AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266235524
Éditeur : Pocket Jeunesse (07/11/2013)

Note moyenne : 4.04/5 (sur 358 notes)
Résumé :

Séismes, éruptions de volcans, pluies torrentielles...
La Terre craque de toute parts!

Fuyant Londres envahie par les eaux furieuses de la Tamise, Oksa et la famille Pollock partent à la recherche du Portail d'accès à Edéfia, la terre magique des origines. C'est leur seule chance de rétablir l'équilibre du monde.

Une quête bien périlleuse pour Oksa , la Jeune Gracieuse contrainte de s'allier avec les Félons, ses enne... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (28) Voir plus Ajouter une critique
Yumiko
04 août 2012
J'ai replongé avec plaisir dans cet univers si fourni avec tous ses personnages intéressants, torturés et attachants à suivre. Les auteurs réussissent à poursuivre de manière magistrale leur saga, continuant de nous amener rebondissements et révélations en pagaille.
Notre monde est en pleine destruction. Entre cataclysmes naturels et autres explosions, tous les gens vont mourir et notre terre va disparaître. le seul moyen pour stopper tout cela: qu'Oksa se rende en Edéfia et qu'elle rétablisse l'équilibre entre les mondes avec l'aide de sa grand-mère. Car Edéfia est aussi en train de s'effondrer et si elles ne font rien, les deux mondes s'éteindront définitivement.
Ce tome est un tournant tant au niveau de l'histoire que de l'évolution des personnages. Oksa grandit, devient plus mature et découvre petit à petit les complications d'une vie plus « adulte » entre responsabilités, pouvoirs et amour. Torturée, ne sachant pas sur quel pied danser, confrontée à des sentiments et à des rivalités qu'elle ne cerne pas vraiment et qu'elle peine à maîtriser, Oksa a bien du mal à s'en sortir. En arrivant à Edéfia elle va découvrir à quel point elle ne sait rien et ne comprend pas tous les éléments qui l'entourent.
Heureusement pour elle, elle est plutôt bien entourée. Même si Gus et Tugdual l'empêchent souvent de réfléchir et lui compliquent la vie, ils l'aideront de leur mieux. Alors que Gus est clairement de son côté, Tugdual reste mystérieux et malgré un rapprochement certain avec Oksa, le lecteur n'est pas convaincu par sa loyauté. Ami ou ennemi? Amour ou attirance pour le pouvoir? Difficile à dire! Ce qui est sûr, c'est que cet élément amène du piment à l'histoire.
Les adultes autour d'elle se dévoilent petit à petit, tout comme les félons avec qui ils vont être obligés de faire alliance. Ces derniers cachent bien des secrets et pourraient bien s'avérer être moins « méchants » que ce qu'ils en ont l'air. Nous découvrons aussi Ocious qui est aussi ignoble que prévu. Malgré tout, lui et Orthon semblent cacher des failles. Qui sont-ils vraiment? Sont-ils vraiment des ennemis? Que veulent-ils? Quel est leur but? Voilà des réponses que j'espère trouver dans le prochain volume.
Comme vous l'aurez compris, j'ai fortement apprécié cette lecture. J'aime l'écriture, l'histoire, les personnages, l'univers si particulier. Je n'ai pas encore eu le petit plus qui en fait un coup de coeur. Mais à l'image d'un Harry Potter, cette saga arrive à nous faire voyager et à nous fasciner. Une série à découvrir absolument!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
nekomusume
06 mars 2013
Dans ce troisime tome des aventures d'Oksa Pollock, les catastrophes s'enchaînent, le monde approche de sa fin, le repère apparait enfin mais il faudra compter avec les Félons pour tenter d'entrer à Edéfia...
Rebondissements, déchirement, amour, haine, retrouvailles, il n'y a pas de temps mort et les émotions se succèdent comme une tornade... il est impossible de se détacher tant que l'on ne sait pas comment cela va se finir... et quand le livre est fini... on n'a qu'une envie... aller chercher le suivant.
Les personnages gagnent en profondeur, les épreuves ne les épargnant pas, ils prennent de la consistance au fur et à mesure, y compris pour les personnages secondaires.
Les intrigues se multiplient, autour de la destinée des deux mondes, les relations entre les Sauve-Qui-Peut, les Félons et ceux qui les attendent à Du-Dedans, les nouveaux venus et les sentiments entre Oksa, Tugdual, gus, Zoé...
Bon je file à la bibliothèque chercher le tome 4...
Commenter  J’apprécie          100
Dautresplumes
08 novembre 2012
Oksa, jeune adolescente d'apparence normale, ne l'est finalement pas tout à fait. La Jeune Gracieuse du monde d'Edéfia, invisible du monde des humains, a pour destin de sauver l'équilibre de ces deux mondes, pris dans un chaos sans fin qui les mènera purement et simplement à leur disparition. Accompagnée de sa famille et ses amis, elle fuit Londres dans le but de retourner à Edéfia, pour accomplir son destin de Gracieuse. Malheureusement, il lui faudra rencontrer les ennemis jurés des Sauve-Qui-Peut, les Félons, et s'associer à eux, pour espérer parvenir à son but. Entre les tensions au sein du groupe, la peur, l'urgence, la maladie, les responsabilités et l'amour, les nerfs d'Oksa sont mis à rude épreuve. Saura t-elle gérer tout cela pour pouvoir sauver sa famille, ses amis, ses amours mais surtout deux Mondes qui ne peuvent compter que sur elle?

Quelle aventure! Ce roman est le tome 3 d'une saga que je ne connaissais pas jusque maintenant. Je tiens d'ailleurs à souligner la qualité de la présentation et du résumé des deux premiers tomes, qui m'ont permis, sans problème, de plonger dans cet univers inconnu. Et cet univers est tout simplement fascinant! Les personnages sont nombreux, voire très nombreux, pourtant il est si facile de s'identifier à chacun d'entre eux, d'y découvrir un trait de caractère qui nous touche. L'histoire nous entraine dès la première page vers la fuite, vers l'urgence de la situation, enchainant chaque événements, chaque rebondissements. Les mots savent surprendre le lecteur et le faire douter. On ne peut que demander la suite!
Le thème abordé qui m'a le plus touchée est l'amour, en général. Les liens entre les personnages sont mis en valeur tout au long de l'histoire, et malgré les épreuves rencontrées, malgré les doutes, l'amour reste fort et indestructible. le triangle Oksa/Tugdual/Gus est particulièrement attendrissant. le choix difficile entre le meilleur ami, qu'on aime d'un amour simple et réconfortant, et le grand ténébreux, qu'on aime d'un amour fort et incontrôlable, résonne certes comme du déjà-vu, mais ne perd rien de l'intensité qu'il offre au lecteur. Les différents aspects des liens familiaux sont exploités avec justesse, avec son lot de haine, rancoeur et jalousie.
Quant au coeur de l'histoire, j'ai été surprise de la justesse du mélange des deux mondes. Que chacun soit dépendant de l'autre pour continuer d'exister pousse le lecteur, humain, à placer tous ses espoirs dans les personnages pour sauver son propre réel. Autant dire que l'immersion totale dans ce roman est réussie!
Du côté des personnages, mes coups de coeur vont pour Oksa et Tugdual qui amènent une touche de romantisme fraîche au milieu du chaos ambiant. Dragomira, alias Baba Pollock, la grand mère d'Oksa, est quant à elle surprenante de force, courage et détermination, le tout enveloppé dans une infinie douceur. La grand-mère idéale pour ainsi dire.
Mais ma surprise et ma fascination sont réservées à la multitude de petits personnages farfelus qui peuplent cette histoire. Entre les Foldingots, les Devinailles et bien d'autres encore, ils n'en finissent plus d'apparaitre et d'amener une bonne dose d'humour et de tendresse. Particulièrement attachants, nous rêvons tous d'en adopter un, avant de se souvenir que tout ceci n'est qu'une histoire. Dommage!
L'écriture à quatre mains de cette histoire est étonnamment réussie. le style est fluide, entrainant, et ne présente aucun essoufflement ni fausse note au fil des pages. Particulièrement appréciable, la découpe en chapitres assez court donne un élan agréable à l'ensemble du livre. L'univers développé est riche, recherché, et n'est pas sans rappeler le monde d'Harry Potter, sans pour autant n'en être qu'une copie, bien au contraire. Un vrai petit bijou de la littérature française!
Cette saga est à conseiller à tout fan d'Harry Potter justement, pour retrouver une histoire palpitante et magique, et à tout enfant à partir de 12-13 ans.

Lien : http://dautresplumes.eklablo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Acontremots
11 mai 2012
Maintenant que je suis sortie de cette lecture géniale, je me dis que je ne commencerais surement pas le tome suivant le soir, comme je l'ai fait avec ce tome-ci. Pourquoi ? Parce que j'ai été incapable de m'arrêter avant d'avoir fini ce livre ! Heureusement que je suis en vacances, car en temps d'école, j'aurais été très fatiguée ! J'ai commencé ce roman vers 22h30, après avoir fini le premier tome du Pacte des Marchombres de Pierre Bottero. Tout ça parce que je savais que je n'arriverais jamais à dormir, tant Ellana était dans ma tête. Mais je ne m'attendais pas à être forcée par Oksa à finir ce livre avant de pouvoir me coucher.
Après une bonne grasse matinée, je suis impatiente de lire la suite des aventures d'Oksa et de sa famille. J'avais beaucoup apprécié les deux premiers tomes, mais pas autant que ce volume-ci ! La première remarque que je m'étais faite, lorsque j'avais commencé cette série c'était : « Oh, j'aurais écrit ça exactement pareil ! ». En effet, tout est si réaliste, si bien écrit que cela semble vraiment naturel. Que ce soit les relations, les sentiments ou l'humour, tout sonne tellement bien !
Les personnages sont extra ! Tous différents, complets, et attachants à leurs façons (sauf peut-être certains félons, parce que eux, ce n'est pas top top ^^). Tout d'abord Oksa : elle a un humour débordant, un caractère de cochon, une énergie incroyable, et, aussi, de super pouvoirs et une famille démente et aimante. Oksa affronte beaucoup de chose dans ce tome, ce qui, avec toutes les aventures des tomes précédents, commence à faire vraiment beaucoup, pourtant, Oksa reste forte et courageuse.
Elle est aidée par sa famille géante. Je suis fan de la Baba Pollock, la grand-mère déjantée d'Oksa. Toutes les deux sont très proches, et leur relation est vraiment touchante. Dragomira a pleins de créatures venant d'Edéfia. Les Foldingots, dévoués, aux manières étrange, l'Insuffisant, petit être toujours à la ramasse, le Geotrix, brailleur, les Devinailles, poulettes frileuses… Et tant d'autres ! Je les adore tous, ils sont vraiment extra.
Il y a aussi Gus et Tugdual. Parce que, oui, Oksa est quand même une adolescente, et son coeur balance ferme entre son meilleur ami depuis toujours (humain) et le mystérieux Sauve-qui-peut. Il faut dire que les deux jeunes hommes ne lui rendent pas la tâche aisée. Pour ma part, même si le côté secret et mystérieux de Tugdual est intéressant (voir attirant), je préfère nettement Gus, drôle, attentionné, délicat et simple. Enfin, pas tant que ça, Gus est humains, de parents Sauve-qui-peut, il n'a donc pas de pouvoirs. Et voir sa meilleure amie dont il est « secrètement amoureux » (entre guillemets, parce que ça crève les yeux), s'éloigner en découvrant ses dons incroyables est un coup dur pour lui, qui se voit comme un boulet à traîner.
Après une belle carte d'Edéfia, un arbre généalogique (bien utile après les révélations du tome 2) et une rappelle de deux premiers opus, le roman commence. On est tout de suite replongé dans l'action : pas de temps mort, histoire de se remettre dedans. Non ! Les Pollock fuient Londres à cause des catastrophes météorologiques. Tout est très bien dosé, entre sentiments, pensées, actions, surprises et trahisons.
Les Félons et le clan Pollock s'opposent mais sont forcés de faire équipe. La méfiance est très présente, on ne sait jamais ce qui pourrait arriver, car, on en a déjà eu la preuve : les félons sont capables de tout. Il y a aussi une certaine inquiétude. Retrouverons-t-il Marie,, la mère d'Oksa, rongée par la maladie et enlevée par les Félons ? Qui/'y aura-t-il à Edéfia à leur retour, s'ils y parviennent ? Mais également (attention SPOILER ! surlignez si vous le voulez ;) ), quelque chose que je n'avais pas réalisé du tout, même si cette interrogation est plutôt présente : Pourront-ils tous rentrer dans Edéfia ? Car, pendant toutes ces années, loin de leur Terre natale, les Sauve-qui-peut ont refaits leurs vies, se sont adapté avec des humains. Qu'adviendra-t-il de ces gens-là ? Oksa devra-t-elle perdre à nouveau sa mère, qu'elle n'a même pas encore retrouvée ?
Ce roman est vraiment un coup de coeur, magique, drôle et émouvant à la fois. J'ai vraiment hâte de lire le prochain tome ! Si vous n'avez pas encore dévorez cette série, craquez à la Pollockmania !

Lien : http://acontremots.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Kelith
02 novembre 2012
Cette saga va en s'améliorant et je suis ravie de ne pas l'avoir abandonnée. Et ce qui m'a le plus marquée, c'est qu'il y a beaucoup moins de longueurs que dans les deux premiers tomes (et c'était ce qui me gênait le plus jusqu'à présent).
Sans compter que les héros grandissent. La saga prend donc un tour beaucoup plus ado que jeunesse et ça, ça me fait d'autant plus apprécier la saga. le virage avait déjà été amorcé lors du second tome mais il continue sa route et correspond à l'âge d'Oksa.
Dans ce tome, Oksa prend beaucoup moins de décisions stupides, elle est moins impétueuse tout en gardant son caractère énergique. Je n'ai vraiment plus à me plaindre d'elle en tout cas. La seule chose qui me gêne encore chez elle, c'est son incapacité à résister à Tugdual. Dès qu'elle est avec lui elle est d'une mollesse !
Elle est aussi toujours aussi déchiré entre Gus et Tugdual (même si "officiellement", elle est maintenant avec Tugdual). Mais Gus prend de l'importance et devient un véritable rival sur ce plan-là. Quant à Tugdual, le mec morbide, froid et renfermé qui traîne son spleen derrière lui m'agace de plus en plus. Oui, au cas où on ne l'aurait pas encore compris, je suis Team Gus ! Parce qu'il est celui qui est laissé derrière, qu'il est ronchon, qu'il a mauvais caractère (j'ai l'esprit de contradiction, je sais...), mais qu'il reste adorable et surtout très humain.
L'intrigue apporte encore une fois son lot de révélations, ce qui redynamise l'intérêt quand l'ennuie nous menace. Et les personnages prennent de l'ampleur (je suis d'ailleurs très contente de ce qui arrive à Gus, j'en avais un peu marre de le voir laissé sur le côté).
Les évènements sont bien souvent imprévisibles (enfin, de mon point de vue, puisque je ne parvenais jamais à deviner ce qui suivrait). Donc, beaucoup de surprises pour moi. Et ce qui est vraiment génial également, c'est que tout ne se termine pas comme on le voudrait. Non, les gentils ne vont pas tous s'en sortir. Je trouve cela très réaliste et il y a un vrai suspens grâce à ça. On ne sait jamais qui pourrait disparaître, quel personnage subira quelque chose d'irréparable ou de monstrueux.
Il y a certes un peu moins d'humour (ce qui est bien normal compte tenu des situations dramatiques qui s'enchaînent), mais cette fois-ci, plus de longues pages réservées à des discussions loufoques entre créatures (qui étaient sympa mais souvent tellement longue qu'elles m'empêchaient de continuer l'intrigue et me lassaient dans les tomes précédents) ou aux histoires personnelles (qui étaient peu naturellement racontées). Il y en a toujours, bien sûr, mais très bien distillées dans le roman. Elles ne ralentissent plus l'intrigue. C'est donc une excellente évolution pour moi. Les défauts qui m'empêchaient d'apprécier vraiment l'histoire et les personnages s'effacent presque tous.
Et vous verrez enfin Edéfia dans ce tome ! Ce qui inclue de nouveaux personnages. Et même si la majeure partie de ce troisième tome est réservée à la recherche du Portail (ce qui résulte en un looooong voyage), les pages défilent rapidement grâce aux personnages toujours aussi intéressants, aux évènements surprenants et aux dangers qui attendent toujours au détour d'une page.
Bref, tout ça pour dire que cette saga se bonifie avec le temps et présage du meilleur pour la suite.
Lien : http://lesvictimesdekelith.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations & extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
EwilineEwiline15 juin 2011
- La Jeune Gracieuse ne doit pas dégarnir son coeur de l'espérence qui le fait palpiter, lui dit un matin le Foldingot en caressant sa main.
Oksa le regarda sans pourvoir dire un seul mot. Elle entendait, comprenait, mais plus rien ne l'atteignait. Elle était anesthésiée.
- L'espérence, c'est le sel de la vie ! s'exclama le Gétorix, les cheveux en broussaille.
- Il ne faut jamais mettre trop de sel, intervint l'Insuffisant. C'est mauvais pour la tension.
- TAIS-TOI L'INSUFFISANT ! crièrent toutes les créatures en choeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
EwilineEwiline15 juin 2011
Vous en avez pas marre de vous provoquer sans cesse ? intervint Oksa.
- C'est ton ami qui me cherche des poux dans la tête ! se défendit Tugdual.
- C'est ton petit ami qui fait tout pour me provoquer ! rétorqua Gul.
Oksa inspira profondément.
- Pour le moment, il n'y a ni ami ni petit ami ! Il y a juste deux sales gosses super énervants !
Commenter  J’apprécie          220
EwilineEwiline15 juin 2011
- Pas besoin que tu me tiennes comme si j'étais une prisonnière susceptible de m'évader, fit remarquer la jeune fille (Zoé) avec une assurance surprenante. Je suis là de mon plein gré, tu ne t'en souvient pas ?
Fidèle à lui-même, Orthon lui répondit d'une voix acide :
- Si tu es aussi fugitive que ma chère soeur Reminiscens, je préfère rester sur mes gardes.
- Quand in a un frère comme vous, on ne peut avoir qu'envie de fuir ! s"exclama Oksa. Ou bien devrais-je dire, quand on a deux frères comme Andreas et vous...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
EwilineEwiline15 juin 2011
Entraîné par un souffle contre lequel la technologie se trouvait impuissante, l'hélicoptère se mit à tourner sur lui-même en s'éloignant de plusieurs dixaines de mètres.
- Mais qu'est-ce que j'ai fait ? s'alarma Oksa.
- Tu nous a sauvé la vie ! luis répondit Dragomira.
Commenter  J’apprécie          110
EwilineEwiline15 juin 2011
- Tu as vu ma vieille : lui lança-t-il d'une voix mal assurée. Je pète la forme ! Alors, arrête de te ronger les ongles !
- J'ai fini le dernier... répliqua-t-elle en lui rendant son sourire.
Commenter  J’apprécie          140
Videos de Anne Plichota (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anne Plichota
Anne Plichota et Cendrine Wolf - Susan Hopper .A l?occasion du salon du livre et de la presse jeunesse à Montreuil, édition 2013, Anne Plichota et Cendrine Wolf nous parlent de « Susan Hopper : le Parfum perdu» paru chez XO éditions. Pour en savoir plus : http://www.mollat.com/livres/plichota-anne-susan-hopper-parfum-perdu-roman-9782845635609.html Notes de musique : ® Words by Jason Shaw
autres livres classés : fantastiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Avez vous bien lu

Pour qui Oksa craque t'elle?

Pour Tugtual
Pour Gus
Pour Olof

5 questions
102 lecteurs ont répondu
Thème : Oksa Pollock, Tome 3 : Le coeur des deux mondes de Anne PlichotaCréer un quiz sur ce livre
. .