AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Hongrie-Hollywood Express (7)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  

Ajouter une critique
Madame_lit
  31 janvier 2016
Chère lectrice, Cher lecteur,

Hongrie-Hollywood Express, premier tome de la trilogie 1984 d'Éric Plamondon, retrace la vie de Johnny Weissmuller. Par le biais du narrateur, Gabriel Rivages, nous apprenons que Weissmuller est né en Hongrie en 1904 et qu'il est mort à Acapulco en 1984. le narrateur nous entraîne dans l'ascension de Weissmuller, mais aussi dans sa chute. Il nous relate l'arrivée de Weissmuller en Amérique, il aborde son enfance et le développement de sa passion pour la natation liée à une condition physique. Il nous parle des cinq mariages ratés de ce dernier et il décrit le parcours du médaillé olympique qui deviendra le premier Tarzan parlant à l'écran. Rivages nous peint le portrait d'un homme adulé, qui a battu tous les records de natation de son temps, qui a gagné 5 médailles olympiques, mais qui a terminé sa vie dans l'oubli, dans la déchéance. Nous apprenons qu'il s'est fait flouer par ses comptables, qu'il a fini sa carrière à Las Vegas comme placier au Caesar Palace.

Le narrateur nous brosse le tableau d'une drôle d'Amérique. Quel sort réserve-t-on à un athlète magnifique? Est-ce que ce fils d'immigrants venus s'établir sur la Terre promise avait une chance? Après avoir remporté tous les titres, Weissmuller partira à la conquête du nouveau Far West, Hollywood, où il constatera, malheureusement, que l'homme est un loup pour l'homme.

La famille de Weissmuller a immigré aux États-Unis au début du vingtième siècle, comme tant d'autres. Elle a passé devant la statut de la liberté en bateau. Il est d'ailleurs gravé sur le socle de cette dernière :


“Donnez-moi vos pauvres, vos exténués
Qui en rangs serrés aspirent à vivre libres,
le rebut de vos rivages surpeuplés,
Envoyez-les moi, les déshérités que la tempête
m'apporte,
de ma lumière, j'éclaire la porte d'or!

Le nouveau colosse, 1883 (p. 34)”

Weissmuller a été une fierté nationale, un héros. le narrateur trace le portrait d'un homme qui incarne à lui seul le rêve américain dans toute sa splendeur et dans toute sa misère.

Le narrateur rapporte les dires de Mark Goodman :


“Mark Goodman a dit de l'histoire de Weissmuller qu'elle devrait être lue par toute personne désirant faire carrière dans le cinéma. C'est le parfait manuel de tout ce qu'il faut éviter pour ne pas être totalement exploité puis jeté comme une vieille chaussette. Goodman est l'un des cinq premiers VJ de MTV. C'est lui qui lança la chaîne de 1981 en présentant Video Killed the Radio Star par the Buggles.

Johnny Weissmuller est né János, si on intervertit les voyelles, ça fait Jonas. Pour un champion de natation, finir dans un ventre de baleine, moi je dis que c'est moyen. (p. 153) ”

Ce roman offre 90 petits chapitres fragmentés sans ordre chronologique présentant divers points de vue, un peu à l'image de cette Amérique éclatée dans son identité.

J'ai adoré l'écriture de Plamondon tantôt lyrique, tantôt ironique. Je me suis sentie triste pour cette légende, ce grand nageur… Toutefois, je remercie Plamondon de le mettre en scène, le temps d'un récit.

Plamondon a reçu de bonnes critiques pour ce premier tome. Je vous invite à consulter celle parue dans Le Figaro «Tarzan héros postmoderne».

Je ne peux que vous encourager à découvrir, comme moi, cette grande légende américaine et à aller à la rencontre de la plume de Plamondon. Vous allez apprécier…

https://madamelit.wordpress.com/2016/01/27/madame-lit-hongrie-hollywood-express/
Lien : https://madamelit.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Sallyrose
  02 août 2019

Premier volet d'une trilogie intitulée 1984, ce roman est une forme de biographie de Johnny Weissmuller, le nageur hongrois devenu Tarzan à Hollywood.
Enfin, ça pourrait être ça. Parce que ce roman adopte une forme qui lui est propre, alternant des morceaux de vie de l'acteur avec ceux du narrateur, faisant un focus sur tous les faits qui ont mené à ce destin incroyable (jusqu'au créateur du personnage dans la littérature eu début du XXème siècle)
Alors certes, c'est une biographie, mais c'est aussi une épopée, un destin, un pan entier de l'Histoire de Hollywood et de sa capacité à broyer les hommes de bonne volonté.
Enfin, le style : enlevé, incisif, faisant tourbillonner le lecteur qui, comme par magie, retombe toujours sur ses pieds.
J'ai hâte de lire les 2 autres volets, Mayonnaise et Pomme S, le premier consacré à Robert Brautigan dont l'oeuvre est le fil rouge de la trilogie (il est mort en 1984), le second consacré à Steve Jobs
Commenter  J’apprécie          30
lebruitdeslivres
  04 février 2016
Voici un livre audacieusement décousu qui entremêle deux récits de vie, celle de l'icône Johnny Weissmuller à celle du narrateur Gabriel Rivages et grâce auquel le lecteur traverse différentes périodes du XXème siècle et deux continents (l'Europe représentée par la Hongrie et la France, l'Amérique et plus précisément les Etats-Unis).
A-priori l'intrigue est plutôt simple, le narrateur fait un parallèle malicieux entre sa vie de "touche à tout" et d'insatiable curieux et celle d'un enfant prénommé Janos qui a vu le jour dans un pays d'Europe centrale et qui est devenu aux Etats-Unis le grand Johnny Weissmuller multiple champion olympique, premier nageur à effectuer le 100m nage libre en moins d'une minute, célèbre mannequin pour une marque de maillots de bain et le premier Tarzan du cinéma parlant. le roman consacre d'ailleurs avec beaucoup d'humour un chapitre aux nombreux avantages à être premier de sa catégorie. Et Weissmuller a été premier dans de nombreux domaines !
Mais l'intérêt de ce livre tient dans sa construction ou plutôt sa déconstruction. Par sauts de puce, le narrateur nous balade d'une vie à l'autre, nous fait voyager dans le temps et l'espace sans se soucier de la chronologie des faits et de la complétude de l'énoncé. Ce qui compte ce ne sont pas les liens logiques mais ce qui se cache derrière les apparences. Ces instantanés sont autant de révélateurs qui permettent au narrateur de faire de ces portraits kaléidoscopiques un ensemble dynamique et complet autour de deux êtres en perdition. Johnny et Gabriel vivent en effet la même désillusion et le même questionnement existentiel : Comment accéder durablement au bonheur ? Car le véritable sujet de ce livre c'est l'ascension puis la ruine de ces deux hommes, c'est de parler de leur potentialité et des opportunités qu'ils n'ont pas su exploiter et saisir, c'est de savoir comment refaire sa vie lorsque la première arrive à son terme. Chacun des deux parcours éclaire alors l'autre, le narrateur étant là pour traquer ces détails infimes et ces correspondances sécrètes qui révèlent un destin et un caractère, pour établir ou suggérer la trame entre les différents fragments composant ce livre et pour finalement donner du sens à l'ensemble.
Lien : http://lebruitdeslivres.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Fanfan-Do
  09 septembre 2019
Ouhlala ! Dans les premières pages je me suis demandée si je n'étais pas encore à l'état de foetus, tant subitement ma vie m'a semblé vide et inoccupée à côté de tout ce qui est énuméré...
Et tout d'un coup j'ai eu envie de crier « ATTENDEZ-MOI ! » à tous les avions qui passent dans le ciel !
Et puis j'ai compris ! Mais quand-même, ça a réveillé mes rêves... Donc je vais me construire un poulailler, aller visiter le Québec et retourner à Hong Kong.
J'aime le style Plamondon : de courts chapitres, qui ont l'air de n'avoir aucun lien entre eux et qui vous embarquent.
Il a réveillé mon enfance avec Tarzan-Johnny Weissmuller...
Le court chapitre sur Richard Brautigan m'a fait rire, pardon.
J'ai passé un bon moment, ce livre je l'ai dévoré !
Commenter  J’apprécie          00
mhvaugeois
  12 janvier 2014
Ce portrait par petites touches de Johnny Weissmuller est brillamment écrit. Ces morceaux épars qui se retrouvent réunis sans logique apparente sont savoureux.
Lien : http://librairievaugeois.blo..
Commenter  J’apprécie          00
VeroniqueG
  03 mai 2012
Un roman, des anecdotes, des courts poèmes, une biographie de Johnny Weissmuller... Voici une oeuvre difficile à décrire. Après quelques pages pour comprendre la formule, je me suis mise à aimer ce livre, son style fin, au ton parfois triste, parfois ironique... C'est beau. C'est rafraîchissant. Cependant, on finit par s'y perdre avec les changements de narrateur et c'est dommage.
Commenter  J’apprécie          00
PascalChevigny
  19 avril 2012

C'est la voix de Plamondon qui rend ce roman si puissant. L'impression d'un ami, à proximité.
Commenter  J’apprécie          00
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Livres et Films

Quel livre a inspiré le film "La piel que habito" de Pedro Almodovar ?

'Double peau'
'La mygale'
'La mue du serpent'
'Peau à peau'

10 questions
5537 lecteurs ont répondu
Thèmes : Cinéma et littérature , films , adaptation , littérature , cinemaCréer un quiz sur ce livre