "Ce qu'aimer veut dire" de Mathieu Lindon aux éditions POL, à Paris le 13 janvier 2011
+ Lire la suite
autres livres classés : nouveau romanVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Couples célèbres de la litterature

Julien Sorel

Louise de Renal
Maguerite Gautier
Ariane
Camille
Celimene

10 questions
482 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , théâtreCréer un quiz sur ce livre