AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2810705348
Éditeur : Presses universitaires du Midi (30/11/2017)

Note moyenne : 4.17/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Comment échapper aux conditionnements de sexe, de classe, de race, aux rôles qu’on m’impose ? Comment, du moins, m’en éloigner ? Toutes ces questions, la pièce de Samuel Pivo – Loin de Delft – les pose à travers une dramaturgie de la relation et de l’espace en nous racontant avant tout un voyage, une enquête, une quête, des rencontres : un homme blanc, européen, un peintre qui voudrait être Vermeer et travaille en quelque sorte à le devenir en copiant ses tableaux, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Riagad
  23 octobre 2018
Un jeune homme blanc débarque en Afrique, à la recherche d'une jeune femme qu'il a connu, une Européenne qui a été assassinée alors qu'elle rêvait de sauver des enfants.
Le jeune homme rencontre plusieurs personnes qui semblent décidées à l'aider dans sa quête, bien que leurs motivations soient différentes.
Au début du texte, chaque personnage tient son rôle. La pièce joue avec les clichés, aussi bien ceux des Européens sur l'Afrique que ceux des noirs sur les blancs. C'est une Afrique folklorique (l'auteur lui-même reconnaît ne pas connaître ce continent) dont le mythe est entretenu pour chaque protagoniste. Cependant, les identités se dérobent peu à peu, de sorte qu'à la fin de la pièce, on n'est plus sûr de savoir qui est qui.
La pièce commence par le franchissement d'une frontière géographique par un jeune homme qui cherche des réponses à ses questions existentielles. Puis, tandis que les personnages et l'histoire évoluent, ce sont les frontières sociales, politiques, métaphysiques qui sont franchies. Les dualités (Europe-Afrique, masculin-féminin, blanc-noir, vivant-mort, rêve et réalité) sont questionnées et se chevauchent.
Malgré le fait divers douloureux (inspiré d'un événement réel) et la mort omniprésente, la pièce est pleine d'humour. Les noms des personnages, notamment, sont savoureux, en particulier le plus grand écrivain de ce pays et le président du Parti Patriotique pour Le Progrès. La pièce comporte également une dimension fantastique, avec la mort qui plane et les défunts qui peuvent surgir à tout moment.
L'ensemble de la pièce se déroule dans la même ville africaine (qui n'est jamais nommée). Les scènes sont courtes, voire très courtes, et les lieux s'enchaînent rapidement. J'en ai été un peu déroutée à la première lecture et j'ai eu du mal à comprendre où l'auteur nous emmenait. Heureusement, l'interview de l'auteur et deux analyses complètent le texte de la pièce de manière intéressante et donnent à mieux la comprendre.
Finalement, j'ai relu la pièce et je peux dire que je l'ai vraiment appréciée. Cela donne envie de voir la pièce jouée, ce qui est toujours bon signe, mais le texte se suffit à lui-même et a son propre intérêt.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
RedPanda
  09 novembre 2018
J'ai reçu Loin de Delft dans le cadre de la dernière édition de Masse Critique, et j'en remercie les PUM et Babelio.
Loin de Delft est une pièce assez... déroutante. Déroutante car je suis peu familière des pièces de théâtre contemporaines, déroutante également par le procédé d'écriture et pour son imprégnation de réalisme magique. Un homme blanc part en Afrique retrouver le fantôme d'une femme qu'il a aimé. C'est l'occasion de dresser une critique assez caustique du regard toujours empreint de mépris et de crainte qu'ont les blancs vis-à-vis de ce continent et de sa culture. Une vision toujours très néo-coloniale. L'écriture est dynamique et riche, les personnages acquièrent une ampleur indéniable rapidement (la pièce est relativement courte) et les identités sont questionnées.
L'intérêt de la publication réside également dans le métatexte très fourni, qui permet de mieux comprendre la démarche de l'auteur et d'analyser avec les bons outils le texte en lui-même. Son interview est très intéressante : Samuel Pivo adopte une posture d'allié ayant conscience des mécanismes d'oppression et de domination ainsi que des privilèges qui en découlent et c'est un discours qui fait réellement plaisir à lire ! Une telle prise de conscience reste encore trop rare...
Je serai ravie de découvrir la pièce montée et jouée, ce serait d'une puissance incroyable, je n'en doute pas !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Marinebltr
  04 novembre 2018
Loin de Delft est une pièce que j'ai reçue dans le cadre de Masse critique.
Antoine part en Afrique à la recherche de la femme qu'il aime et qui a été tuée.
J'ai d'abord été très étonnée de l'abondance du métatexte (préambule - Entretien avec l'auteur et étude dramatique), j'ai trouvé cela assez pompeux pour un jeune auteur.... Mais la pièce en elle-même vaut réellement le détour et tout le métatexte permet finalement de mettre en avant le travail de fond et de forme (choix des mots, des majuscules etc) de Samuel Pivot qui s'en sort comme un chef.
Samuel Pivo utilise un style d'écriture assez novateur et loin d'être incompréhensible (je pense par exemple à Jacques Galan...), sa manière d'écrire nous met dans une ambiance particulière et sert le propos. La pièce pose de nombreuses questions notamment la question de l'identité ou des classes sociales.
Très belle découverte, en espérant qu'une compagnie mette en scène la pièce très prochainement.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : réalisme magiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Charade-constat

Première saison d'une épopée

Iliade
Bible
Saga
Genji

6 questions
25 lecteurs ont répondu
Thèmes : sociologie , météorologie , vacancesCréer un quiz sur ce livre