AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782868530455
160 pages
Le Temps qu'il fait (19/05/1998)
3.83/5   6 notes
Résumé :
Chronique en poèmes, faite de brèves complaintes, airs de rien, d’une tonalité nostalgique et démodée, petites chansons sans mystère qui disent pudiquement le mal de vivre et célèbrent avec ferveur les moments d’enchantement. Ces poèmes murmurés par jeu dans le souvenir de Verlaine et de Nerval, dans la complicité avec Dhôtel, Lubin, Thomas, Perros et quelques autres, ont des accents élégiaques d’une archaïque simplicité - sous des airs simplistes - qu’une ironie de... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
GeraldineBGeraldineB   20 juin 2017
Maintenant c'est octobre
déjà la fin d'octobre
et j'ai quarante ans
depuis quelques jours

puis ce sera novembre
(comme chacun sait)
décembre avant l'hiver
serai-je encor vivant?

vivant dans cette chambre
où je vis à moitié
où j'attends le miracle
derrière mes volets

il n'y a pas de miracle
pas de nuit lumineuse
pas de vendredi gras
dans les prisons privées

si tu viens ce n'est que
pour t'en retourner vite
et j'ai plus faim de toi
que du pain dont je manque
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
coco4649coco4649   14 mai 2019
j’écris dans la cuisine…


Extrait 1

j’écris dans la cuisine
de ce logement triste
que j’occupe depuis
deux ans et demi presque

au bord du vieux canal
quelquefois je promène
ma solitude en laisse
et je vois dériver
sur un reflet de ciel
la barge des années

dans un pays voisin
des juges délirants
m’ont voué à l’exil
et depuis lors je traîne
sans le sou sans métier
ma belle oisiveté

on dit : c’est un brigand
méfiez-vous du bohême
je ne sors pas souvent
je mange quand je peux
et je surveille un peu
la cuisson des poèmes
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
coco4649coco4649   14 mai 2019
j’écris dans la cuisine…


Extrait 7

une côte de porc un soup-
çon de romarin (souviens-toi
des hautaines garrigues grises)
il faut de l’argent pour la soupe

oui dans le cochon tout est bon
dans les cochons sur les trottoirs
est-ce que vraiment tout est bon ?
il faut goûter à la cravate

et lécher le pan de chemise
avale en te pinçant le nez
les avanies de l’avenue
tiens tes tripes à pleines mains

et quel argent pour le libraire
si tu veux nourrir l’autre humain
qui se dandine dans ton corps
et trébuche dans ton chemin ?

tu n’as pas un maravédis
mais sur ton teppaz démodé
joue l’opus 10 de Vivaldi
(la flûte est un délicieux fruit)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
coco4649coco4649   14 mai 2019
Extrait 2


    Sainte- Anne

je vis seul vous l’avez compris
dans ce deux-pièces dont j’ignore
si je pourrai payer le terme
demain (le vent soudain s’aigrit

ce fichu coiffeur du dimanche
arrache les cheveux cuivrés
du seul arbre du voisinage
et nous nous regardons navrés)

des musiques foraines graissent
le ciel bas menacé d’orage
une voix par un microphone
raccole peut-être des anges

ayant piqué dedans un vase
ébréché des fleurs inconnues
j’attends l’Ange qui doit venir
des hauts de Meuse où j’ai vécu
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
coco4649coco4649   14 mai 2019
j’écris dans la cuisine…


Extrait 3

me cause du souci
le sort de ceux que j’aime
on ne fait pas bouillir
la marmite avec des
brindilles de poèmes
Or ne suis ni chômeur
ni assuré social
Si je suis en cavale
je ne ressemble guère
à ces arcans fameux
dont le portrait-robot
décore les gazettes
Nul fade fabuleux
n’emplit mon escarcelle
Je ne sais trop pourquoi
je fus mis hors la loi
(sans doute avais-je l’air
de qui je ne suis pas)
Ma vie est à l’envers
des jours noirs aux nuit blanches
semaines sans dimanches
hier ou demain l’hiver
n’importe quelle vie
et moi n’importe qui
Très fantômale en somme
l’allure de cet homme
Compère Guilleri
le lairas-tu mouri’ ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Jean-Claude Pirotte (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Claude Pirotte
Jean-Claude Pirotte lit des extraits de "Blues de la racaille"
Arbois, la nuit du dimanche au lundi 10 au 11 février 2008, le poète Jean-Claude Pirotte lit des extraits de "Blues de la racaille", poème paru en 2005 à la Table Ronde. Contre tous les Sarkozysmes. entretien vidéo réalisé par Aymen Hacen (poète tunisien résidant à Lyon)
autres livres classés : poésieVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
1015 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre