AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9791096681112
400 pages
Éditeur : Editions Nova (17/10/2018)
4.83/5   9 notes
Résumé :
Avec un grand H est un ensemble de 68 chroniques aussi véridiques que surprenantes sur des sujets et personnages historiques hauts en couleurs. Ces petites histoires, issues de la grande, se dévorent grâce aux talents de conteur de Jean-Christophe Piot, qui n’a ni son esprit ni son humour dans sa poche.

Au programme ? Spartacus, la peste, une truie, des sorcières, Champollion, Calamity Jane, la lobotomie, Toutânkhamon, une pirate chinoise, Laïka, la S... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
LydiaB
  29 décembre 2019
L'Histoire telle que j'aurais aimé qu'on me la raconte… Avec de l'humour. Je vois d'ici les vieux bougons : « Oh, mais ma petite dame, l'Histoire, c'est sérieux, on ne plaisante pas avec ! » En attendant, si je me souviens de tous mes professeurs, il y en a bien un qui m'a marquée : un remplaçant, en 3ème, qui nous mimait les actions. J'ai des images mémorables de son imitation des légions romaines faisant la tortue !
J'ai adoré ce bouquin et le mot est faible ! J'ai essayé de ne pas le lire d'un coup, voulant en savourer un peu chaque jour mais ce fut difficile de ne pas craquer. Quel talent ! Bravo, Jean-Christophe Piot !
Je ne résiste pas au plaisir de vous livrer un passage du livre : « le grand gagnant dans l'histoire, c'est Claude, qui hérite du trône, en tous cas quand on réussit à le dénicher, planqué derrière un rideau, persuadé qu'on le cherche pour le punaiser contre un mur à son tour. Non seulement ce n'est pas glorieux, mais Claude part avec un gros handicap d'image : il bégaie, on le dit con comme un panier, et grâce à sa femme Messaline, il traîne une telle réputation de cocu qu'il n'a rien de plus pressé que de la faire exécuter (P48) ».
Un grand merci à mon amie Magali qui m'a offert ce livre pour mon anniversaire, ce qui m'a permis de découvrir cet auteur dont je vais suivre désormais les parutions.
Lien : https://promenadesculturelle..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          602
LiliGalipette
  17 décembre 2018
Vu qu'on n'a pas toute la journée et qu'une photo vaut mille mots, voilà la liste des sujets abordés par l'auteur, és par époque, histoire que les cancres du fond de la e ne soient pas trop paumés.
Sous la plume de Jean-Christophe Piot, l'histoire se lit avec un grand H comme humour parce qu'on se fend la poire, croyez-moi. Mais aussi un grand H comme horreur parce que dans certains de ces épisodes historiques, ce sont parfois les autres qui nous la fende, à grand coup de hache (arme non contractuelle). Mais restons sur l'humour, c'est plus sympa. Si vous aimez les calembours, les jeux de mots, la finesse de langage, mais aussi la langue un peu fleurie, faut lire ce bouquin, ça va vous enjailler ! Vous ne me croyez pas ? « le moins qu'on puisse dire, c'est que le feu couve sous la cendre du ver qui dans la pomme. » (p. 41) Avec Jean-Christophe Piot, c'est aussi fulgurant qu'Audiard et aussi foutraque qu'Astier. « Claude part avec un gros handicap d'image : il bégaie ; on le dit con comme un panier, et grâce à sa femme, Messaline, il traîne une telle réputation de cocu qu'il n'a rien de plus pressé que de la faire exécuter. » (p. 48) Voilà, c'est propre, c'est net, ça vous dresse un portrait. Et puis, l'auteur réussit à glisser le désert des Tartares entre deux lignes, comme s'il fallait encore vous convaincre que le mec a du goût.
Nul doute que ces chroniques doivent être savoureuses à écouter ! V'là t'y pas que le gars va me donner envie d'écouter la radio et des podcasts ?! Clairement, il connaît ses sujets, mais je suis dans l'obligation d'objecter sur un point. Commençons par citer le bonhomme : « Et quand on pense « gladiateur », un nom vient immédiatement à l'esprit : Spartacus. » (p. 25) Fossé des générations, différence de culture ou agitation hormonale, moi, c'est Russel Crowe qui me vient à l'esprit. Mais bon, ça n'a rien à voir avec l'affaire. Dans l'ensemble, je voudrais être un poulpe pour applaudir des huit mains la qualité de ce petit ouvrage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
TelKines
  01 août 2019
Merci à Babelio, à la Masse Critique et aux Editions Nova
Autant l'écrire tout de suite. Ce n'est pas le livre que je m'attendais le plus à recevoir lors de cette Masse Critique de Juin 2019. Je visais d'autres livres qui me semblaient plus intéressants, malgré tout j'avais tout de même coché ce titre car le nom de l'auteur, Piot, me rappelait très vaguement quelque chose.
En recevant ce bouquin, mon point de vue a très vite changé. Tout d'abord par le petit format du livre, par le toucher de la couverture et par le fait que toutes les pages sont du même bleu que la couverture. Et cette couleur permet une agréable lecture. Les lettres en noir ressortent bien. C'est doux. Ça, c'était donc pour l'habillage.
Puis vient la lecture du prologue. Et comment ne pas l'apprécier alors qu'il commence par une citation de Terry Pratchett ! Rien que cette citation, ça me plait de plus en plus. Puis l'anecdote de Piot raconté dans ce prologue met bien dans le ton. C'est un style rapide et humoristique très agréable. Et ça augure du bon pour le reste des chroniques historiques qui vont suivre
Me voilà parti à lire les différents chapitres avec un a priori bien positif ! Et ça va rester positif malgré quelques moments de vulgarité. Vulgarité qui reste dans le ton des récits qui nous sont narrés. Cela me rappelle également un prof en histoire de l'art qui n'hésitait pas à être un poil vulgaire/cru quand il racontait des anecdotes sur des artistes ou sur le contexte historique. Cela marquait et ça permettait de s'en souvenir, avec plus ou moins d'humour selon la situation. Il est bon de se rappeler que toutes ces anecdotes historiques ont été écrites pour une émission de quelques minutes pour la radio : c'est donc rapide, ça doit marquer, ça doit faire sourire et ça peut amener à plus de réflexion.
Donc, Piot nous racontent des faits qui m'étaient déjà connu pour certains et qui pour d'autres ne me disaient rien du tout (ou presque). On part de l'Antiquité à l'époque contemporaine. Des Thermopyles à Pompéi, des Vikings à Houdini et la peste à la chaise électrique.
De quoi bien voyager à travers des moments historiques marquants.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lucas2
  11 novembre 2020
Attention ! P'tit bijou d'humour !
Où Monsieur Piot (avec un grand M...) nous narre quelques unes de ses historiettes dont il a le secret. du grand art !
C'est le genre d'humour qui me met à terre, et dont je ne me relève que difficilement, pour dans la seconde d'après rigoler de plus belle.
Avec des perles, sur des personnages quasi-inconnus que je vous invite à découvrir, par exemple :
Évangélisator (Moïse le noir), grand saigneur (Gilles de Rais), Very Important Pirate (Ching Shih), Lucky Roy (le juge Bean) , ou encore Unbreakable (Adrian Carton de Wiart).
Ou bien sûr des plus connus, je ne résiste pas à quelques titres : Pas de bras pas de chocolat (Leonidas), La place du mort (Alesia), Mission Impossible (Ravaillac), Grand méchant loup (la bête du Gévaudan), Clap de fin (la guillotine),
et tant d'autres... (60 à 70 portraits, en fait).
Á s'en bidonner autant, sinon plus que sur une chronique d'"Asgard" par Crossroads... c'est vous dire !
Par...Fait.
Quel dommage que Piot ait arrêté son blog en début d'année... allez y jeter un coup d'oeil, çà vaut le détour. (https://blog.francetvinfo.fr/deja-vu/)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
Ymerej02
  16 juillet 2019
Voici ma petite histoire, d'un livre plein d'histoires. Livre réceptionnée suite au tirage au sort de la masse critique de babelio en juin, je peux dire que l'histoire commence bien.
Un livre des Editions Nova, il est bleu comme le ciel d'été, et une couverture trés agréable, taille livre de poche. Et la sa rigole pas j'ouvre on nous explique que le narrateur Jean-Christophe Piot est diplômé de Sciences Po Lyon et de l'université Lyon III.
68 histoire en tout, de Léonidas, Spartacus, en passant par Pompéi, la peste, notre invention qui est la guillotine, mais aussi de Fées et oui plein d'univers ici de personne connu ou non mais qui on marqué l'histoire, tout est raconté avec légèreté et humour, on lis page après page avec plaisir, je le conseil a tous de celui qui connait l'histoire à celui qui ne connait pas plus que ça, un livre qui s'adresse a tout le monde on peut rire, et apprendre de belle anecdote a raconté plus tard. Une belle réussite en tout cas est un grand merci a Babelio pour cette découverte et au éditions Nova pour ce tres beau livre.
Ps: ma préféré de toute est celle de John Stapp et la ceinture de sécurité. Sa vaut le détour comme histoire. A vous de trouver la votre de préféré.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          22

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
Lucas2Lucas2   11 novembre 2020
[Évangélisator - Moïse le noir]
Une nuit, une bande de quatre joyeux peigne-culs armés jusqu'aux dents s'introduit dans le monastère, pour chouraver tout ce qui leur tombera sous la main.
Et ils tombent sur Moïse. Et il n'est pas content.
...
Moïse leur tombe dessus, mais alors quelque chose de biblique. C'est bien simple, c'est la multiplication des pains, nouvelle formule.
Vous allez me dire que c'est pas très chrétien, mais justement, si : au lieu de finir par les dessouder, voilà notre Moïse qui les ligote fin fin fin et les laisse pisser le sang au beau milieu de l'église.

Le lendemain, il leur explique en substance, qu'ils ont le choix entre se convertir rapidement ou se convertir très rapidement.
Les quatres pinpins sont tellement soulagés qu'ils rejoignent aussitôt la petite communauté.

Convaincu de l'efficacité de sa méthode de conversion pour les nuls, frère Moïse va continuer d'évangéliser l'Egypte à grands coups de tatanes pendant un petit moment...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
TelKinesTelKines   29 juillet 2019
Il y a trente-trois siècles en Egypte est mort un jeune souverain de 19 ans qui venait tout juste de monter sur le trône : Toutânkhamon. Les embaumeurs lui rendent aussitôt hommage en lui faisant passer le cerveau par les narines avant de l’étriper et de le répartir en plusieurs épisodes dans un sarcophage et une série de vases destinés à accueillir, disons, les parties molles. Suite à quoi on lui colle un masque d’or sur la tronche, on fait sécher un peu et on le fiche dans un tombeau parfaitement anodin de la Vallée des Rois. Puis on s’empresse d’oublier jusqu’à son nom. Vous me direz que c’est moche, et vous n’auriez pas tort. Mais il se trouve que Toutânkhamon était le fils d’Akhenaton, dont les réformes religieuses n’avaient pas franchement plu au clergé égyptien. L’avantage, c’est que cette sorte de vengeance post mortem va protéger la sépulture. Comme personne n’a collé des panneaux avec marqué « ici, décharge de momies truffées de pognon », Toutânkhamon passe les trente-deux siècles suivants à sécher tranquillement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
TelKinesTelKines   08 juillet 2019
En regardant vers la droite, à l’est de la carte, on tombe en effet sur un empire – et pas un petit empire, un gros empire : un Empire perse. Pas commodes, les Perses, non, encore moins depuis la grosse ratatouille qu’ils se sont pris à Marathon dix ans plus tôt. Darius, le Grand roi de l’époque, ne s’en était pas vraiment remis ; et son fils Xerxès en a comme qui dirait gardé une dent contre ces Grecs insolents – format narval, la dent.
Sur le papier, c’est du gâteau, pour la bonne raison qu’ils sont beaucoup. Plein. Des tas. Hérodote, qui avait probablement fumé sa propre barbe, parle de cinq millions de soldats. Disons que la vérité se situerait plutôt entre quatre-cent et sept cent cinquante mille, mais c’est déjà gigantesque – deux ou trois fois l’armée française actuelle, pour vous donner une idée. Autrement dit, Xerxès s’attend à ce que ça rentre comme dans du beurre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
TelKinesTelKines   28 juillet 2019
J’ai décidé de vous emmener au septième ciel, mais attention, en tout bien tout honneur, grâce à l’un des plus célèbres pilotes de la Première Guerre Mondiale : Georges Guynemer. Et il se trouve par le plus grand des hasards, et aussi parce que je l’ai fait exprès, qu’il y a presque exactement cent ans que ce pauvre Georges quittait le monde des vivants, le 11 septembre 1917, ce qui confirme au demeurant qu’il vaut mieux éviter de prendre l’avion un 11 septembre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LiliGalipetteLiliGalipette   17 décembre 2018
« Claude part avec un gros handicap d’image : il bégaie ; on le dit con comme un panier, et grâce à sa femme, Messaline, il traîne une telle réputation de cocu qu’il n’a rien de plus pressé que de la faire exécuter. » (p. 48)
Commenter  J’apprécie          20

Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
17225 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre