AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782253101550
175 pages
Le Livre de Poche (01/09/2020)
4.17/5   36 notes
Résumé :
Bernard Pivot, lecteur professionnel (« Apostrophes », Lire, JDD) et sa fille Cécile, ardente lectrice amateur, confrontent leurs raisons, plaisirs et manières de lire, leur usage des livres, dans des textes très personnels, où le public des librairies et des bibliothèques retrouvera ses émotions, et celui qui n’ose pas en pousser les portes découvrira stimulations et conseils. Un tonique et savoureux éloge des écrivains, des livres et de la lecture.

... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Levant
  03 février 2021
Le pape de la lecture a mis sa fille à contribution pour écrire ce petit opuscule. Sans doute pour ouvrir la tribune à une personne dont le métier n'est pas celui de lire. Histoire d'explorer le sujet des deux côtés du miroir. Lire pile et face, recto verso. Peut-être aussi pour dire comment l'on vit dans l'entourage d'un ermite qui lit 10 heures par jour, chaque fois que le soleil se lève. Avec ce que cela impose de retrait du monde. Encore nous fait-il comprendre que lire c'est entrer dans le monde par une autre porte. Tant pis si la famille n'est peut-être pas de ce monde-là.
Cécile Pivot co-écrit cet ouvrage avec son père, par chapitres alternés. Chacun dans son coin. Ce n'est peut-être que l'éditeur qui aura lu les deux sons de cloche avant publication. Mais pour ce qui est de celle qui ne vit pas de la lecture, elle en est bien mordue quand même. Aussi cherche-t-elle à nous faire comprendre avec quelle somme de tromperie des autres et du temps on peut vivre cette passion, conjuguant vie de lecteur avec vies professionnelle et familiale. Dur dur le métier de lecteur ou de liseur selon que l'on fait référence à l'ouvrage ou bien à la fonction.
Un opuscule pour donner le goût de lire mais qui pourrait bien avoir l'effet contraire si l'on en juge par la somme de sacrifices qu'impose cette passion. Encore faut-il avoir mesure en tout. La lecture doit rester un plaisir et ne pas écarter des autres plaisirs, dont celui d'échanger avec son entourage, d'aimer, de voyager, d'aller au restaurant, au cinéma, que sais-je encore.
Bernard et Cécile abordent la lecture sous tous ses aspects, chacun donnant sa façon de voir les choses. Tout y passe depuis le choix des livres, la façon de faire connaissance avec ses propres goûts, la découverte des auteurs, jusqu'au confort de lecture, aux sacrifices que cela comporte, y compris à l'initiative d'entrer dans les librairies. Tout, sauf les sites de lecture qui sont souverainement méprisés dans cet ouvrage. Babelio et consort ne sont pas en odeur de sainteté chez les Pivot. Et moi de leur dire que depuis que je fréquente ce bon site, je lis plus qu'avant. Des livres dans cette matière qui fait chaud aux mains, ce bon vieux papier. Des livres que je me procure dans ma librairie préférée dont je peux dire qu'elle est épargnée de la fermeture des 20 000 m² de surface. Ce bon site que d'aucuns reconnaîtront en lisant ces lignes m'est une source de choix préférentielle. On semble réfractaire aux technologies modernes chez les Pivot. Il y aura donc dans une future éventuelle réédition de cet opuscule matière à y convier une génération descendante de la famille, elle aussi gagnée à la fureur de lire cela va sans dire, mais ouverte à trouver l'inspiration en ligne. A condition bien sûr de ne pas délaisser ces petites boutiques où l'on trouvera le conseil qui est plébiscité par eux.
Cet opuscule est selon l'expression que j'ai aimée sous la plume de Cécile, un "livre ricochet". Il vous ouvre quelques pistes de lecture dont on comprend que si on les ignore il manquera quelque chose à notre vie de lecteur. Sinon, et pour conclure, je me croyais seul à chercher mes lunettes, à préférer les romans, à relire trois fois la même phrase quand j'ai l'esprit emboucané, à me désoler de n'avoir le temps de relire, à ne savoir comment ranger mes livres et tant d'autres thèmes abordés dans cet opuscule. Et bien non. Même le pape de la lecture n'y coupe pas. Alors tout va bien. Je suis normal et je me soigne de cette normalité : je lis. Ouf !
PS: je me suis relu parce que si jamais Il (la majuscule est de rigueur quand on fait référence au pape de la lecture) posait ses yeux sur ces quelques lignes, sans doute me reléguerait-il comme candidat à la dictée. Mais soit, à l'autodidacte il manquera toujours un bon précepteur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          273
elea2020
  27 juillet 2021
J'ai apprécié ce livre sans prétention, formé de courts chapitres alternés entre Bernard Pivot, qui offre un point de vue sur la lecture professionnelle, et sa fille Cécile.
Certains chapitres offrent des sujets sur lesquels tout lecteur s'est sûrement trouvé confronté un jour, ou a une opinion sur la question : "confort de lecture", "rituels de lecture", "choisir un livre". D'autres chapitres proposent un sujet un peu original : "lire c'est s'isoler", "ce que l'on sacrifie pour lire", "sacrées lunettes !"
Un chapitre m'a particulièrement intéressée, à savoir "ranger ses livres", et cela m'a amusée de constater que j'avais les mêmes problèmes que Bernard Pivot : il range par ordre alphabétique, mais crée des "niches" au sein de sa bibliothèque - même chose pour moi, sauf que les niches débordent sur le rangement au bout d'un moment.
J'aime toujours l'érudition de Bernard Pivot, et ses vastes connaissances en littérature française me donnent un peu des complexes, mais je m'en régale. Je ne connaissais pas Cécile en tant qu'auteure, et j'ai apprécié ses chapitres, avec en outre le conseil qu'elle donne à la fin, parfois amusant, parfois un peu bateau.
La question essentielle reste "pourquoi lire ?" et les deux auteurs s'interrogent honnêtement, offrent des perspectives et un panorama de leurs propres plaisirs (ou déplaisirs) de lecture. Ils se répondent et se complètent bien au fil des pages, dans un style enlevé et spirituel.
Mais, d'un autre côté, je n'ai pas eu l'impression d'apprendre énormément, ni sur la lecture, ni sur les Pivot. Je crois que je connaissais à peu près toutes les anecdotes liées au métier de Bernard, ou à ses émissions. Ce livre me fait penser à une publication de circonstance, qui ressortirait des articles déjà publiés ailleurs. Néanmoins, il offre une lecture agréable sur un sujet qui ne peut que nous plaire, et une possibilité de nous pencher sur nos propres usages, une lecture réflexive en quelque sorte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          212
AnnaLectrice
  10 juin 2021
Lire un livre sur la lecture quand on aime lire, c'est un peu comme se contempler dans un miroir... Mais c'est aussi un vrai plaisir de découvrir le rapport à la lecture d'autres lecteurs, on découvre des choses sur soi-même, on se retrouve ou pas dans les habitudes et petites manies de nos semblables.
Ce livre écrit à quatre mains par Bernard Pivot et sa fille, l'écrivain Cécile Pivot, est un vrai bonbon pour les amoureux des livres. Chacun brode sur des thèmes communs tels que : "Lectures d'enfance", "Ouvrir les dictionnaires", "Lire en vacances"...
On peut se retrouver, s'étonner, ou être en désaccord avec les auteurs mais le message reste : "vive la lecture !"
Une mention spéciale pour les illustrations de cet ouvrage, originales, pertinentes, parfois drôles : elles participent pleinement au plaisir de cette lecture.
Commenter  J’apprécie          30
DesLivresMonUnivers
  24 avril 2021
J'ai adoré lire Lire ! que je conseille bien volontiers, ce livre a raisonné en moi ! J'ai toujours du mal à expliquer ce qu'est pour moi la lecture. J'ai toujours cette difficulté à m'exprimer car pour moi la lecture c'est tout à la fois. Bernard et Cécile Pivot ont mis des mots très juste là où je n'y arrive pas.
Ce livre est destinée à tous les amoureux des livres et de la lecture, il est très facile à lire. On peut le lire comme on le souhaite, soit d'une traite comme je l'ai fais soit en plusieurs fois, il est découpé en plusieurs parties (18 petits chapitres). Plusieurs thèmes et problèmes de lecteurs qu'ont rencontrés Cécile et Bernard Pivot sont abordés comme le plaisir de lire, les lectures de leur enfance, leurs rituels de lectures, comment range t'ils leur livres, les sacrifices qu'ils ont fait pour pouvoir assouvir leur soif de lire et encore pleins d'autres choses.
Ce livre peut être une sorte bible de chevet du lecteur , j'y ai relevée plusieurs citations qui m'ont émerveillées, que je trouve vraies et que j'ai aussi ressenties. Je peux vous assurer un très beau moment de lecture. Un livre à lire, à relire, à offrir.



Lien : https://deslivresmonunivers...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
blackbookspolar
  25 juin 2022
Quel plaisir, quel bonheur de lire ce court livre qui alterne les points de vue de Bernard, lecteur professionnel et Cécile, lectrice passionnée. Je me suis plongée dans cette lecture, j'ai savouré chaque page, je me suis sentie comprise, soutenue dans cette passion parfois incomprise. J'ai dégainé mes post-it, mon crayon à papier et j'ai notifier absolument tous les passages qui faisaient écho en moi, autant vous dire, il y en a un paquet !
Difficile de chroniquer un tel livre, c'est très personnel, subjectif. C'est deux façons de voir les choses, à nous de voir si on se retrouve dans l'une, dans l'autre ou dans aucune. Comme une certaine forme d'introspection, j'ai voulu moi aussi répondre aux différents sujets : Plaisir de lire, Lectures d'enfance, Confort de lecture, Ce que l'on sacrifie pour lire et tant d'autres qui nous permettent de penser et de vivre lecture pendant 1h30. C'est le temps qu'il m'a fallu pour dévorer Lire de Bernard et Cécile Pivot. J'ai pris mon temps, pour y placer mes petits post-it, mes annotations, pour réfléchir aussi et souvent pour sourire. Parce que oui, j'ai vraiment eu le sourire, de nombreuses fois. Notamment parce que j'avais l'impression que quelqu'un, enfin, arrivait à poser des mots sur ce que la lecture me procure, sur ce besoin viscéral, vital de lire encore et encore.
« le lecteur a besoin de s'exclure des conversations réelles qui lui parviennent aux oreilles, du monde réel qui va et qui vient autour de lui. Il ouvre son livre, pose son marque-page, baisse là tête. Il s'éloigne déjà du rivage. »
Lire ce livre, c'est comme se regarder dans un miroir, c'est comme parler, échanger avec des amis sur nos nombreux points commun. J'ai adoré cette expérience, j'ai adoré chaque chapitre, chaque vision, qu'elle soit comme la mienne ou non. Il est clair que je rangerai pas ce livre au fond de ma bibliothèque. Il sera là, toujours à portée de main pour aller, dès que j'en ai envie, y lire les petites phrases que j'ai souhaité conserver. Un doudou, une bijou, c'était génial.
Lien : https://black-books.fr/2022/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
elea2020elea2020   27 juillet 2021
Mais pardon, j'oubliais un troisième ennemi : une certaine catégorie de parents. On les reconnaît à leurs enfants, qui ont appris à marcher il n'y a pas si longtemps, ne maîtrisent pas parfaitement le langage, mais manipulent le smartphone de papa ou maman avec, déjà, une dextérité incroyable. Dans le métro ou au restaurant, je constate qu'ils sont de plus en plus nombreux, et de plus en plus jeunes. C'est sûr : ces parents-là doivent avoir une paix royale. Un livre leur demanderait plus d'attention qu'un portable. Il leur faudrait expliquer certains mots, répondre aux questions, raconter l'histoire, souvent des dizaines et des dizaines de fois. Cela en vaudrait pourtant la peine, les premières lectures ayant deux vertus essentielles : elles sont une merveilleuse porte d'entrée à notre monde et tissent un lien unique entre les parents et l'enfant.

(page 169)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          91
DesLivresMonUniversDesLivresMonUnivers   24 avril 2021
Lire, c'est avant tout un dialogue de soi avec soi. Nous poser ces questions, ou d'autres, et tenter d'y répondre nous aide à mieux nous connaître, nous oblige à nous montrer exigeant avec nous-même.
Derrière les mots, il y a la vie, multiple, foisonnante, merveilleuse, cruelle, unique, plurielle. Lire donne le goût des autres, attise la curiosité, attache à l'existence et aux hommes. Tous les jours, du premier au dernier-esperons-le-, les livres apprennent à argumenter, à se défendre, à faire preuve d'empathie, à combattre, à s'évader, à vivre des émotions que la réalité ne nous offre pas. Les mots sont des clés, qui ouvrent les portes de l'existence. Une fois la première de ces clés utilisée, plus question de s'arrêter. Nous ouvrons des portes, nous y engouffrons, hésitons sur le palier, rebroussons chemin...les possibles sont infinis. La lecture est devenue notre alliée la plus fidèle. Elle nous rend forts. Lire est salvateur. Lire est vital.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
elea2020elea2020   27 juillet 2021
Reste qu'aujourd'hui il est de plus en plus difficile de se fournir en solitude et en silence dans un monde hyperconnecté et bruyant. Les lecteurs apparaissent comme des types bizarres, un peu misanthropes, en marge, qui appartiennent encore au vieux monde du livre. Ce sont presque des dissidents.

(page 91)
Commenter  J’apprécie          40
marionstmarionst   01 novembre 2020
Lire, c’est prendre Voltaire comme professeur, Proust comme oncle de la ville et Vilatte comme tonton des champs, Duras comme cousine, Stendhal, Dumas, Camus et Semprun comme amis, La Fontaine et Vincenot comme gardes-chasse, Louise Labbé comme amante, Colette comme cuisinière, Montaigne, Jean Giono et Julien Gracq comme voisins.
Lire c’est agrandir sa famille, engager du personnel, se faire des amis, multiplier ses relations, se constituer un fabuleux carnet d’adresses.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
elea2020elea2020   27 juillet 2021
Il [le lecteur] range dans sa mémoire des morceaux d'histoire de France ou d'ailleurs, des vies de personnages illustres, des récits de découvertes, d'exploits, de faits divers, d'existences obscures ou infortunées, de peuples en majesté ou en servitude, de civilisations défuntes. Bref, il collectionne des éclats de ce qui constitue la culture générale dont le livre, même s'il a aujourd'hui des concurrents, reste le principal pourvoyeur.

(page 14)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Bernard Pivot (23) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Bernard Pivot
Bien vieillir, mode d'emploi
autres livres classés : essaiVoir plus
Notre sélection Non-fiction Voir plus





Quiz Voir plus

Bernard Pivot

Dans quelle ville Bernard Pivot voit-il le jour?

Lille
La Rochelle
Lyon
Landivisiau

10 questions
63 lecteurs ont répondu
Thème : Bernard PivotCréer un quiz sur ce livre