AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Femmes qui courent avec les loups (45)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
moijejoue
  01 décembre 2010
C'est depuis quelques années mon livre de chevet. J'ai dû le recevoir 4 fois en cadeau d'amies et le donner encore plus! C'est un livre comme ça, les femmes se le donnent entre elles. Comme un cadeau de reconnaissance. Comme un cadeau d'initiation à un savoir précieux. Clara Pinkola Estes est une fabuleuse conteuse. Elle revisite les contes au plus près de leur source originelle. de façon à se rapprocher du soi instinctuel féminin -"la femme sauvage"- que des siècles de civilisation ont essayé de changer, de faire taire, d'aliéner. Chacun de ses contes est un passage vers la connaissance de soi. Clara Pinkola-Estes se sert de son expérience de psychanalyste pour nous amener à cet éveil de l'intérieur de la conscience. Les images que notre conteuse emploie sont extrêmement fortes, elles apprennent à mieux se souvenir de ses rêves... Ce livre a quelque chose de magique. Mais toutes ses images sont d'une grande clarté. Et son message d'une grande sérénité. Chaque lecture de ce livre est nouvelle. Comme le fleuve d'Héraclès. C'est un livre à ne jamais cesser de parcourir. C'est mon livre de chevet, donc.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          711
faery
  17 février 2010
S'il est un livre qui dépote nos vieilles habitudes et nous renvoie à la transformation et à l'abandon de vieux modèles de comportements destructeurs, c'est celui là.Admirablement écrit par Clarissa Pinkola Estes, il nous permet de retrouver la femme sauvage la vraie qui est en nous, la louve. Nous avons toutes en nous au moins un prédateur qui nous bouffe le cerveau et qu'il faut dégommer, ce livre vous y aidera…Divertissant, parlant à l'âme, j'ai lu ce livre comme un grimoire de vie et j'ai pris des notes, et rerepris des notes, il est truffé de phrases à méditer et qui vous parleront différemment selon où vous en êtes dans votre cheminement spirituel. Ne comptez pas le dévorer d'une traite, c'est impossible ! Il vous demandera réflexion, recherche et assimilation de ce qui doit vous toucher, de ce que cela fera résonner en vous, vous donnant ainsi accès à la guérison de certains de vos états d'âme.
Commenter  J’apprécie          490
dourvach
  30 août 2016
Souvent cité comme "cadeau que les femmes se font entre elles", il s'agit d'un ouvrage dense et remarquable, qui restera durablement dans la mémoire de sa lectrice (et l'on peut regretter que son lecteur soit une "denrée trop rare"...). Il traite avec brio des profondeurs et sentiers mystérieux de la psyché féminine - telle un vaste clairière ou un continent englouti qu'il "nous" resterait à retrouver et explorer : à explorer, oui, et rarement de l'extérieur car il s'agit bien - visiblement - d'avoir accès à cette intériorité-là et à sa richesse si bien cachée... Accès qui donnera la force intérieure de modifier sa propre trajectoire de vie : ce qui n'est déjà pas rien, n'est-ce pas ? La fillette - même protégée par la plus haute des tours d'ivoire (telle la Raspunzel du conte) doit prendre le risque de devenir un jour "la femme sauvage" prudente et déterminée qu' elle SE doit d'être : fée ou sorcière, peu importe puisqu'il s'agira de la même "Femme Sauvage" triomphante et survivante : triomphante car enfin libre... Trouver l'accès à son imaginaire le plus personnel et "ensauvagé". Car il s'agit - souvent contre vents et marées - d'OSER suivre son instinct avec obstination, de braver et laisser là où ils sont paresseusement tapis ces "ogres" que sont conditionnements et sentiers battus (fauteurs de troubles et autres cuisantes souffrances dans les futurs individuels) et d'oser suivre SON chemin. Figure de la "Femme Sauvage" profitant de l'expérience immémoriale des autres femmes et de leurs epreuves surmontées, et s'appuyant sur l'energie secrète des symboles contenus dans les contes (la vieille Baba Yaga...). Riche et poétique en sa manière d' écrire profondement originale, l'ouvrage de Clarissa Pinkola Estes est un parcours initiatique devenu un remarquable "classique"' passionnant jusqu'en son intemporalité. . . Dès leur enfance, les princesses ont à decouvrir, à la fois enfouies et en germe en elles, des armes intérieures d'une efficacité redoutable (vectrices d'indépendance et et de liberté totales) qu''elles decouvriront en leur âge adulte...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          462
ChatDuCheshire
  03 août 2015
Lu il y a longtemps mais je conserve le souvenir d'un livre poétique et tonique, qui devrait être lu par toute sa femme qui se respecte et dont l'aspiration ne se limite pas à la soumission aux rôles archi stéréotypés conçus pour elle. Par son recours aux contes l'auteure emprunte une démarche qui me semble proche de celle de Carl Gustav Jung, un psychanalyste à mon sens bien plus recommandable que Freud car reconnaissant, sur pied d'égalité, les parts masculine et féminine de la psyché humaine, s'opposant à la misogynie crasse de Freud. Toutefois lorsque l'auteure évoque la "femme sauvage", je ne pense pas qu'elle évoque un être ayant vraiment existé sur le plan anthropologique mais qu'elle construit plutôt un stéréotype symbolique, évoquant pour les femmes l'ordre des possibles, tous les possibles. En ce sens ce livre est profondément inspirant et s'il n'échappe pas lui-même à quelques autres stéréotypes irritants (la femme qui "donne la vie", comme si donner la vie faisait partie de son ontologie en telle sorte qu'une femme sans enfants ne serait pas une vraie femme, discours sexiste entendu tellement souvent que l'auteure ne tient pas mais auquel son propos pourrait donner lieu), sa lecture nous donne envie de bomber le torse et d'appréhender, une fois de plus, la "guerrière" qui est en nous, une guerrière de vie et non pas de mort...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          341
ladyoga
  15 mars 2014
Je ne sais pas comment Femmes qui courent avec les loups est arrivé dans mon pense-bête, mais j'en suis heureuse.
Ce livre, basé sur des contes relatifs à la vie intérieure, est une invitation à se connaître. Il est à lire lentement, à picorer, à fermer et rouvrir régulièrement. Il permet de restaurer sa vitalité, de s'enhardir, de se retrouver. On se laisse emporter par la belle plume de Clarissa Pinkola Estes, pour notre plus grand bien.
Commenter  J’apprécie          294
peneloppe277
  20 octobre 2019
Un livre de contes pour les femmes d'aujourd'hui qui cherchent leur chemin.
A parcourir et découvrir comme les contes de notre enfance, petit à petit, au grès des besoins et des moments.
La femme qui récupère sa nature sauvage est comme les loups. Elle court, danse, hurle avec eux.
Elle est débordante de vitalité, de créativité, bien dans son corps, vibrante d'âme, donneuse de vie.
Il ne tient qu'à nous d'être cette femme-là.
Règles générales de vie du Loup
1- manger
2- se reposer
3- rôder entre temps
4- faire preuve de loyauté
5- aimer les enfants
6- faire des cabrioles au clair de lune
7- accorder ses oreilles
8- s'occuper des os
9- faire l'amour
10- hurler souvent
Commenter  J’apprécie          283
Jeannepe
  28 juillet 2018
Pire que les ouvrages de développement personnel, il y a les ouvrages de développement personnel pour les femmes. Je dois avouer que, dès le départ, le « archétype de la femme sauvage » écrit sur la couverture m'a fait un peu peur et serrer les dents. Mais qu'à cela ne tienne, c'était parti pour près de 650 pages. Un long, très long, trop long voyage…

Le principe n'est pas si mal : l'auteure nous raconte des histoires issues de longues traditions, des contes qui ont parfois bercé notre enfance, pour ensuite les décortiquer, en tirer du sens et en extrapoler des conclusions. Et c'est là que ça se corse. Car aucune de ces étapes n'est plaisante, pas même la première. La faute à une écriture (ou à une traduction) à mi-chemin entre l'oralité et l'écrit, mais qui ne rend pas du tout. Et l'auteure de nous expliquer tous ses petits trucs pour animer le récit. Grincements de dents. Clarissa Pinkola Estés semble par la suite confirmer le peu d'estime qu'elle place en ses lectrices (et peut-être quelques lecteurs aussi) : non contente de nous expliquer comment elle écrit, elle nous raconte, nous reraconte, nous explique, nous réexplique et nous surexplique toutes les étapes de tous les contes. En fait ce que je veux dire c'est qu'elle raconte trois fois chaque morceau de chaque récit en même temps qu'elle en tire ses conclusions. Je ne sais pas si vous avez saisi parce que ce n'est que la troisième fois que je le dis, mais ça se répète encore et encore et c'est agaçant. Crissements de dents. On passe ensuite à la phase psychanalysante, essentialisante, donneuse de leçonante et quelque peu gerbante de son propos. Et je n'y ai trouvé rien d'intéressant, seulement de quoi susciter soit mon mépris soit ma violence. Vomi entre les dents.

Si je n'ai pas réussi à saisir la subtilité et l'intelligence de ces Femmes qui courent avec les loups, c'est que je n'ai sûrement pas atteint le degré de clairvoyance et de sauvagerie nécessaire. Peut-être que sous drogue ça passe mieux. En attendant, je vais me resservir un verre et lire autre chose pour m'interroger, encore, toujours, sur les femmes, qu'elles soient sauvages ou non.
Lien : https://auxlivresdemesruches..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          213
CathyBorie
  06 décembre 2017
Je ne vais pas raconter ici le contenu de ce livre : d'autres l'ont fait, et bien fait, et de toute façon il est bien trop foisonnant pour que je puisse en parler de façon suffisamment cohérente. Mais cet ouvrage, offert par ma soeur il y a déjà de nombreuses années, fait indéniablement partie de ceux qui ont laissé une trace profonde dans ma tête et dans mon coeur. Je me demande même pourquoi je ne l'ai pas mis dans les livres à emporter sur une île déserte, car il le mérite largement, tout autant par son volume que par ses enseignements inépuisables. A lire et à relire, il traverse de nombreux champs et c'est pour cela qu'il est inclassable, même si les légendes et la psychanalyse y occupent une place centrale. Mais ce qui en fait le prix c'est l'énergie qu'il transmet, les émotions qu'ils soulèvent, le regard si différent qu'il porte sur une partie de l'humanité : il donne envie de mieux se connaitre, de laisser s'éveiller en soi les trésors enfouis et de courir, courir, courir avec les loups, voler avec les aigles, nager avec les dauphins...et vivre avec les humains, intensément, et de toutes ses forces !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          163
Gens
  21 septembre 2010
Des contes traditionnels du monde décryptés par une femme puissante.
Des contes de délivrance qui indiquent une voie d'accès à l'inconscient, qui ouvrent vers une force dont nous sommes souvent coupées, sauf en dernier recours quand tout le reste a échoué. Des contes qui nous autorisent à danser en tapant du talon et sortir au clair de lune.
Aussi un hommage à celles qui osaient transgresser les interdits de la doxa, soigner avec les plantes à une époque où les hommes de l'art tuaient leurs patients par saignées répétées, à celles que l'on a brûlées ou suppliciées (voir la maman du héros dans Sleepy hollow).
Mais attention, si un matin en tournant la tête sur l'oreiller vous trouvez les yeux de votre compagne légèrement étirés sur les tempes et plus brillants que d'habitude, plongez vite sous les draps lui prouver que vous n'êtes ni le père incestueux, ni l'ogre-Barbe bleue, mais le prince vaillant et...... charmant !
Commenter  J’apprécie          150
syssylle
  05 mai 2017
Un livre précieux comme la prunelle de chaque femme sauvage qui vit en nous . Un livre que chaque femme doit lire le plus tôt possible, et relire régulièrement. Un livre qui éclaire le chemin de vie, qui se porte comme une lampe frontale afin de voir dans les coins et de démasquer l'ennemi tapi dans l'ombre.....un livre qui nourrit, explique, rassure, met en garde, ouvre les yeux, les coeurs...Un livre qu'il faut offrir à ses filles, à sa mère,à sa tante,à ses amies, et aussi à son mari, à son père et à son frère!
Commenter  J’apprécie          130


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Freud et les autres...

Combien y a-t-il de leçons sur la psychanalyse selon Freud ?

3
4
5
6

10 questions
303 lecteurs ont répondu
Thèmes : psychologie , psychanalyse , sciences humainesCréer un quiz sur ce livre