AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Joëlle Jolivet (Illustrateur)
ISBN : 2092822373
Éditeur : Nathan (15/10/1998)

Note moyenne : 4.41/5 (sur 11 notes)
Résumé :

En Bretagne, le diable s'en prend à ceux qui aiment la vie et l'amour. Et l'Ankou, la mort, fait finalement preuve d'une grande justice, en emportant le pauvre comme le riche, le jeune comme le vieux.

Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
gouelan
  09 mars 2016
Treize contes et légendes de Bretagne, connus, comme La Ville d'Is ou La Reine des Korrigans, Ou moins connus, comme L'Homme Juste ou La Mary-Morgane du Port-Blanc.

Des contes pour effrayer, pour remettre sur le droit chemin les jeunes filles, donner la leçon aux vaniteux, redonner espoir à ceux qui n'ont rien, même pas de nom. Le diable n'est jamais très loin dans tous ces contes, gare à celui qui s'égare !
La légende « Qui voit Ouessant voit son sang » est terrifiante. Les naufrageurs sont bien punis pour leurs méfaits. Ils ont le choix entre être maudit dans sa vie et dans sa mort, ou laisser mourir les enfants de faim.
Mon préféré est « L'homme Juste », car il nous montre un homme à genoux qui ose se relever enfin et crier à l'injustice, au mensonge. Il cherche un parrain pour son fils qui vient de naitre. Un homme juste. Dieu et Saint-Pierre qui se présentent à lui ne lui conviennent pas.
Pour l'un : « Vous faites naître des boiteux, des bossus, des aveugles et d'autres qui sont beaux et plus vifs que des noisetiers au printemps ; ce n'est pas tout, vous faites besogner dur les honnêtes gans chaque jour pour rien d'autre que fatiguer leur pauvreté, alors que les fainéants se régalent de bonne viande et de bon pain trois fois par jour… »
Pour l'autre : « Vous refusez la porte du paradis à de nombreux hommes qui méritent d'y entrer. Vous reprochez un petit rien à leur honnêteté…en fait ils sont trop pauvres sans doute. »
Il choisit l'Ankou, le personnage de la Mort, car lui est juste : « vous emportez sans distinction un jeune ou un vieux, un roi ou un laboureur, un soldat ou une jeune fille. »
Des contes pour raconter la vie dans cette Bretagne d'un autre temps, où la misère et l'ignorance faisaient craindre le pire. Des contes aussi pour espérer, pour défier le diable, se moquer des beaux, des riches et des vaniteux. Enfin des contes pour partager une soirée au coin du feu, quand il n'y avait rien d'autre à faire, durant les longues soirées d'hiver.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
reve2003
  22 février 2018
Ce recueil de contes bretons m'a permis de voyager. On y apprend des mots en Breton. Certaines histoires sont vraiment terribles et effrayantes.
Commenter  J’apprécie          30
egypte20
  22 février 2018
c'était un bon moment, de lire tout ces contes , même si pour certain, je n'ai pas trop aimé!
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
KorriganKorrigan   13 mars 2016
Soyez assurés qu'autrefois
Quiconque avait deux yeux
N'était pas aveugle, ma foi,
Et n'en voyait pas mieux.
Mais qui n'avait qu'un œil sans doute,
D'être borgne risquait fort,
Et, c'est bête ! devait faire deux fois sa route
S'il en voulait voir les deux bords.
Commenter  J’apprécie          120
missmolko1missmolko1   24 juin 2015
Arrivée chez elle, Mao s'étonna de la voir revenue si vite. Elle lui raconta sa rencontre. Elle n'eut pas le temps de lui dire à quel point elle avait trouvé cette femme aimable : il lui vola la parole.
-Ma pauvre femme ! Malheureuse ! Sais-tu... ô mon Dieu, sais tu que tu viens de rencontrer un manouès-noz, une femme de la nuit ? Elle est surement venue te voir sur l'ordre du démon pour voler ton âme ou celle de nos enfants, en faisant semblant d'être aussi bonne que la mère de l'Enfant-Dieu !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
gouelangouelan   09 mars 2016
Comment démêler le vrai de ce qui ne l’est pas, quand tant de jalousie peut naître dès que la plus belle invente sa vie avec l’audace d’une ronce qui grandirait sans épines ?

La Ville d’Is.
Commenter  J’apprécie          80
gouelangouelan   09 mars 2016
« Écoutez tous, si vous voulez,
Et entendez un joli petit conte,
Dans lequel il n’y a pas de mensonge,
Si ce n’est, peut-être, un mot ou deux. »
Commenter  J’apprécie          60
gouelangouelan   08 mars 2016
Bientôt , il arriva au milieu d'un désert, ses pieds et son pennbazh (bâton) s'enfonçaient dans le sable aussi bien qu'un doigt gourmand dans un bol de lait ribot.

Comment un Breton armoricain devint roi d'Arabie.
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Yves Pinguilly (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yves Pinguilly
Rencontre avec Yves Pinguilly à la bibliothèque de Valognes - Le jeudi 27 février 2014
autres livres classés : contesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quiz sur le livre "Penalty à Ouagadougou" de Yves Pinguilly et Pierre Fouillet.

Comment se déplacent les gens à Ouagadougou ?

en bus
en vélo
à cheval

10 questions
0 lecteurs ont répondu
Thème : Penalty a ouagadougou de Yves PinguillyCréer un quiz sur ce livre