AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Gorgias (67)

Nastasia-B
Nastasia-B   22 novembre 2016
Je considère [...] qu'il vaut mieux jouer faux sur une lyre mal accordée, mal diriger le chœur que je pourrais diriger, ne pas être d'accord avec la plupart des gens et dire le contraire de ce qu'ils disent — oui, tout cela, plutôt que d'être, moi tout seul, mal accordé avec moi-même et de contredire mes propres principes.
Commenter  J’apprécie          613
Nastasia-B
Nastasia-B   22 mai 2013
SOCRATE : Alors, être supérieur, être plus fort, être meilleur, est-ce la même chose ? Ou sinon, dis-tu qu'on est meilleur, même si on est inférieur et plus faible ? et supérieur, si on est plus mauvais ? Être le meilleur, être supérieur, ces deux formules ont-elles la même définition ? Essaie de me définir clairement les choses : être supérieur, être meilleur, être le plus fort, est-ce pareil ou est-ce différent ?
Commenter  J’apprécie          551
Nastasia-B
Nastasia-B   14 juillet 2013
SOCRATE : Il me paraît nécessaire de faire de mon mieux avec ce qu'il y a, comme dit le vieux dicton, et de prendre ce que tu me donnes.
Commenter  J’apprécie          470
Nastasia-B
Nastasia-B   12 juillet 2013
SOCRATE : Si, à l'un de vous, je donne l'impression de convenir avec moi-même de quelque chose qui n'est pas vrai, il faut interrompre et réfuter. Car moi, je ne suis pas sûr de la vérité de ce que je dis, mais je recherche en commun avec vous, de sorte que, si on me fait une objection qui me paraît vraie, je serai le premier à être d'accord.
Commenter  J’apprécie          463
Nastasia-B
Nastasia-B   27 avril 2013
Nombreux sont les arts qu'on trouve chez les humains et qui, dans l'expérience, furent découverts par l'expérience. Car l'expérience fait que le cours de la vie s'écoule en accord avec l'art, tandis que l'inexpérience le soumet au hasard. À chacun de ces arts, les uns participent, et les autres non.
Commenter  J’apprécie          280
Nastasia-B
Nastasia-B   08 juillet 2013
CALLICLÈS : Comment un homme pourrait-il être heureux s'il est esclave de quelqu'un d'autre ? Veux-tu savoir ce que sont le beau et le juste selon la nature ? Hé bien, je vais te le dire franchement ! Voici, si on veut vivre comme il faut, on doit laisser aller ses propres passions, si grandes soient-elles, et ne pas les réprimer. Au contraire, il faut être capable de mettre son courage et son intelligence au service de si grandes passions et de les assouvir avec tout ce qu'elles peuvent désirer. Seulement, tout le monde n'est pas capable, j'imagine, de vivre comme cela. C'est pourquoi la masse des gens blâme les hommes qui vivent ainsi, gênée qu'elle est de devoir dissimuler sa propre incapacité à le faire. La masse déclare donc bien haut que le dérèglement — j'en ai déjà parlé — est une vilaine chose. C'est ainsi qu'elle réduit à l'état d'esclaves les hommes dotés d'une plus forte nature que celle des hommes de la masse ; et ces derniers, qui sont eux-mêmes incapables de se procurer les plaisirs qui les combleraient, font la louange de la tempérance et de la justice à cause du manque de courage de leur âme. Car, bien sûr, pour tous les hommes qui, dès le départ, se trouvent dans la situation d'exercer le pouvoir, qu'ils soient nés fils de rois ou que la force de leur nature les ait rendus capables de s'emparer du pouvoir — que ce soit le pouvoir d'un seul homme ou de celui d'un groupe d'individus —, oui, pour ces hommes-là, qu'est-ce qui serait plus vilain et plus mauvais que la tempérance et la justice ? Ce sont des hommes qui peuvent jouir de leurs biens, sans que personne y fasse obstacle, et ils se mettraient eux-mêmes un maître sur le dos, en supportant les lois, les formules et les blâmes de la masse des hommes ! Comment pourraient-ils éviter, grâce à ce beau dont tu dis qu'il est fait de justice et de tempérance, d'en être réduits au malheur, s'ils ne peuvent pas, lors d'un partage, donner à leurs amis une plus grosse part qu'à leurs ennemis, et cela, dans leurs propres cités, où eux-mêmes exercent le pouvoir ! Écoute, Socrate, tu prétends que tu poursuis la vérité, eh bien, voici la vérité : si la facilité de la vie, le dérèglement, la liberté de faire ce qu'on veut, demeurent dans l'impunité, ils font la vertu et le bonheur ! Tout le reste, ce ne sont que des manières, des conventions, faites par les hommes, à l'encontre de la nature. Rien que des paroles en l'air, qui ne valent rien !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          273
colimasson
colimasson   24 février 2015
SOCRATE : Le plus grand mal, c’est l’injustice.
POLOS : Pourquoi le plus grand mal ? Subir l’injustice, n’est-ce pas pire ?
SOCRATE : Non, pas du tout.
POLOS : Donc, toi, tu aimerais mieux subir l’injustice que la commettre !
SOCRATE : Moi, tu sais, je ne voudrais ni l’un ni l’autre. Mais s’il était nécessaire soit de commettre l’injustice soit de la subir, je choisirais de la subir plutôt que de la commettre.
Commenter  J’apprécie          240
denis76
denis76   09 septembre 2018
SOCRATE :
L'homme qui tue sans justice est à plaindre ; quant à l'homme qui tue justement, je dis qu'il n'est pas à envier.
Commenter  J’apprécie          220
denis76
denis76   13 septembre 2018
Il ne t'arrivera rien de terrible si tu es vraiment un homme de bien, et si tu pratiques la vertu.
Commenter  J’apprécie          212
denis76
denis76   11 septembre 2018
SOCRATE :
Etre supérieur, être plus fort, être meilleur, est-ce la même chose ? Ou sinon, dis-tu qu'on est meilleur même si l'on est inférieur et plus faible ?
Commenter  J’apprécie          2117




    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





    Quiz Voir plus

    Philo pour tous

    Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

    Les Mystères de la patience
    Le Monde de Sophie
    Maya
    Vita brevis

    10 questions
    290 lecteurs ont répondu
    Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre