AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Émile Chambry (Traducteur)
EAN : 9782080700049
217 pages
Éditeur : Flammarion (03/08/1993)

Note moyenne : 3.81/5 (sur 237 notes)
Résumé :
Le Banquet est l’un des plus beaux dialogues de Platon, peut-être le plus beau. Peu de livres ont eu une influence aussi considérable. C’est l’un des rares textes qui appartiennent de plein droit à la littérature aussi bien qu’à la philosophie – son épilogue est un vrai passage de roman – et nul ne peut être indifférent au sujet qu’il traite, puisqu'il s’agit de l’amour. Mais il faut remarquer que le Banquet, en même temps qu’il parle de l’amour, évoque un visage ai... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
purplevelvet
  25 mars 2010
ça m'a plu! Je ne m'y attendais vraiment pas, mais mine de rien, c'est assez drôle, surtout le banquet.
Dans le Banquet donc, on assiste à une réunion de beaux esprits du siècle de Periclès qui décident lors d'un banquet donné pour fêter le prix de tragédie gagné par l'un d'eux, de faire chacun successivement un discours sur le thème de l'amour. Et certains ne sont pas piqués des vers!
Tout cela organisé en discours, ce qui fait que la fameuse dialectique chère à Socrate est illustrée plus qu'elle n'est décrite, ce qui évite le côté trop aride d'un texte philosophique.
Lien : http://purplevelvet.canalblo..
Commenter  J’apprécie          50
Chasto
  11 avril 2020
Ethique, Esthétique et Passion; ne sont ils que simple concepts ou bien notion amenant à un plaisir de découverte de l'esprit et de l'autre?
Essences de bien ou de désir, de simple envie ou nouvelle idée du Bien ….?
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
colimassoncolimasson   14 avril 2014
Car cette connaissance [l’écriture] aura pour résultat, chez ceux qui l’auront acquise, de rendre leurs âmes oublieuses, parce qu’ils cesseront d’exercer leur mémoire : mettant en effet leur confiance dans l’écrit, c’est du dehors grâce à des empreintes étrangères, non du dedans et grâce à eux-mêmes, qu’ils se remémoreront les choses. Ce n’est donc pas pour la mémoire, c’est pour la remémoration que tu as découvert un remède. Quant à l’instruction, c’en est la semblance que tu procures à tes élèves, et non point la réalité : lorsqu’en effet avec ton aide ils regorgeront de connaissances sans avoir reçu d’enseignement, ils sembleront être bons à juger de mille choses, au lieu que la plupart du temps ils sont dénués de tout jugement ; et ils seront en outre insupportables, parce qu’ils seront des semblants d’hommes instruits, au lieu d’être des hommes instruits !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
JcequejelisJcequejelis   15 octobre 2011
SOCRATE : J'ai (...) ouï dire qu'il y avait près de Naucratis en Égypte un des anciens dieux de ce pays à qui les Égyptiens ont dédié l'oiseau qu'ils appellent ibis ; ce démon porte le nom de Theuth ; c'est lui qui inventa la numération et le calcul, la géométrie et l'astronomie, le tric trac et les dés et enfin l'écriture. Thamous régnait alors sur toute la contrée, dans la grande ville de la haute Égypte que les grecs nomment Thèbes l'Égyptienne, comme ils appellent Ammon le dieu-roi Thamous. Theuth vint trouver le roi ; il lui montra les arts qu'il avait inventés et lui dit qu'il fallait les répandre parmi les Égyptiens. Le roi demanda à quel usage chacun pouvait servir ; le dieu le lui expliqua et, selon qu'il lui paraissait avoir tort ou raison, le roi le blâmait ou le louait. On dit que Thamous fit à Theuth beaucoup d'observations pour ou contre chaque art. Il serait trop long de les relever. Mais quand on en vint à l'écriture : « L'enseignement de l'écriture, ô roi, dit Theuth, accroîtra la science et la mémoire des Égyptiens ; car j'ai trouvé le remède de l'oubli et de l'ignorance. » Le roi répondit : « Ingénieux Theuth, tel est capable de créer les arts, tel autre de juger dans quelle mesure ils porteront tort ou profit à ceux qui doivent les mettre en usage : c'est ainsi que toi, père de l'écriture, tu lui attribues bénévolement une efficacité contraire à celle dont elle est capable ; car elle produira l'oubli dans les âmes en leur faisant négliger la mémoire : confiants dans l'écriture, c'est du dehors, par des caractères étrangers, et non plus du dedans, du fond d'eux-même, qu'ils chercheront à susciter leurs souvenirs ; tu as trouvé le moyen, non pas de retenir, mais de renouveler le souvenir, et ce que tu vas procurer à tes disciples, c'est la présomption qu'ils ont la science, non la science elle-même ; car quand ils auront beaucoup lu sans apprendre, ils se croiront très savants, et ils ne seront le plus souvent que des ignorants de commerce incommode, parce qu'ils se croiront savants sans l'être. »

90 – [Editions Garnier-Flammarion, n°4, Paris, 1964, p. 165]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
JcequejelisJcequejelis   15 octobre 2011
SOCRATE : « ... ce qu'il y a de redoutable dans l'écriture, c'est qu'elle ressemble vraiment à la peinture : les créations de celle-ci font figure d'êtres vivants, mais qu'on leur pose quelque question, pleines de dignité, elles gardent le silence. Ainsi des textes : on croirait qu'ils s'expriment comme des êtres pensants, mais questionne-t-on, dans l'intention de comprendre, l'un de leurs dires, ils n'indiquent qu'une chose, toujours la même. Une fois écrit, tout discours circule partout, allant indifféremment de gens compétents à d'autres dont il n'est nullement l'affaire, sans savoir à qui il doit s'adresser. Est-il négligé ou maltraité injustement ? il ne peut se passer du secours de son père, car il est incapable de se défendre ni de se secourir lui-même. »

89 – [Editions Garnier-Flammarion, n°4, Paris, 1964, p. 166]
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
SeirenSeiren   25 janvier 2012
PHEDRE : Eros est de tous les dieux le plus ancien, le plus honoré, le plus capable de donner la vertu et le bonheur aux hommes soit durant leur vie, soit après leur mort.
Commenter  J’apprécie          70
EtoilesonoreEtoilesonore   10 octobre 2016
L'amour n'est pas une chose simple. Il n'est en soi ni beau ni laid, mais pratiqué honnêtement il est beau, malhonnêtement, laid.
Commenter  J’apprécie          80

Lire un extrait
Videos de Platon (24) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Platon
PLATON – Lysis - De l’Amitié
autres livres classés : philosophieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
319 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre