AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Un coeur pour deux (17)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
Jangelis
  22 janvier 2019
Difficile de parler de ce roman. Un très beau texte, sur un sujet important, que je désirais lire, mais j'ai eu du mal au début à y entrer.
Pendant assez longtemps, j'ai trouvé que c'était très ado (donc pas tout à fait pour moi !) et que le sujet était plus les relations de Marlowe avec sa mère, que le thème principal. Cette famille déjantée m'a laissée un peu perplexe.
De plus, ce roman est arrivé après quelque gros coups de coeur, c'est toujours difficile de passer à un autre livre dans ce cas.

J'ai aussi était extrêmement dérangée par le personnage de la mère. Dont on comprend bien qu'après avoir autant tremblé pour sa fille, elle a du mal à la laisser vivre sa vie ; mais je l'ai trouvée parfaitement odieuse dans sa façon de tout décider pour elle et de la culpabiliser, notamment au sujet de son frère. Sans jamais semble-t-il se préoccuper de ce qu'elle pouvait penser et ressentir. Ce qui est tout de même curieux vu qu'elle est au centre de ses préoccupations.

Et puis, après avoir eu un moment surtout envie de terminer le livre plutôt que d'en profiter, je me suis aperçue que je m'accrochais et que j'avais très envie de rejoindre sans cesse les personnages dès que je posais le livre.
Il y a quand même des choses que j'ai eu du mal à comprendre (peut-être l'Australie m'est-elle trop étrangère ?) comme ces déguisements poussés à l'extrême de son petit frère, et le fait qu'elle doive accepter tant de ridicule, alors que déjà on se moque d'elle.

J'ai trouvé les quelques adultes présents assez odieux (sauf bien entendu Armando) surtout quand il s'agit d'ignorer totalement ce qu'elle peut subir au lycée, et comme souvent, de ne pas lui venir en aide face à la méchanceté de certains lycéens. On a l'impression qu'elle est tout à fait abandonnée avec ses problèmes.
J'ai été gênée aussi parce qu pendant un bon moment, j'ai pensé qu'elle se faisait des idées, que la piste qu'elle suivait était fausse, donc je ne savais trop quelle lecture en faire.

Vers la fin je me suis retrouvée en larmes, et au final un roman à lire absolument.
Parce que quand on pense don d'organe, on pense surtout au manque de donneur, à l'attente terrible des familles. Eventuellement à la détresse des proches du donneur.
Quelques romans il me semble abordent surtout l'idée de se sentir quelqu'un d'autre, quelque chose du donneur passé dans son corps.
Mais peu (dans mes lectures du moins) de façon aussi profonde la relation avec le donneur qui a perdu la vie, avec sa famille qui le pleure.

Le pays n'est pratiquement pas cité, et le roman pourrait presque se dérouler n'importe où, mais on est tout de même bien en Australie. Après Les rives de la terre lointaine, étonnamment, et dans un style et un sujet bien différents, me revoici déjà en Australie !

J'allais oublier de dire que malgré le sujet grave, il y a pas mal d'humour, et on sourit souvent. Mais pas toujours !

Un beau texte au final, que je ne regrette pas d'avoir persévéré à lire, et que je vous conseille vivement de lire aussi.

Je dédie cette chronique à ma soeur, qui, même si son cas était différent, cherchait à lire tout ce qui parlait d'avoir dans le corps un élément qui ne nous appartient pas. Mais n'a pas eu le temps de découvrir celui-ci.
Lien : https://livresjeunessejangel..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Aa2liiinee
  23 janvier 2019
Marlowe, jeune fille de 17 ans vient de subir une greffe de coeur. de ce fait l'adolescente va se poser pleins de questions sur elle, dont l'une d'entres elles à savoir à qui appartenait ce coeur?
J'ai été curieuse de découvrir un coeur pour deux qui est young-adult intéressant abordant un sujet sérieuxqui est la transplantation. Un récit moderne et rythmé sur la quête identitaire, le don d'organes. Pour nuancer cette gravité du sujet de l'après transplantation, Shivaun Plozza a su nous glisser des touches de couleur à travers le personnage du frère de Marlowe qui est d'une sensibilité et d'une créativité communicative. Mais aussi une histoire d'amour impossible entre une vegan et un apprenti boucher.
. Une bonne lecture touchante et émouvante.
Lien : https://adelineaupaysdeslivr..
Commenter  J’apprécie          30
Marlene_lmedml
  24 février 2019
UNE HISTOIRE TOUCHANTE, UNE ODE A LA VIE !
Impossible de résister face à cette magnifique couverture, je fais partie de ces lectrices qui sont assez faibles face à de telles couvertures. Ce roman plein de sensibilité m'a énormément touché, son héroïne est tellement attachante, une battante qui essaye de trouver sa place dans ce monde où elle évolue au milieu d'un petit monde qui peine à la comprendre.

On ne peut que s'imaginer ce que ressentent les personnes qui ont subit une transplantation cardiaque, j'ai particulièrement aimé l'aspect émotionnel de ce roman. L'autrice a choisi de s'éloigner de l'aspect médical pour laisser la place aux états d'âme des personnages. Surtout ceux de Marlowe, notre héroïne.

UNE HÉROÏNE A LA CROISÉE DES CHEMINS.
Marlowe doit se réapproprier sa vie depuis qu'elle a subit une greffe de coeur. Une question ne cesse de la hanter… A qui appartenait ce coeur qui bat maintenant pour elle ? Marlowe a besoin de réponse, en attendant elle tente de trouver sa place aux côtés d'une mère exubérante et d'un petit frère qui ne passe pas inaperçu. Marlowe va reprendre le chemin du lycée, reprendre petit à petit son existence, même si elle ne sera plus jamais comme avant.

Marlowe vit très mal le fait qu'on la voit comme une « miraculée », comme une petite chose fragile dont on doit prendre soin… J'ai compris les réactions de ses proches, car c'est humain de vouloir protéger les gens que l'on aime, et en même temps j'ai perçu la sensation d'étouffement que Marlowe ressentait. J'étais tiraillée entre les deux versants d'une même histoire.

Notre héroïne est vraiment adorable, elle a beaucoup à apprendre et j'ai aimé l'évolution de son personnage.

UNE PLUME ACCESSIBLE ET TRÈS AGRÉABLE !
Ce roman s'adresse à tous les lecteurs, notre héroïne est jeune mais son histoire est universelle, c'est une ode à la vie. J'ai particulièrement aimé la plume de Shivaun Plozza, les émotions qu'elle distille sont vraiment variées, l'équilibre est très présent pour nous offrir une histoire qui émeut et transmet un beau message concernant l'importance de la vie.

C'est une histoire qui aborde de nombreux thèmes, Marlowe est au centre du récit mais les autres personnages nous offrent une perspective intéressante sur tout ce qui se passe dans le récit.

EN BREF :
[Un coeur pour deux] est un récit très touchant qui nous offre de belles émotions. J'ai adoré Marlowe et sa vision de la vie. Shivaun Plozza a conservé un aspect léger et agréable au milieu des thèmes plus sensibles abordés dans ce livre. La réflexion et la psychologie sont finement travaillés dans l'histoire, je referme ce roman avec une sensation de bien être car la vie de Marlowe nous prouve que l'on ne doit jamais baisser les bras, ni perdre espoir !
Lien : http://www.lmedml.fr/2019/02..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LourseLit
  05 janvier 2019
J'ai été intéressée par ce roman jeunesse qui nous fait suivre Marlowe, jeune fille de 18 ans et transplantée de coeur. Je trouvais ça intéressant de lire sur ce sujet fort qu'est le don d'organe à travers le regard d'une jeune fille.

Marlowe vit avec sa mère, une femme qui vit complètement pour son combat en faveur du véganisme et qui passe son temps à mener des actions contre les mangeurs de viande et Pip, son petit frère, passionné de déguisement et qui, chaque jour, arbore une nouvelle identité. On rencontre Marlowe le jour où elle retourne au lycée, plusieurs mois après la greffe d'un nouveau coeur. Elle va bien, son état est stable, il lui faut maintenant affronter le retour à la vie normale en sachant que rien n'est plus « normal » pour elle. Elle subit le regard de ses camarades qui la voient comme un monstre à cause de sa greffe et affronte une quête identitaire. Au coeur de ses interrogations, qui était son donneur, quelle vie a-t-il vécu ? Elle a tenté de contacter la famille de celui-ci par des lettres mais ils refusent de lui répondre.

Elle a indéniablement besoin de savoir, c'est le moyen qu'elle voit pour avancer. Un jour, elle parcourt un forum mettant en lien des personnes en attente de don d'organes, des familles de personnes ayant donné et des gens ayant reçu un nouvel organe. Et Marlowe va faire le lien entre le message d'un père ayant perdu son fils et sa propre greffe. Elle est alors convaincue d'avoir trouvé LA famille grâce à laquelle elle est en vie. Elle va donc se rapprocher d'eux et plus particulièrement de leur fille Carmen, soeur de Luis qui est décédé et a fait don de 4 de ses organes. Elle ne dit rien à Carmen de qui elle est, elle veut entrer en contact avec elle et en apprendre plus sur Luis.

Les deux jeunes filles vont se rapprocher mais Carmen parlera peu du drame de la perte de son frère. Marlowe n'apprendra alors que des bribes de la vie de Luis, par hasard et sans jamais confier à Carmen qui elle est. A côté de ça, la vie de Marlowe est ponctuée de moments avec sa drôle de famille. J'ai eu un peu de mal avec la mère. Elle est assez couvante avec sa fille ce qui peut parfaitement se comprendre dans la mesure où Marlowe a longtemps été une enfant malade avant d'être greffée mais elle a aussi un franc irrespect de la personnalité de sa fille, allant même jusqu'à lui imposer le choix des plats au restaurant… Et puis il y a aussi Léo, le fils du boucher. Au début, les deux adolescents jouent un jeu du chat et de la souris, Léo étant aux yeux de la mère de Marlowe un vilain mangeur de viande. Mais Marlowe est aussi complètement sous le charme du jeune garçon et lutte un peu contre cette attirance. J'ai aimé le lien entre ces deux personnages, il y a des discours plein d'humour et puis finalement de vrais sentiments qui naissent… Et Léo est profondément mature au fond et apporte beaucoup à la vie de Marlowe.

Le roman a une jolie finalité, au delà du don d'organe, des questions que se pose inévitablement la personne transplantée, il est aussi question du lien qu'il peut y avoir entre la famille d'un donneur et la personne ayant bénéficié du don. Est ce que la famille peut aller au-delà de la douleur de la perte brutale d'un de leurs proches ? Est ce que l'amitié de Carmen et Marlowe est possible ? J'ai trouvé que les réponses apportées ici étaient plutôt justes.
Lien : https://liseusehyperfertile...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
Lire-une-passion
  06 juillet 2019
Il est vrai que je lis trop peu souvent de livres sur des thèmes aussi forts, aussi percutants. Et pourtant, il faudrait, parce qu'ils permettent à la fois d'en apprendre plus, mais aussi et surtout de sensibiliser les gens sur des sujets trop peu abordés. Et ce livre ne fait pas exception. J'ai passé un très bon moment de lecture.

Marlowe a 17 ans et se sent incomplète. En effet, elle vient de se faire opérer et de recevoir un coeur. Si elle peut commencer une nouvelle vie, elle se demande cependant à qui était ce coeur avant qu'elle ne l'ait. Une question qui tourne en boucle dans sa tête. Mais alors qu'elle essaye de trouver une réponse à sa question, elle doit également jongler entre ses sentiments naissants pour son voisin boucher, alors que sa mère est une vegane militante.

Comme je vous le disais, c'est un roman qui a su me toucher dès les premières lignes. Marlowe est un personnage fort, mais surtout pleine de sarcasme et de second degré. Avec elle, on a pas le temps de s'ennuyer. On conjugue avec son caractère, son humour et sa nouvelle vie de jeune fille transplantée.

D'ailleurs, ce ce dernier aspect qui m'a le plus plu. En apprendre plus sur ces personnes qui ont la chance de continuer à vivre grâce au coeur d'une autre qui a dû mourir est un vaste sujet et parfois compliqué à comprendre quand on n'y connaît rien. Alors, je ne dirai pas qu'après cette lecture je suis intarissable sur le sujet, néanmoins, j'en sais un peu plus et ce n'est pas pour me déplaire.

Même si dette histoire est une fiction, elle a cependant une part de réalisme qui prend aux tripes. On s'attache vite à Marlowe et, tout comme elle, on est curieux de savoir qui est cette personne grâce à qui elle vit. Néanmoins, c'est tout autant une question qui peut pourrir cette nouvelle existence. On en vient vite à faire une fixation, au détriment du reste et de cette nouvelle vie qui s'offre à nous.

Ce message de prévention qu'a sans doute voulu faire passer l'auteure est bien amené. du moins, c'est ce que j'ai ressenti une fois ma lecture finie ! Après, peut-être que je me trompe, que je me suis fait des films, néanmoins, j'en ressors grandie de cette lecture, différente et avec un oeil plus avisé sur des sujets de la vie importants.
Lien : http://lire-une-passion.weeb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Serena17
  10 février 2019
Une lecture coup de poing !
Les dons d'organes sont un thème rarement abordé et pourtant l'auteur a su l'écrire avec des mots justes et pleins d'émotions.
On a tendance à voir des films ou une personne attends une greffe et la reçoit mais peu de films ou livres abordent « l'après ».
Marlowe veut remercier la famille du donneur car elle se sent coupable de vivre en sachant qu'une personne est morte pour elle. A travers sa quête, elle va rencontrer des gens qui vont la soutenir, d'autres qui vont la blesser mais malgré ça elle va continuer, se sentant redevable à la famille du donneur.
Ce livre, c'est apprendre à se mettre à la place de chacun, ce livre c'est réfléchir à ce que nous voudrions faire si il nous arrivait quelque chose.
Sachez qu'après cette lecture bouleversante, vous verrez les choses différentes.
Lien : https://illusionchronicles.w..
Commenter  J’apprécie          10
Delphine6
  28 mars 2019
C'est un vrai coup de foudre pour ce livre.
Je vais être honnête, de premier abord, ce roman n'est pas « ouf ». Il ne m'a pas fait ressentir d'émotion forte, il ne m'a pas non plus tenu en haleine, mais ce qui m'a rendu irrémédiablement fan, c'est que ce livre est vrai. Il est criant de vérité et de sujets tabous dont on ne parle pas assez : le don d'organe, une mort pour sauver des vies, l'homosexualité, la différence, mais surtout, le regard des autres.
Dès les premières pages, on plonge directement dans l'action avec la famille un peu loufoque de Marlowe. Elle a reçu son nouveau coeur, sa vie de lycéenne va reprendre son cours, on n'a pas de descriptions à rallonges ou de détails inutiles. On ne nous donne que l'essentiel des informations, mais ce n'est pas dérangeant, on n'a pas besoin de plus.
On va donc suivre le quotidien de Marlowe. Son retour à l'école où elle est perçue par certains comme une miraculée, et par d'autres comme un monstre, la méchanceté de certains étudiants, sa nouvelle amie qui est lesbienne, son petit frère pour qui c'est tous les jours Halloween, sa mère qui milite pour un monde végan, sa rencontre avec l'apprenti boucher d'à côté, et puis, la recherche de l'identité de son donneur. Car plus que tout, Marlowe veut savoir qui lui à donner son coeur, qui lui a permis de survivre et elle veut remercier sa famille. Elle va alors se donner corps et âme dans ses recherches. Et là, l'intrigue va devenir un peu plate… Il n'y a plus grand-chose qui va bouger, peu de rebondissements et d'action, on va s'installer dans une petite routine. Mais au final, c'est ça aussi, la vraie vie : une routine. Et ce livre parle de tous des sujets de la vie.
Un point que j'ai énormément apprécié ce sont les personnages : ils sont forts attachants et atypiques ! Marlowe est une jeune fille sensible et déterminée mais qui se cherche encore, comme de nombreux ados. Pip, son petit frère, est une bouffée d'énergie et de bonne humeur ! Et puis Léo, l'apprenti boucher, c'est la petite touche d'humour du roman ! Que de chouettes personnes qui nous font passer de bons moments et qu'on ne peut s'empêcher d'apprécier.
L'écriture de l'auteure est également très agréable, naturelle, fluide, et saupoudrée d'humour. L'auteure a le don de nous faire nous sentir proche de Marlowe car l'héroïne va constamment nous parler en fait, elle va directement nous interpeller, nous confier ses pensées, ses interrogations, ses doutes, ses espoirs.
Et enfin, l'énorme point positif de ce roman à mon sens, c'est qu'il va vous sensibiliser sur un sujet dont on ne parle pas assez : le don d'organe ! On va en parler simplement, expliquer un peu en quoi ça consiste et les bienfaits que ça provoque, car il faut y penser : votre mort peut redonner la vie.
En conclusion, ce n'est pas un roman qui va vous tenir en haleine ou vous fera pleurer ! Mais avec des sujets d'actualité et réels, des personnages attachants et une touche d'humour, « Un coeur pour deux » va vous apporter une bouffée d'air frais et vous touchera en plein coeur.
Lien : http://rectoversooo.weebly.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Emeraldas
  07 mars 2019
Merci aux éditions Michel lafon pour l'envoi de ce livre qui me semblait prometteur au vu des critiques et du résumé. Malheureusement, pour moi c'était plutôt un mauvais moment pour le lire ou pas le bon livre pour ce sujet je ne sais pas vraiment…

Nous entrons donc dans la vie de Marlowe, qui a 17ans et qui a reçu un nouveau coeur. C'est pour elle source de beaucoup de d'interrogations, de remise en question aussi. Elle désirerai connaître la famille du donneur, savoir qui il était, bref… Il lui faut aussi retourner au lycée après un an d'absence, affronter les regards, les remarques.
C'est donc un sujet plutôt dur qu'on retrouve ici, avec tout ce qu'il peut impliquer pour une adolescente de cet âge.
Ajoutez à cela une mère vegan militante et aux idées… bien arrêtées, qui ouvre son propre magasin en face d'un boucher, Ainsi qu'un petit frère qui chaque jour se déguise en un nouveau personnage de son invention. Et enfin l'apprenti boucher d'en face qui agace au plus haut point Marlowe mais…Voilà.

Bon alors déjà j'ai eu beaucoup de mal à entrer dans l'histoire. Non pas à cause du sujet qui m'intéressait énormément mais plutôt à cause de tout ce qui tournait autour. La famille déjantée et assez incompréhensible dont on ne comprend pas les relations (mère fille) et l'apprenti boucher Léo agaçant mais… J'ai par contre énormément apprécié la nouvelle relation amicale entre notre héroïne et une de ses camarade de classe. Cela lui apportera beaucoup.

Marlowe a beau s'accrocher à sa volonté de trouver la famille de son donneur, j'ai trouvé que les moments plus humoristiques, ou quotidiens, gâchaient un peu la profondeur de ce besoin qu'elle a d'en savoir plus sur la personne grâce à qui elle est encore en vie. Je pense que je souhaitais un roman axé uniquement sur cela, et que du coup j'ai été déçue par les autres passages et je ne suis pas entrée dans le roman. Je suis restée sur la défensive, ce qui est dommage.

Malgré tout, la fin est belle, à tirer des larmes et la plume de l'auteur vraiment agréable. Je suis donc assez partagée pour cette lecture. Je pense que c'est avant tout un mauvais choix de ma part, et qu'il traite parfaitement bien le sujet tout en allégeant l'atmosphère avec humour et en intégrant la vie d'une jeune fille de cet âge.
Lien : https://refugelitteraire.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Cranberries
  18 février 2019
Encore aujourd'hui en écrivant cette chronique, je suis partagée. Je ne sais pas vraiment comment me positionner face à ce roman.
D'un côté j'ai aimé les moments un peu guimauve proposé par l'autrice, car cela matchait bien sur le moment, et d'un autre côté j'ai parfois été un peu excédée par le comportement de certains personnages, notamment celui de l'héroïne principale.

Cependant, Marlowe est tout de même un personnage très attachant. Ce qu'elle a vécu durant sa vie jusqu'à sa transplantation est horrible, tant pour elle que pour son entourage et cela a beaucoup résonné en moi.
Et si j'ai compris son besoin de savoir, je n'y ai pas totalement adhéré car je savais d'emblée que cela allait amener à des situations compliquées, ce qui n'a pas manqué !

Et puis il y a sa maman. Je me suis bien sûr mise à sa place, en me disant qu'elle devait avoir vécu des moments très difficiles, mais parfois son comportement envers Marlowe m'a vraiment énervée.

Heureusement les autres personnages tels que Pip le petit frère un peu fantasque, Zan la rebelle du lycée qui devient l'amie fidèle ou même Léo l'apprenti-boucher étaient là pour donner un peu de vie et de légèreté à tout cela.

Mais malgré les petites choses qui m'ont parfois fait lever les yeux au ciel, j'ai apprécié lire ce roman et découvrir la plume de Shivaun Plozza.
Et puis, même s'il a quelques défauts, il faut bien avouer que ce livre se laisse lire sans aucun problème.

De plus, l'autrice aborde dans ce roman des thèmes difficiles comme le deuil, la maladie et la perte en général, mais avec beaucoup de douceur et sans tomber dans le mélodrame.
Et même si ce n'est pas parfait, on sent qu'elle le fait avec une volonté de toucher les lecteurs, et ça c'est plutôt réussi.

En conclusion, même si je n'ai pas toujours été d'accord avec certains choix de l'autrice, je trouve que ce roman est très intéressant et plutôt plaisant à lire.
Il aborde certains sujets difficiles avec beaucoup de douceur et de pédagogie, en mettant en scène des personnages très humains, ce qui implique qu'ils font des erreurs.
Lien : http://www.cranberriesaddict..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ussy82
  11 février 2019
Ce roman, même si ce n'est qu'un roman est criant de vérité et de ce fait bouleversant. le don d'organe est un sujet dont on ne parle pas encore suffisamment aujourd'hui et cet ouvrage permet de l'aborder librement et de façon très belle. Je recommande donc. Ce livre est mon dernier livre de 2018 et premier de 2019 et c'est pour moi un coup de coeur !
Lien : https://ussy82.wordpress.com..
Commenter  J’apprécie          00


Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1048 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre