AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782075157728
304 pages
Gallimard Jeunesse (13/05/2021)
4.06/5   155 notes
Résumé :
OLYMPE DE ROQUEDORT EST EN FUITE. On veut la marier contre son gré et s’emparer du domaine dont elle est l’héritière. Traquée par ses ennemis sur les terres hostiles des Loups de l’Azeillan, la jeune rebelle rencontre Décembre, un ancien soldat borgne, et son complice, le timide et mystérieux Oost. Ensemble, ils vont livrer un combat sans merci pour reconquérir le château de Roquedor… Une héroïne indomptable, déterminée à reprendre sa liberté, au cœur d’un flamboyan... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (45) Voir plus Ajouter une critique
4,06

sur 155 notes

Ileauxtresors
  18 juin 2021
Jean-Philippe Arrou-Vignod et François Place rendent hommage aux feuilletons populaires et aux romans de cape et d'épée du 19ème siècle, mais en bousculant allègrement les codes puisque le premier rôle revient à une jeune fille, la bien-nommée Olympe !
Cette aventure moderne et féministe nous est donc offerte dans un écrin historique, avec ce qu'il faut de châteaux, de cavalcades, de tavernes, de bandits et de chasses aux sorcières. On s'y croit. C'est une époque où l'on dispose des jeunes filles comme du bétail, qu'il s'agisse de les jeter au couvent ou de les marier. Mais Olympe semble indomptable. Déterminée à échapper au destin que le compte de Saint-Mesme a tracé pour elle, la jeune marquise se cabre et ne recule devant aucun danger. Elle a plus d'un tour dans son sac. Et un don pour se faire les alliés les plus improbables – et les plus mystérieux…
Olympe est flamboyante. On s'attache immédiatement à elle, partageant son désarroi et sa lutte désespérée pour défendre sa liberté. Ses péripéties sont portées par la plume généreuse des deux auteurs. Il y a de l'action et de la liberté, du souffle et du mystère, des combats et de la subversion. Les dialogues sont plus vrais que nature, dignes de Molière ou Alexandre Dumas. Et le final juste parfait de notre point de vue.
Un brillant récit d'aventure dont nous n'avons fait qu'une bouchée. Touche !
Lien : https://ileauxtresors.blog/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          533
Lucilou
  17 juillet 2021
Un roman de cape et d'épée!
En 2021!
O joie! O félicité!
S'il est bien un genre pour lequel j'ai un peu plus qu'un faible, c'est bien celui-là! Depuis "Les Trois Mousquetaires" bien sûr, et depuis "Le Bossu", "Cyrano de Bergerac" et "Les Pardaillan".
Quoi de plus délicieux que ces romans, ces histoires feuilletonnantes où les complots et les vieux châteaux côtoient les cavalcades et les spadassins de la pire espèce, où l'on tire l'épée comme on dégaine nos téléphones portables aujourd'hui, où les héros ont le courage chevillé au corps et au coeur, où L Histoire est un écrin qui offrirait ses plus beaux décors au cinéma après avoir eu la mainmise sur l'imagination?
C'est bien le XIXème siècle qui fut le plus prolixe en la matière et, soyons honnêtes, le roman de cape et d'épée est un peu tombé en désuétude. Heureusement, il y a eu le cinéma... et la littérature jeunesse qui en plus eut l'idée de faire porter les bottes, la cape et l'épée à des héroïnes au caractère bien trempé et foutrement courageuses! de leur faire délaisser leur jupons et leur cour de foutriquets pour les grands chemins de l'aventure et le galop des chevaux.
Je garde ainsi en tête "La fille de d'Artagnan" pour le cinéma et pour les livres "Mademoiselle Scaramouche", ma chère (Lady) Oscar de Jarjayes et surtout, surtout la fière Ermengarde de Samantha, l'héroïne bien trop méconnue d'André Hodeir ("Les Aventures de la Chevalière" et "La Chevalière et le Panache Blanc") dont j'ai lu et relu les aventures jusqu'à en user les livres jusqu'à la corde!
Alors forcement, quand j'ai entendu parler d'"Olympe de Roquedor", je n'ai pas pu faire autrement que de craquer (ce n'est jamais de ma faute si ma maigre fortune passe de vie à trépas dans les librairies, hein!).
Un roman de cape et d'épée, fut-il estampillé "jeunesse" ne se refuse pas.
Olympe a seize ans. Orpheline, elle vient de passer quatre ans au couvent dont on vient enfin de la sortir pour la marier avec un bellâtre aussi peu engageant qu'un jeune cadre du RN.
Ce mariage, Olympe n'en veut pas et nul ne pourra l'y contraindre. Profitant d'une embuscade et d'un orage, elle parvient à échapper à ses geôliers, déguisés en chaperons pour la circonstance. La voilà libre, seule et traquée sur les terres hostiles d'un seigneur cruel et celles plus hostiles encore des Loups de l'Azeillan. La jeune fille n'a qu'un objectif: rejoindre Roquedor, le château de ses ancêtres. Son château qu'on essaie de lui dérober.
En chemin, la flamboyante Olympe rencontre Décembre, un vieux soldat borgne et taiseux dont le passé semble bien mystérieux et Oost, un jeune homme timide et l'air fragile. Cet improbable trio que l'affection finira par unir, tout comme l'admiration et un rien de rébellion, va se lancer à corps perdu dans la reconquête de Roquedor et de sa liberté.
Certes, certes l'intrigue du roman n'est pas des plus originales, tant elle a fait sienne les codes du genre, mais ce n'est ni désagréable (au contraire) ni un problème.
En effet, l'histoire demeure prenante, rythmée et bien construite. Romanesque en diable, elle n'est toutefois pas sans finesse ou réflexion, proposant notamment des personnages attachants et bien campés. Olympe est à cet égard une héroïne moderne, féministe, intelligente et on ne peut plus sympathique. Ses comparses ne sont pas en reste et j'ai un faible pour Oost et le comte de Saint-Mesme.
Par ailleurs, le roman est aussi fort bien écrit. Les dialogues sont enlevés, particulièrement réussis et convaincants et m'ont rappelé tantôt la verve d'un Molière ou d'un Rostand ou l'énergie d'un Dumas.
Un délice que cette lecture, une aventure trépidante, c'est peu dire qu'à la fin de l'envoi, Jean-Philippe Arrou-Vignod touche.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
juliette2a
  01 février 2022
Olympe de Roquedor est un condensé de tout ce que j'apprécie dans un roman ! Destiné à un public adolescent, ce roman de cape et d'épée s'adresse en réalité à tout lecteur, par sa portée historique et les valeurs véhiculées. Dans ce roman éponyme, l'héroïne, tout juste sortie du couvent, est promise à un homme qu'elle n'aime pas, représentant d'une famille qu'elle exècre. Déterminée à ne pas se laisser marier de force, elle profite d'un évènement inattendu pour prendre la fuite. Se retrouvant sur ses terres natales, au coeur d'une forêt hostile et sauvage, elle est loin d'imaginer les nombreux obstacles sur son chemin ni qu'elle est sur le point de rencontrer deux êtres qui vont changer sa vie !
Aventure, sorcellerie, féminisme, amitié, enquête, famille, secrets du passé, reconquête, voilà les ingrédients de cette histoire magnifique qui regorge de trésors au fil de ses pages ! Olympe est une héroïne charmante, rebelle, courageuse, éduquée par un père ouvert d'esprit, orpheline depuis ses 12 ans, qui sait se débrouiller toute seule. Malgré tout, sa route va croiser celle de Décembre, un ancien soldat borgne qui a oublié son passé, et Oost, un jeune homme en fuite, marqué par des années difficiles. Ce trio atypique a su toucher mon coeur ; entre l'intrépidité d'Olympe, la douceur de Décembre et la naïveté d'Oost, je me suis régalée !! Les « méchants » sont également dépeints avec réalisme, à l'image des Saint-Mesme (le père en tête, véritable démon), mais aussi Hercule, Ulysse, ainsi que l'ensemble des habitants bornés qu'Olympe a la malchance d'affronter.
A cela s'ajoutent les superbes illustrations de François Place, une écriture élégante, un contexte fascinant (reconquête d'un domaine -celui de Roquedor- au 17ème siècle) ainsi qu'une fin parfaite, qui font d'Olympe de Roquedor une lecture marquante et envoûtante ! Quel panache !
A lire !!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
TheWind
  14 mai 2022
Olympe de Roquedor.
Un titre qui fleure bon le roman historique avec en première page de couverture une héroïne, vêtue d'un pantalon, l'épée en avant, prête à en découdre avec tous les ennemis qui viendront entraver son chemin.
Le tout couronné par deux auteurs de littérature de jeunesse de renom : François Place et Jean-Philippe Arrou-Vignod.
Franchement, il était difficile de résister et j'ai bien fait d'emprunter ce roman trouvé dans le rayon jeunesse de ma médiathèque préférée.
L'histoire relatée tient ses promesses.
Voilà un beau roman d'aventure porté par une héroïne qui n'a pas froid aux yeux et de ses deux acolytes, un vieux soldat borgne et un jeune homme bègue.
C'est bien écrit, c'est merveilleusement bien illustré, c'est trépidant...
A mettre dans les mains de nos jeunes lecteurs qui aiment les romans historiques et les petites marquises délurées !
Commenter  J’apprécie          260
Saiwhisper
  19 novembre 2021
Quel plaisir de terminer la sélection MoseL'Lire avec cette super aventure féministe, engagée, prenante et distrayante ! Je me suis régalée aux côtés d'Olympe, jeune fille en fuite, promise à un homme qu'elle n'aime pas. Cette demoiselle débrouillarde va sans cesse faire preuve de bravoure, de ruse, d'adaptation, de vivacité et de capacités jugées « masculines » pour l'époque (ex : grimper en altitude, nager, se battre, monter à cheval, s'opposer à la gent masculine, etc.). Son périple sera incroyable et sans temps morts, si bien qu'il est impossible de s'ennuyer !
Honnêtement, j'avais peur de me perdre lorsque j'ai réalisé que les auteurs proposaient une narration plurielle, avec une multitude de personnages. Il n'en fut rien ! Ces individus sont principaux, secondaires et, parfois, antagonistes à Olympe. de ce fait, on a une bonne vision d'ensemble et on cerne assez bien ce qu'il se trame en coulisse… Ainsi, si vous aimez les complots, les duels à l'épée, les chasses aux sorcières, les sauvetages, les recherches de trésors et les meurtres en douce, alors cette épopée devrait vous plaire autant qu'à moi… Il est d'ailleurs à noter qu'il y a du vocabulaire d'antan. Certes, cela ne sera pas compréhensible par les très jeunes ados toutefois, les plus grands et les adultes devraient apprécier l'ambiance d'époque que ce lexique apporte.
De façon générale, j'ai apprécié la ribambelle de personnages ! Ces derniers ont pour avantage d'être ni blancs, ni noirs : ils sont remplis de nuances, de failles et de vécu sensible. C'est notamment le cas du trio principal ! Olympe, l'héroïne, est une jeune fille aussi attachante qu'exemplaire. Elle m'a impressionnée à plusieurs reprises. J'ai surtout été charmée par le fait que, malgré son côté vaillant et acharné, elle n'est pas toute puissante. Souvent, elle va même se trouver en difficulté ! le destin et autrui seront des éléments clef lui permettant de s'extirper de ce bourbier… Oost, un jeune homme rencontré près d'une rivière, a su me surprendre. Comme la plupart des protagonistes, je me faisais une image simple et faussée de lui. le récit de son passé a commencé à modifier ma vision de lui. Puis, au fil de l'aventure, j'étais charmée par ses actes…
Évidemment, cette histoire ne serait rien sans Décembre, un ancien capitaine borgne traquant Olympe dès les premières pages. le rôle de cet homme est plus complexe qu'il n'y paraît… À mes yeux, il est autant le héros de cette histoire que la belle marquise en fuite ! Au fil des chapitres, on va apprendre à cerner ce chasseur de têtes qui dissimule bien des secrets !
On a là un livre intelligent, plein de rebondissements et de messages modernes (liberté, condition de la Femme, égalité des sexes, jugement hâtif, peur de la différence, valeurs familiales, résilience, etc.). le tout est garanti sans romance, ce qui est très agréable ! Enfin, on notera de chouettes illustrations complétant bien ce texte de capes et d'épées. Bref, je recommande. C'était vraiment bien !
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          222


critiques presse (1)
Culturebox   17 mai 2021
Le "cape et d'épée" remis au goût du jour avec l'histoire de cette jeune marquise flamboyante éprise de liberté... Quel panache !
Lire la critique sur le site : Culturebox
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
IleauxtresorsIleauxtresors   18 juin 2021
Une vraie sauvageonne, toujours à traîner ses jupons dans les ruisseaux, élevée à la diable par un père qui lui passait tout et l’éduquait comme un garçon, jusqu’à lui apprendre à lire et à écrire.
Commenter  J’apprécie          192
SaiwhisperSaiwhisper   18 novembre 2021
(Je ne ferais) Rien, te dis-je. Et tu ferais bien de suivre mon exemple, l'ami. Tirer d'un mauvais pas une jeune fille dans les bois, rosser quelques vilains, la reconduire saine et sauve chez elle, voilà qui est dans nos cordes, à nous, gens de peu. Mais se mêler des affaires des grands, aider à rétablir une marquise dans ses biens ? Tu feras ce que tu voudras. Mais je n'y risquerais pas le doigt si j'étais toi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
LivresdAvrilLivresdAvril   22 août 2021
- Mon grand âge ? s'emporta le borgne. Je pourrais bien te botter le train pour cette insolence. Et quel âge crois-tu donc que j'ai, blanc-bec ?
Oost recula à distance prudente.
- Celui au moins d'être... capitaine.
- Capitaine ? s'étonna l'autre. Et à quoi le vois-tu ?
- Eh bien, à votre... euh... personne.
- Mais encore ?
- Cette figure...
- Altière ?
- C'est le mot que je cherchais. Cette mine... euh...
- Avenante ?
- Vous m'ôtez l'épithète de la bouche. Et cette chevelure...
- Rare ?
- Je ne dirais pas cela.
- Blanchie, alors ? Attention à tes paroles.
- Argentée, plutôt. C'est cela : une chevelure argentée ! Et, si vous permettez, du plus bel effet sur votre... euh... tête.
- Tope là, l'ami, ronronna le borgne en lui tendant la main. C'est tout moi que tu décris. (p.56)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
IleauxtresorsIleauxtresors   18 juin 2021
- Par ailleurs, dites-moi si je me trompe : je ne vous ai guère vu empressé à m'apporter votre aide pour attacher ces deux abrutis à la place qui leur revient.
- Monsieur, jeta l'autre avec dédain, pardonnez-moi : ni pillard ni bourreau. Ces deux professions sont au-dessous de ma condition.
- J'avais remarqué, cher petit-maître. Il eût été dommage de salir ces beaux rubans, riposta l'inconnu en faisant mine de lui épousseter l'épaule.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
ColibrilleColibrille   04 avril 2022
L'homme avait attendu d'avoir franchi la poterne pour l'enfourcher, et ils s'étaient éloignés tous deux d'un pas très lent, comme en catimini. Au bout de l'allée de marronniers, le cavalier marqua un temps d'arrêt, se retournant sur sa selle pour contempler une dernière fois le château endormi.
Commenter  J’apprécie          50

Videos de François Place (22) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de François Place
Dans notre émission littéraire scolaire Le Secret des livres*, François PLACE répond à une question d'élève sur son album "Rois et reines de Babel" * émission primée au concours Médiatiks 2022 organisé par le CLEMI
autres livres classés : mariage forcéVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus