AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782732490816
256 pages
Editions de la Martinière (11/04/2019)
3.97/5   18 notes
Résumé :
Connait-on vraiment les gens qu'on aime ?

Gabriel a tout pour être heureux : des parents attentifs, une grand-mère un peu espiègle mais terriblement attachante, une charmante famille... Pourtant, Gabriel passe son temps à fuir ceux qui l'aiment. Pourquoi n'accorde-t-il sa confiance à personne ? Quel secret cherche-t-il à cacher ?

L'histoire de Gabriel, ce sont les femmes de sa vie qui nous la racontent.
Mère, épouse, amante... To... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
LaBiblidOnee
  18 juin 2019
Tombée sur ce livre par hasard, j'ai été très attirée par les réponses qu'il promettait : Pourquoi Gabriel passe-t-il son temps à fuir ceux qui l'aiment ?

"Ne pas créer de liens, c'est également avoir la certitude qu'ils ne se briseront pas : pas d'attentes, pas de déception, aucun risque d'être déçu ou malheureux."

J'ai beaucoup aimé l'idée que ce soit les récits successifs des femmes qui l'ont aimé (mères, amantes, filles, soeur, etc...), et qui ont le plus compté dans sa vie, qui nous aident à trouver les réponses.

"Ne pas s'attacher, toujours partir le premier,quitter pour ne pas être quitté, disparaître pour ne pas être abandonné".

Les témoignages s'enchainent et se combinent très bien, et donnent effectivement une bonne vision d'ensemble à la fois du personnage de Gabriel et de son histoire.

Malheureusement, si on a presque le temps de s'attacher à toutes ces femmes avant de passer au point de vue de la suivante, nous n'avons jamais le point de vue de Gabriel : Il demeure donc distant, inatteignable, et finalement assez froid alors qu'il doit bouillonner de sentiments contradictoires et extrêmes à l'intérieur.
De ce fait, les explications avancées par ces femmes demeurent pour moi inachevées.

"Les femmes étaient nombreuses à l'avoir accompagné, mais aucune ne semblait vraiment avoir réussi à entrer dans sa vie".

Eh bien nous non-plus du coup ! Et c'est très dommage car alors on ne s'attache pas à lui, et il devient agaçant, presque secondaire, plus si intéressant.
On finit par compatir beaucoup plus avec les femmes qui ont souffert de ce comportement qu'avec lui, qu'on ne comprend pas toujours faute de pouvoir l'approcher d'assez près.

"Toutes, nous l'avons aimé profondément, à notre manière. Mais aucune d'entre nous n'a pu être heureuse à cause de ce mur de silence qu'il avait bâti autour de lui."

Dommage aussi de ne pas avoir eu le fin mot de l'explication pour Margaux : Cette explication aurait pu venir de Gabriel lui-même par exemple, et on aurait fini en beauté...

Une petite déception donc, pour ce roman dont j'attendais plus. Il reste néanmoins dans ma bibli car j'ai bien aimé le principe, et que certaines réflexions m'ont quand même touchée.

"Gabriel ne se laisse pas aimer, il est insaisissable et libre. C'est à prendre ou à laisser."

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          142
mallaurylit
  09 avril 2019
Chère Madeleine,
Il y a des livres dont tu te dis que tu aurais pu passer à côté, dont sa découverte tient à peu de choses, que parfois il suffit juste d'une phrase, quelques mots au détour d'une conversation, un échange que tu n'attendais pas et maintenant tu es là, soulevant la couverture, posant les yeux sur cette première page.
Entre ton roman et moi, c'est comme cela que tout a commencé, une suggestion, une tentation et puis moi, accrochée, absorbée par un récit que je n'avais pas vraiment envisagé.
Un enchainement de circonstances pour une nouvelle aventure littéraire. Comme dans ton histoire…
Dans la définition de « l'effet papillon » on nous explique qu'un élément insignifiant, au début d'une chaine d'évènement va entrainer une suite de réactions, s'accentuant de plus en plus, jusqu'à la catastrophe, le chaos…Alors quand cette première étape est déjà empreinte d'une douleur forte et violente, la cascade n'en sera que plus impressionnante.
Gabriel, c'est celui par qui le chaos semble devoir arriver…l'ange aux yeux noirs qui sur son passage bouleverse la destinée de ces huit femmes qui n'aspirent qu'à l'aimer, qu'à jouer un rôle dans son existence…Quand lui-même reste à côté de sa propre vie, ne parvenant pas à s'y impliquer pleinement.
Ces portraits de femmes que tu nous décris sont forts, passionnants, bouleversants et on ne peut que les lire, traversée par des milliers d'émotions, allant de la colère, au ressentiment, jusqu'à la tendresse la plus douce, pour celle qui, au final, découvre, comprend et pardonne.
C'est un récit magnétique, écrit avec une grande justesse, qui appelle la révolte, la colère mais aussi la compassion, l'amour, inconditionnel, profondément ancré, qui ne peut laisser personne insensible, et que, moi aussi, je me suis laissée emportée par le passage de Gabriel.
Alors voilà, c'est maintenant mon tour de conseiller, d'inciter tout le monde, et de dire, vas-y, essaie, c'est bien !!

Lien : https://www.instagram.com/p/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          93
leslecturesdemoe
  20 août 2019
📅📬 LA VIE D'UN HOMME, RACONTÉE PAR LES FEMMES DE SA VIE.
Attention, ce livre à peut-être l'apparence d'un feel-good, mais il n'en est rien. C'est l'histoire de Gabriel, cet homme énigmatique qui semble être constamment entouré d'une muraille infranchissable. Qui est-il ? le saurons-nous un jour ?
Dès les premières pages, mon intérêt a été vivement suscité ! L'histoire commence avec la jeune Louise qui se retrouve enceinte à 14 ans. Quand elle apprends la nouvelle, elle développe immédiatement un amour inconditionnel pour cet enfant. Mais elle ne peut pas le garder. Elle racontera sa grossesse et les premiers jours avec son bébé.
Commence alors la vie de Gabriel. Racontée par Françoise, la sage-femme qui a fait accoucher Louise. Esther, mère adoptive de Gabriel. Laurence, amie d'enfance devenue sa femme et mère de ses enfants. Mamita, sa grand-mère paternelle adoptive. Margaux, son amante et amour de sa vie. Sarah, sa demi-soeur. Et enfin Clara, sa fille aînée.
Au travers de leurs récits, nous comprendrons le parcours difficile de Gabriel, meurtri par l'abandon de sa mère biologique. Tout au long de sa vie, il fera en sorte de ne plus être abandonné, au point de ne créer de lien avec personne. C'est plus simple ainsi, il ne peut pas y avoir de souffrances. Mais nous verrons également à quel point toutes les femmes de la vie de Gabriel ont eu leur importance.
Ce roman a été une belle découverte que j'ai d'ailleurs lu en une journée ! L'histoire est courte (un peu plus de 200 pages) mais très dynamique. le rythme constant ne donne pas envie d'arrêter la cadence, ce qui a fait que j'ai tout lu d'une traite. Et au fil des chapitres, nous en apprenons plus sur Gabriel et sur son passé, ce qui permet de lever le voile sur certains doutes. Mais cet homme secret, qui a cherché toute sa vie à se protéger, finira par se dévoiler. Et je dois avouer que le dernier chapitre met une belle claque, je ne m'attendais pas du tout à cette fin !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Mesptiiteslectures
  21 septembre 2019
Attention... Coup de coeur !
Tour à tour, l'autrice nous dépeint des portraits de femmes : Louise, la mère biologique de Gabriel, Françoise l'infirmière qui assistera en 1965 à la naissance du petit Gabriel, Esther, la maman adoptive de Gabriel, Laurence, la femme de Gabriel, sa grand-mère, Mamita, puis Margaux, une collègue de Gabriel, Sarah, la soeur de Gabriel et enfin Clara la fille de Gabriel.
Vous l'aurez compris, toutes ces femmes sont liées par un homme, Gabriel. Cet homme mystérieux semble avoir hérité des souvenirs douloureux de sa naissance. Et tout au long de sa vie et de ses rencontres, il n'aura de cesse de fuir, d'éviter ou de rester à distance de chacune de ses relations humaines.
Il est décrit tour à tour par chacune des femmes qui ont pu, à un moment donné de leur vie, croiser sa route, tantôt brièvement, tantôt plus longuement.
Finalement, avec le recul, j'ai l'impression que Gabriel n'a semé que tristesse sur son passage et dans la vie de toutes ces femmes. Pourtant, une fois ma lecture terminée, je reste sur un ressenti positif.
Je crois que c'est parce que, au fur et à mesure de l'avancé de l'histoire, on ajoute des pièces du puzzle de la vie de Gabriel et petit à petit tout devient plus clair, et petit à petit on le comprend davantage... Tout n'est peut-être pas pardonnable mais ça, ça sera l'avis de chacun.
Lorsque j'ai entamé ce roman, j'ai perdu toute notion de temps, ce qui est paradoxal me direz vous puisque le roman retrace 59 ans de la vie du personnage principal, des années 1965 au années 2024. Ainsi, je me suis reconnectée à ma réalité une fois le roman fini. J'ai été happée par l'histoire. Je ne peux pas dire mieux.
A la fin, j'apprends que ce roman a une histoire particulière car il a été envoyé par la poste aux éditions de la Martinière et aura retenu l'attention de ses éditrices. L'autrice signe ici, de sa douce et addictive plume, son premier roman.
Une pépite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
unbrindesyboulette
  13 juin 2019
Une histoire de famille. Une histoire de secrets. Une histoire d'amour. Une histoire d'un homme. C'est de ça dont parle le premier roman de Madeleine de Place. le fil rouge est Gabriel, l'homme de toutes ces huit femmes, l'homme qui a été aimé par ces huit femmes, l'homme qui n'a pas su aimer comme il fallait en retour. Est-ce que cela est dû à son enfance? En effet, Gabriel a été abandonné à la naissance ou plutôt sa très jeune mère n'a pas eu d'autre choix que de l'abandonner. Oui Gabriel a été adopté mais il a su par hasard et très tardivement cette adoption… Cela a totalement chamboulé Gabriel. Grâce à sa femme et ses filles, Gabriel a pensé pouvoir avoir cette famille, sa famille mais il lui manquait toujours quelque chose… Peut-être trouvera-t-il ce quelque chose avec sa maîtresse…
Dans « Dis, quand reviendras-tu? », l'auteure laisse parler les femmes de la vie de Gabriel, elles nous dressent son portrait et cela nous permet de mieux connaître Gabriel, mieux que lui même pourrait se connaître. Dans les récits de chacune d'elles, se dégage de l'amour, l'amour pour cet homme. Chacune à sa manière comprend Gabriel, le soutient, l'accompagne. Gabriel a gardé son secret, son secret de naissance et ce secret l'a empêché d'aimer vraiment, sincèrement mais cela n'a pas empêché ces femmes de l'aimer passionnément. Dès sa naissance, Gabriel a été follement aimé par sa mère et on ne peut pas dire qu'il ait manqué d'amour durant sa vie, bien au contraire. « Dis, quand reviendras-tu? » est un roman d'amour, un roman où nous partons à la rencontre de femmes toutes aussi attachantes les unes que les autres, d'un homme malheureux de pouvoir aimer comme il le désire tant. Il est question également de secret dans ce roman, le secret de la naissance de Gabriel et ce secret a, en quelque sorte, gâché la vie de Gabriel, cela a été une épreuve très difficile pour lui. Dans une famille, il est jamais bon de garder les secrets, les non-dits… La vérité peut faire mal mais elle est salvatrice. Et c'est ce qui a manqué à Gabriel. Ce que je retiens de ce roman est cette folle dose d'amour qu'il s'en dégage, cette proportion qu'ont les femmes à tenir bon, à être toujours là quoiqu'il arrive, à pardonner, à avancer, à épauler, à être présente tout simplement. Ces trois générations de femmes ont su créer un cocon autour de Gabriel et c'est ce qui l'a porté tout au long de ces années.
« Dis, quand reviendras-tu? » est un beau premier roman et la plume de Madeleine est tout simplement douce et bienveillante. J'ai été transportée dans l'univers de ces femmes, j'ai aimé avec elles Gabriel et comme elles, j'aurais voulu en faire plus pour lui, pour cet homme! Ce roman est un joli cri d'amour!
Lien : https://unbrindesyboulette.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   14 mai 2019
C’est idiot, j’ai peur de sortir. J’appréhende ce qui va se passer une fois que j’aurai franchi le seuil de cette porte. Je serai obligée de dire à Gabriel que j’attends un bébé. Son bébé. Comment va-t-il réagir ? Je croyais que la naissance de Clara, il y a près de trois ans, allait le rendre fou de joie. Ça n’a pas été le cas. Alors un autre enfant…
C’est étrange. Je vais avoir un bébé avec un homme que je connais depuis toujours, celui qui partage ma vie depuis des années, le père de ma fille. Cet homme qui ne me regarde plus, ne m’embrasse plus, dort sur le canapé et ne me touche pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Piuma_LPiuma_L   06 avril 2020
J’ai connu le grand amour, celui qui nous prend aux tripes, vous fait battre le cœur tellement fort que vous avez l’impression qu’il va sortir de votre poitrine. Celui qui vous empêche de dormir, de penser, de travailler, de vivre. Celui qui hante vos jours et vos nuits. Celui qui vous fait si mal et en même temps vous rend tellement vivante. J’ai connu le grand amour et je donnerais tout pour ne jamais revivre ça. Parfois, j’aimerais revenir en arrière pour changer l’histoire et ne plus ressentir cette douleur atroce avec laquelle je vis depuis des années.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
LaBiblidOneeLaBiblidOnee   19 juin 2019
Avec Gabriel, les choses sont ainsi : c'est lui qui décide quand il vient et quand il repart. Il entre dans votre vie, vous bouleverse avec ses yeux indéfinissables et disparaît, laissant derrière lui un vide immense. Gabriel ne se laisse pas aimer. Il est insaisissable et libre. C'est à prendre ou à laisser.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   14 mai 2019
J’ai regardé Papa qui fixait ses chaussures. Il s’est levé et s’est avancé vers moi, la tête baissée. On était là, face à face, sans rien dire. J’ai cru qu’il allait parler… et rien. Pas un mot, pas un sourire, pas un regard. Je sentais les larmes qui montaient. J’avais envie de lui crier que j’étais toujours son petit potager et que je ne voulais pas qu’il me laisse ici toute seule, que je n’avais rien fait de mal, mais aucun son n’est sorti de ma gorge. Puis il m’a serrée dans ses bras. Tellement fort que j’ai cru qu’il allait me casser le dos. Il m’a embrassée maladroitement sur le haut du crâne et il est parti très vite. C’était il y a un peu plus de trois mois ; il me semble que ça fait un siècle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   14 mai 2019
Du haut de ses seize ans, elle en savait bien plus que moi sur les choses de la vie. Et surtout sur les garçons… Elle, son bébé, elle l’avait fait avec son amoureux, François, un jeune homme de vingt ans dont elle gardait la photo cachée sous son matelas, dans un petit cadre en forme de cœur. Elle répétait sans cesse que François était son âme sœur, que dès l’arrivée de son enfant il viendrait la chercher et ils se marieraient et vivraient dans une jolie petite maison avec un jardin et une tonnelle. Chaque semaine, elle lui envoyait des lettres enflammées dans lesquelles elle l’appelait « mon Chéri » et lui racontait toutes les choses merveilleuses qu’ils feraient lorsqu’ils seraient à nouveau réunis.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : poetiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4571 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre