AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070577635
Éditeur : Gallimard (17/04/2008)

Note moyenne : 4.1/5 (sur 108 notes)
Résumé :
Il était une fois au Japon, au coeur du XIXe siècle... Tojiro, le petit vendeur des rues, rencontre un curieux vieil homme. C'est Katsushika Hokusai, le vieillard fou de dessin, le plus grand artiste japonais, le maître des estampes, l'inventeur des mangas...
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (35) Voir plus Ajouter une critique
jeunejane
  04 janvier 2018
Le décor est planté au Japon au XIXème siècle, Tojiro, jeune garçon, vendeur de rues , rentre au service de Katsushika Hokusai, un vieillard fantasque, un génie du dessin.
Entre eux va naître une belle complicité, le Maître appellera son petit assistant "Moineau".
Tojiro est fasciné par son talent, devient l'ami et l'apprenti de ce grand maître des estampes, inventeur des mangas.
Romane lit ce petit roman en CM1 dans le cadre de son rallye lecture " amitié".
Elle est venue loger et ce matin, en descendant, elle est passée devant la reproduction de la vague, situé dans un salon avec d'autres reproductions d'estampes. Elle est remontée et a comparé avec l'illustration de François Place dans son livre.
Un très beau petit roman avec des illustrations qui intriguent le jeune lecteur.
De nombreuses scènes sont humoristiques, emploient un vocabulaire avec des termes japonais expliqués comme le "Shogun" qui sonnent agréablement aux oreilles.
La personnalité fantasque du vieux peintre a beaucoup amusé et séduit Romane qui aime les personnes qui savent rire d'elles-mêmes comme c'est le cas dans cette histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          512
Myriam3
  15 août 2017
Ce petit roman, je l'avais choisi pour mon fils depuis longtemps intrigué par la Grande Vague de Katsushika Hokusai, mais aussi parce que le thème en est le dessin, l'apprentissage du dessin. Parfait pour mon petit gars dont
c'est l'un des principaux passe-temps.
Ca n'a pas raté, après la lecture, il s'est emparé de son crayon avec une grande envie de s'y remettre.

Le texte est simple mais à la fois léger et instructif. On y découvre pêle-mêle le Japon du 19ème siècle, la technique de la gravure, la vie et l'oeuvre de Hokusai, le tout sous forme d'initiation. Une belle réussite qui ne sombre pas dans la pédagogie pure. le grand artiste y apparaît comme un vieillard pétillant au mieux de sa forme et le glossaire en fin de livre apporte un plus, pour les plus grands.
Commenter  J’apprécie          380
petitsoleil
  15 novembre 2016
Un très beau livre, mi-conte, mi-roman graphique, qui nous fait (re)découvrir la vie et la démarche artistique d'un grand peintre japonais, Hokusai.
Les reproductions sont belles, et les chapitres sont très variés, avec un contenu qui restitue bien l'ambiance du Japon à cette époque. C'est très animé, vivant.
Le petit Tojiro fait un personnage amusant, qui demande des explications au peintre et nous entraîne dans sa découverte de la lecture, du dessin, de la calligraphie, de la gravure ...
Très bien conçu et illustré, agréable à lire ... je vous le recommande.
Commenter  J’apprécie          370
Foxfire
  13 février 2018
Au cours de ses pérégrinations pour vendre ses gâteaux, Tojiro, un petit marchand ambulant va croiser la route d'un vieux peintre excentrique. Celui-ci n'est autre que le grand Hokusai. Tojiro va devenir son apprenti.
Ce court récit destiné à la jeunesse n'est pas une biographie, plutôt une évocation du grand artiste. le texte est bien écrit, simple et très vivant. "Le vieux fou de dessin" permet aux enfants de découvrir une autre culture à travers le quotidien d'un petit garçon japonais du 19ème siècle. le dépaysement est là, on se promène dans les rues au milieu des échoppes, on rencontre le petit peuple de la ville, le jeune lecteur apprendra comment sont gravées les estampes...
Les illustrations de l'auteur sont agréables à l'oeil, et sans être des copies rendent un bel hommage à Hokusai en respectant l'esprit de ses estampes.
"Le vieux fou de dessin" concilie de belle façon plaisir de lecture et intérêt pédagogique. Une vraie réussite.
Commenter  J’apprécie          270
brigittelascombe
  04 décembre 2012
"Par la seule magie de son dessin,le maître a fixé pour l'éternité les deux éléments les plus fluides de l'univers:l'eau et le temps.."
Le Maître, c'est Katsushika Hokusaï, "le maître des estampes, l'inventeur des mangas" dés le XIX° siècle que va rencontrer le jeune Tojiro, alors qu'il vend des gâteaux. le vieux fou de dessin, conte le l'amitié pétillante entre cet orphelin "vif et joyeux" surnommé "moineau"et l'artiste réputé, "bougon" et vieillissant qui l'engage comme commis et l'éduque. Mais surtout ce roman jeunesse parle des célèbres estampes de Katsushika Hokusaï et de ses thèmes surprenants,comiques et poétiques (entre guerriers, nature,fantômes,esprits...). le jeune lecteur y apprendra ce qu'est une estampe, comment créer un livre,une reproduction,graver le bois, quels sont les métiers du livre,ce qu'est un atelier, comment faire de l'encre...et qu'une création se fait avec la main, les yeux et le coeur.
Il admirera quelques oeuvres connues: La Vague (entre autres) et appréciera le mouvement étudié,le trait de pinceau concis,le sens architectural et la précision botaniste du maître de l'estampe.
C'est une véritable visite d'Edo (ancienne Tokyo) et de son "théâtre permanent" que nous offre François Place, connu pour ses illustrations (ex: Siam) ou ses livres jeunesse éducatifs (tels que Jeanne d'Arc ou Comment vivaient les Romains) basés sur des faits véridiques comme la vie de Katsushika Hokusaï, cet artiste et "représentant du monde flottant".
François Place a obtenu le grand prix de la foire de Bologne ainsi qu'un prix spécial des Librairies Sorcières.
Petit plus:un glossaire explicatif à la fin.
Dépaysement garanti pour grands et petits!
Dans le même genre mais pour adultes j'ai beaucoup aimé Hokusaï: Manga de Jocelyn Bouquillard, coécrit avec Christophe Marquet qui enseigne les astuces de cet artiste, ainsi que (du même auteur) Hokusaï: Les trente-six vues du Mont Fuji.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
jeunejanejeunejane   04 janvier 2018
" Comment le maître s'y prend-il pour arrêter ainsi le
temps ? La vague semble vivante, elle bouillonne d'écume, on la voit prête à s'écrouler. Par la seule magie de son dessin, le maître a fixé pour l'éternité les deux éléments les plus fluides de l'univers : l'eau et le temps..."
Commenter  J’apprécie          260
MyrtleMyrtle   06 août 2011
Tojiro pleure de rire à imaginer le vieux peintre en train d'exécuter dans son atelier des figures de bouffon.
Et le voilà qui sautille en tous sens dans la pièce, en mimant l'air bougon de son maître.
- Hi hi hi, un vieux bonhomme comme vous, aussi raide qu'une tuile de toit, danser avec des socques en bois, je n'y crois pas, je n'y crois pas!
- Ah! mais ça suffit, moineau, je ne t'ai pas pris chez moi pour que tu te moques de moi. Tu me provoques? Très bien, en garde! Défends-toi! Nous allons bien voir si tu es de la graine de samouraï.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Blandine54Blandine54   11 janvier 2018
A cette époque, je signais sous le nom de Shunro, puis je changeai pour celui de Sori. Ensuite, j'ai signé Hokusai, qui veut dire "atelier du Nord", et j'ai décidé de suivre ma propre voie, celle d'un "esprit libre planant au-dessus des plaines de l'été". Chaque nouvelle période de ma vie était comme une nouvelle naissance, c'est pourquoi j'ai adopté tant de signatures. Naturellement, tu sais sous quel nom je signe aujourd'hui, moineau... Gakyorojin Hokusai, "le vieillard fou de dessin".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
LilizLiliz   11 avril 2015
Dès l'âge de six ans, j'ai commencé à dessiner toutes sortes de choses. A cinquante ans, j'avais déjà beaucoup dessiné, mais rien de ce que j'ai fait avant ma soixante-dixième année ne mérite vraiment qu'on en parle. C'est à soixante-treize ans que j'ai commencé à comprendre la véritable forme des animaux, des insectes et des poissons et la nature des plantes et des arbres. En conséquence, à quatre-vingt-six ans, j'aurai fait de plus en plus de progrès et, à quatre-vingt-dix ans, j'aurai pénétré plus avant dans l'essence de l'art.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
DidiliDidili   18 novembre 2012
" A cent ans, j'aurais définitivement atteint un niveau merveilleux, et, à cent dix ans, chaque point et chaque ligne de mes dessins aura sa vie propre. Je voudrais demander à ceux qui me survivront de constater que je n'ai pas parlé sans raison. "
Commenter  J’apprécie          140
Videos de François Place (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de François Place
Pour clore ce mois anniversaire, nous vous proposons de découvrir la vidéo captivante de François Place à l'?uvre dans la réalisation d'une aquarelle. Un immense merci à François Place de nous avoir ouvert avec tant de générosité les portes de son atelier pour fêter les 20 ans de "L? Atlas des géographes d'Orbæ" !
autres livres classés : hokusaiVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





. .