AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Michel Ganstel (Traducteur)
EAN : 9782714445629
300 pages
Belfond (07/01/2010)
3.21/5   38 notes
Résumé :
À vingt-deux ans, réceptionniste aux Verreries Wright, la splendide Jewel est prête à tout pour échapper à la médiocrité de son existence. Le temps d'une soirée, dans la somptueuse demeure des Wright, elle sent que sa vie pourrait changer aux côtés de Jeff, un brillant homme d'affaires…
Jeune héritière de la dynastie Wright, Gwen n'a elle que faire du luxe qui l'entoure et préfère passer ses journées dans les livres. Jusqu'à ce qu'elle tombe sous le charme de... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
Gaoulette
  26 août 2019
La jalousie une défaut qui pousse les femmes à commettre des actes répréhensibles. Belva Plain va utiliser un des ces 7 péchés capitaux comme trame de fond pour ce merveilleux roman.
Quand on lit un roman de Belva Plain, on a l'impression de regarder le téléfilm du dimanche sur M6. Attention je ne me moque pas. Ca fait du bien parfois de lire ce genre de saga familiale bourré d'espoir, de magnifique histoire d'amour, de belles personnes ou pas et surtout avec une héroïne à la personnalité complexe. Des femmes qui doivent assumer leur choix pour atteindre le bonheur.
Ici nous avons une rencontre que tout oppose entre Gwen et Jewel. La première est issue d'une riche famille. Elle pourrait être heureuse mais elle se rebelle. Elle est jalouse de la beauté et de la confiance de Jewel. Celle-ci sait qu'elle plait et en joue. Elle est issue d'une milieu modeste et veut à tout prix rentrer dans la bourgeoisie. Elle jalouse Gwen pour ses avantages sociaux. Suite à cette rencontre les deux femmes vont faire leur propre expérience, choix pour atteindre leur bonheur. Elles seront amenées à se croiser à des moments phares de leur vie.
Si le roman de Belva Plain parait simple, sans surprise avec quelques gros clichés. On se prend au jeu de cette histoire d'inimitié. On espère un happy end pour ces deux femmes et une paix intérieure. On pourrait penser que Belva Plain se la joue facile en donnant le bon rôle à une classe sociale mais elle le fait bien. Donc j'adhère. Une envie de découvrir leurs mésaventures. Savoir ce qu'avait concocter l'auteure pour ces deux femmes. Est-ce que j'aurais "tarter" une à plusieurs reprises? Oh que oui! Mais Belva Plain laisse voir certaines fêlures.
Ce roman offre un grand message d'espoir comme la majorité des livres de la romancières. Ses romans ne prennent pas une ride. Un très bon moment de lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
mimo26
  04 octobre 2018
Le titre de ce livre n'est pas usurpé. Il résume exactement l'histoire : Deux personnages, deux âmes complètement différentes qui se croisent un jour et vont ensuite se retrouver un grand nombre de fois alors que leur vie change.
Un mélange d'amour, et de haine, de la jalousie, sont ce qui régente les deux personnages mais si Jewel, fille de basse condition les exprime et veut absolument être l'égale de Gwen, fille adopté d'aristocrates et notables connus dans la région voir même supérieur sans jamais y arriver totalement, Gwen Wright est plus calme. Elle les ressent au départ et de temps en temps, quand elle se sent au plus bas mais sinon elle vie sa vie pleinement et fais ce qu'elle désire.
C'est le livre de deux vies, où l'on observe les différences de l'éducation et des caractères, ce qui rend les personnages réels.
Commenter  J’apprécie          80
J-line
  21 avril 2012
Deux filles se croisent -mal dans leur vie ou dans leur peau.
Pauvre petite fille riche, qui se sent si seule –canard boiteux...
Pauvre grande (et belle) fille pas riche du tout –mangée par l'envie de le devenir, dans un esprit revanchard.
Leur rencontre fera éclater quelques vérités et germer les potentiels présents en chacune d'elles ; bouleversant leur existence, révélant chacune en sa vérité…
Où donc la question est celle de l'identité et de la « classe » sociale –ou de la place existentielle…
Le livre est vieillot, tant dans la psychologie des personnages que dans certaines scènes, non pas intimes mais intimistes. Avec un côté très artificiel dans la description des sentiments et des pensées –comme emprunté !
Au vrai, l'ensemble tient du roman bourgeois du début des années 20. Or, ce genre de décalage socio-temporel, qui pourrait avoir un certain attrait, demande un style plus esthétique, plus torrentueux, plus recherché, plus emporté ou, par moment, plus épuré –le demande et même l'exige pour atteindre au charme suranné mais indéniable de certains ouvrages.
A lire à défaut d'autre chose –ou dans un train, une salle d'attente…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Linou26
  15 août 2016
C'est le deuxième roman que je lis de cette auteure et je dois avouer être assez déçue.
Certes, ce livre se laisse lire et le moment n'est pas désagréable mais je le trouve assez "simpliste", voire caricatural.
En effet, il relate principalement l'histoire de 2 jeunes femmes : l'une est riche, intelligente au physique ingrat, l'autre est pauvre, peu cultivée mais un modèle de beauté !
Si l'intérêt pour cette lutte des classes, la jalousie, l'ascension social ou encore l'économie est présent, il n'en reste pas moins que l'on reste en surface, sans réel approfondissement.
Un livre à découvrir donc pour passer un bon moment de détente, sans espoir d'épanouissement culturel ...
Commenter  J’apprécie          00
zorrajess
  12 février 2017
Encore une fois, un très beau livre, ou le mélange des "classes sociales" nous apprends bien des choses...
L'argent ne fait pas le bonheur... même si il y contribue...
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   11 juillet 2019
Sa mère couchait avec des hommes mariés, la mienne était une honnête femme fidèle à son mari qui a élevé cinq mioches jusqu'à en crever d'épuisement. Et maintenant, la fille de la traînée a tout ce dont une fille peut rêver pendant que je suis obligée de travailler pour vivre péniblement au jour le jour. Elle a donc été adoptée dans des conditions plus que douteuses. Et le secret a été bien gardé pour qu'elle ne sache ni d'où elle vient ni qui elle est en réalité. C'est dur mais pas plus dur que ce que j'ai vécu après la mort de maman et quand, dix-huit mois plus tard, papa a trouvé une autre femme et est parti aussi loin qu'il le pouvait sans tomber dans un océan.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   11 juillet 2019
Elle avait une bouche superbe, une dentition irréprochable, et savait s'en servir. Son image, vue tous les matins dans le miroir, justifiait son sentiment de supériorité. Contrairement aux mèches ternes et informes de Gwen Wright, sa chevelure était une masse d'ébène soyeuse et ondulante. D'épais cils de velours soulignaient ses grands yeux bleus, presque violets. Elle avait un teint de porcelaine, un nez aussi parfaitement modelé que ses lèvres. Quant à ses formes, eh bien... disons simplement qu'elles n'avaient jamais eu de mal à attirer l'attention des garçons. La beauté de Jewel était un talisman auquel elle faisait appel quand elle voulait se donner confiance. Non qu'elle en ait eu besoin pour nouer une conversation avec ce laideron aussi gauche que muet, qui ne savait que lancer des regards de regret au livre que sa bonne éducation la contraignait à délaisser.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   11 juillet 2019
Jadis radieux, son sourire se transformait en grimace. C'était la constante pénurie d'argent qui l'avait dépouillée de sa jeunesse et de son beau sourire. L'argent faisait toujours toute la différence.
Commenter  J’apprécie          30
J-lineJ-line   25 avril 2012
Encore petite, Gwen avait vu le reflet de son visage dans une fenêtre. Quand elle bougeait dans un sens, l'image disparaissait. Elle reparaissait si elle bougeait dans l'autre sens, mais déformée. Ce phénomène avait provoquer en elle des pensées à la fois troublantes et fascinantes qu'elle avait soumises à sa nourrice.
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   11 juillet 2019
Son visage, sans être vraiment laid, était insipide, ses traits quelconques le genre de visage qu'on voit partout dans les rues et qu'on ne reconnaît pas quand on le revoit. Elle avait des cheveux roux d'une nuance délavée et des yeux vaguement marron, sans plus d'éclat que le reste. Il n'y avait de brillant sur sa personne que le bracelet d'or qu'elle portait à un poignet et la montre en or à l'autre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Video de Belva Plain (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Belva Plain
Evergreen TV Mini Series (in under 10 minutes) Mary Hutter Mary Hutter·28 vidéos This is the epic 6 hour long mini series from the acclaimed book by Belva Plain. (Starring: Lesley Ann Warren, Ian McShane, Armand Assante, Brian Dennehy, Joan Allen, Betty Buckley, Kate Burton, and more..) Edited down to under 10 minutes.
autres livres classés : histoires de familleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1292 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre