AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782368125199
288 pages
Éditeur : Charleston (10/06/2020)

Note moyenne : 4.07/5 (sur 21 notes)
Résumé :
1912-1914

Une riche veuve, comtesse du prestigieux domaine de Longfield Park. Un chef de la pègre londonienne. Une frêle jeune fille qui tente de survivre à la violence de son mari.
Une lady éprise de liberté et bien décidée à faire progresser la cause suffragiste. Des personnages qui n’étaient pas destinés à se rencontrer vont se croiser à la faveur des événements, de ce bouillonnant début de XXe siècle.

Des destins qui se crois... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
Eroblin
  31 juillet 2020
J'ai lu ce roman pour le compte du site « le webzine des romantiques » et je remercie, à cette occasion, les Editions Charleston qui m'ont permis de découvrir cette auteure.
Ce roman est le premier d'une trilogie, il se déroule entre 1912 -1914 et met en scène le destin de quelques personnages emblématiques d'une société qui va basculer brutalement dans la guerre. Nous avons lady Julia, jeune veuve enceinte, sa cousine Lady Emily farouche jeune femme indépendante qui refuse le mariage et milite pour le droit de vote ; Edna, jeune mariée à un homme violent qui voit sa vie changer grâce à Will, tout nouveau chef de pègre. Tout ce beau monde est lié par le passé qui les a unis à un moment donné. Julia et Will ont été proches dans leur adolescence jusqu'à ce que les conventions mettent un terme à leur idylle. Mais ils n'ont jamais pu s'oublier et, à la faveur d'un événement dont je ne dirai rien, les deux protagonistes vont se retrouver, brièvement, car la guerre éclate.
Ce roman a obtenu le prix du Livre romantique de cette année, pourquoi pas… J'ai lu sans déplaisir cette intrigue mais elle ne m'a pas fait battre mon coeur, elle ne m'a pas transportée. Mise à part Lady Emily qui a un peu de peps, les autres personnages sont fades, j'ai du mal à voir dans Will, un redoutable chef de pègre. Les quelques situations dramatiques vécues par Edna par exemple ou par Will se résolvent en un claquement de doigt. Ce qui m'a particulièrement gênée, ce sont les dialogues, notamment quand deux personnages de classe sociale différente (une cuisinière et la mère de Lady Julia par exemple) se parlent. Ils donnent la nette impression que les deux personnages ont la même éducation, le même vocabulaire… Pour un roman qui se dit historique, c'est surprenant que l'auteure n'ait pas travaillé là-dessus. En conclusion, un roman facile à lire mais sans grand relief.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
Labibliothequedemarjorie
  21 juillet 2020
1912, près de Londres.
Lady Julia Ashford se retrouve veuve et enceinte. Elle n'a alors pas d'autre choix que de retourner vivre au manoir de ses parents pour accoucher, entourée des siens.
Son retour va la conduire dans le passé, sur la route de Will Murphy, un gangster irlandais vivant dans le quartier de l'East End de Londres. Julia l'a bien connu dans le passé. Will était son amour de jeunesse.
***
"Les rêves de nos mères" a obtenu le Prix du livre romantique 2020. Il s'agit du premier tome d'une trilogie. J'ai adoré cette lecture qui évoque le destin d'une femme, d'un couple et d'un amour impossible.
Julia est une jeune aristocrate qui se retrouve brutalement veuve à la suite d'un incendie dans sa demeure. A Longfield Park, la demeure de ses parents, elle est bien entourée. L'amour des siens lui permet de poursuivre sa grossesse le mieux possible.
On fait également la connaissance d'Edna, une ancienne domestique, d'Emily, une cousine engagée, rebelle et totalement en avance sur son temps, ainsi que de Catherine, son affreuse belle-soeur qui lui en fait voir de toutes les couleurs.
Puis, il y a évidemment Will. C'est un homme au passé trouble, ayant grandi dans un famille mafieuse et ayant naturellement suivi le même chemin. Mais les mafieux ne sont pas toujours ceux que l'on s'imagine car cet homme est différent. Julia l'a aimé, profondément, il y a de nombreuses années. Leurs routes se sont séparées en raison de leur statut mais aujourd'hui elles vont se recroiser.
***
Quel bonheur de se retrouver dans l'Angleterre de cette époque. Nous sommes à la veille de la première guerre mondiale et les tensions en Europe s'accentuent. L'ambiance est prenante, les personnages ont vraiment des personnalités attachantes. L'histoire se lit superbement bien et, comme cela est souligné justement en quatrième de couverture, on y trouve des airs de Peaky Blinders.
Vivement la publication des deux prochains tomes afin de retrouver Julia et Will, en savoir plus sur leurs retrouvailles et connaitre les conséquences de la guerre sur leur vie.

Lien : http://labibliothequedemarjo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
YsaM
  23 juillet 2020
Prix du livre romantique 2020 des éditions Charleston, Carine Pitocchi ne l'a pas volé, c'est une pépite qui mérite le détour et qui pourrait très bien amener une suite que je rêve secrètement.
1912, Julia Ashford se retrouve veuve et devra désormais gérer l'immense domaine que lui a laissé son mari. Elle est totalement déprimée mais quand elle découvre qu'elle est enceinte, le moral revient, elle a désormais une raison de vivre et d'aller de l'avant.
Son personnel de maison veille sur elle avec chaleur, elle peut aussi compter sur Emily sa cousine, une féministe avant gardiste qui conduit seule son véhicule et qui porte des pantalons, une première dans cette Angleterre des années 1912. Elle doit, par contre, affronter les jugements négatifs de sa belle soeur Catherine qui vit dans le domaine et qui est tout sauf agréable. Une femme acariâtre, qui ne supporte pas la contradiction et qui a des idées rétrogrades.
L'auteure nous plonge dans la vie du domaine rythmée par le travail des domestiques, les visites des invités, les disputes légendaires entre Emily et Catherine et Julia qui attend patiemment l'arrivée de son enfant. Une vie bien réglée qui semble bien calme, sauf, quand Will Murphy, gangster notoire et vénéré de l'East End de Londres, revient dans la vie de Julia alors que personne n'avait rien programmé….
Elle n'a jamais oublié celui qui lui a sauvé la vie quand elle était adolescente, son premier amour. Elle pensait l'avoir rangé dans un coin de sa mémoire lorsqu'elle a épousé Lord Ashford, mais parfois le destin change la donne.
Entre le coeur et la raison il va falloir choisir, une dame de son rang ne peut s'afficher avec un gangster qui plus est vient d'être emprisonné pour un meurtre qu'il n'a pas commis. Julia devra décider de l'orientation qu'elle va donner à son destin et composer avec les convenances de l'époque.
De son côté sa cousine Emily lutte pour ne pas s'attacher à Archibald, un beau major de l'armée dont elle s'empêche d'être amoureuse, féminisme oblige, pourtant ce n'est pas incompatible.
Catherine, l'horrible donneuse de leçon qu'on adore détester a quelque peu dérapé, ce qui est tout à fait surprenant pour une femme qui, il y a peu, se faisait la gardienne des bonnes moeurs. Là aussi, j'aimerai connaître son futur, dans un prochain livre, même si je ne l'apprécie pas particulièrement !
Ce roman est délicieux et nous offre de belles émotions, tout y est pour que la recette soit réussie. Amour, mensonge, suspense, revirements de situation, trahison, tout cela sur fond d'histoire, un vrai bijou très addictif, une belle histoire de femmes, comme le veut la tradition des éditions Charleston.
Je le recommande vivement !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
jardinlitteraire
  08 septembre 2020
Chaque année c'est avec beaucoup de curiosité et d'appréhension que je découvre le lauréat du Prix du Livre Romantique. Beaucoup de curiosité car je découvre de nouvelles plumes et appréhension car parfois le prix n'est pas à la hauteur de mes attentes. Celui de cette année avait tout pour me séduire : son époque, son cadre, ses personnages, son intrigue. Et j'ai beaucoup aimé ma lecture à tel point que j'ai trouvé dommage qu'elle soit aussi courte. Je m'explique.
L'histoire débute en 1912, en Angleterre. Nous rencontrons Lady Julia, une jeune veuve, qui a du mal à se remettre de la mort subite et traumatisante de son mari.
L'intrigue se met en place tout doucement et je me suis laissée porter par les mots de l'auteure sans me soucier de comprendre où elle voulait m'emmener. Nous rencontrons une héroïne brisée et à jamais marqué par la mort de son mari qui va se battre pour reprendre goût à la vie. Elle est attachante et touchante dans sa vulnérabilité. On prend un réel plaisir à la suivre, elle et ses domestiques. Cette vie de château n'est d'ailleurs pas sans rappeler l'ambiance de Downtown Abbey avec cette organisation si caractéristique de l'époque en Angleterre. Lady Julia, en plus d'être touchante, se révèle être profondément bonne et on le lui rend bien. J'ai adoré découvrir les 2 mondes de cette maison cohabiter dans la joie, la bonne humeur mais surtout la bienveillance. Mais que serait ce roman sans l'intrépide et féministe cousine de Julia qui m'a beaucoup amusée de par son caractère et sa repartie. Ses joutes verbales avec l'horrible belle soeur m'ont bien divertie.
Pourtant ce roman ne se résume pas à une pâle copie de Downtown Abbey. C'est un roman original qui va aussi nous plonger au coeur d'une famille de malfrats. Pourquoi ? Quel rapport avec Julia ? Je n'en dis pas plus. Mais l'alternance de point de vue est savamment dosée pour que l'on tourne les pages rapidement. le rythme est entraînant, l'intrigue est prenante et la plume de l'auteure fluide. Que demandez de plus ?
J'en arrive au point négatif de cette lecture. Elle est bien trop courte à mon goût : 250 pages. le nombre de pages n'est pas tant le problème, le souci c'est qu'à la moitié de ma lecture j'en suis arrivée à la conclusion que ce roman ne serait pas un tome unique. Pas de souci me direz vous ! Au contraire même, le plaisir n'en sera que prolongé ! Sauf que pour moi ce roman n'est pas fini. le dénouement me laisse un sentiment amer d'inachevé que ne saurait combler un second tome. Pourquoi nous livrer un roman si court dans ce cas ?
Vous l'aurez compris, j'ai adoré ma lecture mais malheureusement ce petit détail a légèrement gâché mon plaisir. Dommage.
Un roman historique qui n'est pas sans rappeler Downtown Abbey. Si j'ai adoré l'ambiance et les personnages, le dénouement lui m'a laissée sur ma faim…
Lien : https://monjardinlitteraire...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Nathalit22
  20 juillet 2020
Lady Julia . Une femme pas comme les autres . Passionnée , Passionnante . le goût de la vie à retrouver .

Les sanglots de tristesse et de bonheur . Les murmures douloureux . Un amour déraisonnable.

[ il avait tenté de l'oublier dans les bras d'une autre, mais il n'y avait qu'elle. Il n'y aurait jamais qu'elle ]

Les coeurs en vrac . Les âmes en colère . Les épreuves à surmonter et un beau souffle de vie .

[ des destins qui se croisent, s'entremêlent, ballottés au gré des bouleversements de la grande histoire ]

Un Coup de Coeur .
Un beau roman historique .
Bouleversant et envoûtant .
Des injustices à réparer, des vies à sauver .
La recherche de la liberté , avec passion .
Entre mensonges, trahisons et destins brisés .
L'amour enivrant et douloureux .

Emily, Julia, Will et tous les autres m'ont embarqués avec eux , j'ai hâte de poursuivre cette saga familiale . Vivement la suite .
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   28 avril 2020
Le juge, avec sa perruque grise ridicule, tapait comme un forcené avec son marteau pour faire revenir le calme dans l’assistance mais rien n’y fit. Il dut demander l’évacuation de la salle.

Les suffragettes présentes s’étaient enflammées en constatant que l’avocat général, non content de ne pas prendre en considération l’agression de Merry Murphy, traînait en plus sa réputation dans la boue.

Merry, à bout de nerfs, avait fini par perdre connaissance. Edna, dans la salle, s’était levée d’un bond pour voler au secours de son amie en poussant violemment toutes les personnes se trouvant sur son chemin.

Les jurés, mal à l’aise, avaient demandé une interruption de séance et cette quatrième journée du procès de Will Murphy s’était terminée dans un chaos indescriptible.

Excédé, le juge décréta que, « puisque ces femmes hystériques et cette populace de l’East End sont incapables de se tenir », dorénavant tous les débats auraient lieu à huis clos. Cette décision signait l’arrêt de mort de Will. Sans soutien populaire, il était condamné.

Ce fut dans une salle presque déserte que le jury, largement orienté par le juge et le procureur général, rendit sa décision. Will Murphy était reconnu coupable de meurtre avec préméditation et, pour cela, il était condamné à la peine de mort par pendaison.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   26 avril 2020
Julia n’avait jamais eu aucun doute sur le fait qu’elle épouserait un homme de sa condition. Jamais elle n’avait laissé espérer à Will autre chose qu’une simple amitié. Mais ce baiser… Comment aurait-elle pu l’oublier ? Ce soir-là, elle pleura jusqu’à épuisement, puis décida de faire taire de manière définitive le murmure douloureux qui montait de sa poitrine. Emily avait eu raison de la mettre en garde ; continuer à entretenir une relation avec lui, aussi chaste soit-elle, l’exposait au plus grand danger. Elle était sincèrement tombée amoureuse de Charles ; les mois passés en sa compagnie avant qu’il lui fasse sa demande lui avaient fait entrevoir la perspective du plus heureux des mariages. Julia n’aurait pas pris le risque de tout gâcher. Elle ne pouvait aimer deux hommes à la fois.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   26 avril 2020
Charles avait vite compris que sa jeune épouse n’avait pas grandi dans les mêmes conditions que lui ; il avait donc accepté et même encouragé les balades de celle-ci dans les quartiers des employés. Cela semblait la rendre heureuse et Charles approuvait de bon cœur tout ce qui pouvait faire plaisir à sa femme, quitte à choquer le reste de sa famille.

Julia, en entrant dans la cuisine, eut d’abord une pensée pour Maria. Elle regarda l’endroit où elle avait allumé la bougie quelques semaines plus tôt et sa gorge se serra. Cette nuit-là, elle avait perdu non seulement son mari mais aussi sa seule amie à Longfield. Maria, qui avait sensiblement le même âge qu’elle, avait été sa confidente durant ces quatre premières années de vie aux côtés de Charles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   26 avril 2020
La culpabilité ne la quittait plus. Elle s’en voulait de tout et pour tout. Pour ce qu’elle faisait comme pour ce qu’elle ne faisait pas. Charles aurait détesté la voir agir ainsi, c’était indigne d’elle, de son nom, de son rang. Et cette nausée qui refusait de la laisser en paix, qui lui rappelait sans cesse son dégoût d’elle-même – parce que injustement, elle était toujours là. Parce qu’elle était coupable, oui, coupable d’avoir survécu hier, et coupable de refuser de vivre aujourd’hui. De la même façon, et même si c’était insignifiant au regard de tout le reste, elle se sentait coupable de ne pas rendre hommage à ce croissant qui avait dû donner bien du fil à retordre à cette pauvre Mrs Alder.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   26 avril 2020
Edna s’habilla avec ses plus beaux vêtements et tenta de mettre un peu d’ordre dans sa longue chevelure blonde. Elle s’observa un moment dans le miroir. Elle reconnaissait bien cette jeune femme aux joues creuses, au corps amaigri et brisé. Ce qui avait changé, en revanche, c’était son regard. Ce regard si triste et terne d’ordinaire. Il y avait là quelque chose de nouveau, une infime mais pourtant perceptible lueur – peut-être bien celle de l’espoir.

Les lettres de Mrs Alder bien à l’abri dans son panier en osier, elle se rendit jusqu’au pub des Murphy le cœur battant. En quoi ces courriers pouvaient-ils bien intéresser le plus influent des gangsters de Londres ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : féminismeVoir plus
Notre sélection Roman d'amour Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Proverbes (2-le corps humain)

Les murs ont des...

yeux
oreilles
pieds
poils

10 questions
309 lecteurs ont répondu
Thèmes : corps , corps humain , proverbesCréer un quiz sur ce livre