AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Le Vent dans les Sables tome 1 sur 5

Kenneth Grahame (Antécédent bibliographique)
EAN : 9782847896749
31 pages
Delcourt (09/03/2005)
4.05/5   63 notes
Résumé :

L'arrivée annoncée de l'automne est propice aux voyages... C'est le moment pour certains habitants du Bois Sauvage de gagner les plus hautes contrées. Seul Rat est bien décidé à profiter du charme de la morte-saison et à ne pas se laisser embarquer dans d'inutiles pérégrinations saisonnières. Mais c'est sans compter le rat marin bourlingueur qui raconte à notre Rat casanier ses fabuleuses traversé... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
4,05

sur 63 notes
5
4 avis
4
4 avis
3
1 avis
2
1 avis
1
0 avis

Palmyre
  01 septembre 2013
Connaissez-vous les habitants du Bois sauvage?
Rat est un poète qui aime le charme de sa rivière, ils partagent souvent avec ses amis Taupe, Blaireau et le vaniteux Crapaud de nombreux repas. Au cours desquels ils aiment discuter et refaire le monde.
Tous ces animaux partent à l'aventure parfois involontairement car Crapaud a toujours des lubies les plus saugrenues qui lui passent par la tête. Rat et les autres sont obligés de le suivre et de lui venir en aide. Cette fois-ci leurs péripéties vont les entraîner à bord d'un bateau en partance pour une destination inconnue.
Ce premier tome, L'invitation au voyage, est très poétique dans le texte et dans ses illustrations. de petits clins d'oeil humoristiques se cachent dans les images avec les aventures d'une mouche qui cherche son "Raymond".
Commenter  J’apprécie          150
Mladoria
  17 novembre 2018
Une très belle suite au roman de Kenneth GRAHAME, le vent dans les saules (que je n'ai toujours pas lu cela dit en passant). Mais cette BD librement inspirée des personnages me donne furieusement envie de le lire.
On suit Rat, un rêveur contraint bien malgré lui de suivre encore une fois son ami Crapaud, accompagné du fidèle Taupe dans un voyage périlleux et bien mystérieux au sortir de ce premier tome.
On a presque l'impression de lire un roman tant les superbes illustrations pastels aux tons pittoresques sont là pour soutenir le texte onirique empreint de poésie, des jolies descriptions et des atmosphères posées tout en délicatesse dans le phrasé. Une BD classé en jeunesse mais qui s'adresse clairement à un public plus adulte car les thèmes de la nostalgie, des rêves d'enfant non accomplis ou du moins en partie, de l'exaltation et de l'appréhension face à de nouveaux projets parleront clairement davantage à un public plus âgé, tout comme le style dont le vocabulaire et l'agencement des phrases sera je pense trop complexe pour un jeune public.
C'est une magnifique invitation au voyage non dénuée d'humour léger que cette BD qui donne envie de découvrir le roman originel et la suites des aventures des trois compères.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
Nadouch
  09 mai 2017
Sans avoir lu "Le vent dans les saules", ni la BD ni le roman jeunesse qui en était la source d'inspiration, j'ai quand même apprécié cette lecture, qui est une série "suite" de la précédente, mais dans une histoire à part.
Bienvenue dans le quotidien d'une bande de potes, Rat, Crapaud et Taupe. Crapaud décide sur un coup de tête de partir à l'aventure, et ses amis veulent aller le récupérer...
Les dessins sont absolument délicieux, poétiques et foisonnants, fourmillant de détails, les personnages sont hyper attachants, tout ceci est à la fois d'un suranné charmant et plein de modernité dans les clins d'oeil...
Une jolie découverte !
Commenter  J’apprécie          110
ecceom
  17 janvier 2022
Tous ceux qui ont aimé l'adaptation assez fidèle du "Vent dans les saules" de Kenneth Grahame, devraient trouver leur bonheur dans la suite librement inspirée : "Le vent dans les sables".
1er chapitre
Nous retrouvons les personnages de Crapaud, Rat, Taupe, Blaireau...au pays de Bois Sauvage.
Rat fait l'apologie du "Home Sweet Home" dans cette campagne apaisante et accueillante (où l'on s'allongerait volontiers à l'ombre d'un saule).
Mais sa belle certitude vacille quand il croise un congénère marin qui lui raconte sa vie de voyages qui l'a conduit de Malte à l'Irlande à la recherche des ses origines (oui, Plessis adresse un gros clin d'oeil à Hugo Pratt et son Corto Maltese !).
Ce récit trouble Rat dont l'imagination gambade elle aussi, vers ces pays lointains : et si la vie était ailleurs ?
2ème chapitre
Ses amis à qui il rapporte cette discussion, ne partagent pas cet esprit d'aventure : "Nous sommes pareils à des graines. Certaines sont emportées par le vent, d'autres tombent là où elles sont nées. Mais toutes germent".
Fin de l'aventure ?
C'est compter sans un Crapaud toujours aussi imprévisible, imprudent et impétueux. Il décide d'aller explorer le monde et va entraîner ses amis à sa poursuite, jusqu'au port le plus proche. Là, ils vont se retrouver pris au piège d'un bateau qui les emporte dans sa cale.
On pourrait penser à ce moment, que ce 1er tome s'arrête là. Or, le récit se poursuit.
3ème chapitre : le voyage démarre vraiment, avec le proche orient en ligne d'émir et les délices d'un trajet en tant que passagers clandestins.
Encore une fois, la poésie, la tendresse, la description d'un monde où règne l'équilibre et l'amitié sont toujours dominants, de même que ce discret humour qu'on retrouve tout du long (une mouche qui cherche désespérément son compagnon Raymond, englouti par une hirondelle, les récitatifs plus ou moins fantaisistes, le mal de mer de taupe…). L'histoire est également une belle réflexion sur l'attrait de l'ailleurs qui pousse les "Marius" à aller voir de l'autre côté de la mer alors que tout incite à rester au chaud, au "Bar de la Marine".
Mais bien entendu, c'est surtout l''incroyable qualité du dessin de Michel Plessix qui retient l'attention.
Son trait est très fin, juste et précis et offre une abondance de détails proprement hallucinante. Au point que les cases s'avèrent trop petites pour rendre vraiment justice à cette qualité graphique. du coup, j'ai trouvé que la mise en couleurs pourtant réussie, gênait parfois la lisibilité.
Mais ce ne sont que des détails.
Une grande bande dessinée pour grands et petits.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
la_chevre_grise
  13 septembre 2018
À l'époque de mon billet sur le vent dans les saules, je vous expliquais avoir flashé sur les couvertures des différents tomes du Vent dans les sables. Mais j'avais alors préféré commencer la série dans l'ordre et découvrir en premier l'adaptation des personnages créés par Kenneth Grahame. Cette lecture avait été un vrai moment agréable et pleine de poésie. Et c'est avec autant de plaisir que j'ai retrouvé Rat, Taupe, Crapaud et toute la bande !
Si Michel Plessix avait un talent d'adaptateur, il montre ici un vrai talent d'auteur. Il a su construire une nouvelle histoire tout en gardant l'essence même des personnages, aujourd'hui tombés dans le domaine public. On retrouve donc non seulement les magnifiques dessins à l'aquarelle de l'auteur, avec ses couleurs chatoyantes, mais aussi son talent pour les mots et les ambiances. Un peu comme de capes et de crocs, le vent dans les sables est verbeux mais dans le bon sens du terme : il y a beaucoup d'écrits qui tous contribuent à rendre des émotions, des odeurs, des sensations.
L'aventure commence lorsque, sur un coup de tête, Crapaud se lance lui aussi à l'aventure sur les traces d'un trésor. Rat et Taupe lui emboitent le pas pour tenter de limiter les dégâts et se retrouvent bien malgré eux embarqués pour le Maghreb. Ils vont tous y découvrir un monde tout à fait différent du leur et plein de richesses, faire de belles rencontres et vivre des aventures qui les marqueront à jamais. Ce voyage en Orient est l'occasion de souligner des questions comme le racisme et la tolérance en optant pour une approche positive : le respect des autres, l'oubli des idées reçues, l'ouverture d'esprit.
Encore une fois, cette intégrale s'adresse aussi bien au jeune public qu'aux adultes. Chacun y trouvera de quoi s'émerveiller. On prend autant de plaisir à suivre les aventures des personnages qu'à chercher le détail bourré d'humour dans le coin de la case. Ne passez pas à côté !
Lien : http://nourrituresentoutgenr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
PalmyrePalmyre   26 août 2013
Et vous? Connaissez-vous les couchers de soleil sur l'immensité des dunes sculptées d'ombres bleutées?
La terre rouge tachée d'or tendre à perte de vue sous l'azur profond?
L'odeur de souks aux mille et une épices?...
Commenter  J’apprécie          150
Blandine54Blandine54   20 avril 2019
Certains disent que la sagesse est une oscillation entre le détachement et la révolte. Moi, mon oscillation semble être entre mes origines. Un peu comme cette femme juive à qui on demandait pourquoi elle ne vivait pas à Jérusalem : " Parce que c'est le seul endroit où je ne peux pas rêver d'Israël".
Commenter  J’apprécie          30
tchouk-tchouk-nougattchouk-tchouk-nougat   26 octobre 2013
Nous sommes pareils à des graines. Certaines sont emportées par le vent, d'autres tombent là où elles sont nées. Mais toutes ont le pouvoir de germer.
Commenter  J’apprécie          60
OthersStoriesOthersStories   20 octobre 2017
Peut-être. Mais une fois, le signal du départ donné, une fois en mouvement, tout s'apaise et coule de source. L'émerveillement du voyage et l'évocation de prochaines retrouvailles vous emportent. Jusqu'à l'exaltation, parfois.
Commenter  J’apprécie          10
Blandine54Blandine54   18 avril 2019
Bah, comme disait Lizarbou le matou : "ceux qui sont pressés sont déjà morts..."
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Michel Plessix (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michel Plessix
Interview Michel Plessix
autres livres classés : voyagesVoir plus
Notre sélection Bande dessinée Voir plus





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4707 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre