AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782812908699
464 pages
Editions De Borée (26/10/2012)
3.95/5   11 notes
Résumé :
Clarisse Chardenon, véritable petite mère pour toute sa famille, est envoyée faire la saison des vers à soie en Cévennes huguenotes. Malgré les mises en garde de son père contre ces gens, elle se plaît au domaine Blanchon-Troupet. Elle rencontre Jean, le benjamin de la maison. Une idylle naît. Clarisse rentre chez elle mais elle n'est plus tout à fait la même...


La nuit de la Saint-Jean, elle est devenue une femme dans les bras de son amoure... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
vertescollines
  10 février 2015
Clarisse Chardenon, véritable petite mère pour toute sa famille, est envoyée faire la saison des vers à soie en Cévennes huguenotes. Malgré les mises en garde de son père contre ces gens, elle se plaît au domaine Blanchon-Troupet. Elle rencontre Jean, le benjamin de la maison. Une idylle naît. Clarisse rentre chez elle mais elle n'est plus tout à fait la même...
C'était dûr à l'époque d'être fille-mère....Mais l'histoire finit bien .
Un beau roman du terroir avec des personnages qui auraient pu exister...Une histoire qui a dû se produire....
Une réelle découverte du milieu de la dentelle, de la condition de travail des ouvriers du textile....
Une jeune fille attachante avec son rôle de mère qui ne veut pas abandonner son enfant et préfère la fuite....
Des gens simples mais si attachants....
Commenter  J’apprécie          30
purgi89
  15 septembre 2021
Clarisse n'a que 16 ans lorsqu'elle part dans un domaine cévenol s'occuper des vers à soie. Mais à peine arrivée, la gouvernant la place en cuisine où elle sera mieux lotie. Peu de temps après son arrivée, elle tombe sous le charme du fils des propriétaires, Jean, qui est également fou amoureux de Clarisse. Ils seront imprudents et Clarisse va tomber enceinte. Quel malheur à en ce début de XIXème siècle où les filles-mères sont mal vues et jettent la honte sur leur famille. Mais Jean est décidé à épouser Clarisse, si ce n'est que le malheur les poursuit et qu'un drame va les séparer.
Clarisse va devoir prendre une grande décision, laisser son fils dans un orphelinat ou fuir et tenter de survivre.
Encore un magnifique roman des Editions de Borée et la découverte d'une auteure que je n'avais pas encore lue. Si j'ai mis un peu de temps à m'habituer au style de Mireille Pluchard, j'ai ensuite été envoûté par la qualité de l'écriture et cette immersion dans la campagne du XIXème siècle. J'ai rarement lu des romans se passant à cette période et j'ai aimé cette immersion. Surtout j'ai beaucoup apprécié découvrir les différents métiers que va effectuer Clarisse dans sa vie. le métier de fileuse de laine mais aussi de dentelière.
Les personnages sont le plus souvent touchants, surtout Méline, la mère de substitution de Clarisse qui va lui sauver la vie et la rendre plus douce. Son parrain, André, également ouvert d'esprit contrairement au père de Clarisse. La vie était rude en cette période et tout est décrit avec justesse et précision.
Mais ce que j'ai le plus apprécié dans ce roman est la relation entre la mère et le fils. Cette dévotion pour son enfant et le désir de lui offrir un bel avenir serein. Une belle ode à l'amour.
Lien : https://livresaddictblog.blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
LisonsDesLivres
  21 mai 2020
Mireille Pluchard nous emmène à la découverte de la vie extrêmement dure menée par les pauvres au 19ème siècle dans les Cévennes.
Avec son style d'écriture parfait, elle nous fait vivre le parcours difficile de Clarisse, fille-mère à une époque où cet état était inadmissible.
Les personnages de Clarisse et de son fils ainsi que celui de Méline sont très attachants.
Les thèmes abordés sont intéressants : les conditions de vie et de travail de l'époque, le travail de la laine, la place de la femme dans la société, les coutume et le patois local.
Le seul bémol est que par moments, l'auteur fait s'exprimer les personnages avec un niveau de langage beaucoup trop élevé par rapport à leur manque d'éducation.
Commenter  J’apprécie          30
thisou08
  14 mars 2017
Une bien jolie histoire qui met du baume au coeur.
Mais pas seulement.
La vie des Cévenols, austère, et les paysages, envoûtants, sont très bien décrits.
La vie était dure pour les pauvres gens, à l'époque.
Et pour celle qui avait " fauté "... c'était encore pire !
Commenter  J’apprécie          20
miette2006
  23 avril 2021
En Lozérienne fière de mes racines, j'ai été ravie de découvrir dans ce beau roman touchant les magnifiques paysages lozériens et la vie de nos aïeuls dans ces terres hostiles.
L'histoire de Clarisse et de son "petit bâtard" est très belle et m'a fait un peu penser aux Misérables de Victor Hugo, poignante mais pleine d'espoir.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   14 août 2016
Certes, elle pleurait encore son bel amour perdu mais il n’est pas de cicatrice qui ne se referme un jour, alors que ce petit bâtard, si obstiné à vivre, serait pour elle et sa famille une plaie inguérissable.
Commenter  J’apprécie          50
rkhettaouirkhettaoui   14 août 2016
Les hommes rentreraient tard, plus ou moins avinés et pour certains aimables et rigolards, pour d’autres querelleurs. Quant aux mieux dispos, avides de caresses, ils ne souperaient pas, préférant la chair tiède de leur femme qui ferait des manières, simplement pour la forme, mais qui serait ravie.
Avoir un homme vigoureux, se sentir désirable et puis, dans quelques mois, accoucher dans les cris, n’était-ce pas la vie, pérenne, rassurante ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   14 août 2016
Les souvenirs, dit-on, passent par l’odorat. Bien des années plus tard, la vieille dame qu’elle deviendra se souviendra encore de la boulangerie alaisienne et, comme par magie, tout le mœlleux de ces brioches qu’elle n’avait fait que voir et sentir lui montera aux narines, éclatera en parfums caressants, suaves et délectables.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   14 août 2016
Le Seigneur est bon, compatissant, il accorde sa grâce. Dans sa grande magnanimité, il accueillera sans le juger sur ses fautes mais seulement sur son mérite, votre fils Jean qui a donné sa vie pour sauver un enfant.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   14 août 2016
Aucun respect pour ceux qui travaillent ! Ont-ils seulement idée que demain, au petit jour, des hommes et des femmes iront cueillir la feuille pendant qu’ils se vautreront dans le lit ?
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Mireille Pluchard (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mireille Pluchard
Mireille Pluchard partage ses souvenirs à la Foire du livre de Brive. En savoir plus sur son roman "Les Souffleurs de rêves" : http://bit.ly/2Buxmzz
Dans les Cévennes, la lignée des Vilette, gentilshommes verriers, va-t-elle s?éteindre avec Elias, dernier du nom ? Une descendance inespérée scelle l?avenir de toute une dynastie et attise les rivalités de clans?
autres livres classés : Cévennes (France ; massif)Voir plus





Quiz Voir plus

Marseille, son soleil, sa mer, ses écrivains connus

Né à Corfou, cet écrivain évoque son enfance marseillaise dans Le Livre de ma mère. Son nom ?

Elie Cohen
Albert Cohen
Leonard Cohen

10 questions
290 lecteurs ont répondu
Thèmes : provence , littérature régionale , marseilleCréer un quiz sur ce livre